Qu’est-Ce Que L’Effet Entourage ?

Publié :
Catégories : BlogCannabis médical

L’Effet Entourage


On a beaucoup écrit sur l’effet entourage, et pourtant il reste un des concepts les plus mystérieux et souvent débattus concernant la recherche sur le cannabis. Lisez pour découvrir l’histoire de cette théorie et pour voir pourquoi elle pourrait être le futur du cannabis médical.

L’EFFET ENTOURAGE : UN DES GRANDS MYSTÈRES DU CANNABIS

L’effet entourage est un concept assez mystérieux qui laisse perplexes les chercheurs travaillant sur le cannabis dans le monde entier. Il affirme que l’essence du cannabis et de ses puissants effets résultent de la complexe interaction entre ses divers composants chimiques. Le cannabis pourrait-il devoir ses propriétés uniques à l’effet entourage ?

QU’EST-CE QUE L’EFFET ENTOURAGE ?

Qu’est-ce Que L’effet Entourage ?

L’effet entourage a été décrit pour la première fois par Raphael Mechoulam, un chimiste israélien travaillant sur le cannabis très renommé. Mechoulam est considéré comme étant le premier innovateur et pionnier de la recherche sur le cannabis.

Le terme créé par Mechoulam fait référence à la façon dont les différents composés du cannabis agissent en synergie pour influencer une large diversité de résultats sur le corps. De plus, l’effet entourage affirme que les composés du cannabis agissent mieux ensemble qu’ils ne le font de manière isolée.

Mechoulam et son équipe de chercheurs ont publié leurs découvertes en 1998 dans l’European Journal of Pharmacology. Dans cette étude, Mechoulam et al décrivent les façons complexes dont les différents composés du cannabis semblent agir de concert pour donner à la plante ses effets distincts.

Aujourd’hui, la science a prouvé le potentiel médical d’une variété de cannabinoïdes. Le THC, par exemple, est renommé pour sa capacité à stimuler l’appétit, à réduire la nausée et bien plus. Donc, la FDA a approuvé la vente du Marinol, un médicament pharmaceutique produit à partir de THC synthétique.

Alors que Marinol est utilisé par de nombreux malades, des études ont montré que ses effets varient grandement de ceux des fleurs de cannabis, par exemple.

Le Marinol, au contraire du cannabis normal, contient du Dronabinol, un composé synthétique conçu pour imiter les effets du THC. Il est actuellement approuvé aux États-Unis pour le traitement du syndrome de dépérissement chez les malades atteints du VIH/SIDA et les nausées et vomissements chez les malades du cancer subissant une chimiothérapie.

Alors que le composé dans le Marinol est très similaire au THC, il n’est pas aussi efficace que le cannabis à plante entière pour le traitement de bon nombre de symptômes pour lesquels il est prescrit. Comme c’est une pilule, le Marinol est très difficile à avaler pour les malades souffrant de nausées/vomissements. De plus, il produit des effets psychoactifs qui sont bien plus forts que ceux ressentis en fumant du cannabis régulier.

POURQUOI L’EFFET ENTOURAGE EST SI IMPORTANT POUR LA MÉDECINE ?

CBD & THC

Depuis que Mechoulam a isolé pour la première fois le THC en 1964, nous avons découvert que le plant de cannabis contenait plus de 480 composés naturels, dont des cannabinoïdes (comme le THC, CBD, CBN, CBG, etc) et une variété de terpènes.

Les terpènes, au contraire des cannabinoïdes, se décrivent comme des huiles odorantes dans le cannabis et de nombreuses autres plantes. En plus de donner aux plantes leurs propriétés aromatiques, ces terpènes possèdent également des caractéristiques médicinales.

Les composés comme le pinène et le caryophyllène, par exemple, ont été remarqués pour être de puissant anti-inflammatoires, ainsi que pour aider à gérer les spasmes musculaires, l’insomnie et bien d’autres. Ces bienfaits sont supposés être encore plus puissants lorsqu’ils sont ingérés avec des cannabinoïdes.

De nos jours, la plupart de la recherche sur le cannabis se concentre sur l’utilisation d’un cannabinoïde unique (soit naturel, soit artificiel) en isolation. Même si cela est important pour mieux comprendre les propriétés de chaque composé individuel, la vue d’ensemble est encore plus intéressante. C’est pourquoi les médicaments à base de plante entière semblent être le futur du cannabis médical.

