Le Guide Ultime Du Microdosing Des Psychédéliques Et Du Cannabis

Le Guide Ultime Du Microdosing Des Psychédéliques Et Du Cannabis

Quand vous pensez à consommer du cannabis, des champignons magiques, de l’acide ou du peyotl, qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ? Sûrement des visuels dingues, scotchage sur le canapé, et des voyages vers l’inconnu. De nos jours, une autre façon d’aborder ces substances gagne en popularité. C’est ce qu’on appelle le microdosage, qui consiste à prendre ces médicaments en quantités beaucoup plus petites que ce que vous prendriez pour planer ou faire un véritable voyage.

Avec le microdosage, vous ne perdrez pas la tête, n’aurez pas de visions folles ou vous ne serez pas défoncé, les choses peuvent être un peu différentes. Vous trouverez peut-être que votre travail se passe mieux, que les conversations importantes se déroulent plus facilement et que votre pratique artistique se sent plus expansive. Le microdosage peut vous « élever » à un niveau micro au-dessus de votre niveau normal, et peut améliorer votre vie à plusieurs niveaux. La recherche montre que les personnes qui reçoivent une micro-dose signalent une amélioration de la créativité, du bien-être émotionnel et de la fonctionnalité quotidienne.

Aller Vers:

QU’EST-CE QUE LE MICRODOSAGE ?

QU’EST-CE QUE LE MICRODOSAGE ?

Le microdosage est la pratique consistant à prendre des psychédéliques à des doses bien inférieures à celles qui seraient nécessaires pour un trip ou pour planer, afin d’obtenir des effets plus légers avec des bénéfices plus ciblés. Au lieu de prendre 100 μg d’acide, vous pourriez prendre 10 μg. Au lieu de prendre trois grammes de champignons magiques, vous pourriez en prendre 0,2 gramme. Au lieu de fumer 20 mg de THC, prenez une légère taffe de 2 mg. Et au lieu de prendre 400 mg de mescaline, vous pourriez en prendre 50 mg.

Avec le microdosage, l’objectif est que l’expérience soit sous-perceptive – vous ne devriez pas avoir l’impression d’avoir pris un psychédélique. Cela vous permet de profiter de nombreux avantages, tout en étant en mesure de vivre votre vie quotidienne de façon fonctionnelle. Les micro-doses peuvent agir en tant qu’« améliorateurs de performance » sûrs et efficaces dans de nombreux domaines, des études à l’athlétisme en passant par l’habileté à gérer des situations émotionnelles et l’activation spirituelle.

"Microdosing: Revolutionary way of using psychedelics (and cannabis) that improves mental and physical abilities"

Il a été démontré que le microdosage est un traitement efficace contre la dépression, pour stimuler la créativité, pour améliorer les niveaux d’énergie et la concentration, et même pour aider à cesser de fumer. Cela pourrait être dû au fait que, comme une étude l’a démontré, le microdosage de champignons favorise la croissance de nouveaux neurones dans l’hippocampe. La neurogenèse hippocampique a été associée à une amélioration des niveaux d’énergie, de l’humeur, de la capacité de concentration et de la cognition. Une autre étude a montré que les champignons peuvent faire « communiquer » entre elles certaines parties du cerveau qui sont habituellement déconnectées. Cela pourrait être associé à une augmentation de la créativité.

Voir Pack De Microdosage

HISTOIRE DU MICRODOSAGE

HISTOIRE DU MICRODOSAGE

Personne ne sait quand l'humanité a débuté la consommation de substances psychédéliques. Des recherches archéologiques montrent que la complexité culturelle et technologique humaine a fait un bond en avant massif et rapide il y a environ 70 000 ans. Terence McKenna a émis l'hypothèse que cette « révolution cognitive » a été le résultat de la découverte de la psilocybine par les premiers hommes. Faisaient-ils du microdosage ? On ne peut que spéculer.

Au XIXe siècle, la science occidentale s'est intéressée aux substances psychédéliques. La « première vague de recherches psychédéliques », des années 1880 aux années 1950, s’est concentrée sur la mescaline. La vraie naissance du microdosage ne s'est produite qu'avec la seconde vague de recherches psychédéliques, qui a connu son apogée dans les années 1960. Cette vague se concentrait sur la psilocybine et le LSD.

Hofmann a été le premier à réellement microdoser. Il a suggéré que consommer ainsi du LSD pouvait avoir des bienfaits physiques et des effets mentaux. Il a déclaré que c'était un domaine sous-étudié. Hofmann lui-même a pratiqué le microdosage jusqu'à un âge avancé, en faisant de longues marches dans les bois sous une faible dose d'acide. Il devait être sur la bonne voie, vu qu'il a vécu jusqu'à 102 ans.

