Blog
LSD
12 min

ABC Du LSD: Un Aperçu

12 min
News Research

Un guide complet du LSD pour tous ceux qui cherchent à se faire une première idée de la substance. On parle de la découverte et de l'histoire du LSD, ainsi que de son impact sur l'art et la culture. Vous apprendre les effets du LSD et comment en consommer de manière responsable pour un trip profond et positif.

Le LSD, appelé couramment « acide », « buvard », « carton » (entre autres surnoms) et un puissant hallucinogène artificiel. Mais comment est né le LSD et comment a-t-il impacté la culture et la médecine, sans oublier ceux qui en consomment ? Nous allons ici plonger en détail dans les origines du LSD et de son héritage trippant.

COMMENT LE LSD A-T-IL ÉTÉ DÉCOUVERT ?

COMMENT LE LSD A-T-IL ÉTÉ DÉCOUVERT ?

Le LSD a été découvert par hasard en 1938 par le chimiste suisse Albert Hofmann dans le département pharmaceutique-chimique de Sandoz à Bâle. Hofmann avait l'intention de synthétiser un stimulant du système nerveux central, mais il a plutôt découvert quelque chose d'entièrement nouveau. Il étudiait les dérivés de l'acide lysergique en le faisant réagir avec différents réactifs afin de produire les amides, anhydres et esters correspondants. Un de ces dérivés était le diéthylamide. Le laboratoire lui a donné le nom de code LSD-25, car c'était le vingt-cinquième composé de la série des amides de l'acide lysergique.

Comme ce composé récemment découvert ne semblait pas avoir d'application médicinale particulière, en dépit de « l'excitation marquée » observée dans les tests sur les animaux, les travaux sur le LSD sont tombés dans l'oubli pendant plusieurs années. En synthétisant de nouveau la substance afin de réaliser plus de recherches, Hofmann en a accidentellement absorbé une minuscule quantité par la pointe des doigts et a ainsi découvert ses effets psychédéliques.

Le fameux jour où Hofmann est devenu sans le vouloir la première personne à tripper sous LSD était le 19 avril 1943, aussi appelé le « Bicycle Day ». Pourquoi ce nom ? Hofmann a commencé à ressentir les effets du LSD alors qu'il était sur son vélo pour rentrer à la maison, ce qui explique que les psychonautes modernes utilisent ce terme pour commémorer Hofmann et sa découverte.

LES EFFETS DU LSD

LES EFFETS DU LSD

Le LSD exerce des effets variés sur le corps et l'esprit et peut fortement réduire la perception de la réalité par l'individu. Quand on prend du LSD, selon la dose, on peut ressentir des hallucinations et autres effets visuels et auditifs. Ceci inclut la vue de motifs colorés et formes géométriques, ou simplement le fait de voir le monde sous une nouvelle perspective. Souvent, la substance peut aider la personne à avoir une vision très intéressante sur sa vie personnelle et spirituelle, en lui permettant d'y réfléchir différemment.

Histoire liée à ce sujet

Guide Des Effets Du LSD Sur Le Corps Et L'Esprit

De petites doses de LSD ont tendance à rendre joyeux, euphorique, énergétique, en culminant avec une expérience positive et onirique possédant un potentiel d'illumination. C'est aussi vrai pour des doses plus fortes, mais ces trips à part entière ont tendance à être plus profonds. En fait, un seul trip sous LSD peut suffire à changer totalement la manière de penser le monde d'une personne et ses croyances pré-construites.

En revanche, le LSD peut aussi provoquer de l'anxiété ou faire remonter des souvenirs traumatiques qui sont difficiles ou perturbants à gérer. De plus, les changements visuels et auditifs présents peuvent être tout simplement terrifiants pour ceux qui n'y sont pas préparés, ou qui sont dans un cadre désagréable. Ce phénomène est connu sous le nom de « bad trip ». Même si ce n'est pas mortel, ce genre de trip peut alimenter votre anxiété et s'auto-perpétuer. Voilà pourquoi il est important de savoir dans quoi on se lance avant de prendre du LSD.

