RIP Sasha Shulgin

Publié le :
Catégories : Blog

RIP Sasha Shulgin

Aujourd'hui est un jour triste : le chimiste et pharmacologue américain, pionnier de la MDMA, Alexander “Sasha” Shulgin, est mort lundi soir à l'âge de 88 ans.

Connu en tant que parrain de l'ecstasy, Sasha était surtout célèbre pour avoir introduit la MDMA, l'ingrédient pur et si apprécié de l'ecstasy, dans le champ d'étude de la psychologie. C'est ainsi qu'il est devenue une icône mondiale du mouvement psychédélique.

Mais Sasha ne nous a pas seulement apporté la MDMA. Pendant toute sa carrière, il a découvert, synthétisé, testé personnellement et enregistré des informations sur des centaines de composés psychédéliques (dont 2C-B et 2C-T-7), ce qui fait dire à beaucoup de personnes qu'il a vécu plus de 4.000 voyages psychédéliques au cours de sa vie. Ces rapports détaillés sur chacune de ses découvertes ont donné naissance à bon nombre de livre, les plus connus étant PiHKAL (Phenethylamines I Have Known And Loved) et TiHKAL (Tryptamines I Have Known And Loved).

Sasha a débuté sa carrière dans la Chimie à l'Univesité Harvard, où il a étudié la chimie organique. Il a rejoint les rangs de la marine à la fin de la seconde guerre mondiale, et il y a développé un vif intérêt pour la psychopharmacologie, ce qui l'a amené à suivre des études post-doctorales pour explorer le sujet. Ensuite, Sasha a travaillé pour les laboratoires Bio-Rad et plus tard Dow Chemicals. Cependant, sa carrière ne comblant pas ses intérêts, en 1965, Sasha a quitté le monde des entreprises pour suivre ses propres buts, en installant un laboratoire dans sa maison.

Ce n'est qu'en 1976 que ses recherches ont pris un tournant majeur, quand il a connu la substance MDMA. La MDMA a d'abord été synthétisée en 1912 par Merck, une compagnie pharmaceutique allemande. Cependant, la substance ne s'est réellement répandue qu'une fois entre les mains de Sasha. En collaboration avec le psychologue Leo Zaff, Sasha a présenté la MDMA à des centaines de psychologues en tant que complément à la thérapie verbale : une utilisation potentielle qui commence à être de nouveau reconnue et pratiquée après des années de prohibition totale. C'est cette application pratique de la substance qui a entraîné son succès phénoménal comme drogue récréative, ce qui lui a valu de compter par les meilleures drogues de soirées de tous les temps, un titre toujours valable de nos jours.

Au cours des dernières années, Sasha a dû faire face à un accident vasculaire cérébral et au diagnostic d'un cancer du foie. Le lundi 2 juin, Sasha est décédé paisiblement à son domicile, entouré par sa famille. Sa femme a décrit son décès comme un moment doux et presque sans heurts.

Nous devons beaucoup à ce vrai titan de la chimie. RIP Sasha Shulgin, ton corps n'est peut-être plus là, mais ton esprit vivra, nous nous souviendrons toujours de toi.