Le guide ultime des concentrés de cannabis

Publié le :
Catégories : BlogCannabis

Le guide ultime des concentrés de cannabis

„Quand on démarre un plan drogue, la tendance, c'est de repousser toute limite“ - bien d'accord avec toi, Hunter.

Mais pour nous il ne s'agit pas de seulement de drogues différentes, mais également de différentes formes de la même drogue, ici le cannabis. La résine de la plante permet une telle variété de concentrés qu'il est possible de consacrer sa vie à l'étude et la connaissance de toute ses formes et aspects. Nous avons rassemblé une liste de tous les concentrés et formes de cannabis que nous connaissons. Si nous en avons oublié, faites-le nous savoir !

Tout d'abord, regardons de près le mot « concentré », car il est sujet à une erreur de compréhension courante. De nos jours, les concentrés de cannabis font surtout référence aux extractions par le butane, comme le shatter ou la cire (wax). Mais bien entendu, le bon vieux haschisch est aussi un concentré, le procédé à l'origine est simplement différent. Donc, afin de clarifier ce qui suit, quand la densité en cannabinoïdes est augmentée, quelle qu'en soit la manière, c'est un concentré.

Deux types de concentrés : mécaniques et à base de solvants

Tous les concentrés ont une chose en commun : ils séparent les cannabinoïdes des matières végétales. Les glandes externes de la plante, les trichomes, en sont les partie psychoactives et à valeur médicinale. L'odeur et le parfum qui donnent leur caractère unique aux variétés de légende comme OG Kush ou Amnesia Haze viennent de leurs flavonoïdes et terpènes, qui donnent à la plante son odeur unique. Ces molécules, trichomes, flavonoïdes et terpènes, sont extraites de la plante et transformées en concentrés.

Il existe deux manières de réaliser cette extraction, soit avec un outil mécanique, soit avec un solvant. Les concentrés mécaniques existent depuis des millénaires, la plus vieille forme étant le haschisch charas simplement roulé à la main. Le procédé est naturel : quand on récolte du cannabis, les mains deviennent collantes. On frotte alors les mains jusqu'à ce que la résine forme une boule : et voilà le haschisch charas.

Les extraits à base de solvants sont plus récents, car les produits chimiques purifiés ne sont disponible largement que depuis les dernières décennies. Les concentrés à base de solvants permettent un contrôle bien plus précis sur ce qui est extrait, et donc sur la qualité du produit fini. Chaque solvant se lie avec des molécules différentes et donc donne un produit différent.

Concentrés mécaniques

Haschisch

Le Hasch est la plus vieille et la plus courante des formes de concentré de cannabis. Il est facile à fabriquer et très gratifiant pour ses effets. Au Maroc, la fabrication moderne de haschisch se fait en deux étapes. Premièrement, les plantes séchées sont battues au-dessus d'un fin tamis, ce qui produit de la poudre de Kif. Chaque battage successif diminue la qualité de la poudre : le premier filtrage est le plus intéressant en qualité. Dans un second temps, la poudre de Kif est pressée pour donner des blocs de Haschisch, qui sont ensuite vendus dans le monde entier.

Le contenu en THC du Haschisch varie entre 40 et 60%, suivant les plantes et les procédés utilisés.

Kif

Le Kif (ou Kief) est produit en filtrant des plants séchés de cannabis à travers un tamis fin. Plus le tamis est fin, plus la poudre produite est d'une qualité élevée. Le Kif est ce qui est ensuite pressé pour donner les blocs de haschisch. Certains historiens pensent que le Maroc n'a commencé à produire des blocs de Haschisch que dans les années 1960, avant, seule la poudre de Kif pure était fumée.

Les trichomes de la plante tombent assez facilement dans des températures plus basses, voilà pourquoi au Maroc la production de poudre de Kif se fait pendant les mois les plus froids. La production moderne de Kif a été grandement simplifiée par l'invention du Pollinator aux Pays-Bas. Le Pollinator est une machine de tamisage à sec qui est constituée d'un baril couvert d'un tamis et d'un moteur. L'herbe séchée est placée dans le baril, et grâce à la rotation constante, les trichomes s'accumulent simplement au fond de la boîte. Pour de meilleurs résultats, placez la machine entière dans un grand réfrigérateur.