SET ET SETTING

Set Et Setting LSD

Tout ceci nous amène au sujet très important du Set, l'état d'esprit et du Setting, l'environnement. Le bon déroulement d'un trip ne dépend pas juste de la quantité prise, mais aussi de votre environnement et de votre état d'esprit. Inventée dans les années 1960 par le célèbre défenseur du LSD Timothy Leary, le « set et setting » fait référence aux points cruciaux que sont le fait de savoir comment vous vous sentez, où vous êtes et en quelle compagnie quand vous prenez du LSD. Le set ou « état d'esprit » est particulièrement important, car une mauvaise humeur ou une maladie peuvent rendre l'expérience du LSD très désagréable. Comme le LSD a tendance à amplifier l'humeur actuelle de la personne, elle peut faire empirer des sentiments négatifs. Voilà pourquoi le LSD n'est pas une substance pour faire la fête et elle ne va pas vous « changer les idées » comme peuvent le faire d'autres substances. Comme une expérience sous LSD peut littéralement vous changer la vie, vous devriez le respecter et n'en prendre que quand vous êtes prêt.

Pour ce qui est du cadre, il est important de vous entourer de personnes en qui vous avez confiance. Parmi ces personnes, il y aura de préférence un gardien de trip, une personne sobre et expérimentée dans la consommation de substances psychédéliques, qui peut vous aider pendant votre trip si nécessaire. Pour ce qui est du lieu physique, c'est une bonne chose d'être loin du bruit excessif et des gens, avec des objets ou paysages réconfortants à portée de main.

LES LÉGENDES SUR LE LSD

Les Légendes Sur Le LSD

Presque toutes les substances illégales s'accompagnent d'une bonne dose de légendes, racontars et/ou propagande pure et simple. Le LSD n'y fait pas exception. Méprisé par l’establishment peu de temps après sa découverte, puis largement diabolisé par la suite (y compris publiquement par le président américain Nixon), vous n'aurez aucun mal à trouver de fausses légendes sur le LSD.

Histoire liée à ce sujet

Les Briseurs De Mythes Des Drogues: LSD

Une des légendes entourant le LSD est que certains consommateurs peuvent faire l'expérience de « remontées », dans lesquelles ils se retrouveraient soudainement en train de tripper tout d'un coup, des années après avoir pris du LSD. Ces remontées ont fait l'objet d'études pendant un certain temps, mais aucune preuve n'a vérifié leur existence. On pense désormais que la plupart des personnes qui affirment avoir fait une remontée ont en réalité fait des crises de panique, probablement exacerbées par la culpabilité liée à leur consommation de drogues passée.

Un autre mythe voudrait que les expériences vécues sous LSD ne soient que des illusions et hallucinations sans importance. De récentes études suggèrent que le LSD fait plus que simplement tripper. En effet, même si la recherche scientifique sur les effets des substances psychédéliques en est encore à ses balbutiements, des effets positifs du LSD ont déjà été observés. Il existe même des éléments qui suggèrent que les substances psychédéliques comme le LSD peuvent « recâbler » ou « réinitialiser » le cerveau.

Dans une étude[1] publiée dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences, le professeur David J. Nutt, neuro-psycho-pharmacologue anglais, déclare que « la substance peut être observée comme renversant le mode de pensée plus restreint que nous développons de la naissance à l'âge adulte. L'étude pourrait ouvrir la voie pour l'utilisation du LSD ou de molécules apparentées dans le traitement de troubles psychiatriques et pour sortir le cerveau des schémas de pensée constatés dans la dépression et l'addiction ».

Alors, même si une expérience sous LSD peut ne pas être « réelle », elle n'est pas insignifiante. Les nombreuses personnes dont la vie a été changée par les visions à fort impact du LSD en témoignent.

