Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

La différence entre vapeur et fumée

Une question souvent posée par les fumeurs comme les non-fumeurs est, « quelle est la différence entre la vaporisation et la fumée ? » Même si les deux se ressemblent, ce sont deux choses différentes.

Avant de regarder quelles sont leurs différences, regardons d'abord comment elles sont produites. La fumée est créée à partir d'une flamme en direct, grâce à la combustion. Quand une heure comme le cannabis ou le tabac est fumée, elle est littéralement détruite par la haute température du feu.

La vaporisation, au contraire, n'est pas un procédé aussi brutal. Au contraire de la combustion, la vaporisation n'implique pas de flamme directe, ce qui réduit grandement la température à laquelle l'herbe est exposée. Quand du cannabis est vaporisé, il est chauffé exactement au point où les cannabinoïdes changent d'état, en passant de résine solide à particule gazeuse.
Dans le cas d'une cigarette électronique, ce n'est que le liquide porteur (PG ou VG) qui est vaporisé, vapeur qui transporte naturellement la nicotine, les arômes et autres ingrédients.

Maintenant, de quoi sont constituées vapeur et fumée ?

Quand le cannabis est brûlé, beaucoup des cannabinoïdes de la plante sont en fait détruits par la chaleur. La recherche a découvert que la fumée créée par la combustion du cannabis contient 88 pour cent de matière non-cannabinoïde. Ceci signifie que fumer du cannabis gaspille en fait la plupart des ingrédients actifs du cannabis. C'est pourquoi il est possible d'économiser de l'argent avec les vaporisateurs : ils rendent tous les cannabinoïdes disponibles, plutôt que de les brûler.
En conséquence de la combustion, la fumée est pleine de monoxyde de carbone, de goudron et de beaucoup d'autres toxines produites par ce processus. Le monoxyde de carbone, par exemple, n'est pas présent dans le cannabis lui-même, mais une fois que l'herbe est brûlée, le gaz est créé par le processus. Ceci s'applique à beaucoup de produits toxiques présents dans la fumée, comme les HAP et le goudron.

Au contraire, la vapeur est beaucoup plus pure. Comme rien n'est brûlé, il n'y a pas de tels produits toxiques créés. La vapeur de cannabis consiste en 95 pour cent de cannabinoïdes, les 5 pour cent restants sont des flavonoïdes et un seul hydrocarbure polycyclique aromatique. Elle ne contient aucune des toxines présentes dans la fumée, tout en offrant des sensations bien plus pures et efficaces pour les ressources.

Et pour l'odeur ?

Le goudron produit par la fumée lui donne son caractère tenace et collant aux habits, cheveux et objets personnels. Comme elle est durable, la fumée de cannabis peut être facile à identifier de loin, et même après avoir fumé un joint, les autres peuvent souvent sentir l'odeur de la fumée sur vous.

Comme la vapeur de cannabis ne contient pas de goudron, elle ne traîne pas et ne dure pas comme la fumée. La vapeur se disperse bien plus vite, et n'a pas d'odeur aussi forte. Ceci signifie que l'odeur est grandement réduite, dans le sens où elle n'est pas tenace, et que personne en-dehors de votre proximité immédiate ne peut la sentir.

Qu'en est-il du tabagisme passif ?

Fumer du cannabis crée du tabagisme passif, et ceci peut être une bonne ou une mauvaise chose, suivant avec qui vous êtes. En raison de la dispersion rapide de la vapeur, ce n'est pas un problème, ce qui permet d'être beaucoup plus discret, pour ceux ne voulant pas être découverts.

Les aspects santé

Évidemment, la vaporisation est bien meilleure pour votre santé, car vous n'inhalez aucune des substances nocives présentes dans la fumée. Ceci signifie que ceux qui vaporisent sont moins exposés aux risques de maladies liées à la fumée, respirent plus facilement, toussent moins et sont en meilleure santé générale. Comme un vaporisateur ne détruit pas les cannabinoïdes, une plus petite quantité de cannabis est nécessaire pour arriver aux mêmes effets, permettant ainsi d'économiser de l'argent.

Discrétion et mobilité

L'une des raisons qui rend le fait de fumer le cannabis si populaire est qu'il est assez facile de transporter quelques feuilles et de rouler un joint. Traditionnellement, les vaporisateurs étaient assez gros, ce qui signifie qu'ils n'étaient pas très faciles à déplacer. Cependant, les vaporisateurs de nouvelle génération ont rendu ce problème totalement obsolète : ils sont non seulement extrêmement efficaces et bien conçus, mais en plus la plupart des vaporisateurs stylos ne sont pas plus gros qu'un joint et sont prêts en moins de 5 secondes. Ceci donne l'avantage au vaporisateur désormais. Ils sont petits et portables, mais aussi beaucoup plus discrets, puisque l'odeur n'est plus un problème. Vous pourriez potentiellement vaporiser dans un endroit public, comme un parc, sous le prétexte d'utiliser une cigarette électronique – faites juste attention à ne laisser personne trop s'approcher de vous !

 

Zamnesia