Avec la découverte d'Hofmann, les substances psychédéliques ont de nouveau attiré les projecteurs. Pendant les années 1960, elles ont été utilisées dans les deux camps de la guerre des cultures. La CIA menait ses expériences controversées MK Ultra et la jeunesse américaine menait ses propres expériences, moins officielles, sur ces substances et leurs effets. Les années 1960 ont aussi connu des recherches scientifiques non-accusatrices sur les substances psychédéliques : James Fadiman a ouvert la voie, en publiant une étude en 1966 sur les effets des substances psychédéliques et la créativité (nous en parlons plus en détail plus bas).

HISTOIRE DU MICRODOSAGE

Avec la Convention de l'ONU de 1971 sur les Substances Psychotropes, le LSD et la psilocybine ont été criminalisés dans le monde entier. Alors que la culture hippie des années 1960 disparaissait dans le passé, la popularité des substances psychédéliques a décliné, toute comme la recherche sur leurs effets. Cependant, avec le XXIe siècle et l'arrivée de la génération Y, les substances psychédéliques connaissent une renaissance. Nous sommes désormais entrés dans la troisième vague de recherches psychédéliques.

De nos jours, les substances psychédéliques sont sorties de l'ombre sous un jour nouveau : au lieu d'être consommées pour « s'ouvrir, s'harmoniser, se détacher », de nombreux membres des générations X et Y consomment ces substances pour faire avancer leur carrière. Des programmeurs, des entrepreneurs et créateurs de start-ups et des dirigeants se sont mis au microdosage des substances psychédéliques pour renforcer leur créativité, booster leur énergie et tirer un avantage compétitif.

Ces dernières années, l'intérêt pour le microdosage s'est répandu. Plusieurs livres et recherches, comme nous allons le voir dans le paragraphe suivant, ont attiré l'attention du grand-public.

RECHERCHES SUR LE MICRODOSAGE

RECHERCHES SUR LE MICRODOSAGE

Hofmann avait raison : le microdosage est en effet un domaine sous-étudié. Ceci étant dit, ces dernières années nous ont apporté des avancées enthousiasmantes. Avant de nous y plonger, il serait utile de revenir aux recherches psychédéliques pertinentes du passé.

James Fadiman, chercheur pionnier du monde du microdosage, a été impliqué dans une expérience psychédélique clé des années 1960 : les agents psychédéliques dans des expériences de résolution créative de problèmes. Des professionnels travaillant sur des problèmes difficiles ont reçu une petite dose (une « millidose » - quantité entre une microdose et une dose ordinaire) de LSD ou de mescaline. Il leur a été ensuite demandé de se concentrer sur un problème professionnel difficile. En résultat de l'étude, les participants ont produit un nouveau concept pour un accélérateur d'électron linéaire, un dispositif d'orientation de faisceau, une nouvelle forme d'enregistreur sur bande magnétique, des designs de meubles novateurs et bien d'autres produits révolutionnaires.

Les participants à l'étude ont rapporté une réduction des inhibitions et de l'anxiété, une amélioration de la capacité à restructurer les problèmes dans un contexte plus large et une capacité accrue à associer des concepts dans des domaines différents. Ils ont également rapporté une flexibilité de l'idéation accrue, une capacité renforcée d'idéation visuelle, une information à l'information subconsciente facilitée, une empathie plus élevée, une meilleure capacité à passer d’un sujet à l’autre et une meilleure capacité à visualiser leur solution.

Les expériences de ce type démontrent que les substances psychédéliques peuvent vraiment améliorer la performance professionnelle. Ce genre d'études montre que les percées psychédéliques ne sont pas creuses ; elles sont bien des découvertes utiles, parfois brillantes. Les substances psychédéliques semblent réellement améliorer les capacités pratiques.

Ces dernières années, l'intérêt de Fadiman s'est concentré sur le microdosage. Depuis 2010, il a rassemblé des centaines de rapports venus de microdoseurs du monde entier. La réponse a été très majoritairement positive. Les rapports parlent d'une meilleure qualité de sommeil, de moins d'anxiété, d'une meilleure productivité au travail, de plus de motivation pour l'activité physique et même d'une réduction des crampes menstruelles.

Une étude de 2018 aux Pays-Bas a essayé de mesurer les effets du microdosage de psilocybine sur l'intelligence. Ils ont découvert qu'alors que l'intelligence fluide n'était pas affectée, les capacités de résolution de problèmes convergentes et divergentes étaient renforcées.