IMPACT DU LSD SUR LA SOCIÉTÉ

Certains considèrent les substances psychédéliques comme le LSD et d'autres substances comme le cannabis, comme des substances consommées exclusivement par les stéréotypes de la contre-culture, comme les hippies ou les fumeurs de joints. Ils ne pensent pas que ces substances puissent offrir quelque chose de bénéfique à la société « normale », et les démonisent simplement par ignorance. Mais au contraire, le LSD et d'autres substances ont eu, et continuent à avoir, un impact significatif sur notre culture.

CONSOMMATION RÉCRÉATIVE DU LSD

CONSOMMATION RÉCRÉATIVE DU LSD

Il n'a pas fallu attendre longtemps après sa découverte pour que le LSD attire l'attention de psychiatres et autres professionnels médicaux. En effet, dans ses premières années, le LSD était considéré comme ayant un potentiel médicinal pour les troubles psychologiques et certains sont même allés jusqu'à proclamer que c'était la nouvelle substance miracle qui allait apporter paix et bonheur sur terre — il fallait juste que tout le monde en prenne.

Mais cet enthousiasme des professionnels autour du LSD n'a pas duré longtemps, car la substance a rapidement perdu les faveurs des gouvernements. Ceci n'a pas empêché le LSD de devenir populaire, bien au contraire.

Alimentée par les protestations contre la guerre du Vietnam, une énorme contre-culture est née aux États-Unis et dans le monde occidental dans les années 1960. Des personnalités publiques, plus particulièrement le psychologue clinicien à l'Université d'Harvard Timothy Leary et l'écrivain Aldous Huxley, ont publiquement défendu la substance en soulignant ses bienfaits pour l'amélioration de l'humanité. Le LSD n'a peut-être pas apporté la paix et le bonheur au monde entier, mais il n'en est pas moins devenu la substance de choix pour ceux qui voulaient grandir spirituellement et étendre leurs horizons.

APPLICATIONS THÉRAPEUTIQUES DU LSD

APPLICATIONS THÉRAPEUTIQUES DU LSD

Certes, dans les premières années de la recherche sur le LSD, les résultats ne semblaient rien donner de particulièrement utile. Cependant, les études étaient rares et les participants étaient parfois drogués à leur insu, en trippant et en décrivant leurs expériences folles à des chercheurs dépourvus de réelle hypothèse de recherche.

Par la suite, avec l'interdiction du LSD, l'accès scientifique est devenu très difficile et c'est ainsi qu'a commencé une longue « période glaciaire » pour la recherche sur le LSD. Les « recherches » alors menées étaient soit conduites par des défenseurs d'une consommation récréative, soit comme une tactique contraire à l'éthique sur des individus non-consentants.

Aujourd'hui, la recherche sérieuse sur les effets des substances psychédéliques classiques comme le LSD et la psilocybine connaît une renaissance. La science peut désormais observer ses substances, libérées de leurs préjugés passés.

Les dernières recherches utilisent des substances psychédéliques pour mener à bien des thérapies psychédéliques. De récentes études[2] ont montré que les substances psychédéliques pouvaient potentiellement aider les personnes souffrant de troubles tels que les troubles obsessionnels-compulsifs, les troubles de stress post-traumatique, l'alcoolisme, la dépression et l'algie vasculaire de la face. Aux côtés du LSD et de la psilocybine, d'autres substances comme la DMT et la mescaline semblent aussi prometteuses. En revanche, nous n'en sommes encore qu'aux débuts. Comme le LSD a un effet différent d'une personne à l'autre, il pourrait bien ne pas être adapté à chaque malade. Des essais cliniques dans ce domaine prometteur sont en cours.

