Product successfully added to your shopping cart.
Check out

Températures de vaporisation pour le Cannabis – Le guide ultime

VaporIl existe une multitude de façon de consommer du cannabis, mais l'une des façons les plus propres et amusantes et de le vaporiser. Fumer un bon vieux joint est un rituel intemporel, mais vaporiser de l'herbe offre un niveau de contrôle sans précédent sur l'effet. Une fois que l'art de la vaporisation est maîtrisé, il permet une expérience pure et très agréable.

Les vaporisateurs fonctionnent en chauffant le cannabis jusqu'à un point où certains cannabinoïdes « bouillent » et s'évaporent, ne laissant derrière eux que de la matière végétale fibreuse. Quand vous allumez un joint, la fumée est un mélange de cannabinoïdes et de bon nombre de produits de combustion assez toxiques, dont les HAPs. En fait, une analyse a montré que la fumée d'un joint ne contient qu'un peu plus de 10 % de cannabinoïdes et que le reste est composé de produits de la combustion. Au contraire, le nuage qui sort d'un vaporisateur contient jusqu'à 95 % de cannabinoïdes et uniquement de faibles traces de HAPs. De plus, comme les plus faibles températures ne détruisent pas de cannabinoïdes à cause de la chaleur, le rendement à l'effet obtenu des têtes est bien plus élevé avec un vaporisateur.

Un des moyens de bien connaître votre vaporisateur est de jouer avec les réglages de la température : après tout, c'est un genre de recherche agréable. Une approche légèrement plus scientifique est de connaître le point d'ébullition des principaux cannabinoïdes et leurs propriétés. Ça c'est de la science amusante!

Trouvez le bon vaporisateur pour vous

 

Quelle est la température parfaite ?

Avant d'explorer en profondeur les températures d’ébullition des cannabinoïdes, voici les découvertes principales de la recherche :

Il y a une fourchette de températures dans laquelle les différents composés du cannabis sont libérés, chacun ayant des qualités uniques. Seule l'expérimentation vous montrera quel effet vous convient le mieux, mais la température idéale pour extraire une large gamme de composés psychoactifs est 185°C. La fourchette de température idéale pour le cannabis est entre 180 et 210°C. Des températures inférieures à 190°C ont tendance à produire un effet plus cérébral, alors que des températures supérieurs produisent un effet plus physique.

 

Guide des températures des cannabinoïdes

CannabisLa fourchette de températures dans laquelle tous les cannabinoïdes s'évaporent se situe entre 157 et 220 degrés Celsius. Comme tous les cannabinoïdes ont des températures d'ébullition différentes, vaporiser une douille de la même herbe à des températures différentes produit des effets différents. En général, les deux effets principaux sont appelés « buzz high » (mental) et « body high » (plus physique). Comme mentionné précédemment, des températures plus basses auront un effet plutôt sur l'esprit, alors que des températures plus élevées auront un effet plus concentré sur le corps.

Note : Bien que certains des cannabinoïdes suivant nécessitent des températures supérieures à 200 degrés Celsius pour s'évaporer, régler un vaporisateur sur cette température fait courir le risque de provoquer une combustion, ce qui doit être évité.


THC - 157 °C.
Le cannabinoïde le plus connu. Il a des effets euphorisants et analgésiques et provoque une agréable sensation de relaxation.

CBD - 160 - 180 °C.
C'est le cannabinoïde le plus apprécié des consommateurs à but médicinal pour ses vastes applications médicinales. Il contre en partie les effets du THC, contrant efficacement les sensations d'anxiété et de paranoïa.

Delta-8-THC - 175 – 178 °C.
Ce cannabinoïde est très proche du THC, mais il est plus stable et moins psychoactif. Il a également de bonnes propriétés anti-vomitives.

CBN - 185 °C.
CBN est souvent présent en petites quantités, cependant, ses effets sont toujours perceptibles. Il décompose le THC et il est très associé à un effet sédatif.

CBC - 220 °C.
Ce cannabinoïde a des propriétés anti-inflammatoires et antifongiques.

THCV - 220 °C.
Le THCV a prouvé ses effets modérant les effets psychoactifs du THC, mais il faudrait plus de recherches à ce sujet.

Combustion: l'herbe sèche peut commencer à brûler aux alentours de 200°C. La chaleur maximale que l'herbe peut supporter avant de brûler est de 230°C environ, suivant son degré d'humidité.

Volcano Digit

 

Flavonoïdes

Avec les terpénoïdes, les flavonoïdes sont peu connus comparés aux célèbres cannabinoïdes. Les flavonoïdes sont une grande catégorie de pigments végétaux qui sont parfois appelés Vitamine P. Les terpénoïdes et les flavonoïdes sont en partie responsables de l'aspect, de l'odeur et du goût de chaque variété. Ils sont la raison qui nous pousse à ouvrir le sachet d'herbe avant de l'acheter, car leur odeur révèle beaucoup du caractère de la plante.

Ils semblent également avoir des effets bénéfiques pour la santé secondaires. Ce qui suit souligne les effets et les températures de vaporisation des flavonoïdes.

Béta-sitostérol - 134 °C.
Ce flavonoïde semble avoir des propriétés anti-inflammatoires.