Une autre étude de 2018, celle-ci préenregistrée et menée à l'Université de Toronto, a découvert que les microdoseurs actuels et passés avaient de meilleurs scores dans des tests mesurant la créativité, la sagesse et l'ouverture d'esprit, tout en ayant des scores plus faibles dans les tests d'émotivité négative et d'attitudes dysfonctionnelles. Étant donné la conception de l'étude, il est impossible de savoir la direction de la causalité : est-ce que le microdosage rend les gens plus sages, ou est-ce que les gens plus sages sont plus susceptibles de microdoser ? Une autre étude réalisée plut tôt cette année a montré des résultats similaires.

LE MICRODOSAGE EST-IL SANS DANGER ?

La plupart des substances psychédéliques ne sont pas mortelles pour l'homme et comportent peu d'effets secondaires physiques, même à des doses élevées. Cependant, des doses normales de ces substances peuvent dans certains cas provoquer une détresse psychologique, des perturbations, de l'anxiété et d'autres symptômes.

Ces risques sont réduits avec le microdosage. Dans tous les rapports collectés par Fadiman, seuls cinq répondants ont rapportés des effets mentaux négatifs. Globalement, le microdosage est bien moins dangereux et bien meilleur pour la santé que de sortir en bar pour boire un verre.

LE MICRODOSAGE EST-IL LÉGAL ?

Les substances psychédéliques sont toujours illégales dans la plupart des pays européens. Le Portugal, où toutes les drogues ont été décriminalisées, est une exception. Vous pouvez y microdoser comme bon vous semble, en risquant uniquement une contravention. En 2018, le microdosage reste très largement une activité proscrite.

Dans certains cas, la légalité de votre microdose dépend de la substance choisie. Dans de nombreux pays européens, la possession de petites quantités de cannabis a été décriminalisée ; c'est à dire que c'est devenu un délit au lieu d'une infraction pénale. Parmi ces pays, on peut citer les Pays-Bas, la Belgique, l'Espagne, l'Italie, la Suisse, la Croatie et la République Tchèque.

PLANNING POUR LE MICRODOSAGE

Le planning de microdosage le plus courant est de prendre une dose tous les trois jours. La logique est que vous avez un jour pour la dose, un jour où vous ressentez toujours les effets « persistants » et un jour « normal » pour vous reposer et remettre à zéro la tolérance. Le planning ressemblera à ça :

PLANNING POUR LE MICRODOSAGE

Fadiman suggère de suivre ce cycle sur une période de dix semaines. Le sujet observe alors son expérience, prend des notes et mène ses occupations quotidiennes normales tout en le faisant. Les changements intéressants à rechercher sont toute modification du comportement, de la vision de la vie, des émotions et niveaux d’énergie. Bien évidemment, si des effets négatifs rendant la personne inconfortable sont ressentis, elle pourrait choisir de mettre un terme à sa consommation de microdoses.

Il existe des variantes. Certains préfèrent microdoser tous les quatre jours, ou moins. Certains microdosent à une fréquence sporadique, quand l'envie leur vient.

Le microdosage au quotidien ne fonctionne généralement pas, pour deux raisons. La première, le corps accumule rapidement une tolérance aux substances psychédéliques et le microdosage quotidien verra ses effets s'émousser. La deuxième, le microdosage quotidien peut user l'esprit et faire plonger vers des symptômes négatifs comme l'anxiété, la léthargie et les idées noires. C'est la même chose pour le microdosage tous les deux jours, mais ce cycle possède ses partisans.

COMMENT MICRODOSER LES CHAMPIGNONS MAGIQUES ?

COMMENT MICRODOSER LES CHAMPIGNONS MAGIQUES ?

Les champignons magiques, ou champis, sont une des substances les plus populaires pour le microdosage. Ils ne sont pas dangereux, sont naturels et ont tendance à produire des effets agréables, ainsi que productifs.

La psilocybine, l'ingrédient actif des champis, agit en activant les récepteurs à sérotonine 5-HT2A du cerveau. Ces récepteurs sont situés dans tout le cerveau et sont particulièrement denses dans le cortex cérébral, principalement les lobes préfrontal, pariétal et somatosensitif. Les molécules de psilocybine et des autres substances psychédéliques à tryptamine sont d'une forme similaire à celle de la sérotonine. Cette similarité leur permet de se lier directement aux récepteurs à sérotonine (au contraire des ISRS et amphétamines, qui agissent en rendant la sérotonine elle-même plus abondante dans le cerveau). Les champis contiennent également de la psilocine et de la baéocystine, des tryptamines secondaires qui produisent des effets similaires à la psilocybine.