Contenu en THC : 40-60%

Charas, Népalais et Hasch à la main

Le Charas vient à l'origine du Népal et des régions indiennes de l'Himalaya, mais il s'est répandu dans certaines zones du Pakistan. Au contraire du hasch marocain, qui est produit à partir de plants séchés, le Charas est produit à partir de têtes de cannabis fraîches et vivantes. Le Charas est probablement l'une des façons les plus évidentes de faire un concentré de cannabis : quand on manipule la plante pendant la récolte, les mains deviennent naturellement collantes de résine. Quand les mains sont frottées ensemble, la résine prend la forme d'une boule. Les boules népalaises sont similaires au Charas : du haschisch roulé à la main.

Concentrés à base de solvants

Ces extraits de cannabis sont créés en utilisant un solvant (comme l'eau, le butane, le CO2 ou l'alcool). Le solvant attire certaines molécules qui s'y lient, les séparant ainsi du reste de la plante. Chaque solvant attire une gamme légèrement différente de molécules, par exemple l'alcool isopropylique a tendance à attirer un large spectre de cannabinoïdes mais également la chlorophylle et des sucres, ce qui fait de cet alcool le solvant idéal pour une application médical à spectre complet, mais ce sera une matière marron foncé avec un goût assez pauvre. En revanche, le butane n'extrait pas la chlorophylle, ce qui permet de créer des extraits dorés gorgés de cannabinoïdes. Mais le butane nécessite des équipements plus avancés pour créer un produit sûr et efficace.

Bubble Hash

Le Bubble Hash tire son nom des bulles caractéristiques qui se forment quand il est chauffé. C'est du hasch ultra-pur qui est le résultat d'un système élaboré utilisant plusieurs étages de tamis. A la base, c'est la même idée que pour la poudre de Kif, mais il est produit sous l'eau et la glace, ce qui augmente considérablement la pureté. Le tamis très fin produit un superbe extrait d'un doré brillant : plus la couleur est brillante, meilleure est la qualité. Plus la couleur est sombre, plus elle contient de matières végétales.

Contenu en THC : 40-70%

Hasch à la glace sèche

Cette forme de Kif est essentiellement la même chose que du Bubble Hasch, mais en remplaçant l'eau et la glace par de la glace sèche. Ceci permet de produire du Kif de même qualité que du Bubble Hasch, mais en plus rapide et plus propre car il n'y a pas besoin de se soucier d'éventuels débordements en eau.

BHO – Huile de Hasch au Butane

Dans les dispensaires, ce concentré est appelé de différentes façons : shatter, goo, crumble, earwax, honey oil, amber glass, moon rocks, budder. Ce sont tous des extraits au butane, avec des procédés différents. Certains sont secs comme la roche, d'autres crémeux comme de la cire d'oreille. La différence est essentiellement la quantité d'eau contenue dans l'extrait final, augmentant ou diminuant ainsi sa consistance.

La BHO est produit en passant du butane à travers un tube en verre rempli de matières végétales, ce qui produit à la fin une huile extrêmement pure, savoureuse et forte. A partir de là, tout dépend du producteur pour un raffinage éventuel de la BHO en Shatter ou Budder.

Shatter

Le Shatter est un produit dur, presque comme du verre, de couleur miel qui, comme le nom en anglais le suggère (brisure), est brisé en plusieurs petits morceaux. Ceci dit, le shatter peut être assez malléable, ce qui permet de lui faire prendre des formes. C'est un concentré extrêmement puissant, et c'est le plus pur qui puisse être obtenu avec la méthode d'extraction au butane : c'est un produit pour les connaisseurs et non pour les inexpérimentés.

Budder

Le Budder est un autre produit possible de la technique d'extraction au butane de l'huile de hasch. Pour créer du budder, l'huile est fouettée en une consistance crémeuse. Le résultat est un produit qui est jaune clair, et qui a une consistance friable. Il est parfois désigné comme super fondant, car il se consume sans laisser de cendres.