Apigénine - 178 °C.
L'apigénine semble être estrogène, anxiolytique et avoir des propriétés anti-inflammatoires.

Cannflavine A - 182 °C.
Ce flavonoïde est un inhibiteur de la COX.

Quercétine - 250 °C.
La quercétine est un flavonoïde antioxydant et antiviral. Il bout à 250°C, bien au-delà des températures de vaporisation du cannabis.


Crafty

 

Terpénoïdes

Les terpénoïdes sont structurellement apparentés aux terpènes et ils sont présents naturellement dans une grande quantité de plantes. Ils sont responsables pour partie de ce qui donne à chaque plante ses qualités aromatiques uniques. L'odeur de la cannelle, du clou de girofle et de la menthe sont des exemples de terpénoïdes bien connus. En fait, le composé psychédélique naturel le plus puissant connu, la Salvinorine A, est un terpénoïde.

Ce qui suit est une description des effets et des points d'ébullition des terpénoïdes.

Béta-caryophyllène - 199 °C.
Semble être anti-inflammatoire et antipaludique.

Alpha-terpinol - 156 °C.
Ce terpénoïde est un antioxydant, sédatif, antibiotique et antipaludique.

Béta-myrcène - 166- 168 °C.
C'est un analgésique, antibiotique et anti-inflammatoire.

Delta-3-carène - 168 °C.
Ce terpénoïde a des propriétés anti-inflammatoires.

1,8-cinéole - 176 °C.
Le 1,8-cinéole augmente la circulation sanguine cérébrale, agit comme stimulant, et c'est un antiviral, antibiotique et anti-inflammatoire.

D-limonène - 177 °C.
De manière peut-être surprenante, le D-limonène est naturellement présent dans le cannabis. Il a des propriétés anti-mutagènes, d'antidépresseur et de potentialisation du système immunitaire.

P-cymène - 177 °C.
Le P-cymène est un antibiotique et un agent contre le Candida albicans.

Linalool - 198 °C.
C'est un antidépresseur, un sédatif et un potentialisateur du système immunitaire.

Terpinol-4-ol - 209 °C.
C'est un antibiotique et un inhibiteur de l'AchE.

Bornéol - 210 °C.
Le bornéol est un antibiotique.

Alpha-terpinéol - 217 °C.
Ce terpénoïde est un sédatif, antibiotique, antioxydant et inhibiteur de l'AChE.

Pulégone - 224 °C.
C'est un sédatif ayant potentiellement des effets améliorant la mémoire.

Magic Flight Launch Box

 

Que sont les toxines ?

Pour faire simple, les toxines sont des composés chimiques qui peuvent nuire à notre corps. L'avantage des vaporisateurs repose dans leur capacité unique à extraire les ingrédients actifs du cannabis, sans les toxines de la combustion, comme le monoxyde de carbone ou les goudrons.

La vapeur peut toujours contenir des traces de toxines. Mais comparé aux plus de 100 différents HAPs présent dans la fumée, l'unique HAP découvert dans la vapeur est de toute évidence une réduction significative. D'un autre côté, les toxines venues des pesticides, herbicides et autres produits chimiques se concentreront aussi dans la vapeur : voilà pourquoi choisir un cannabis bio est toujours une bonne idée.

Ce qui suit est une petite sélection des toxines libérées par la combustion.

Monoxyde de carbone et goudron
Libérés par la combustion sous forme de fumée. Ils sont cancérigènes et peuvent engendrer des problèmes pulmonaires.

Toluène
Ce n'est pas une toxine considérée comme très dangereuse, et elle est présente en petites quantités. Le toluène peut provoquer des étourdissements, la nausée, la somnolence et la perte d'appétit. Son point d'ébullition est à 110°C, il est donc impossible de l'éviter.

Benzène
Le benzène est cancérigène et son point d'ébullition est à 80.1°C.

Maphthalène
Cette toxine est possiblement cancérigène et elle cause des étourdissements, la nausée, la perte d'appétit et la pâleur de la peau. Son point d'ébullition est à 218°C.

 

Humidité du cannabis et température de vaporisation

Au contraire d'un bang ou d'un joint, du cannabis très sec est toujours un régal dans un vaporisateur. Cependant, comme il est très sec, il se vaporise bien plus rapidement, et s'il est trop chaud, vous risquez de provoquer une ébullition éclair qui élimine le goût et le parfum. Comme ceci dépend beaucoup de la situation et de la variété, il n'y a pas de règle définitive pour vaporiser correctement une herbe particulièrement sèche. En général, vous devriez diminuer la température par rapport à vos habitudes, en la diminuant d'autant plus que l'herbe est sèche.

A l'opposé, si vos têtes sont fraîches, elles peuvent alors être très humide. Les cannabinoïdes peuvent alors être parfois durs à extraire. Pour régler ce problème, il est recommandé de faire ce qui est appelé un cycle à flavonoïdes. En réglant le vaporisateur sur une température plus basse (entre 138 et 148°C), il est possible d'extraire un sac de vapeur de flavonoïdes tout en séchant lentement votre cannabis. Une fois ce cycle terminé, le cannabis devrait être assez sec pour être vaporisé efficacement aux températures du THC et des autres cannabinoïdes.


 

Zamnesia
 

 
 

Meilleurs vaporisateurs