L'activation du récepteurs 5-HT2A engendre une cascade d'effets dans le cerveau. Pour commencer, il semble pousser les cellules du cerveau à produire plus de facteur nerotrophique dérivé du cerveau, ou BDNF, qui pousse les cellules du cerveau à croître et à se lier plus facilement. Il pousse aussi le cerveau à libérer plus de glutamate, ce qui a de nombreux effets en chaîne. L'un d'entre eux est de libérer de la dopamine dans le cortex préfrontal, ce qui peut aider à la concentration.

Globalement, la psilocybine pousse le cerveau à être plus éveillé. Sous IRM, le cortex s'allume comme une ampoule et il semble y avoir plus d'activité globale sur toute sa surface. En même temps, l'activité normale du cerveau est perturbée et le Réseau du Mode par Défaut – la partie du cerveau plus active lors de la vie éveillée normale – est moins actif que d'habitude. Des régions du cerveau qui ne communiquent normalement jamais se « parlent » entre elles, ce qui montre que le cerveau s'étire et expérimente au-delà de ses habitudes normales.

Avec le microdosage, ces effets sont atténués, mais toujours bien présents.

LES AVANTAGES DU MICRODOSAGE DE PSILOCYBINE

Les microdoseurs de psilocybine ont tendance à avoir plus d'énergie, plus de facilité à relier leurs pensées à leurs émotions et sont plus susceptibles de voir le fil conducteur, avec des « bonds » en avant en visualisation. De nombreux consommateurs rapportent aussi plus de motivation pour l'activité physique, pour les projets créatifs et les problèmes difficiles. Ceux qui trouvent le microdosage du LSD trop stimulant pourraient trouver que les champignons sont moins envahissants. Il a également été montré que les champignons magiques réduisaient les symptômes de la dépression et de l'anxiété.

Le microdosage des champignons dure généralement 4-6 heures, considérablement moins que la durée d'une microdose d'acide. Cette expérience plus courte peut vous donner plus de contrôle sur le planning et, en particulier, peut vous aider à fixer le moment de la consommation de manière à ne pas perturber le sommeil.

COMMENT CONSOMMER DES MICRODOSES DE PSILOCYBINE ?

COMMENT CONSOMMER DES MICRODOSES DE PSILOCYBINE ?

Si quelqu’un décide que le microdosage est quelque chose qui pourrait être bénéfique et à essayer, l’étape suivante logique est de se procurer des champignons à consommer dans le processus. Comme les champignons à psilocybine sont classés comme étant des substances illégales dans de nombreuses régions du monde, ça peut être assez problématique. La manière la plus facile de se procurer des champis, sans avoir à en acheter dans un coin de rue sombre et louche, est simplement d’en faire pousser vous-même.

La méthode de consommation des champignons magiques la plus courante est simplement de la manger. Vous pourriez grignoter une petite tige et son chapeau tous les trois jours pour un planning de microdosage facile – mais un peu dur à avaler. Si vous suivez cette voie, gardez à l'esprit que le chapeau contient une plus grande concentration en psilocybine que la tige (0,44–1,35 % du poids sec et 0,05–1,27 %, respectivement).

Si vous préférez plus de précision, vous pouvez mesurer votre microdose de champignons avec une balance et préparer des capsules. Les microdoses sont généralement composées de 0,2-0,5 grammes de champignon séché (l'équivalent de 0,74 mg à 6,5 mg de pure psilocybine).

Si vous êtes de ceux qui ont des maux d'estomac avec les champignons, vous pourriez essayer de préparer des chocolats aux champignons, car de nombreux consommateurs rapportent qu'ils éliminent l'effet secondaire. Le thé aux champignons magiques est aussi une possibilité. Si vous décidez d'utiliser une de ces recettes, assurez-vous de bien mesurer combien vous en utilisez pour pouvoir précisément estimer votre dosage.

COMMENT PRÉPARER DES CAPSULES DE MICRODOSES DE CHAMPIGNONS MAGIQUES

COMMENT PRÉPARER DES CAPSULES DE MICRODOSES DE CHAMPIGNONS MAGIQUES

Préparer des capsules de champignon magique est une façon simple et efficace de savourer des doses mesurées et uniformes sans avoir à les peser ou à supporter le goût parfois désagréable que les champignons peuvent avoir.

Il vous suffit d’avoir des capsules vides, une machine à capsules et un moulin à café (de préférence un que vous n’utilisez plus ou un que vous réservez spécialement pour réduire en poudre vos champis).

Il est même possible de préparer des capsules de champignon adaptées au végétariens, car les capsules végétariennes sont maintenant largement disponibles.

