Les dinosaures planaient-ils sous champis psychédéliques ?

Publié le :
Catégories : BlogPsychédéliques

Les dinosaures planaient-ils sous champis psychédéliques ?

Nous avons toujours spéculé que les créatures vivant sur terre savaient planer bien avant que l'humanité arrive et il semble bien que la science vienne de découvrir des preuves allant en ce sens !

L'étude de nouvelles découvertes archéologiques suggère que des dinosaures herbivores pourraient s'être défoncés régulièrement avec des champignons psychédéliques, dérivés de leur alimentation à base d'herbe. Ces indices ont été trouvés grâce à la découvert d'un fossile d'ambre contenant de l'ergot sur un morceau d'herbe. L'ergot est un champignon parasitaire psychédélique qui aime s'attaquer à l'herbe. Jusqu'à cette découverte, nous n'avions aucune idée précise de l'ancienneté de l'ergot.

QU'EST-CE QUE L'ERGOT ?

Vous avez peut-être déjà entendu parler de l'ergot. C'est le précurseur du LSD et c'est le champignon qu'Albert Hoffman a utilisé pour synthétiser le LSD. Avant même que ses propriétés hallucinogènes ne soient reconnues scientifiquement, l'ergot avait déjà laissé sa marque sur les sociétés humaines. C'est principalement à travers la contamination de récoltes de céréales, qui provoquait des hallucinations chez les personnes ayant accidentellement consommé ces céréales. C'est là d'où vient le terme « feu de Saint-Antoine », car les hallucinations s'accompagnaient souvent d'une sensation de feu coulant dans les veines. La sensation de brûlure était en réalité provoquée par la constriction des vaisseaux sanguins provoquée par l'empoisonnement à l'ergot, mais à l'époque les gens considéraient que c'était dû à une cause surnaturelle, ce qui est compréhensible vu les hallucinations ! La contamination à l'ergot est également considérée par certains comme étant responsable de l'hystérie ayant provoqué les procès des sorcières de Salem.

L'ERGOT ET LES DINOSAURES

De retour à notre époque moderne, cette nouvelle découverte archéologique suggère que l'ergot contamine les aliments depuis plus de 100 millions d'années. De plus, des analyses suggèrent que l'ergot que nous connaissons de nos jours a très peu changé par rapport à son lointain ancêtre. Le chercheur George Poinar Jr., professeur de zoologie à l'Oregon State University, a déclaré :

« Ceci indique que des composés psychédéliques étaient présents au Crétacé. L'effet qu'ils avaient sur les animaux est difficile à déterminer, mais je pense que des dinosaures se sont forcément nourris de cette herbe. »

Donc, si l'ergot contaminait l'herbe en grandes quantités, ce qui est très probable, il y a de fortes chances qu'à un moment, des dinosaures planaient sous l'effet de l'ergot. Ce n'est pas la preuve absolue que nous espérions, mais c'est toujours agréable de savoir que c'était très probable.