Nouvelle étude : Des champignons magiques pour une bonne humeur

Publié le :
Catégories : BlogPsychédéliques

Nouvelle étude : Des champignons magiques pour une bonne humeur

Ce n'est pas la première fois que la recherche scientifique suggère que les champignons magiques pourraient être un traitement très efficace contre la dépression.

La substance en question est la psilocybine : le composé psychédélique présent dans les champignons et les truffes magiques. C'est cet alcaloïde qui semble avoir un grand potentiel pour le traitement de la dépression. Une nouvelle étude, récemment publiée dans le journal Biology Psychiatry, a été conduite par des chercheurs de l'Hôpital Psychiatrique Universitaire de Zurich.

L'étude

Avant que l'étude ne soit menée, les chercheurs ont émis la théorie que la psilocybine présente dans les champignons magiques affaiblissait la façon dont le cerveau traitait les pensées négatives. Ainsi, pour ceux qui souffrent de dépression, dans laquelle le traitement des pensées négatives peut souvent être exagéré, la psilocybine pourrait en théorie réduire la négativité et offrir une amélioration de l'humeur.

Afin de mettre leur théorie à l'épreuve, les chercheurs ont recruté 25 participants en bonne santé pour voir les réactions de leur cerveau. La moitié du groupe a reçu une petite dose de psilocybine, alors que l'autre moitié a reçu un placebo. L'activité cérébrale de chaque participant a été analysée avec la technique IRM pendant qu'il leur était montré des images normales et d'autres pénibles.

Des résultats encourageants

Ce que les chercheurs ont découvert était très instructif. L'amygdale, une partie du cerveau responsable du traitement des émotions négatives, était significativement moins active chez ceux ayant reçu de la psilocybine. Autrement dit, la psilocybine semble inhiber le développement des émotions négatives. Ceci a rendu les personnes ayant reçu le composé psychédélique moins vulnérables aux situations négatives, et a même provoqué une amélioration de leur humeur.

Ce sont des nouvelles significatives, qui ont de grandes implications pour ceux qui souffrent de dépression et d'autres troubles de l'humeur. Cependant, un point majeur à garder à l'esprit est que cette étude n'a pas été menée sur des patients souffrant de dépression. C'était une étude initiale pour déterminer comment la psilocybine affecterait une personne « saine », afin d'établir une référence. Selon Rainer Krahenmann, l'auteur de l'étude, l'analyse des effets de la psilocybine sur des patients diagnostiqués comme dépressifs constitue l'étape suivante.

La dimension spirituelle

Un autre aspect qui n'est pas souvent considéré dans les études scientifiques est l'aspect spirituel de l'expérience psychédélique. Même si la dépression a des manifestations sur un plant physique dans le cerveau, elle peut être le résultat d'un sentiment de perte de but, ou de déconnexion avec la vie. En plus de réduire le développement des émotions négatives, la psilocybine est connue pour provoquer une profonde sensation d'interconnectivité. L'expérience de Marsh Chapel en 1962 a exploré cet aspect et a découvert que de nombreux membre du groupe ayant reçu de la psilocybine ont vécu ce qu'ils ont appelé une « profonde expérience religieuse ». Un participant a décrit le voyage psychédélique comme « le plus puissant retour aux origines cosmique que j'ai jamais vécu ». C'est ce type d'expérience qui change fondamentalement la vision d'un individu sur la vie, d'où la possibilité de dépasser une période dépressive.

comments powered by Disqus