Préparer des capsules apporte beaucoup d’avantages. Les plus évidents sont que vous pouvez avoir la même dose exacte à chaque fois et que vous pouvez gérer bien plus facilement votre consommation. Les champignons devraient faire effet bien plus rapidement quand vous les consommez sous forme de poudre et le goût n’est plus un problème.

Les capsules sont une option bien plus discrète à transporter qu’un sachet de champis séchés dans un pochon plastique louche. Ça vous donne aussi beaucoup plus de flexibilité pour le stockage et la consommation en déplacement.

Il vous faudra :

  • Moulin à café

  • Machine à capsules

  • Capsules vides

  • Champignons magiques séchés (cultivés vous-même)

Voir Le Produit

QUELLES VARIÉTÉS DOIS-JE CHOISIR POUR LE MICRODOSAGE DES CHAMPIS ?

Dans le cas des champis, la variété n'est pas trop importante, tant que la psilocybine est l'ingrédient actif. Différentes variétés peuvent contenir différentes concentrations de psilocybine, alors à chaque nouveau lot, vous allez généralement devoir faire des tests et des essais avant de bien gérer le dosage.

Nous vous recommandons la variété B+ pour préparer des capsules, car elle est facile à cultiver et elle produit des rendements constants. C’est une des plus populaires et elle produit de multiples récoltes de champignons haut de gamme !

Supa Gro Kit 100% 'B+'Voir Le Produit

COMMENT MICRODOSER LES TRUFFES ?

COMMENT MICRODOSER LES TRUFFES ?

Certains préfèrent microdoser des truffes à la psilocybine plutôt que des champignons magiques. Les truffes viennent du même organisme, mais sont composées de fils durcis de mycélium n'ayant jamais grandi. Le champignon les utilise comme une réserve alimentaire, en les mettant de côté pour le moment où les conditions deviennent propices à une poussée de croissance. Les effets des truffes sont très largement les mêmes que ceux des champignons magiques, mais les truffes ont un avantage : dans de nombreuses régions, elles n'ont pas été interdites comme le sont les fruits des champignons. Zamnesia propose plusieurs variétés de truffes.

Le point principal à surveiller pour les truffes, c'est le dosage. Les truffes ont tendance à être étiquetées selon leur puissance. Pour le microdosage, vous allez devoir commencer par des truffes « légères » ou « modérées ». Une dose de 0,7-1 gramme est un bon départ.

De plus en plus de microdoseurs choisissent les truffes magiques contre les champignons magiques. Les truffes ont de nombreux avantages sur les champignons : elles ont tendance à être plus homogènes, et donc plus faciles à doser, point capital en matière de microdosage. De plus, les lois sont généralement plus laxistes en ce qui les concerne. Ici, sur Zamnesia, nous proposons un tout nouveau lot contenant 6 doses de 1 gramme, ce qui devrait vous permettre de tenir bien plus que 6 sessions de microdosage. C’est une superbe opportunité pour les débutants qui souhaitent se lancer efficacement et facilement dans le microdosage.

Voir Le Produit

COMMENT MICRODOSER LE CANNABIS

COMMENT MICRODOSER LE CANNABIS

Quand on parle de microdosage, le cannabis n'est probablement pas la première substance à venir à l'esprit. Ceci étant dit, le cannabis riche en THC possède bien des propriétés psychoactives et, pour beaucoup, c'est la substance à microdoser de choix.

Le cannabis est en réalité bien adapté au microdosage. Il suit un schéma d'effets biphasique, ce qui signifie ce qui signifie que de faibles doses peuvent avoir un effet totalement différent des doses fortes.

Au contraire de substances comme le LSD, microdoser du cannabis peut être assez compliqué. Avec le LSD, il n’y a qu’un composé majeur qui interagit avec le corps, mais avec le cannabis une multitude de cannabinoïdes jouent un rôle vital dans la formation des effets sur le corps et l’esprit. Pour compliquer encore plus les choses, différentes variétés de cannabis ont également différents ratios de cannabinoïdes, qui peuvent encore varier selon les conditions de culture. Il faut aussi prendre en compte la tolérance personnelle aux cannabinoïdes. Voilà pourquoi le microdosage doit être évalué au cas par cas.

Le cannabis agit en activant le système endocannabinoïde – un système responsable de l'entretien de l'homéostasie interne du corps. Quand on consomme de fortes doses de cannabis, on risque de pousser ce système bien au-delà des bornes normales de son fonctionnement. Mais avec une microdose, on peut maintenir le système dans ses schémas habituels, tout en apportant une légère amélioration. Le système fonctionnera toujours normalement, mais il recevra un léger coup de pouce pouvant aider à réduire l'inflammation et à faire fonctionner le cerveau de manière optimale.

