Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

Guide Pas à Pas Pour Préparer Un PF-TEK

Guide Pas À Pas Pour Préparer Un PF-Tek

PF-TEK POUR LA CULTURE DE SPORES DE CHAMPIGNONS

L’achat de spores de champignons magiques ou de seringues à spores pré-remplie est la première étape pour cultiver des champignons, mais maintenant vous devez trouver un moyen de faire grandir vos petits bébés à la maison ! Le PF-Tek a été la première méthode conçue à cet effet, et le processus de mise en place d’un PF-Tek est quelque chose qui peut être fait dans le confort de votre propre cuisine.

La méthode PF-Tek est une forme peu coûteuse et relativement simple de culture de champignons qui utilise la farine de riz brun comme substrat avec l’ajout de vermiculite pour contrôler l’humidité et aérer le substrat, ce qui donne plus d’espace pour la croissance du mycélium. Le substrat est placé dans des bocaux en verre, stérilisé dans un autocuiseur et ensuite injecté avec des spores de champignons.

Une chose cool à propos du PF-Tek, c’est que la stérilisation complète n’est pas entièrement nécessaire, et vous pourriez même utiliser une marmite normale pour atteindre une forme de pasteurisation. Cependant, il va sans dire que la stérilisation, et donc l’utilisation d’une cocotte-minute, est toujours préférable. Voici notre méthode PF-Tek facile à suivre pour s’assurer que vous obtiendrez les meilleurs résultats de votre achat.

Il vous faudra :

  • Des bocaux en verre
  • De la vermiculite
  • De la farine de riz brun
  • Un récipient pour mélanger
  • Une cuillère
  • Une cocotte-minute ou une grande casserole
  • Une grille métallique surélevée (qui doit tenir au fond de la cocotte)
  • Une source de feu stérilisante (un briquet, une lampe à alcool, un chalumeau à butane. Quelque chose pour que vous ayez les deux mains libre sans risque d’incendie)
  • De l'eau propre
  • Un tamis
  • Papier aluminium
  • Une seringue de spores
  • Un marqueur permanent
  • Un flacon brumisateur pour champignons magiques

Il Vous Faudra Pour Un PF-Tek

La vermiculite existe sous forme de sacs pratiques de taille adaptée dans les magasins de jardinerie ou d’animalerie comme litière pour chats.

Les personnes soucieuses de l’environnement pourraient s’alarmer de la texture de la vermiculite. Au toucher, elle ressemble à du caoutchouc ou à un plastique étrange, mais pas d’inquiétudes. C’est un minéral absolument naturel. Il a simplement été exposé à une chaleur extrême, ce qui donne de la vermiculite, pouvant avoir de nombreuses applications.

Avant de commencer, les trois points à garder à l’esprit en travaillant avec le mycélium, c’est d’être propre, propre et propre.

PRÉPARER LE SUBSTRAT

Préparer Le Substrat

Pour 1 bocal de substrat, il vous faudra les choses suivantes:

  • 1 bocal en verre de 250ml. Les petits bocaux en verre larges et peu élevés avec un verre durable sont à préférer. 250ml représentent une tasse dans le système métrique.
  • 150ml de vermiculite
  • 50ml de farine de riz complet
  • De la vermiculite en plus pour remplir le bocal
  • De l’eau propre

Méthode:

  1. Placez la quantité de vermiculite choisie dans le récipient pour mélanger.
  2. Ajoutez lentement de l’eau tout en remuant avec la cuillère. Vous devez bien tremper la vermiculite en profondeur, sans qu’un excès d’eau ne s’accumule au fond du récipient.
  3. Une fois la vermiculite uniformément mouillée, penchez le récipient sur un côté. Si un excès d’eau s’accumule au fond du récipient, vous en avez trop mis. Si c’est le cas, passez le mélange dans un tamis et laissez reposer jusqu’à ce qu’il soit égoutté. Il sera alors parfait.
  4. Une fois la vermiculite correctement mouillée, ajoutez immédiatement la quantité nécessaire de farine de riz complet. Mélangez bien. L’idée est de recouvrir uniformément toute la vermiculite avec la farine de riz. Ceci permet de garantir que, peu importe où les spores s’installent, le lieu sera fertile.
  5. Transférez soigneusement à la cuillère le mélange dans les bocaux en verre, sans écraser ou presser le mélange. Le substrat doit rester aéré et léger pour un bon développement du mycélium. Remplissez le bocal jusqu’à 10mm sous le rebord.
  6. Attention à ne pas faire d’éclaboussures ou de coulures du mélange sur les bords du bocal. Tout résidu ne faisant pas partie du substrat peut abriter des contaminants néfastes qui nuiront au processus. Nettoyez tout résidu avec un chiffon propre et humide. Ne laissez rien passer.
  7. Maintenant, utilisez la vermiculite en plus pour remplir le bocal à ras-bord. Cette couche sèche prévient la contamination par voie aérienne durant l’inoculation et l’incubation.

