L'Utilisation Ancestrale Du Cannabis Médical

Publié :
Catégories : BlogCannabis médicalHistoire
Dernière édition :

L'Utilisation Ancestrale Du Cannabis Médical


L'usage du cannabis à des fins médicales devient un concept de plus en plus répandu à travers le monde. Mais qu'en est-il de l'époque des anciens dirigeants et Chinois ... Avaient-ils du cannabis en ces temps-là ?

Les Grecs anciens et le cannabis

Les grecs anciens l’appelaient kannabis. Les marins grecs faisaient commerce du matériau durable fabriqué à partir de solides tiges de chanvre autour de la mère Égée dès le sixième siècle avant notre ère et des archéologues ont retrouvé des chargements de fibres de chanvre dans un navire marchand carthaginois qui a coulé vers la Sicile aux alentours de moins 300. Hérodote, le grand historien grec, écrit en 450 av JC que les Thraces produisent des vêtements de chanvre de très bonne qualité.

Quatre cents ans plus tard, Plutarque écrit que les Thraces se débarrassent de la partie supérieure du plant de cannabis en le jetant au feu, la fumée produite pouvant intoxiquer les personnes qui l'inhalaient. C'était une coutume avec laquelle le peuple de Zeus consommateur de vin n'était pas familier.

Une petite référence à propos de l'usage du kannabis est trouvée dans la littérature grecque aussi loin que 400 av JC pour le traitement des douleurs du dos mais c'est le seul usage médical connu dans la Grèce antique. Il est aussi connu que les peuples hébreux et arabes utilisaient le kannabis pour des raisons médicales à la même période.

Le Grand Livre Grec Sur La Marijuana Médicale

En 70 av JC, un médecin grec connu sous le nom de Discordes a été employé par les romains pour la recherche et la collection d'une riche somme de connaissances sur les plantes médicales. Discordes a écrit un livre de ses voyages appelé Materia Medica et dans ce livre il détaille les descriptions, noms locaux, habitats et indications des traitements pour certains symptômes.

Il a documenté 600 plantes et parmi eux il a identifié Cannabis Sativa L. (du grec kannabis). Le cannabis était utile pour fabriquer des cordes et produire des graines dont le jus pouvait réduire les douleurs d'oreilles et diminuer le désir sexuel. Le Materia Medica de Discordes a connu un énorme succès et a été traduit dans toutes les langues possibles et est resté un manuel essentiel de la médecine occidentale pendant au moins 1500 ans.

The Ancient Greeks And Cannabis

Cannabis Médical En Chine Ancienne

Les guérisseurs dans la Chine ancienne essayaient de guérir toutes sortes de maladies en frappant la tête du lit de leurs patients avec des tiges de chanvre décorées de représentations de serpents tout en récitant des sorts et des incantation afin d'exorciser les démons qui étaient tenus pour responsables des maladies physiques.

Les prêtres Shinto japonais utilisaient des fibres non-teintes de chanvre liées à une courte baguette dans une cérémonie similaire avec l'idée que la pureté du chanvre blanc pourrait chasser les démons. La pensée rationnelle pourrait amener à considérer cette coïncidence comme étant pure superstition, mais ne serait-ce pas intéressant de connaître l'origine de rituels à la longévité si importante ?

Le Cannabis Dans l'Yin & Yang

Un empereur chinois qui a régné aux alentours de 2800 av JC, Shen Nong, a été déifié comme l’introducteur de la médecine à l’humanité. Il est dit de cet empereur mythique qu'il avait un abdomen translucide et qu'il mangeait plus de 70 planes par jour afin d'observer leurs effets et leurs qualités. La compilation des milliers de remèdes qu'il a identifié est appelé le Ben Cao est c'est l'un des plus vieux textes médicaux.

D'après le Ben Cao, les fleurs de la plante femelle du cannabis contiennent la plus grande quantité d'énergie Yin : dans la philosophie et la médecine chinoise, le "Yin" est associé aux attributs femelles, opposé au "Yang", l'élément créatif mâle.

