Les champignons magiques peuvent-ils aider à trouver un remède à la schizophrénie ? Le Dr Nutt le saura bientôt

Publié le :
Catégories : BlogChampignons MagiquesPsychédéliquesScience

Les champignons magiques peuvent-ils aider à trouver un remède à la schizophrénie ? Le Dr Nutt le saura bientôt

Des chercheurs de renom pensent que les champignons magiques pourraient être le facteur décisif pour trouver un remède à la schizophrénie.

Le rôle des substances psychédéliques dans le traitement des maladies mentales doit encore être déterminé. Cependant, les recherches menées jusqu'ici ont produit des résultats très positifs. Le professeur David Nutt, l'un des principaux moteurs de la recherche psychédélique en Europe, s'apprête à faire avancer le champ des recherches en cherchant à déterminer si les champignons magiques peuvent ou non aider à guérir la schizophrénie.

Dans cet étude, 24 hommes volontaires vont recevoir une dose de psilocybine et leur activité cérébrale sera surveillée par un scanner IRM. L'hypothèse est que les hallucinations provoquées par la psilocybine pourraient être situées dans la même zone du cerveau que celle qui est activée durant un épisode schizophrénique. Durant leur voyage psychédélique, chaque volontaire recevra une dose de saracatinib, un médicament expérimental qui a pour but de stopper la schizophrénie. En théorie, si les champignons magiques activent la même zone du cerveau que la schizophrénie, alors ce médicament devrait arrêter les effets psychédéliques. Si c'est une réussite, cela pourrait avoir d'énormes implications pour le futur du traitement de la schizophrénie et nous donner une meilleure compréhension de la façon dont les champignons magiques interagissent avec le cerveau.

LES DIFFICULTÉS DE L'EXPÉRIMENTATION AVEC LES CHAMPIGNONS

Même si c'est une bonne chose que des champignons magiques soient utilisés comme outil pour tester ce nouveau médicament, le prix à payer est très élevé, environ 1.000£ par dose (soit 1.405€). C'est un coût extrême pour quelque chose que l'on peut cueillir gratuitement dans les champs et cela montre bien tout ce qui ne va pas dans la politique actuelle sur les drogues. En parlant des incohérences qui freinent le potentiel révolutionnaire de la recherche psychédélique, le Dr Nutt a déclaré :

« Il n'y a pas eu d'avancées dans le traitement de la schizophrénie depuis 50 ans parce que c'est une maladie très compliquée. Comme la psilocybine est une substance contrôlée, nous avons dû passer par de nombreuses étapes de contrôle : l'étude a été retardée pendant un an, le temps d'obtenir l'autorisation du ministère de l'intérieur. »

« Les champignons magiques peuvent être cueillis gratuitement, mais nous devons payer 1.000£ pour une dose. C'est de la folie. Nos volontaires vont ressentir les effets de la psilocybine durant une environ heure et des psychiatres parmi les meilleurs au monde seront présents. »

« Si c'est une réussite, cela pourrait ouvrir la voie à une étude bien plus large de la substance sur des personnes atteintes de schizophrénie. Nous avons des décennies de retard à rattraper, comme de nombreuses substances comme la psilocybine ont été déclarées illégales, ce qui a rendu leur étude très difficile. »

Il semble bien que le progrès a un coût élevé, mais au moins les choses avancent et la science n'est pas stoppée par les obstacles bureaucratiques érigés sur son chemin. Même si les champignons sont ici utilisés pour tester l'efficacité d'un autre médicament, c'est toujours une bonne chose que de les voir utilisés dans des recherches, qui explorent la façon dont ils affectent le cerveau.

comments powered by Disqus