Pourquoi les champignons magiques font se sentir bien

Publié le :
Catégories : BlogChampignons MagiquesPsychédéliques

Pourquoi les champignons magiques font se sentir bien

Nos ancêtres savaient déjà que les champignons à psilocybine provoquaient des changements positifs, mais personnes n'avait compris pourquoi. La science moderne nous présente désormais un mécanisme qui explique pourquoi.

Les preuves sont là, et ce champignon naturel a déjà prouvé qu'il pouvait apporter un sérieux soulagement émotionnel. Des chercheurs de l'Hôpital Psychiatrique de l'Université de Zurich ont confirmé que les champignons agissent rapidement en provoquant un bien-être chez les consommateurs, et ce de nombreuses manières utiles. L'étude, intitulée „Psilocybin-Induced Decrease in Amygdala Reactivity Correlates with Enhanced Positive Mood in Healthy Volunteers“, a découvert que la psilocybine interagissait avec la région du cerveau connue sous le nom d'amygdale, qui joue un rôle clé dans la conscience humaine et son fonctionnement émotionnel. Les dysfonctionnements qui surgissent dans l'amygdale peuvent entraîner toute une série de troubles émotionnels. De manière surprenante, les champignons agissent directement avec cette partie du cerveau pour empêcher que les sensations négatives ne soient hors de contrôle. La psilocybine, le principal ingrédient actif des champignons magiques, a montré qu'elle pouvait soulager les symptômes de la dépression et de l'anxiété en stoppant la surproduction de sentiments négatifs. Ceci a un effet directement inhibiteur sur le traitement des émotions négatives, ce qui améliore ainsi l'état d'esprit.

Une amygdale hyperactive réagit automatique aux stimulations en utilisant les neurones pour envoyer des signaux négatifs qui prennent le dessus sur les positifs. De manière très intéressante, la psilocybine peut intervenir en stimulant l'activité produisant et réceptionnant la sérotonine. Ce messager essentiel est responsable des sensations de bien-être, de relaxation et de calme, et il gère également un éventail de fonctions de l'organisme. La sensibilité exacerbée à la sérotonine contrebalance les effets de l'anxiété causés par un déséquilibre du système limbique.

Les doses

Quel que soit la dose administrée, tous les sujets testés ont vécu des changements positifs. Les transformations bénéfiques dans la structure du cerveau ont été mesurées en utilisant des technologies avancées de scanner IRM, ce qui signifie que les preuves ne peuvent pas être niées. Même de très faibles doses ont engendré des changements radicaux et très positifs. De manière intéressante, seuls les patients ayant reçu des doses extrêmement élevées de psilocybine ont noté avoir vécu des expériences négatives, et ces problèmes n'étaient que temporaires, laissant la place à des changements positifs dans leur vie quotidienne.

Les volontaires ayant essayé la dose maximum avaient six fois plus de chances de vivre une lutte psychologique, mais ils faisaient également partie du groupe étant le plus sujet aux avancées spirituelles. Après une seule ingestion, tous les sujets de l'étude ont montré des améliorations visibles dans le domaine de l'humeur, de la sociabilité et de l'appréciation de la vie en général. Ces tendances ont été rapportées par les membres de leur famille et leurs relations proches.

L'impact

Provoquer un équilibre dans le système limbique du cerveau permet à la psilocybine de changer directement les manières de penser permanentes. La substance apporte la clarté nécessaire à l'analyse calme de sujets qui seraient autrement dévastateurs pour les émotions. Des pensées profondes peuvent être examinées sans pour autant provoquer de douleur mental ou de traumatismes émotionnels. L'anxiété est remplacée par la raison et la lucidité. Globalement, le bien-être général peut être augmenté en une seule expérience avec la psilocybine. Des expériences plus régulières peuvent entraîner plus de développement personnel et de découverte de soi.

Explorer de nouvelles façons de se connecter au mysticisme permet au personnes une transcendance
qui était auparavant inatteignable. Des chercheurs spirituels utilisent les champignons pour améliorer leur méditations depuis des siècles, et la science occidentale commence enfin à rattraper son retard. Toutes les révélations reçues peuvent être immédiatement appliquées pour entraîner de vrais progrès. Toutes sortes de questions existentielles peuvent trouver des réponses calmement, grâce au point de vue sans émotions que les champignons apportent. Enfin, les consommateurs atteignent un sommet qui consiste à se connaître réellement, dans un sens non-dilué. Cette pure acceptation de soi entraîne uniquement de bonnes sensations et une bonne santé mentale.

Le potentiel

Tous les participants à l'étude ont été testés et tous étaient en bonne santé, mais ils ont cependant vécu d'importantes amélioration dans leur bien-être. Ceci signifie que les personnes souffrant de troubles psychologiques pourraient probablement recevoir encore plus d'aide de la part des champignons. De nombreuses formes de troubles émotionnels sont liées à un mauvais fonctionnement de l'amygdale, ce qui signifie que la psilocybine pourrait corriger un large éventail de troubles de l'humeur.

John Hopkins a mené l'étude originelle citée dans ce rapport, et l'équipe de recherche a déclaré que ce n'était que la partie émergée de l'iceberg. Ils espèrent encore plus de résultats positifs à partir de leurs analyses dans un futur proche. Leurs dernières découvertes indiquent que ce n'est que le début. Leur équipe offre l'espoir de diminuer la conscience traumatique de la mort proche chez les patients souffrant de cancer et d'autres maladies terminales. De plus, la substance est liée à la guérison du Trouble du Stress Post-Traumatique, et des tests sont également menés dans une étude pour un traitement prometteur de l'addiction à la nicotine.

Les risques

Croyez le ou pas, il n'y a pas de risques significatifs associés aux champignons, autre que celui de leur statut légal. Pour ce qui est de leur effets sur le corps et l'esprit, seuls des changements positifs ont été reconnus. Les deux points principaux pour les patients essayant les champignons sont de trouver une source sûre et d'avoir un environnement confortable. Si ces deux conditions dont remplies, ils peuvent alors explorer cette toute nouvelle voie de guérison.

Nous ne disons pas qu'il n'y a aucun inconvénient. Beaucoup de consommateurs rapportent avoir vécu une transition peu agréable, mais les effets durables dépassent largement tout inconfort passager. Tous les voyageurs sous champignons devraient se souvenir que les petits aspects négatifs passeront rapidement. Globalement, il n'existe aucun enregistrement de dommages corporels directement liés à la prise de champignon. Bien entendu, des tests plus en profondeurs sont nécessaires pour déterminer tous les fonctionnements physiologiques de la psilocybine.

Le Futur

Même des officiels de la Maison Blanche ont reconnu les avantages mis à jour par cette étude. Ceci est de bon augure pour le futur de la législation médicale des champignons, surtout si on peut prouver qu'ils peuvent aider les vétérans de guerre et les patients souffrant de cancer. Culturellement, l'opinion publique a basculé très loin de la position qu'elle occupait quand la guerre contre les drogues a commencé il y a plus de quarante ans. L'épidémie d'hystérie entourant les substances psychédélique a été dissipée par le flot continu de recherches scientifiques. Tout ceci signifie qu'il n'y aura plus de raison légitime à maintenir une interdiction fédérale sur la psilocybine.

Si les études dans le futur sont aussi productives que les actuelles, la légalisation des champignons à des fins médicales pourrait bien être à portée de main. Comme le Colorado l'a montré avec l'évolution de sa position sur le cannabis, c'est certainement le premier pas vers un chemin menant inexorablement vers la décriminalisation et la disponibilité à des fins récréatives. De quoi réjouir tout le monde.