LES AVANTAGES DU MICRODOSAGE DU CANNABIS

Les consommateurs à but médical cherchant à traiter l'anxiété, le TDAH, la douleur chronique, la dépression et la mauvaise qualité du sommeil peuvent tirer profit du microdosage de cannabis. Certains troubles sont traités plus efficacement avec une microdose qu'avec une dose complète. De nombreux consommateurs, par exemple, rapportent que si une dose entière peut faire empirer leur anxiété, une microdose de cannabis peut la soulager.

Une étude de 2012 s'est penchée sur des malades en cours de chimiothérapie utilisant le cannabis pour traiter leur douleur. Il a été découvert que la consommation de doses faibles s'accompagnait d'un soulagement de la douleur accru en comparaison des doses fortes. Une autre étude a découvert que le microdosage du cannabis était efficace pour corriger la perte de mémoire liée à l'âge chez les souris âgées.

Le microdosage du cannabis peut aussi être efficace pour ceux qui cherchent juste un petit plus dans leur journée. De nombreux consommateurs rapportent que si une dose forte peut les clouer au canapé, une microdose peut leur apporter de l'énergie, avec le coup de pouce nécessaire pour une journée créative, productive et joyeuse. Des athlètes prennent aussi parfois des microdoses de cannabis, car l'endurance accrue et la réduction de l'inflammation peuvent aider à améliorer leurs performances.

DOSAGE ET DURÉE DU MICRODOSAGE DU CANNABIS

DOSAGE ET DURÉE DU MICRODOSAGE DU CANNABIS

Les microdoses de cannabis se situent dans la fourchette de 2,5-10 mg de THC. Les niveaux de THC peuvent varier fortement d'une variété à l'autre. Certaines têtes ont une concentration de 1 %, alors que d'autres ont une concentration de 30 %.

En général, 1 à 2 bouffées d’une variété de haute qualité pour commencer la journée devrait bien fonctionner, avec en plus 1 à 2 bouffées en soirée. Cependant, le facteur principal est de commencer petit et d’expérimenter avec des méthodes de consommation qui vous conviennent. Vous pourriez trouver qu’une teinture vous convient mieux que de fumer, ou que la vaporisation est supérieure ; peut-être que les effets différés d’un produit comestible au cannabis fonctionneront mieux pour vous sur le long terme.

Une microdose de cannabis inhalée sera au pic de ses effets en une heure ou deux après le dosage, mais les effets résiduels peuvent être ressentis toute la journée. Avec le cannabis alimentaire, le THC peut rester actif dans le système pendant jusqu'à 11 heures. Ces chiffres peuvent varier selon la masse corporelle (une masse corporelle plus élevée donnera un effet plus durable).

Comme toujours avec le cannabis, la variété est primordiale. Si vous cherchez à microdoser pour être énergique et productif, c'est une sativa qu'il vous faut. Si en revanche vous souhaitez vous détendre en soirée et bien dormir, prenez une indica. Les consommateurs à but médical s'intéresseront aussi aux niveaux de CBD. Comme pour tout microdosage, il est toujours plus sage de commencer avec une faible dose en l'augmentant ensuite.

COMMENT CONSOMMER UNE MICRODOSE DE CANNABIS ?

Comme pour la consommation ordinaire de cannabis, il y a trois façons principales de consommer une microdose de cannabis : fumer, vapoter et manger. Fumer est souvent la manière la plus simple de consommer du cannabis, mais dans le cadre du microdosage, ce n'est pas idéal. Le microdosage nécessite de la précision et, en fumant, elle peut être difficile à atteindre. Le vapotage est une amélioration, qui vous permet aussi d'éviter les produits chimiques nocifs de la combustion.

Mais pour le microdosage, les aliments sont encore mieux : ils sont plus faciles à doser précisément, ils durent toute la journée et sont plus discrets. De plus, certaines entreprises vendent désormais des aliments au cannabis optimisés pour le microdosage : des pastilles et des bonbons, par exemple. Consultez ces recettes pour préparer vos propres aliments au cannabis microdosé.

COMMENT MICRODOSER LE LSD

COMMENT MICRODOSER LE LSD

Dans le cadre du microdosage, le LSD règne en maître. Le LSD est bien adapté au microdosage : il est énergétique, cérébral, facile à mesurer et sans effets secondaires. D'autres substances ont leurs avantages, mais le microdosage a vu le jour avec l'acide, et l'acide reste au sommet.