MICRODOSAGE

MICRODOSAGE LSD

Le microdosage est une pratique pouvant être réalisée avec différents types de substances. Par essence, il s'agit de consommer une dose de LSD si faible qu'elle n'exerce que des « effets sous-perceptibles » — à savoir des effets qu'on ne peut pas vraiment percevoir. Au plus, vous devriez ressentir un état d'être légèrement élevé, mais pas d'ivresse ni d'effet planant. Les personnes qui microdosent le LSD peuvent toujours fonctionner et mener à bien leur quotidien.

Histoire liée à ce sujet

Microdosing Des Psychédéliques Et Du Cannabis

De récentes études suggèrent que le microdosage pourrait être une voie de traitement utile pour ceux qui souffrent de dépression et ceux qui cherchent à arrêter la cigarette. Dans le cadre professionnel, un nombre croissant d'individus citent le LSD comme améliorateur de créativité, de concentration et d'énergie.

Dans une étude[3], il a été montré que le microdosage favorisait la neurogenèse, la croissance de nouveaux neurones dans l'hippocampe. La croissance neuronale dans l'hippocampe a été liée à des améliorations dans la cognition et la concentration, l'humeur et les niveaux d'énergie.

En d'autres termes, la consommation de LSD pourrait en effet avoir des effets à long terme bénéfiques sur le cerveau.

LE LSD DANS LA CULTURE POPULAIRE

LE LSD DANS LA CULTURE POPULAIRE

Le LSD n'a pas juste eu une influence sur une poignée de groupes New Age dans la région du Canyon Laurel. Loin de là. Depuis que la substance est devenue populaire dans les années 1960, elle a eu une énorme influence sur l'art, la musique et la culture en général.

Les Beatles ont été influencés par le LSD, comme il apparaît clairement dans des chansons comme « Lucy in the Sky with Diamonds ». Le groupe a nié que la chanson parle du LSD, mais il n'est pas difficile d'associer les deux. De plus, les images psychédéliques présentent sur leurs disques suffisent à prouver qu'ils ont été influencés par l'impact culturel du LSD.

Au-delà des Beatles, les substances psychédéliques ont donné naissance à tout un nouveau genre musical : le rock psychédélique. Pink Floyd, Jimi Hendrix, The Grateful Dead, Jefferson Airplane, Iron Butterfly et de nombreux autres groupes ont influencé des générations entières et continuent à le faire de nos jours.

Les substances psychédéliques ont aussi toujours été fortement présentes dans les arts visuels et le cinéma. Des « Comics Undergrounds » et les Freak Brothers jusqu'aux posters psychédéliques d'artistes tels que Rick Griffin, Victor Moscoso, Bonnie MacLean et d'autres, l'influence psychédélique est partout.

Parmi les films psychédéliques les plus connus, on retrouve 2001 : l'odyssée de l'espace, Easy Rider, Yellow Submarine, mais aussi des films plus récents comme The Void, Requiem for a Dream, Suspiria et Las Vegas Parano. Ces films psychédéliques ont été soit inspirés par des substances psychédéliques, soit les incluent dans l'intrigue.

COMMENT CONSOMMER DU LSD

COMMENT CONSOMMER DU LSD

Le LSD est une substance hallucinogène puissante, souvent imprévisible et de longue durée, qui demande une bonne dose de précautions si vous choisissez d'en consommer. Ce n'est pas une substance pour faire la fête, pour « se sentir mieux ».

Comme nous l'avons déjà mentionné, le cadre et l'état d'esprit jouent un rôle particulièrement important dans le résultat de l'expérience. Il ne faut pas tripper quand on se sent abattu ou en colère et il ne faut pas prendre de LSD si vous ne vous sentez pas en sécurité, en confort, ou si vous ne le sentez juste pas. Une seule personne en qui vous n'avez pas trop confiance pourrait ruiner toute l'expérience, alors vous feriez mieux de rester avec ceux dont vous savez qu'ils apporteront de bonnes vibrations à l'expérience.

