Top 5 Des Cactus À Mescaline


Dernière édition :
Publié :
Catégories : BlogCactus À MescalineTop

Cactus à Mescaline


La mescaline occupe le podium des hallucinogènes naturels avec la DMT et la psilocybine. L’alcaloïde peut se trouver dans différentes espèces de cactus. Voici les 5 meilleurs cactus du monde contenant de la mescaline.

Les cactus à mescaline ont leur place dans le panthéon des plantes enthéogènes et des champignons du monde entier, aux côtés d’autres comme le Banisteriopsis caapi et des champignons à psilocybine. Il existe de nombreuses variétés de cactus contenant de la mescaline que l’on trouve dans le monde entier, le peyotl étant peut-être le plus célèbre.

On sait que ces cactus possèdent des propriétés psychoactives en raison de la présence de mescaline, un alcaloïde phénéthylamine. Les cactus sont généralement transformés en morceaux à mâcher, en thé, ou en extraits lorsqu’ils sont consommés pour leurs propriétés psychoactives. La mescaline a été utilisée culturellement depuis l’antiquité, et est encore utilisée aujourd’hui à des fins récréatives et spirituelles/religieuses. La mescaline est connue pour être un hallucinogène puissant, mais moins que les psychédéliques comme le LSD.

ARTICLE LIÉ
Comment Consommer Un Cactus À Mescaline

La Mescaline plonge ses racines dans les traditions Amérindiennes et elle est consommée comme puissante substance psychédélique au potentiel spirituel.

EFFETS DE LA MESCALINE

Les effets de la mescaline comprennent une altération de la perception, une altération des schémas de pensée, une altération des jugements et des effets physiques, y compris des étourdissements, une dilatation de la pupille, et des difficultés de coordination motrice. Les expériences sous mescalines sont parfois décrites comme étant très visuelles, agréables, euphoriques, et éclairantes. Cependant, tout comme d’autres substances psychoactives, la mescaline peut aussi provoquer des sentiments d’anxiété. La mescaline obtient ses effets en se liant à presque tous les récepteurs de sérotonine dans le cerveau. Vous trouverez ci-dessous une liste de nos 5 cactus à mescaline et leurs caractéristiques uniques.

PEYOTL : LE SACRÉ

Le peyotl, connu scientifiquement sous le nom de Lophophora williamsii, a été utilisé rituellement par différentes cultures depuis très longtemps. Ce cactus était considéré comme un dieu vivant et a été utilisé par les Tonkawa, les Mescalero, et les Apaches Lipan du nord du Mexique pendant au moins 5 700 ans. Son utilisation a également été signalée dans le sud-ouest des États-Unis par les Comanches et les Kiowa.

Ce cactus était traditionnellement utilisé par les Amérindiens comme plante médicinale et était invoqué pour le traitement de maux de dents, de fièvres, de douleurs mammaires, de rhumatismes, et d’autres pathologies. Le peyotl est un petit cactus sans épines qui se transforme en une masse en forme d’ampoule appelée bouton. Le cactus est cultivé pour son utilisation enthéogène, mais à l’état sauvage, il a reçu le statut d’espèce protégée.

Le peyotl peut atteindre des hauteurs de 2-7 cm et des diamètres d’environ 4-12 cm. Les petites tailles et les longues périodes de croissance du peyotl en font une plante de grande valeur. Le peyotl développe des fleurs roses ou blanches avec des tons jaunes et rougeâtres qui s’ouvrent durant la journée. Le cactus fleurit irrégulièrement, portant de petits fruits allongés.

Le peyotl contient environ 0,4 % de mescaline lorsqu’il est frais et environ 3 à 6 % lorsqu’il est séché. Les boutons peuvent être tranchés et mâchés lorsqu’ils sont frais ou secs, ou transformés en thé. Le peyotl est disponible dans de nombreuses tailles chez Zamnesia, allant de 1-2 cm à 10-15 cm.

CACTUS SAN PEDRO : LE CLASSIQUE

CACTUS SAN PEDRO : LE CLASSIQUE

Le San Pedro, également connu sous les noms d’Echinopsis pachanoi (anciennement Trichocereus pachanoi) et Huachuma, provient des régions montagneuses du Pérou et de l’Équateur à des altitudes de 2 000-3 000 m. On le trouve également dans certaines parties des Andes qui traversent l’Argentine et la Bolivie.

Le San Pedro diffère considérablement du peyotl en ce qui concerne la vitesse de croissance et la taille. Le cactus peut atteindre une taille impressionnante de 30-40 cm par an, atteignant des hauteurs de 3-6 m et des diamètres de 6-15 cm. Le cactus produit sept épines jaunes-brunes sur chaque aréole, mais reste parfois sans épines. Il produit des fleurs blanches à l’extrémité de ses tiges.

Le San Pedro a été utilisé tout au long de l’histoire dans des cadres chamaniques. Le cactus est généralement préparé en le tranchant d’abord horizontalement en segments en forme d’étoile. Ces segments sont ensuite bouillis pendant plusieurs heures et consommés sous forme de thé.