Comment Préparer Un PF-TEK

PRÉPARATION DE LA STÉRILISATION

Pliez en deux une feuille de papier aluminium. Votre feuille pliée doit couvrir le bocal et dépasser de chaque côté. Placez la feuille sur le bocal et roulez les bords pour bien sceller. Vous devez réaliser un couvercle qui tienne bien. Si vous avez des couvercles métalliques, percez quatre trous équitablement répartis sur la circonférence.

Ensuite, prenez une deuxième feuille d’aluminium pour bien couvrir le bocal. Placez-la sur la première feuille ou votre couvercle métallique. Pressez-la pour qu’elle tienne bien, mais rappelez-vous qu’elle doit être suffisamment souple pour pouvoir être soulevée par la suite pour l’inoculation.

STÉRILISATION

Stérilisation

Méthode à la cocotte-minute :

  1. Versez environ 2,5cm d’eau au fond de votre cocotte-minute. Ne versez pas trop d’eau, car l’eau en ébullition ne doit pas déborder dans les bocaux et rompre l’équilibre.
  2. Disposez les bocaux à l’intérieur, en vous assurant de ne pas déchirer le papier aluminium.
  3. Mettez le couvercle sur votre cocotte-minute.
  4. Pendant une période de 15 minutes, faites lentement chauffer la cocotte à une pression de 15psi. Une montée trop rapide en température risque de faire craquer le verre.
  5. Une fois que la valve de la cocotte commence à libérer de la vapeur, baissez le feu jusqu’à ne voir qu’une légère et occasionnelle libération de vapeur.
  6. Laissez stériliser pendant 45 minutes.
  7. Éteignez le feu et laissez refroidir lentement pendant au moins cinq heures, ou pendant une nuit.

Méthode avec une grande casserole :

  1. Placez la grille ronde surélevée au fond de la casserole.
  2. Versez 2,5cm d’eau au fond de la casserole.
  3. Disposez les bocaux à l’intérieur, en faisant attention à ne pas déchirer l’aluminium.
  4. Mettez un couvercle sur la casserole et portez lentement à ébullition à feu moyen.
  5. Baissez le feu pour faire très légèrement bouillir.
  6. Laissez stériliser pendant une heure et demie.
  7. Sans la solide fermeture hermétique d’une cocotte minute, le niveau d’eau va baisser avec le temps. Vérifiez toutes les vingt minutes et remettez de l’eau si nécessaire. Ne versez que de l’eau déjà pré-bouillie dans une bouilloire pour éviter tout choc thermique qui ferait craquer le verre.
  8. Coupez le feu et laissez refroidir pendant cinq heures ou pendant la nuit.