BHO Huile de hasch / Cire

La Cire (Wax) est un autre produit qui peut être créé en utilisant l'extraction d'huile de hasch au butane, et c'est souvent le résultat d'une tentative ratée d'obtenir du shatter ou du budder. Elle ne se solidifie pas totalement, laissant une consistance collante, comme le miel.

Huiles de hasch à base de solvants

Un certain nombre de produits chimiques sont utilisés produire ce type d'huile : alcool isopropylique, éther, éthanol, naphte et d'autres produits plus exotiques. La plupart des huiles de hasch à base de solvants suivent un procédé basique en trois étapes, à savoir : 1) Trempage 2) Filtrage et 3) Réduction. La matière végétale est d'abord trempée dans le solvant pendant une période de temps déterminée, puis le liquide est séparé de la matière végétale, puis le solvant est finalement évaporé, ne laissant au final que le concentré. Ce type d'huile de hasch se reconnaît facilement par sa couleur sombre, mélange de vert et de noir. La coloration vient de la chlorophylle, qui est aussi extraite, avec les cannabinoïdes.

L'huile de Rick Simpson est souvent produite avec de la Naphte ou de l'alcool isopropylique, ce qui donne des concentrés comportant un spectre complet. C'est idéal pour des applications médicales, car une large fourchette de composés bénéfiques sont absorbés, comme les terpènes et les flavonoïdes.

Extraction au CO2

De toutes les techniques et tous les procédés, l'extraction au CO2 est probablement la plus sûre et la plus savoureuse, mais également la plus rare. Pour réaliser une extraction au CO2 supercritique, il est nécessaire d'avoir accès à un équipement de laboratoire moderne. Dans une machine spécialement conçue pour extraire les composés actifs des plantes, le CO2 à haute pression est passé à travers les matières végétales. Le produit de ce procédé est une crème très puissante et pure. Comme le CO2 est complètement sain pour l'absorption (en fait, nous en respirons tout le temps), il n'y a absolument aucun risque de résidus toxiques.

Beurre de cannabis

C'est le concentré utilisé en cuisine. De plus, c'est l'une des extractions les plus sûres qui existe, car vous n'avez pas besoin de manipuler de choses dangereuses, seulement votre équipement de cuisine. Le principe scientifique est simple : les matières grasses dans le beurre (ou dans n'importe quelle huile) se lient aux cannabinoïdes. Le beurre de cannabis est une manière de consommer du cannabis extrêmement discrète, et il est idéal pour l'utilisation dans des aliments cuits, transformant ainsi n'importe quel aliment en délice au cannabis. Le beurre de cannabis et assimilés peuvent être congelés et conservés pendant longtemps.

Découvrez comment faire du beurre de cannabis ici

Extraits à l'huile végétale

Toutes les matières grasses se lient aux cannabinoïdes, donc toutes les huiles, de l'huile d'olive à l'huile de coco, peuvent être utilisées pour créer un extrait à l'huile végétale. L'huile d'olive en particulier a montré son efficacité pour l'extraction des terpènes et des cannabinoïdes, ce qui en fait un solvant de choix. Comme ils sont bon marché, ininflammables et non toxiques, les extraits de cannabis à 'huile d'olive peuvent être produits en toute sécurité pour l'auto-médication. Cependant, comme les huiles ne peuvent pas être évaporées, il n'est pas possible d'en faire un vrai concentré.

Teintures de cannabis

Une teinture de cannabis est une solution d'alcool ou de glycérine qui contient des cannabinoïdes et d'autres composants actifs de la plante. L'alcool est utilisé pour extraire et se lier avec les cannabinoïdes de la plante pour créer une solution très puissante. Celle-ci peut être consommée en gouttes sous la langue, ou bien ajoutée à la nourriture. Souvent appelée Dragon Vert, la teinture de cannabis est constituée d'alcool à forte concentration, parfois de l'alcool de grain pur qui est dilué avant la consommation.
Les teintures de cannabis peuvent également être préparées avec de la glycérine végétale, qui a l'avantage de convenir aux enfants, dont ceux qui souffrent d'épilepsie.

Découvrez comment préparer une teinture de cannabis à l'alcool ici.