Ayant évolué dans des environnements extrêmes, le San Pedro est facile à cultiver dans la plupart des régions. Ce cactus demande des sols fertiles et drainants. Ce cactus n’a besoin d’être arrosé qu’une fois par semaine en automne et une fois toutes les 2-3 semaines en hiver. Pendant l’été, le San Pedro peut être arrosé jusqu'à 3-5 fois par semaine. Le San Pedro est disponible chez Zamnesia en 3 tailles : petit (10-11 cm), moyen (25-30 cm) et grand (50-60 cm).

PEYOTL GREFFÉ : UNE BEAUTÉ DEUX EN UN

PEYOTL GREFFÉ : UNE BEAUTÉ DEUX EN UN

Le greffage du peyotl sur une autre forme de cactus est un excellent moyen de contourner sa caractéristique de croissance lente. Le peyotl (Lophophora williamsii) peut être greffé sur le cactus jusbertii Harrisia (Eriocereus) afin d’atteindre ce résultat. Cette technique de greffe lui donne un aspect de couronne de peyotl. Bien que cette méthode puisse augmenter la vitesse de croissance du peyotl, elle peut entraîner une baisse des niveaux de mescaline.

L’Harrisia jusbertii est un cactus nocturne connu sous le nom de « Reine de la nuit ». Il s’agit d’un cactus en colonne qui présente une tige vert foncé, 4-6 nervures et environ 7 épines sur chaque nervure. L’espèce produit de grosses fleurs blanches du printemps à l’automne. Des boutons de peyotl greffés pousseront sur les nervures et le dessus de l’Harrisia jusbertii. Lorsque les groupes de boutons deviennent trop grands, les boutons plus petits peuvent être enlevés et cultivés séparément.

TORCHE BOLIVIENNE : RICHE EN MESCALINE

TORCHE BOLIVIENNE : RICHE EN MESCALINE

La torche bolivienne, aussi connue sous le nom d’Echinopsis lageniformis ou Achuma, et précédemment connue sous le nom de Trichocereus bridgesii, est un cactus que l’on trouve dans les montagnes boliviennes. La torche bolivienne est un cactus à mescaline moins connu. L’espèce est à croissance rapide, haute, et en colonne. Tout comme d’autres cactus à mescaline, la torche bolivienne a également été utilisée comme plante psychoactive dans des cérémonies chamaniques indigènes pendant longtemps.

La torche bolivienne peut atteindre des hauteurs de 2-5 m et des diamètres de 15-20 cm. Ce cactus se caractérise par des épines de couleur miel à brun, qui poussent en groupes de quatre sur les nœuds. La torche bolivienne est considérée comme l’une des espèces de cactus à mescaline les plus puissantes, contenant 0,56 % de l’alcaloïde en poids sec.

La torche bolivienne est l’un des cactus à mescaline les plus faciles à cultiver et est très résistant et rustique dans la nature. Ce cactus a besoin d’être arrosé une fois toutes les 2-3 semaines en hiver, et environ 3-5 fois par semaine en été. Pour vous assurer de ne pas trop arroser ce cactus, faites un trou dans son contenant et placez le contenant dans un plateau d’eau peu profond. La terre absorbera les niveaux d’eau adéquats pour assurer une saturation sans trop arroser. La torche bolivienne est disponible chez Zamnesia en 3 tailles : petite (10-11 cm), moyenne (25-30 cm) et grande (50-60 cm).

LOPHOPHORA DECIPIENS : PEYOTL À CROISSANCE RAPIDE

LOPHOPHORA DECIPIENS : PEYOTL À CROISSANCE RAPIDE

Le Lophophora decipiens était autrefois une sous-espèce du Lophophora williamsii, mais il est maintenant considéré comme une propre espèce. Les deux sont similaires, mais de légères différences ont conduit à ce reclassement. Le Lophophora decipiens est connu pour produire de plus grandes plantes plus tôt, un facteur qui pourrait le rendre beaucoup plus favorable aux cultivateurs et aux psychonautes qui cherchent à récolter dans un laps de temps plus court. Les deux espèces contiennent à peu près les mêmes quantités de mescaline.

Les cultivateurs peuvent également utiliser des méthodes de culture pour stresser le Lophophora decipiens, augmentant ainsi les quantités de mescaline produites. Ces méthodes comprennent l’augmentation de l’exposition au soleil et à la chaleur, l’augmentation des niveaux d’azote, et la rétention d’eau. Le Lophophora decipiens est disponible chez Zamnesia dans de nombreuses tailles allant de 5-6 cm à 15-17 cm.

ARTICLE LIÉ
Lophophora Decipiens : Un Peyotl Qui Pousse Plus Vite

Autrefois une sous-espèce de Lophophora williamsii, Lophophora decipiens est à présent une espèce de Peyotl à elle seule.

Luke Sumpter

Écrit par: Luke Sumpter
Luke Sumpter est un journaliste basé au Royaume-Uni, spécialisé dans la santé, la médecine alternative, les herbes et la guérison psychédélique. Il a écrit pour des médias tels que Reset.me, Medical Daily et The Mind Unleashed, sur ces sujets et d’autres.

De nos auteurs

Produits Connexes