Nouvelle Étude Champignons : La Psilocybine Soulage la Dépression Grave

Publié le :
Catégories : BlogPsychédéliquesScience

Nouvelle Étude Champignons : La Psilocybine Soulage la Dépression Grave

De plus en plus de preuves suggèrent que la médecine psychédélique pourrait être la clé des futurs traitements psychiatriques. Les champignons contre la dépression sont la dernière !

Si la science nous a bien montré quelque chose, c’est que la dépression est un trouble compliqué et difficile à traiter. La combinaison d’un déséquilibre chimique, du stress et des facteurs environnementaux impliquent qu’il ne s’agit pas simplement d’un manque de sourire. C’est tellement difficile de s’y attaquer médicalement que de nombreuses compagnies pharmaceutiques sortent du terrain, en abandonnant les recherches pour trouver un meilleur moyen de la traiter – elles se contentent de continuer à nous fournir les lots actuels d’antidépresseurs qui ne sont pas vraiment à la hauteur. Mais tout le monde n’a pas abandonné l’espoir, car un groupe de scientifiques a découvert que les champignons magiques étaient très efficaces pour combattre le fléau de ce trouble au cours d’essais cliniques.

L’idée que la psilocybine, le composé actif des champignons magiques, puisse aider à traiter la dépression n’est pas totalement nouvelle. Cependant, toutes les recherches jusqu’à aujourd’hui n’ont été que des travaux de base, avec très peu, si ce n’est aucune, étude clinique menée. Ceci fait de cette nouvelle étude un énorme pas en avant pour le champ d’étude et rend encore plus probable de voir la psilocybine devenir un médicament grand public.

L’ÉTUDE

Publiée dans The Lancet, un journal dédiée aux études psychiatriques, l’étude a détaillé comment 12 personnes souffrant de dépression sévère ont reçu deux doses de psilocybine chacun. Chaque participant avait précédemment montré une résistance à au moins deux formes d’antidépresseurs pharmaceutiques. Il a été découvert que tous les participants étaient complètement soulagés des symptômes de la dépression durant au moins 3 semaines, alors que cinq en étaient soulagés durant 3 mois.

Il faut noter que la taille de l’échantillon de 12 personnes n’est pas exactement représentative, et que cet échantillon n’a pas été comparé à aucun type de groupe de contrôle en utilisant un placebo. Cependant, le fait que le taux de succès ait été de 100 % dans un environnement clinique prouve la nécessité de plus grands essais cliniques plus complets. Mis à part l’expérimentation avec d’autres substances psychédéliques, la recherche sur la dépression n’avait pas eu de résultats aussi positifs depuis des années.

POURQUOI ÇA MARCHE ?

La raison pour laquelle les champignons pourraient être capable d’aider les gens face à la dépression est largement due au fait dont ils nous distancient du soi. L’ego a tendance à être mis de côté, ce qui nous donne une perspective totalement nouvelle sur nous-mêmes et le monde qui nous entoure. Pour une personne qui souffre de dépression, dans un cadre sûr et thérapeutique, ceci peut permettre de travailler à la résolution des problèmes.

Kirk Rutter, un des participants, a vu sa dépression se déclencher par la mort de sa mère, décès qu’il avait du mal à accepter. De manière compréhensible, il était assez nerveux par rapport à la situation, mais il a trouvé que le cadre thérapeutique avait apaisé son anxiété.

« Les deux fois, j’ai ressenti une chose appelée ‘turbulence psychédélique’. C’est la période de transition vers l’état psychédélique, et elle m’a fait ressentir du froid et de l’anxiété » a déclaré l’homme âgé de 45 ans. « Cependant, cette période est vite passée, et j’ai eu une expérience surtout agréable – et parfois magnifique. »

« Il y a certainement eu des moments difficiles durant les sessions, par exemple quand j’ai ressenti le fait d’être à l’hôpital avec ma mère quand elle était très malade. Et durant la session à forte dose, j’ai visualisé mon chagrin comme un ulcère que j’empêchais de guérir afin de pouvoir rester connecté avec ma mère. Cependant, en repassant par les souvenirs, et en ressentant l’amour dans notre relation, j’ai vu que laisser partir le chagrin, ce n’était pas laisser partir son souvenir. »

Ceci n’est pas une suggestion que les champignons magiques sont un remède miracle. La façon dont ils permettent à une personne de faire ceci fait encore l’objet d’études à un niveau scientifique, et un environnement contrôlé et thérapeutique est essentiel.

Cependant, cette étude nous montre que la psilocybine a un réel potentiel en tant que médicament utile et grand public dans le futur. Plus de recherches doivent être menées, mais au train où vont les choses, tout semble très positif.

 

         
  Josh  

Écrit par: Josh
Auteur, psychonaute et passionné du cannabis, Josh est l’expert maison de Zamnesia. Il passe ses journées niché dans la campagne, en se plongeant dans les profondeurs cachées de tout ce qui est psychoactif.

 
 
      De nos auteurs