La psilocybine est-elle la clé pour traiter les troubles obsessionnels compulsif

Publié le :
Catégories : BlogChampignons MagiquesPsychédéliques

La psilocybine est-elle la clé pour traiter les troubles obsessionnels compulsif

Des études suggèrent que la psilocybine, le principal composé psychédélique des champignons magiques, pourrait aide à traiter les TOC. Mais quelle est sa réelle efficacité ?

La nature psychédélique de la psilocybine est appréciée depuis des milliers d'années dans le monde entier. C'est le principal composé altérant l'esprit que l'on retrouve à la fois dans les champignons magiques et dans les truffes, et elle est traditionnellement utilisée à des fins enthéogènes, médicales et récréatives. En raison de la prohibition, la plupart des recherches scientifiques sur son potentiel médical ont été stoppées. Ce n'est que lentement que le rideau de fer se lève, avec l'approbation par le gouvernement des premiers projets de recherche.

Traiter les TOC avec la Psilocybine

L'un des points qui suscitent l’intérêt est l'utilisation de la psilocybine pour traiter les troubles obsessionnels compulsifs. Quelques articles scientifiques ont analysé le sujet, et pour la plupart, ils ont découvert des résultats positifs. Une petite mais significative étude a été menée à l'Université de l'Arizona, où 9 patients souffrant de TOC résistants au traitements ont reçu de la psilocybine à intervalles réguliers. Il a été découvert que le traitement était non seulement sans danger, mais qu'il semblait réduire significativement la gravité des symptômes des TOC, le plus souvent pour plus de 24 heures. Cette durée peut sembler ne pas être très longue, mais pour ceux qui en bénéficient, cela fait toute la différence.

La recherche psychédélique n'a même pas encore commencé

Gardez à l'esprit que la recherche sur le potentiel des substances psychédéliques est fortement inhibée et ne fait que lentement commencer à renaître. En l'absence d'études à grande échelle, l'étendue des connaissance actuelles reste très limitée. Les études initiales sont très prometteuses, mais ceci ne signifie pas que ces substances peuvent être considérées comme étant un traitement médical éprouvé. Comme les études coûtent très cher, elles sont en général d'abord menées à petite échelle, et si les résultats sont prometteurs, à plus grande échelle par la suite. Cependant, ceci est plus difficile quand les substances étudiées sont fortement contrôlées voire interdites.

Même si actuellement ce n'est pas un traitement miracle, espérons que la science vient de découvrir une autre application pour la psilocybine, et que ceci encourage plus de recherches à son sujet. La psilocybine pourrait bien être la clé d'un futur traitement contre les TOC.