INOCULATION

Inoculation

  1. Lavez-vous bien les mains et nettoyez votre espace de travail.
  2. Une fois la casserole ou la cocotte froides au toucher, sortez les bocaux et placez-les sur la surface de travail propre. Préparez vos seringues de spore et une flamme allumée.
  3. Secouez la seringue pour briser les accumulations de spore. S’il n’y a pas de place dans la seringue, placez l’aiguille dans la flamme et tirez une petite quantité d’air stérilisé au feu dans la seringue. Replacez le capuchon de la seringue fourni par le fabricant et remuez bien pour disperser les spores. 
    Veuillez noter que les spores contenues dans le liquide ne sont pas toujours visibles à l'œil nu car une seule spore possède une taille microscopique. Nous garantissons que nos Seringues de Spores contiennent suffisamment de spores prêtes à l'utilisation pour inoculer jusqu'à 10 bocaux de 250 ml de substrat.
  4. Desserrez la couche extérieure d’aluminium, pour pouvoir la retirer rapidement lors de l’inoculation.
  5. Retirez le capuchon de la seringue et chauffez l’aiguille à la flamme jusqu’à ce qu’elle devienne orange. Laissez-la refroidir.
  6. Retirez la couche extérieure d’aluminium de chaque bocal uniquement au moment de l’inoculation.
  7. Percez le couvercle à double couche d’aluminium, toujours bien en place, avec la seringue, tout au bord du bocal. Ou sinon, plongez la seringue dans les trous déjà percés dans le couvercle métallique. Vous devriez pénétrer plus loin que la couche de vermiculite sèche. Inclinez la seringue vers la paroi en verre du bocal et injectez 0,25ml de suspension. Vous devriez voir l’émulsion former une goutte, puis couler le long du verre. Répétez la procédure à quatre points uniformément espacés autour du rebord du bocal (nord, sud, est et ouest). Vous allez utiliser 1,0-1,5ml par bocal, ce qui donne 6-10 bocaux pour une seringue de 10ml.
  8. Replacez la couche extérieure d’aluminium.
  9. Stérilisez à nouveau l’aiguille pour éviter toute contamination croisée.
  10. Répétez jusqu’à avoir inoculé le nombre de bocaux que vous voulez.
  11. Pressez la couche extérieure d’aluminium pour avoir une fermeture bien serrée qui ne bougera pas pendant que vous manipulerez les bocaux.
  12. Identifiez les espèces et la date sur le couvercle en papier alu avec un marqueur permanent.

Si vous vous arrêtez un moment pour faire n’importe quoi d’autre, lavez-vous les mains et stérilisez de nouveau l’aiguille.

INCUBATION

Incubation

Les bocaux devraient être conservés à l’obscurité dans une température de 21-27°C. Idéalement, il faudrait les conserver à une température constante de 27°C. Des températures plus froides entraînent une incubation et une croissance plus lentes, à toutes les étapes. Gardez bien tout au chaud.

Quand des températures idéales sont maintenues, la nouvelle vie devrait apparaître en 3-5 jours. Les premiers signes seront des points blancs brillants sur la vermiculite. Ils doivent être uniquement blancs. Si vous voyez du rose, noir ou vert, vous avez définitivement une infection et vous devriez immédiatement jeter le bocal.

Ne soulevez pas les couvercles en aluminium, mais mettez le tout – bocal, substrat – dans un sac plastique et jetez-le immédiatement. N’essayez pas de sauver le bocal. Vous risquez de répandre des spores indésirables. Reconsidérez vos procédures de stérilisation et de manipulation propre.

Dans des conditions idéales, il faut 14-28 jours au mycélium pour coloniser tout le bocal. Le délai dépend de l’espèce et des températures.

APPARITION DES TÊTES D’ÉPINGLE

Apparition Des Têtes D’épingle

Une fois le bocal colonisé, il est temps de passer à l’apparition des têtes d’épingle. Gardez les bocaux à température ambiante, environ 21°C. Exposez les bocaux à un cycle lumineux régulier. 4-12 heures par jour suffiront. Cela peut être une légère lumière fluorescente blanche, ou la lumière du soleil indirecte comme c’est le cas dans la plupart des pièces.

Selon l’espèce, les têtes d’épingle peuvent apparaître en 5-10 jours, mais ne soyez pas étonné si c’est 30 jours. Les têtes d’épingle sont les concentrations dans le mycélium qui forment les champignons – comme un ganglion dans un réseau neural. Durant les prochains jours, le développement des têtes marron des bébés champignons peut clairement être observé.

Une fois que de petits champignons sont visibles, il est temps de démouler le pain pour que la fructification puisse vraiment continuer.

Certaines espèces ne développent pas facilement ces têtes d’épingle. Si c’est le cas, enrobez le bocal dans un sac plastique et mettez-le au réfrigérateur pendant une nuit. Le choc de froid suffit généralement à lancer le processus d’apparition des têtes d’épingle. Continuez avec la fructification le jour suivant, même si aucune tête d’épingle n’est visible.

FRUCTIFICATION

Fructification

La fructification du pain de mycélium peut se faire dans tout récipient possédant un couvercle transparent ou translucide. Un seau avec un sac plastique sur le dessus, un terrarium, une boîte en polystyrène avec une plaque de verre sur le dessus, ou même un récipient de stockage translucide du commerce, autant d’options valides. Du moment que vous avez un accès facile et que la lumière peut y pénétrer.

