Cueillette des champis magiques : un guide de terrain

Publié le :
Catégories : BlogChampignons MagiquesPsychédéliques

Cueillette des champis magiques : un guide de terrain

Vous envisagez de rejoindre un groupe de cueillette de champignons ? Nous avons préparé un guide basique pour la cueillette des champignons, pour vous assurer d'avoir les connaissances de base.

La campagne est un paradis pour le cueilleur de champignons. Des champignons magiques poussent partout, attendant juste d'être découverts par un œil averti. Cependant, distinguer les champignons magiques des autres, potentiellement dangereux, est une opération difficile.

Pour la plupart des gens, rien ne ressemble plus à un champignons qu'un autre et, comme vous pouvez l'imaginer, le risque de mal identifier un champignon décourage beaucoup de personnes de se mettre en chasse de leur propre stock de champis magiques. Afin de réussir, il faut une bonne planification, des connaissances et de la patience. Le guide qui suit devrait pouvoir vous aider à obtenir ces points nécessaires.

UN PEU DE SAGESSE

Comme nous l'avons déjà dit, la cueillette des champignons peut être une activité dangereuse. Certaines espèces de champignons contiennent des composants pouvant sérieusement nuire à la santé, jusqu'à provoquer la mort. C'est pourquoi ce guide ne devrait être utilisé que comme une base théorique pour ceux qui s'intéressent à la cueillette des champignons magiques. Si vous êtes vraiment intéressé, nous vous recommandons fortement de rejoindre un groupe pratiquant la cueillette de champignons sauvages, bien évidemment, en ne leur disant pas que votre objectif final est la variété magique. Ceci vous aidera à tisser des liens dans la communauté des cueilleurs de champignons sauvages, tout en vous donnant une expérience pratique de la cueillette pour les nombreuses variétés de champignons comestibles, de quoi augmenter vos connaissances, connaissances pouvant au final vous servir dans la cueillette des champignons magiques.

De plus, les lois concernant la cueillette des champignons varient d'un pays à l'autre, surtout pour ce qui est des champignons frais contenant de la psilocybine. Alors assurez-vous de bien connaître le cadre légal de votre lieu de résidence et de vous y tenir.

Zamnesia ne peut être tenu pour responsable de tout résultat de l'utilisation de ce guide théorique.

LA CUEILLETTE DES CHAMPIGNONS MAGIQUES : LES BASES

Maintenant que nous vous avons averti, commençons à parler des connaissances. Premièrement, identifier une variété exacte de champignon peut être extrêmement difficile, même pour un cueilleur vétéran. C'est pourquoi la plupart des débutants ont tendance à se concentrer sur un genre de champignons. Un genre est un groupe d'espèces partageant toutes les mêmes caractéristiques. Par exemple, citons le genre de champignons magiques Psilocybe. En étant capable d'identifier un genre, un débutant a de bonnes chances de trouver ce qu'il cherche, sans s'empoisonner. En partant de là, il peut développer ses connaissances.

Identifier le genre d'un champignon se fait en deux étapes principales. La première est d'identifier ses caractéristiques physiques et la deuxième est d'analyser son empreinte de spores. Un livre de cueillette de champignons peut être une référence très utile, tant pour l'identification visuelle que pour la prise d'empreintes.

Quand commencer à chercher

Le meilleur moment pour chercher des champignons magiques est en automne, cette saison humide et fraîche, au contraire du printemps. En été, il fait trop chaud et trop sec et les champignons magiques voient leur mycélium accélérer sa croissance souterraine dans de vastes réseaux. Quand l'automne et son humidité arrivent, le mycélium des champignons magiques est en condition de fructifier à pleine puissance, ce qui les rend plus abondants et donc plus faciles à trouver. Il est possible de trouver des champignons quand les conditions climatiques sont constamment humides, mais c'est l'humidité qui suit l'été qui est la vraie saison des champignons.

L'endroit, l'endroit, l'endroit

Cela ne sert à rien de se mettre à parcourir à l'aveuglette la forêt à côté de chez vous en espérant trouver des champis magiques : il y a de fortes chances que vous finissiez épuisé et déçu. Afin de cueillir efficacement des champignons magiques, vous devez connaître quel est leur habitat naturel. Par exemple, certaines espèces du genre Psilocybe préfèrent les champs humides, comme ceux remplis de bouse de vache, alors que d'autres espèces du même genre préfèrent les rondins de bois en décomposition. En se concentrant sur quelques champignons spécifiques et en apprenant où ils poussent, la cueillette peut être beaucoup plus efficace. C'est beaucoup mieux que d'errer sans direction et de voir ce qui en ressort.

