Microdoser le Cannabis : Un Potentiel Caché ?

Publié le :
Catégories : BlogCannabisScience

Microdoser le Cannabis : Un Potentiel Caché ?

Microdoser certaines substances produit d’après des témoignages toutes sortes de potentiels bénéfiques et intéressants. Regardons si le cannabis pourrait faire partie de ces substances.

Dans de récents articles, nous avons parlé de la tendance émergente du microdosage des substances psychédéliques et de ses bienfaits potentiels - qui sont nombreux. Alors ceci soulève une question : le microdosage du cannabis a-t-il un effet, et si oui, lequel ? Y a-t-il des bienfaits potentiels ? Eh bien, d'après des découvertes initiales, on dirait que oui, c'est bien le cas.

QU'EST-CE QUE LE MICRODOSAGE ?

Par essence, le microdosage implique d’ingérer une dose sous-perceptible d’une substance. Ceci signifie généralement de prendre une quantité suffisamment faible pour ne provoquer aucun effet ou effet secondaire notable, mais une quantité néanmoins suffisante pour provoquer des changements bénéfiques dans l’organisme.

Pour ce qui est des substances psychoactives, ce sont généralement le LSD et la psilocybine qui regroupent la communauté la plus importante des microdoseurs ; il y a peu de personnes ou d’informations disponibles sur les effets d’une microdose de cannabis. Cependant, cela ne veut pas dire que microdoser du cannabis n’a aucun effet, le concept est progressivement de plus en plus populaire.

LES BIENFAITS POTENTIELS DU MICRODOSAGE DE CANNABIS

Microdoser du cannabis est une bonne façon d’équilibrer sur une longue période de temps. En tirant une bouffée ou deux par jour, le cannabis peut améliorer l’humeur de base - en améliorant le côté positif ; il peut aussi vous rendre bien plus ouvert d’esprit et joyeux durant la journée, en éloignant le stress. Microdoser du cannabis peut même améliorer la motivation, en vous aidant à mener à bien votre journée. Et le tout, sans vraiment planer. C’est un effet bien plus subtil, et un coup de pouce résiduel aux effets homéostatiques du cannabis sur le corps. Bien entendu, tout est affaire d’expériences personnelles et de témoignages. Il n’y a quasiment pas de recherches sur le microdosage du cannabis.

D’un tout autre point de vue, le microdosage du cannabis peut être un très bon moyen d’aider à réduire les effets de la tolérance au cannabis, tout en savourant toujours le plaisir de la consommation.

POURQUOI ?

Qu’est-ce qui pourrait expliquer ces améliorations subtiles ? Eh bien, tout est largement dû au système endocannabinoïde, le système dans notre corps qui interagit avec les composés du cannabis. La principale fonction du système endocannabinoïde dans le corps est le maintien de l’homéostasie, l’entretien d’un environnement interne stable et en bonne santé, malgré les diverses influences externes. Ceci couvre tout, des facteurs comme la température et les maladies, à des facteurs comme le stress. C’est la raison pour laquelle le cannabis a des effets si étendus dans le corps entier. Quand vous planez sous cannabis, vous surchargez ce système, ce qui a des effets très importants, mais quand vous microdosez, vous l’améliorez subtilement, sans le pousser au-delà de ses paramètres normaux, tout en l’améliorant néanmoins. Le résultat est une amélioration générale du fonctionnement global, sur des aspects tels que l’humeur, l’énergie, la motivation et la sensation générale de bien-être.

Une fois de plus, nous soulignons qu’il s’agit ici purement de spéculations conceptuelles, basées sur des expériences personnelles et des témoignages concernant le microdosage, et sur ce que la recherche scientifique à révélé au sujet du rôle du système endocannabinoïde. Nous ne faisons que pousser un raisonnement ici, sans aucune preuve. Cependant, c’est un sujet qui mérite de vraies recherches. Les médecins qui se sont impliqués décrivent une amélioration graduelle des bienfaits pour la santé au fil du temps chez leurs patients qui consomment du cannabis à des niveaux de microdose ; mais une fois de plus, il ne s’agit pas de preuves vérifiées par leurs pairs.

COMMENT MICRODOSER DU CANNABIS

Au contraire de substances comme le LSD, microdoser du cannabis peut être assez compliqué. Avec le LSD, il n’y a qu’un composé majeur qui interagit avec le corps, mais avec le cannabis une multitude de cannabinoïdes jouent un rôle vital dans la formation des effets sur le corps et l’esprit. Pour compliquer encore plus les choses, différentes variétés de cannabis ont également différents ratios de cannabinoïdes, qui peuvent encore varier selon les conditions de culture. Il faut aussi prendre en compte la tolérance personnelle aux cannabinoïdes. Voilà pourquoi le microdosage doit être évalué au cas par cas.

En général, 1 à 2 bouffées d’une variété de haute qualité pour commencer la journée devrait bien fonctionner, avec en plus 1 à 2 bouffées en soirée. Cependant, le facteur principal est de commencer petit et d’expérimenter avec des méthodes de consommation qui vous conviennent. Vous pourriez trouver qu’une teinture vous convient mieux que de fumer, ou que la vaporisation est supérieure ; peut-être que les effets différés d’un produit comestible au cannabis fonctionneront mieux pour vous sur le long terme.

Il faut aussi noter que, en essayant de trouver le bon niveau, vous pourriez commencer par ressentir un petit effet, mais ce n’est pas un problème. Avoir un effet léger ou doux a ses propres bénéfices, et c’est même préféré par beaucoup de personnes à un fort effet complet. Cela peut vous donner le meilleur des deux mondes, avec une sensation et une inspiration modérées, tout en vous permettant d’être clair et fonctionnel. Il vous faut trouver ce qui fonctionne pour vous : le but de cet article est d’expliquer que le cannabis ne doit pas se limiter à vous faire planer, mais qu’il peut être savouré de nombreuses façons, en offrant une gamme de bienfaits uniques et variés. Alors à vous d’expérimenter !

 

         
  Josh  

Écrit par: Josh
Auteur, psychonaute et passionné du cannabis, Josh est l’expert maison de Zamnesia. Il passe ses journées niché dans la campagne, en se plongeant dans les profondeurs cachées de tout ce qui est psychoactif.

 
 
      De nos auteurs