Ce n'est que si vous êtes expérimenté avec les substances psychédéliques que vous devriez envisager de prendre du LSD dans un cadre inconnu, comme en public, dans un festival, etc. Pour la plupart des consommateurs, particulièrement si vous découvrez le LSD, il est préférable de tripper dans un lieu familier et agréable.

Commencez par une dose appropriée. Si vous débutez tout juste, commencez par 30–70 µg — cette dose maximisera aussi les effets à long terme. Vous devriez faire des pauses d'au moins une semaine entre chaque trip pour éviter l'accumulation d'une tolérance. Si vous ne faites pas une pause d'au moins 3–4 jours, vous auriez besoin de doses toujours plus fortes pour obtenir le même effet. Et arrivé à un certain point, le LSD finirait par n'avoir plus aucun effet.

Histoire liée à ce sujet

Le Guide Du Gardien De Trip Psychédélique

Dernier point pour les trippeurs débutants : vous devriez vraiment envisager d'avoir un gardien de trip à vos côtés. Souvent, sa présence suffit à éviter le bad trip. Votre gardien de trip devrait être sobre et il devrait aussi avoir de l'expérience avec les effets du LSD ou, encore mieux, avec les substances psychédéliques en général.

RISQUES ET DANGERS DE LA CONSOMMATION DE LSD

RISQUES ET DANGERS DE LA CONSOMMATION DE LSD

Y a-t-il des risques ou dangers en consommant du LSD ? Eh bien, le LSD possède un bon profil de sécurité, ce qui signifie qu'il n'y a aucun effet nocif à sa consommation et qu'il n'est pas addictif. S'il y a un danger, il vient d'une consommation de LSD irresponsable ou dangereuse. Comme le LSD peut fortement altérer la perception de la réalité, il ne faut bien évidemment pas tripper en conduisant ou utilisant tout type de machine. N'oubliez pas que le LSD peut fortement perturber votre perception et votre sens des réalités. Vous devriez éviter de boire de l'alcool et de prendre d'autres substances en prenant du LSD.

Sachez que le LSD n'est pas fait pour tout le monde. Les personnes anxieuses, déprimées ou souffrant de troubles mentaux pré-existants devraient éviter d'en consommer.

Un autre problème avec le LSD, c'est qu'il est (encore) illégal : s'en procurer et en posséder s’accompagne donc de risques spécifiques, selon les lois de votre région. Et, comme il est impossible de se procurer du LSD légalement, cela signifie aussi que vous ne savez pas vraiment ce que vous achetez à moins de pouvoir le tester (voir plus bas). Voilà pourquoi il y a toujours un risque de ne pas vraiment acheter du LSD, mais plutôt quelque chose coupé partiellement ou totalement avec d'autres substances potentiellement nocives.

Heureusement, Zamnesia est là pour vous aider. Vous pouvez tester votre LSD en utilisant le test simple EZ Test LSD. Avec ce test rapide, vous pouvez savoir si du LSD ou d'autres indoles sont présents dans votre produit, pour une tranquillité d'esprit totale.

Georg

Écrit par: Georg
Basé en Espagne, Georg passe beaucoup de temps non seulement sur son ordinateur mais aussi dans son jardin. Avec une passion dévorante pour la culture du cannabis et l'étude des substances psychédéliques, Georg s'y connaît bien pour tout ce qui est psychoactif.

De nos auteurs
Avertissement :
Nous n'émettons aucun avis de nature médicale. Cet article a été écrit uniquement à des fins informatives et se base sur des recherches publiées par d'autres sources externes.

Ressources externes :
  1. Neural correlates of the LSD experience revealed by multimodal neuroimaging | PNAS - https://www.pnas.org/content/113/17/4853
  2. Psychedelic drugs—a new era inpsychiatry?
 - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6787540/
  3. Effects of Psilocybin on Hippocampal Neurogenesis and Extinction of Trace Fear Conditioning - PubMed - https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23727882

Read more about
News Research
Recherche par catégories
ou
Rechercher