Comment les champis m'ont aidé à arrêter de boire tous les jours

Publié le :
Catégories : BlogChampignons MagiquesPsychédéliques

Comment les champis m'ont aidé à arrêter de boire tous les jours

Avant tout, laissez-moi me présenter, je m'appelle Ralph et je suis un vrai vétéran pour ce qui est de voyager sous l'effet des champignons magiques: j'ai commencé mes visites dans le "monde [...]

Avant tout, laissez-moi me présenter, je m'appelle Ralph et je suis un vrai vétéran pour ce qui est de voyager sous l'effet des champignons magiques: j'ai commencé mes visites dans le "monde intérieur" ou "l'autre côté" quand j'avais à peine 17 ans (c'était il y a 30 ans) et j'ai vraiment apprécié la magie de ces champignons. Je suis un bouffon né, un clown, une personne heureuse et j'ai toujours essayé d'avoir un "bad" trip ou une expérience horrifique, mais même si j'ai essayé très fort (j'adore regarder des films d'horreur/gores quand je suis sous Psylos - mais dans la vie réelle je suis très poli et très drôle, comment ça schizo ? Eh bien, alors je suis un schizo heureux et gagnant avec un super travail créatif), je n'ai jamais rien ressenti d'effrayant avec les champis. C'est plutôt l'opposé. Je me suis toujours senti bien et plein d'énergie après un bon voyage le week-end (une très bonne façon d'éliminer le stress de la routine quotidienne, sans parler des hallucinations amusantes).

Un jour j'ai simplement arrêté de prendre des champignons ... J'avais grandi pour devenir une personne très stable avec des buts très clairs et quoi que je fasse, tout allait bien et la vie était facile. Jusqu'à un jour ...

Peu de temps après mes 30 ans, la vie a soudain pris un virage et la faucheuse a emporté ma merveilleuse âme-sœur avec elle. J'étais ... propulsé hors la vie, dévasté, pétrifié, paralysé et sans aucune perspective ... et l'alcool est devenu mon compagnon pendant une longue période (presque 10 ans!) et tout ce que je voulais c'était ... de quitter ce monde. J'ai quitté mon travail et j'étais à la dérive ...

Et puis un jour est venu, j'étais debout dans la rue, j'ai regardé à droite, à gauche, puis j'ai réalisé que j'avais déjà oublié ce que j'avais vu (ou pas) quand j'avais regardé à droite. J'étais choqué. Mais pourtant, avec une sensation étrange...

Je me suis souvenu de ma période sous champis et acide... Je dois préciser que ma consommation quotidienne de bière atteignait presque les CINQ litres par jours ! Eh bien, j'ai commandé deux kits de culture de B+ (parce que je voulais être POSITIF à nouveau) pour voir si je pouvais me remettre sur les rails du train de mes bien-aimés camarades spirituels...

En quelques semaines, j'ai eu une bonne pile de champignons séchés. J'ai attendu pour le bon jour... Quand mon état d'esprit n'était pas TROP mauvais je prenais 3,5 à 4 grammes (sobre !). La montée du premier voyage était un peu inconfortable, pensez-vous, j'étais très dépressif. Mais le reste de l'effet s'est développé agréablement et au contraire de pendant ma jeunesse, je n'ai pas eu d'hallucinations, mais les champis semblaient se "concentrer" sur mon problème principal: des mauvaises (et auto-destructrices) pensées. Certainement pas un voyage amusant, mais plutôt une incursion dans une rafale de pensées en désordre. Mais, après 2 heures, le voyage semblait avoir atteint un rivage pour que je me repose. Je me suis souvenu de merveilleux moments avec mon âme-sœur (j'avoue que j'ai pleuré à chaudes larmes, car c'était ces moments que j'avais noyés sous la bière dans le passé). Bon, ça ressemble vraiment à un bad trip, mais ça a eu un effet positif pour moi. Ces vieux souvenirs étaient comme des médailles d'or et je me sentais mieux à chaque prise, amassant de plus en plus d'énergie positive. Notez que pendant mes "sessions", je ne buvais pas d'alcool car celui-ci n'a pas d'effet sur un voyage sous champis. Après 5-6 voyages, j'ai osé arrêter l'alcool d'un coup, sans support médical. À ma surprise, je n'ai pas eu de tremblements des doigts, ni des genoux, aucun symptôme de manque DU TOUT ! Quand j'ai demandé à mon docteur pourquoi je n'avais pas eu de symptômes de manque, il m'a répondu "eh bien, un ou deux sur 100 000 n'ont pas de symptômes". Ouf, quelle chance pour moi : les semaines ont passé et après 6 semaines sans une goutte d'alcool (et deux voyages de plus sous champis) j'étais de nouveau sur les rails de ma vie. Plus de mauvaises pensées à propos d'en finir, mais au contraire une nouvelle faim et passion pour la vie !

Maintenant? Je bois toujours de l'alcool, mais je suis revenu à un niveau "normal" de consommation de bière (et d'alcool en général). Je travaille toute la semaine, je me sens bien, je suis en bonne santé et je ne bois que quelques bières (maximum 6) les week-ends (et occasionnellement quelques champis pour la récréation mentale).

Une fois que c'est dit, laissez-moi vous demander... Qui a dit que les champignons magiques étaient une drogue dangereuse ? Probablement ceux qui n'ont pas la moindre p**ain d'idée à propos de l'auto-médication pour retrouver le bonheur. JE SUIS DE NOUVEAU HEUREUX ! Mais cependant toujours célibataire.

Ralph, 47, Allemagne

comments powered by Disqus