LES AVANTAGES DU MICRODOSAGE DU LSD

Les effets cognitifs et subjectifs de l'acide sont similaires à ceux de la psilocybine. Si vous comparez les images IRM d'une personne sous acide et celles d'une personne sous champignons, vous remarquerez surtout des similarités, avec quelques subtiles différences. L'explication précédente des effets neurologiques de la psilocybine peut s'appliquer à l'acide. Les effets subjectifs sont aussi extrêmement similaires : la plupart des gens auraient du mal à les distinguer, surtout au niveau de la microdose.

Et pourtant, des différences existent. Beaucoup de consommateurs trouvent l'acide plus cérébral et les champignons plus émotionnels. Ceci suggère que l'acide est un meilleur choix pour une journée de travail productive, alors que les champignons pourraient être plus appropriés pour socialiser et se chercher. L'acide est bien devenu le champion des microdoseurs de la Silicon Valley pour une raison. Des consommateurs rapportent une créativité accrue, une énergie renforcée, une vision plus profonde et une meilleure capacité à entrer dans un état de flux créatif. Certains affirment que l'acide améliore leur intelligence.

Le microdosage de l'acide pourrait même être efficace pour traiter l'anxiété, la dépression, l’addiction, les troubles obsessionnels-compulsifs et la fatigue chronique. Il a été découvert comme particulièrement efficace pour le traitement des migraines et de l'algie vasculaire de la face. Une étude s'est penchée sur les forums d'échange et a découvert que de nombreux malades rapportaient plus de réussite dans le traitement de ces troubles avec le microdosage de l'acide.

L’effet de l’acide dure au total 12-15 heures. Il est important de prévoir en conséquence : si vous microdosez trop tard dans la journée, vous pourriez vous retrouver incapable de dormir la nuit. Mais pour beaucoup, la longueur du trip est un avantage : on peut profiter des avantages du microdosage dès le matin et jusqu'à tard le soir. La longue durée des effets du LSD indique une différence neurologique avec la psilocybine. Quand l'acide se lie aux récepteurs à sérotonine, il les pousse à « se replier », ce qui emprisonne le LSD à l'intérieur, jusqu'à ce qu'il « saute dehors » de nombreuses heures plus tard.

COMMENT DOSER LE LSD ?

COMMENT DOSER LE LSD ?

Une microdose d'acide est généralement de 5-20 µg. Mais, en particulier dans ce cadre, nous recommandons de commencer avec peu. Si vous en consommez trop, vous pourriez commencer à tripper et votre journée de travail entière serait terminée.

Si votre LSD est sur un carton, utilisez un cutter pour couper votre carton en morceaux de la taille d'une microdose. Si, par exemple, vous avez un carton de 100 µg, vous pouvez le diviser en une grille de 3x3 cartons plus petits pour obtenir des microdoses de 11 µg. Vous pouvez en couper un en deux pour votre première dose si vous souhaitez rester prudent en commençant avec une dose de 5,5 µg.

COMMENT CONSOMMER UNE MICRODOSE DE LSD ?

Si vous consommez un carton, placez le petit morceau de papier sous votre langue. Il se dissoudra probablement dans votre bouche. Si ce n'est pas le cas, avalez le carton.

Si vous consommez une teinture, déposez le nombre approprié de gouttes sous votre langue. Vous pouvez diluer votre teinture pour obtenir des gouttes d'une dose appropriée.

L'acide va monter en 30 minutes à une heure après avoir consommé la dose. Avec une microdose, les effets devraient être très subtils, et si vous ressentez des perturbations visuelles, vous en avez peut-être trop pris. Pas d'inquiétude : vous allez toujours passer une journée agréable et pleine de sens, même si vous ne travaillez pas beaucoup.

COMMENT MICRODOSER LA MESCALINE

COMMENT MICRODOSER LA MESCALINE

Pour ceux qui cherchent à retrouver une bonne ambiance psychédélique à l'ancienne du XIXe siècle, le microdosage de mescaline est la marche à suivre. La mescaline est consommée dans des pratiques cérémonielles par les Amérindiens et reste toujours célébrée à ce jour pour ses propriétés médicinales. Certains guérisseurs traditionnels prescrivent de petites doses de mescaline comme remède universel pour pratiquement toutes les maladies.

La mescaline est l'ingrédient actif de plusieurs espèces de cactus, dont le Peyotl, la Torche Péruvienne et le San Pedro.