Les Ma-fen (fleurs de la plante femelle du cannabis) étaient utilisées pour contrer une perte de Yin, comme des fatigues menstruelles, des rhumatismes, la malaria, le béribéri, la constipation et la distraction. Dans le Ben Ca il était écrit qu'une trop grande consommation de graines de chanvre pouvait causer la vision de démons, mais en revanche une consommation répétée et continue de ces graines pouvait permettre de rentrer en contact avec les esprits. La culture du chanvre pour l'habillement et d'autres textiles par les chinois leur a aussi été enseigné par Shen Nong et cet art agricole est encore pratiqué dans des régions rurales de la Chine.

Medical Cannabis In Ancient China

May-Yo, Un Anesthésiant Ancien

Afin de provoquer des visions, les alchimistes Taoïstes inhalaient la fumée des graines de cannabis brûlées au premier siècle de notre ère. Ces vision étaient considérées comme des moyens d'atteindre l'immortalité et l'herbe été tenue pour rajeunir le corps et l'esprit.

Un chirurgien célèbre du deuxième siècle de notre ère, Hua To, a mené des opérations chirurgicales compliquées en utilisant Ma-yo, une mixture de résine de chanvre et de vin, comme anesthésiant. En utilisant Ma-yo, les opération étaient relativement indolores, même les amputations. Au dixième siècle les traitements Ma étaient employés pour traiter les fièvre froides, pour faciliter l'accouchement, soigner les rhumatismes et pour nettoyer le sang.

Cannabis Médical Dans l'Histoire Hindou

Apparemment originaire de Chine, le cannabis s'est répandu vers l'ouest dans toute l'Asie, l'Asie mineure et  autour de la Méditerranée et a été utilisé par beaucoup de cultures traditionnelles. De là, avec le temps, le cannabis a trouvé son chemin et s'est répandu dans presque toutes les civilisations du monde, selon les historiens occidentaux.  Les hindous ont un autre point de vue, car le Cannabis Indica est nommé dans les Védas qui est l'un des quatre livres les plus sacrés.

Il a été écrits environ il y a 4000 ans. Les Védas racontent les légendes de conquête, lutte et développement spirituel qui affectent et donnent leur formes à chaque partie de la vie traditionnelle hindoue.  Parmi d'autres mythes, les Védas racontent que Shiva, l'un des trois principaux dieux hindous, se rafraîchissait dans la chaleur du jour en mangeant des feuilles de cannabis.

Shiva en a fait sa nourriture favorite et a reçu le titre de Seigneur du Bhang. Le Bhang est une ancienne boisson hindoue faite de cannabis mélangé avec de nombreuses herbes et épices qui a été populaire en Inde pendant de nombreuses années. Le quatrième Véda, le Athaaveda qui peut être traduit comme la Science des sortilèges, appelle le Bhang comme étant l'un des cinq royaumes des Herbes qui peuvent nous libérer de notre anxiété.

La médecine traditionnelle indienne a utilisé pendant une longue période et de nombreuses façons le cannabis : il a été utilisé comme remède de maladies telles que les fièvres, les coups de chaleur, la dysenterie et la lèpre. Le Cannabis est tenu pour accélérer la digestion, augmenter l’intelligence, aider à clarifier les mucosités, augmenter la vivacité et comme un élixir de vie. La médecine hindoue, au contraire de la médecine occidentale, s’appuie sur l'éveil spirituel. Il est dit que la Ganja plaît à Shiva, le roi des dieux qui est toujours satisfait par cette offrande.

La connexion entre Shiva et la Ganja est considérée comme très importante pour maintenir l'équilibre physique et psychologique. Selon le Rajvallabha, un texte hindou du 17ème siècle, ce remède assouvissant les désirs a été obtenu par les hommes pour le bien de tous. Il est dit que ceux qui en font régulièrement usage créent la joie et diminuent la sensation de tristesse.

Medical Cannabis In Hindu History

Guest Writer

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

De nos auteurs

Produits Connexes