Les champignons peuvent-ils faire pousser de nouvelles cellules cérébrales ?

Publié le :
Catégories : BlogChampignons MagiquesScience

Les champignons peuvent-ils faire pousser de nouvelles cellules cérébrales ?

Pour les adeptes des champignons magiques, ce n'est peut-être pas une surprise, mais de nouvelles recherches suggèrent que la psilocybine pourrait favoriser la croissance de nouvelles cellules du cerveau.

Pour les adeptes des champignons magiques, ce n'est peut-être pas une surprise, mais de nouvelles recherches suggèrent que la psilocybine pourrait favoriser la croissance de nouvelles cellules du cerveau.

Une étude conduite par l'Université de Floride du Sud a montré comment la psilocybine, le principal composé actif des champignons magiques, semble à la fois favoriser la croissance de nouvelles cellules du cerveau et réduire la peur, ce qui pourrait être utilisé dans le traitement de troubles comme le Syndrome de Stress Post-Traumatique (SSPT) ou d'autres troubles liés à l'anxiété.

La psilocybine et la peur

Le cerveau de cette étude est le Dr Sanchez-Ramos. L'équipe de recherche savait que la psilocybine joue un rôle dans l'hippocampe, une zone du cerveau associée à l'apprentissage et à la mémoire. Ils voulaient explorer comment la psilocybine affectait la peut, et la mémoire à court terme de la peur. Ils ont conduit des essais sur des souris, qu'ils ont entraîné à associé un bruit particulier à la survenue imminente d'un choc électrique. Ils ont donné à un groupe une faible dose de psilocybine et rien à l'autre et ils ont noté les différences des niveaux de peur quand les souris entendaient le bruit. Ils s'attendaient à ce que la psilocybine favorise la création de mémoires effrayantes, mais ils ont découvert tout le contraire. "Elles ont arrêté de se figer, elles ont perdu leur peur", a déclaré le Dr Sanchez-Ramos, professeur spécialisé dans les troubles du mouvement. Le résultat est que les souris ayant reçu de la psilocybine géraient bien mieux la peur du choc imminent, surtout en comparaison avec le groupe témoin qui était lui miné par la peur.

Ceci suggère que les champignons magiques pourraient être utilisés comme une stratégie thérapeutique de récupération, ou même dans le futur en tant que traitement pour ceux qui souffrent de troubles liés à la peur ou l'anxiété comme le SSPT.

Les champignons provoquent la neurogenèse

Ce que la recherche a également découvert, c'est que de fréquentes doses de psilocybine semblent provoquer la neurogenèse, qui est le processus de création des nouvelles cellules du cerveau, surtout dans la région de l'hippocampe dans le cerveau. Ce que cela signifie, c'est que la psilocybine pourrait avoir plus d'implications dans l'amélioration de la mémoire et de la capacité d'apprentissage.

Il faut noter que cette étude a été réalisée sur des souris, la route est longue avant d'arriver aux essais cliniques sur des humains. Ce qui signifie que les découvertes et les possibles implications doivent êtres accueillies avec une dose de scepticisme et de prudence, tant que des recherches plus étendues n'ont pas été menées sur le sujet. Cependant, ce sont des informations prometteuses qui posent de solides fondations pour la recherche future sur le sujet. Cette étude soutient également des recherches précédentes faites au sujet de l'utilisation de la psilocybine pour diminuer le stress, l'anxiété et la peur.

Le fait que la psilocybine soit une substance illégale dans la plupart des pays pose un problème majeur qui freine les progrès. Même si la recherche a montré que les champignons magiques sont la drogue la moins dangereuse qui existe, et qu'il est pratiquement impossible d'en faire une overdose mortelle, ils sont toujours classés dans la catégorie des drogues les plus dangereuses et dures par la plupart des gouvernements.

comments powered by Disqus