Démystification : les cigarettes électroniques ne sont pas 10 fois plus dangereu

Publié le :
Catégories : BlogScience

Démystification : les cigarettes électroniques ne sont pas 10 fois plus dangereu

Récemment, les médias ont rapporté que les cigarettes électroniques étaient plus dangereuses que le tabac. Laissez-nous vous dire pourquoi c'est un mensonge.

Dans un autre accès de sensationnalisme, les médias grand public ont largement rapporté comment une nouvelle étude avait découvert qu'un échantillon de cigarette électronique contenait 10 fois plus de formaldéhyde que des cigarettes traditionnelles. Cependant, avant de jeter votre cigarette électronique, vous pourriez vouloir connaître toute l'histoire.

Ce qui se cache derrière cette information

L'étude elle-même est assez simple. Un groupe combiné de chercheurs japonais du Département de Santé Environnementale et de l'Institut National de la Santé Public ont analysé le contenu de différentes marques de cigarettes électroniques. Ils ont découvert que parmi toutes ces marques UNE SEULE semblait avoir de hauts niveaux de formaldéhyde, un cancérigène connu.

C'est là que les choses deviennent intéressantes. Pour commencer, il faut bien noter que ce n'est qu'une seule marque qui semblait contenir de hauts niveaux de formaldéhyde. Donc, affirmer que toutes les cigarettes électroniques sont pires que le tabac est tout simplement inexact et ce n'est pas ce qui est montré par les données de l'étude.

Viennent ensuite les résultats eux-mêmes. Si on regarde cette étude, on peut voir assez clairement les niveaux de formaldéhyde pour toutes les marques. Quand on compare ces niveaux avec les résultats d'une étude de 2008 sur le contenu du tabac et du cannabis, c'est une toute autre image qui apparaît. Alors que l'étude sur les cigarettes électroniques trouve dans le pire des cas un niveau moyen de formaldéhyde de 34μg dans les cigarettes électroniques, l'étude de 2008 a trouvé que le tabac avait un contenu moyen en formaldéhyde de 200μg ! Ceci signifie que même la pire des cigarettes électroniques contient 6 fois moins de formaldéhyde qu'une cigarette au tabac moyenne.

Alors d'où vient ce chiffre de 10 fois plus de contenu pour les cigarettes électroniques ? Selon le Professeur Kunugita, directeur de l'équipe de recherche, une évaluation ultérieure d'un appareil de dernière génération a donné 1600μg de formaldéhyde pour 15 bouffées. Il semble que cette cigarette électronique possède des niveaux 10 fois plus élevés que le tabac traditionnel, cependant, cette mesure n'est enregistrée dans aucune étude ayant fait l'objet d'une publication. De plus, selon les chercheurs, ces mesures ne se sont produites que lorsque la batterie de la cigarette électronique était utilisée sur le réglage le plus élevé.

Cette situation laisse la porte ouverte à beaucoup de variables et erreurs potentielles. Le fait que les médias se soient jetés, une fois de plus, sur une information partielle sans aucune preuve substantielle, prouve bien à quel point ils préfèrent faire dans la sensation plutôt que dans des rapports réellement informatifs.

Une vue d'ensemble

Alors admettons que cette nouvelle marque, seule parmi tant d'autres, contienne en effet 10 fois plus de formaldéhyde que le tabac et que l'équipe de recherche finisse par publier de nouvelles études pour le prouver. Il ne s'agirait toujours que d'une seule marque, avec le réglage le plus élevé. De plus, dans le tabac, il y a beaucoup plus de composés cancérigènes que le seul formaldéhyde. C'est un point que les médias ont perdu de vue quand ils ont été emportés dans leur frénésie à clamer que les cigarettes électroniques contenaient plus de cancérigènes que le tabac, avec l'accent mis sur le « s » du pluriel. Et non, au pire du pire, elles contiennent plus d'UN cancérigène, sans les autres milliers de toxines et cancérigènes contenus dans la fumée du tabac.

Nous vous conseillons de faire vos propres recherches sur les cigarettes électroniques, mais elles semblent toujours être une alternative bien plus saine que le tabac à l'heure actuelle. Ne laissez pas les médias vous emporter dans leur folie.