  1. Placez une couche de 1,5cm de perlite ou de granulés d’argile expansée au fond du compartiment de fructification. Un certain nombre de couches de serviettes en papier empilées fonctionne bien.
  2. Humidifiez la couche avec un brumisateur d’eau propre.
  3. Retirez les couvercles en aluminium des bocaux.
  4. Démoulez les pains de mycélium sur la couche humide en les laissant couler à partir du bocal renversé la tête en bas.
  5. S’ils sont coincés, remettez l’aluminium. Tenez le bocal la tête en haut dans la paume de votre main et tapez le dos de cette main contre votre autre main. Cela devrait permettre d’assouplir. Si ce n’est pas le cas, tapez plus fort jusqu’à ce que le pain se détache. Vous devez essayer de ne pas endommager les proto-champis.
  6. Si vous disposez plus d’un pain dans votre compartiment à fructification, assurez-vous de les espacer d’autre moins 2,5cm. Il faut de l’espace pour vos champis.
  7. Une fois vos opérations de démoulage réalisées, placez le couvercle sur votre récipient.
  8. Une fois par jour, retirez le couvercle et changez l’air en faisant du vent avec une feuille de carton propre ou similaire.
  9. Vérifiez régulièrement la couche inférieure. Elle doit rester humidifiée, car c’est là où les champignons tirent leur eau. Si elle commence à sécher, humidifiez-la avec le brumisateur. Essayez de ne pas mouiller les pains ou les nouveaux champignons en formation.
  10. Les 7-14 prochains jours sont les plus intéressants. De petits champignons vont apparaître et pousseront en continu durant 2-5 jours. Quand les chapeaux commencent à s’ouvrir, il est temps de récolter.

RÉCOLTE

Récoltez les gros champignons matures avec une torsion pour les retirer du pain, en ayant les mains propres.

Il y restera des champignons plus petits, non-développés, avec des têtes noirâtres. Ce sont des champignons avortés, qui peuvent aussi être récoltés et consommés. S’ils sont moisis, retirez-les et jetez-les.

CYCLES

Vous venez juste de venir à bout de votre premier cycle de champignons magiques cultivés maisons. C’est la plus grosse culture que vous aurez avec le pain, mais il y en aura d’autres. Votre pain devrait vous donner quatre cycles de culture décents, peut-être plus.

Gardez la couche inférieure humidifiée et répétez les instructions pour la fructification. En une semaine, d’autres têtes d’épingle et petits champignons apparaîtront et matureront. Continuez jusqu’à épuisement des pains.

Vous pouvez placer les pains épuisés dans des coins pré-préparés dans votre jardin, pour de futurs cycles de culture en extérieur.

TREMPAGE

Trempage

Si vous êtes en confiance après votre premier cycle de culture, vous pouvez essayer le trempage. Ceci peut améliorer de façon significative le rendement des cycles de culture suivants. Le trempage est le fait d’immerger le pain dans l’eau durant 12 à 24 heures. Cela peut sembler être contre-intuitif, mais ça fonctionne.

  1. En ayant les mains très propres, retirez un pain de mycélium fraîchement récolté du compartiment de fructification.
  2. Placez-le dans un récipient avec un couvercle, récipient suffisamment grand pour contenir le pain entièrement recouvert d’eau.
  3. Remplissez le récipient d’eau fraîche et froide – de l’eau du robinet si elle n’est pas chlorée, ou de l’eau de source fraîche. Mettez le couvercle.
  4. Mettez le récipient avec le pain au réfrigérateur pendant au moins 12 heures. Ne l’oubliez pas !
  5. Le pain peut supporter 24 heures, mais 48 heures noieront définitivement le mycélium.
  6. Après le trempage, égouttez bien et tamponnez avec une serviette en papier propre pour sécher.
  7. Remettez le pain dans le compartiment de fructification.
  8. Continuez la fructification normalement.
  9. Répétez à chaque cycle de culture.

Cultivez des champignons à domicile est une compétence que tout psychonaute devrait maîtriser. En gardant les choses propres, en prenant votre temps et en faisant preuve de patience (ne dérangez pas les cultures en y jetant un œil trop souvent!) vous pouvez obtenir les champignons de la meilleure qualité au monde. À la demande. Tout le temps.



Produits Connexes