Qu'est-ce qu'un vaporisateur ?

Publié le :
Catégories : Blog

Qu'est-ce qu'un vaporisateur ?

Un vaporisateur est un appareil qui peut être utilisé pour chauffer une grande variété d'herbes séchées, comme du cannabis ou du tabac sans nicotine.

Un vaporisateur est un appareil qui peut être utilisé pour chauffer une grande variété d'herbes séchées, comme du cannabis ou du tabac sans nicotine, jusqu'à une température où l'essence de l'herbe peut se dégager dans une fine vapeur odorante. Ceci permet de s'assurer que les herbes ne génèrent pas de fumée : il n'y a ni combustion, ni carbonisation ni allumage de ces substances. Bien que la vapeur produite par un vaporisateur puisse ressembler de près à de la fumée, elle ne contient aucunes particules nocives souvent associées à la fumée des mélanges d'herbes.

La différence entre vaporiser et fumer

Fumer se base sur la combustion pour libérer les ingrédients des herbes. L'un des plus grands dangers dans la combustion est le dégagement de substances dangereuses et cancérigènes comme les cendres, du benzène, du monoxyde de carbone, du naphtalène et du toluène. Entre environ un tiers et la moitié des ingrédients du mélange d'herbes sont perdus pendant la combustion, ce qui signifie que fumer des herbes est non seulement dangereux pour la santé du fumeur, mais que la plupart des précieux ingrédients des herbes sont perdus au cours du processus de combustion.

Au contraire, la vaporisation chauffe doucement les matières végétales grâce à élément de chauffage. Ceci signifie que l'essence des matières végétales est libérées sous forme d'une vapeur fine, non caustique, pure à 95% à une température d'environ 226°C et à demi-puissance entre 150 et 180°C. Cette vapeur peut être filtrée ou refroidie par diverses méthodes avant d'être inhalée.

Les vaporisateurs existent sous différentes formes, modèles et à des prix variables : de la grosse installation fixe électrique d'intérieur aux versions de poches discrètes. La plupart des modèles d'intérieur proposent des fonctions supplémentaires comme des valves ou des ballons. Les modèles portables utilisent des batteries rechargeables, ainsi que des substances gazeuses comme le butane ou l''oxyde d'azote.

Les trois formes de vaporisateurs

En verre : Les modèles en verre sont les vaporisateurs les moins chers, ils offrent un moyen facile d'atteindre la température désirée, au prix cependant d'un contrôle plus fin de la température.

Électrique : Ces vaporisateurs chauffent grâce à un élément au-dessus d'une ampoule en verre, qui se remplit de vapeur à inhaler à travers un petit tube.

Digital : Ce sont les nouveaux modèles de vaporisateurs, qui utilisent une puce pour contrôler exactement la température et le volume d'herbe.

Méthodes d'inhalation

Stockage de la vapeur : cette méthode stocke la vapeur créée dans un dôme en verre ou dans un sac en ballon. Comme les ballons peuvent s'étendre, ils peuvent contenir plus de vapeur qu'un récipient statique en verre. Le point négatif d'un stockage dans un sac en ballon et qu'il faut alors plus de temps pour atteindre le point d'extraction exact des herbes vaporisées.

Directement dans les poumons : cette méthode dirige soit de l'air chaud ou refroidi à l'eau, le long du réservoir à herbe, directement vers les poumons du consommateur. Ceci fournit une bouffée plus grande en raison du manque de réservoir, avec également un goût plus propre. Certains modèles incluent même un ventilateur pour aider le flux d'air.

Il est à noter que même si les dangers et les risques d'agiter le système respiratoire sont grandement réduits, les vaporisateurs ont un potentiel irritant pour ce système qui n'est pas totalement nul. Une large prise de cannabis "pur" vaporisé, résultant souvent des tâtonnements de l'utilisateur débutant, provoque la plupart du temps une crise de toux intense.

Quatre bonnes raisons pour vaporiser

Un moyen propre et sûr. Comparé à la fumée et au résidus de la combustion, le niveau de substances irritantes et dangereuses pour la santé générées par la vaporisation de matières végétales est soit inexistant, soit grandement réduit, suivant les végétaux en question.

Moins de produit pour plus de résultats. Alors que la combustion de l'herbe en la fumant utilise sa "charge utile" en une fois, un vaporisateur peut tripler ou même quadrupler la durée de vie de la même quantité d'herbe en permettant au consommateur de rationner les doses.

Le Parfum. Une vapeur d'herbes générée sans combustion offre au consommateur un goût plus propre, pur et plus agréable tout en éliminant bien des fumées caustiques et des toxines générées par la combustion.

Efficacité. En plus d'être un moyen moins dangereux pour consommer l'herbe de son choix, les vaporisateurs permettent de concevoir des préparations à base de plantes qui offrent un plus haut niveau de concentration et une meilleure densité aromatique que les préparations destinées à la combustion.

De plus, il existe des applications alternatives aux vaporisateurs : certains chefs professionnels utilisent des vaporisateurs pour modifier l'utilisation du parfum de certaines herbes et épices. En général, c'est une méthode utilisée par les chefs qui cherchent à incorporer certains substances qui peuvent être endommagées par la chaleur excessive des méthodes de cuisson traditionnelles. Cette "vaporisation culinaire" a été utilisée pour notamment stocker la vapeur d'herbes dans des sacs utilisés comme sets de tables. Quand l’assiette contenant le plat est déposée sur le sac, la pression cause l'explosion du sac qui délivre alors son contenu aromatique. Comme l'odeur tient une large partie dans le goût, les herbes vaporisées offrent une couche supplémentaire de parfum au consommateur.