LES AVANTAGES DU MICRODOSAGE DE MESCALINE

Différente de la psilocybine, la mescaline est une phénéthylamine et non une tryptamine. Son principal mécanisme d'action passe toujours par le système du récepteur 5-HT2A, ses effets seront donc similaires. De nombreux consommateurs rapportent que la mescaline est plus stimulante que les champignons ou l'acide. Voilà pourquoi elle pourrait être un bon choix si vous avez une activité physiquement exigeante à accomplir, comme une randonnée ou une activité sportive. La mescaline est également remarquée pour ses propriétés poussant à l'empathie et elle convient probablement bien aux environnements sociaux.

La mescaline peut provoquer un effet de gueule de bois plus prononcé que la psilocybine ou le LSD. La première fois que vous microdosez la mescaline, évitez de le faire la veille d’un travail important.

De nos jours, la mescaline n'est pas aussi populaire que la psilocybine et l'acide, mais certains consommateurs la préfèrent à ces deux. Beaucoup rapportent que ses effets sont plus clairs et plus fiables que ceux de ses cousins psychédéliques. L'étude de Fadiman en 1966 a découvert de nombreux avantages en productivité au microdosage de mescaline et les rapports des microdoseurs de mescaline eux-mêmes en portent la trace.

COMMENT DOSER LA MESCALINE ?

COMMENT DOSER LA MESCALINE ?

En général, 1-2 mg de mescaline sont l'équivalent approximatif d'un microgramme d'acide. Une microdose courante pour la mescaline est de 10-40 mg, mais certains consommateurs vont jusqu'à 50 mg. Comme toujours, le microdoseur averti commence par une dose faible et l'augmente par la suite.

Une microdose de mescaline dure généralement environ 12 heures. Quand on consomme une microdose de mescaline, il est important d'éviter les inhibiteurs IMAO présents dans certains antidépresseurs et certains aliments riches en tyramine, comme les fromages/viandes affinées, les aliments fermentés et la bière. Certains consommateurs rapportent que la mescaline ne fait pas bon ménage avec le cannabis. La mescaline peut aussi provoquer une vasodilatation et devrait être évitée par ceux qui souffrent de problèmes cardiaques ou qui suivent un traitement pour la tension.

COMMENT CONSOMMER UNE MICRODOSE DE MESCALINE ?

La méthode de consommation pour la mescaline varie fortement selon la forme de votre mescaline. Si vous avez de la mescaline pure, 10 mg est une bonne dose. Si vous avez un sel de mescaline, comme de l'hydrochlorure de mescaline, ou du sulfate de mescaline, 11,7 mg et 13,2 mg respectivement, sont de bonnes microdoses de départ. Vous pouvez consommer la mescaline pure ou les sels de mescaline en les mélangeant à du jus de fruit et en les buvant. Vous pouvez aussi en mettre dans des capsules ou faire un « parachute » - à savoir l'emballer dans une feuille à rouler et l'avaler.

Si vous avez une forme séchée de Peyotl, Torche Péruvienne ou San Pedro, 0,9 grammes, 1,25 grammes et 3,3–10 grammes sont respectivement de bonnes doses de départ. Le cactus séché doit être écrasé ou broyé pour donner une poudre fine, puis mélangé à du jus de fruit ou avalé dans une capsule.

Si vous avez trouvé un cactus frais, Peyotl, Torche Péruvienne ou San Pedro, 10–30 grammes, 20 grammes et 10–20 grammes sont des microdoses respectivement appropriées. Certains consommateurs préfèrent le cactus frais, car on dit qu'il renferme un équilibre idéal en alcaloïdes. Vous pouvez microdoser sous cette forme en mâchant le cactus cru. Mais ne jetez pas la couche extérieure plus foncée, car elle contient une concentration élevée en mescaline (n'oubliez pas de retirer les épines).

Pour une préparation plus appétissante, vous pouvez faire infuser un thé de mescaline, ou préparer de la résine de mescaline. Pour ce faire, retirez les épines du cactus à mescaline et broyez en pulpe au mixeur. Versez la pulpe dans une cocotte avec de l'eau et du jus de citron et laissez mijoter pendant 6-12 heures. Sortez du feu, filtrez pour éliminer la pulpe avec des filtres à café. Vous pouvez consommer le liquide obtenu comme un thé, ou faire évaporer l'eau pour produire de la résine.

Voir Le Produit

On peut microdoser pour de nombreuses raisons : pour traiter des problèmes de santé, améliorer sa productivité au travail et expérimenter les limites de la conscience. Peu importe vos motivations, le microdosage saura vous apprendre de nouvelles choses sur vous-même et pourrait même vous aider à faire des avancées significatives. Jouez toujours la sécurité et bonne chance !

Avertissement :
Nous n'émettons aucun avis de nature médicale. Cet article a été écrit uniquement à des fins informatives et se base sur des recherches publiées par d'autres sources externes.