Lorsque nous consommons du cannabis, que ce soit en fumant un joint ou en ingérant une teinture, nous absorbons un mélange unique de tous les composés chimiques de la plante, pas uniquement du THC ou du CBD isolé. Donc, comprendre l’effet entourage est extrêmement important pour clairement comprendre les possibilités de la thérapie à base de plante entière. Cela pourrait aussi révéler pourquoi les médicaments synthétiques comme le Marinol n’apportent pas le même soulagement que le cannabis normal.

Il semble logique de vouloir extraire certains composés bénéfiques du plant de cannabis et de les proposer sous forme de médicament concentré. Cependant, les aspects scientifiques de l’effet entourage indiquent clairement que les approches à base de plante entière sont bien plus équilibrées. Pour utiliser un exemple populaire, les médicaments à base de plante entière peuvent être comparés au Marinol comme on pourrait comparer les fruits et légumes frais aux comprimés de vitamines. Ces derniers ne sont tout simplement pas aussi efficaces.

L’EFFET ENTOURAGE FONCTIONNE-T-IL RÉELLEMENT ?

L’effet Entourage Fonctionne-t-il Réellement ?

Alors que notre recherche sur le cannabis est loin d’être complète, les études semblent suggérer que la théorie de Mechoulam est valide.

La recherche sur le Marinol a montré qu’utiliser les effets positifs du cannabis médical n’est pas aussi simple que d’extraire un composé unique à partir de la plante. Le même problème **est presque arrivé avec Sativex, un médicament à base de cannabis développé par GW Pharmaceuticals et conçu pour traiter la sclérose en plaques.

CBD ET THC

D’autres manières simples par lesquelles les scientifiques ont observé l’effet entourage est en étudiant les effets de certains cannabinoïdes ensemble. Le CBD, par exemple, est souvent considéré comme « contrecarrant » les effets psychoactifs du THC. Des études ont montré que, consommés ensemble, les propriétés anti-douleur du THC et du CBD sont bien plus puissantes que lorsque chaque cannabinoïde est consommé individuellement.

Le CBD peut également diminuer certains des effets secondaires négatifs du THC. Pour de nombreuses personnes, de fortes doses de THC peuvent générer des sensations d’anxiété et de paranoïa. Cependant, une étude de 1982 a découvert que le CBD pouvait aider à lutter contre certains de ces effets secondaires négatifs.

Le psychopharmacologiste et chercheur sur le cannabis Ethan Russo a été cité avec un exemple très intéressant qui suggère que l’effet entourage est un concept scientifiquement solide. Nous avons paraphrasé ses découvertes ici.

Une dose de 10 mg de THC pur produit une psychose toxique chez environ 40 % des personnes. Cependant, une dose de Sativex (qui contient des quantités égales de THC et de CBD) équivalente à 48 mg de THC pur n’a produit une psychose toxique que chez 4 malades sur 250.

CRITIQUES

Critiques

Même si ces éléments ne sont pas concluants par et en eux-mêmes, ils sont encourageants pour ceux qui soutiennent l’effet entourage. Comme c’est souvent le cas dans le cadre de la recherche sur le cannabis, il n’existe pas encore de consensus. En fait, la théorie de Mechoulam a fait l’objet d’une bonne dose de critiques.

Margaret Haney, neurobiologiste à l’Université Columbia (et chercheuse sur le cannabis) déclare qu’il n’y a que peu d’éléments pour soutenir l’existence de l’effet entourage.

« Le grand public a vraiment accepté la notion d’effet entourage, mais les données sont peu nombreuses », a-t-elle déclaré dans un entretien.

« Le champ du cannabis peut tout dire et il le fait. Je ne suis pas opposée au cannabis. Je veux l’étudier précautionneusement. Nous savons qu’il peut affecter la douleur et l’appétit, mais la grande majorité de ce qui se dit est poussé par un marketing anecdotique. Ces gens essayent vraiment de se faire de l’argent. »

Malheureusement, le verdict sur l’effet entourage dépend toujours de la personne à qui vous posez la question à ce sujet. Espérons que, comme plus de recherches sont menées dans le domaine, nous arriverons à des conclusions plus solides sur la façon dont les cannabinoïdes et autres composés du cannabis interagissent.

Steven Voser

Écrit par: Steven Voser
Steven Voser est un journaliste indépendant nominé aux Emmy Award avec beaucoup d'expérience. Grâce à sa passion pour le cannabis, il consacre beaucoup de son temps à l'exploration du monde de la weed.

De nos auteurs

Produits Connexes