Observer de près

Une fois que vous avez réussi à trouver les champignons magiques que vous cherchez, il est temps de commencer à observer leurs caractéristiques physiques. Les champignons poussent-ils en bouquets avec une base commune, ou individuellement ? Quelle est leur taille, leur texture ? Sont-ils gluants ou secs ? Cassants ou durs? Pouvez-vous voir les lames sous le chapeau ? Les champignons sont-ils disposés de manière dense ou éparpillée ? Quel est l'aspect de la tige et du chapeau ? Quelle coloration prennent-ils une fois qu'ils ont été touchés ? Toutes ces questions sont très importantes quand on veut identifier un champignon, et même des vétérans peuvent avoir du mal à être sûr à 100 % de la réponse à ces questions. C'est pourquoi l'étape suivant, la prise d'une empreinte de spores, est si importante. N'allez jamais vous imaginer que l'identification visuelle d'un champignon est suffisante.

Ceci dit, si vous avez du mal avec les bases de cette identification par l'aspect, prendre des photos peut être extrêmement utile. Assurez-vous de prendre des photos du champignon poussant dans son environnement, ainsi que des photos de près de ces caractéristiques physiques. Une fois de plus, ceci ne vous dispense pas de passer par l'étape de l'empreinte de spores, mais cela peut vous aider à avoir une idée générale si vous êtes vraiment perdu. De plus, même si internet peut être d'une grande aide, prenez toujours les conseils venant de personnes inconnues avec une bonne dose de scepticisme : les inconnus d'internet ne vous doivent rien et leurs connaissances sont d'un niveau variable.

L'empreinte de spores

La phase suivante consiste à identifier l'empreinte de spores des champignons que vous avez trouvés. C'est de loin la phase la plus importante, mais il ne faut jamais en arriver là sans avoir d'abord analysé les caractéristiques physiques du champignon.

Pour prendre une empreinte de spores, coupez le chapeau de sa tige avec une lame aiguisée, et placez le chapeau, les lames vers le bas, sur une feuille de papier. Si le champignon que vous cueillez est connu pour avoir une empreinte blanche ou de couleur pâle, alors utilisez du papier noir.

Laissez le chapeau pendant 30 à 60 minutes. Ensuite, enlevez le chapeau. Vous devriez obtenir une empreinte visible. Les caractéristiques d'une empreinte de spores sont généralement suffisantes pour pouvoir identifier un genre à l’œil, surtout en combinaison avec l'analyse des caractéristiques physiques du champignon. Pour identifier une variété ou espèce spécifique, il vous faudrait probablement un microscope et des connaissances approfondies.

Les empreintes de spores peuvent également être stockées dans un environnement stérile pour une conservation de longue durée. Cela peut être utile si vous souhaitez montrer l'empreinte à une autre personne pour avoir une seconde opinion. Cela peut également être utile si vous souhaitez cultiver vos propres champignons pour plus d'analyses, car il est possible de préparer des seringues de spores à partir d'empreintes stériles.

Nous avons préparé un guide pratique sur la prise d'empreinte de spores stériles ici, ainsi qu'un guide sur la préparation de seringues de spores pour cultiver vos propres champignons.

CHAMPIGNONS DANGEREUX

Il existe des milliers de types de champignons différents et parmi tous ces champignons, seuls quelques centaines sont vénéneux, et quelques dizaines sont mortels. Ceci dit, tout cueilleur de champignons, normaux ou magiques, doit faire très attention. Même si un nombre relativement petit de champignons sont vraiment vénéneux, ils sont présents dans la nature, et certains sont courants. Un empoisonnement aux champignons n'est jamais agréable et pourrait vous dégoûter de ce qui est sinon un passe-temps amusant, gratifiant et actif !

Rappelez-vous que ce guide basique pour la cueillette des champignons est conçu pour être utilisé comme base théorique pour la curiosité intellectuelle, ou dans le cadre d'un apprentissage au sein d'un groupe de cueilleurs professionnels et expérimentés qui pourront vous guider et augmenter vos connaissances comme il se doit. La clé est de lire et d'apprendre les caractéristiques d'un genre sous tous les aspects et en partant de là, la progression est possible. Partir à la cueillette des champignons sans avoir un guide expérimenté est risqué. Nous vous souhaitons bonne cueillette (potentielle) ! Que vos récoltes soient abondantes et, plus important, puissantes !