Combien De Temps Ça Prend De Cultiver Du Cannabis ?

Published :
Catégories : BlogCulture du Cannabis
Dernière édition :

Temps Cultiver Cannabis


La question la plus souvent posée par les cultivateurs de cannabis débutants est de savoir combien de temps il faut pour cultiver du cannabis ? Avec notre guide simple, vous comprendrez le cycle de vie du cannabis et saurez à quoi vous attendre avec les plants.

Combien de temps il faut pour cultiver une plantation de cannabis ? C’est la question que se posent tous les nouveaux cultivateurs de cannabis. On est tous passés par là, même les grands maîtres de la culture du cannabis ont commencé comme débutants il y a bien longtemps.

Alors combien de temps ça prend pour cultiver du cannabis ? La réponse rapide est 3-4 mois avec des graines de cannabis féminisées à photopériode de bonne qualité, cultivées dans des conditions optimales.

De nombreuses variables, de la génétique aux méthodes de culture, jouent un rôle important dans le cycle de vie du cannabis. La culture du cannabis en extérieur avec des variétés à photopériode, à savoir du cannabis qui fleurit dans un cycle lumière/obscurité de 12/12, peut prendre plus que 6 mois pour amener à la récolte une sativa à floraison tardive.

Et encore, c’est dans le cas où Mère Nature est généreuse, avec des conditions climatiques idéales durant toute la période de culture.

La connaissance, c’est vraiment le pouvoir. Avant de vous plonger dans la terre et de vous lancer dans la culture, il est conseillé de faire un peu de recherches.

Des livres, des blogs, des magazines ou même des vidéos YouTube, peu importe votre média préféré, il vaut toujours mieux « étudier avec beaucoup d’enseignants car un enseignant ne peut vous amener que là où lui-même est allé ». - Dr Richard Alan Miller, auteur/herbaliste/ancien entraîneur des Navy SEAL.

Cherchez les conseils de sources fiables ayant des décennies d’expérience dans la culture du cannabis. Faites des recherches sur le terrain si vous avez accès à un cannabis club ou une association locale.

Utilisez les meilleurs outils disponibles qui vous conviennent mieux, à vous et à vos cultures. Et aussi, n’ayez pas peur d’expérimenter, mais ne partez pas trop loin, surtout si vous êtes encore une « jeune pousse ».

Le guide étape par étape qui suit est une référence pratique pour les cultivateurs de cannabis de tous niveaux, pour vous assurer que votre plantation est sur le bon chemin et pour vous éviter de dérailler dans votre voyage vers une bonne récolte.

ÉCHOUER À SE PRÉPARER, C’EST SE PRÉPARER À ÉCHOUER

Avant de passer en mode chasseur-cueilleur, faites une pause et préparez un plan. Une fois que vous avez décidé votre méthode de culture et choisi une ou plusieurs variétés à cultiver, vous devez investir dans les ingrédients clés de la culture du cannabis.

Préparez un budget et attendez quelques semaines avant d’être prêt à commencer. La plupart des cultivateurs achètent leurs kits en ligne de nos jours, pour des questions pratiques, de discrétion et de prix, donc n’oubliez pas de prendre en compte les délais de livraison.

Pour ce qui est des graines, surtout les graines féminisées, achetez uniquement des gènes de haute qualité de banques de graines et distributeurs réputés. Les copies et hermaphrodites ne font que ruiner la culture et produisent une weed de faible qualité.

La culture en extérieur peut être réalisée avec un kit minimaliste et des nutriments de base. Mais la culture en intérieur peut être aussi simple ou complexe que vous le voulez.

De la même manière, ça peut être coûteux, mais vous pouvez trouver beaucoup de bonnes affaires. Notre conseil est de chercher les offres de kits complets sur des growshops en ligne de confiance pour les tentes de culture, systèmes d’éclairage, systèmes hydroponiques et packs de nutriments.

Les plus récentes technologies de culture comme les systèmes LED émergent rapidement comme la nouvelle technologie dominante sur le marché, en remplaçant les lampes HID de la même manière que les CDs ont remplacé les cassettes. Alors ce n’est pas une surprise si les kits LED sont en général plus coûteux que les installations HPS et MH à l’ancienne.

Mais les LED sont plus économiques à faire tourner, ont une durée de vie plus longue et transforment bien plus d’énergie en lumière qu’en chaleur, ce qui facilite le contrôle de l’environnement.

Ne vous y trompez pas, certaines des meilleures weeds que nous ayons fumé ont été cultivés sous des lampes HID, mais les têtes du futur seront cultivées en intérieur avec des LED.

LANCER VOS CULTURES : GERMINATION ET JEUNES POUSSES

Germination des graines de cannabis

La première étape est de faire germer vos précieux haricots magiques. C’est un processus assez simple et si vous utilisez la « méthode serviette en papier » vous devriez voir les premières racines sortir en aussi peu de temps que 24-48 heures. Pour des instructions spécifiques sur les 3 méthodes prouvées de germination, voyez ce lien.

Une fois que les graines dépassent la surface avec une paire de petites feuilles et une tige délicate, vos graines sont devenues de jeunes pousses de cannabis.

Les meilleures conditions pour ces bébés plantes durant les 7-14 jours suivants sont d’être dans une tente de culture avec 18-24 heures de lumière (de préférence de la lumière blanche, les ampoules CFL sont parfaites), des températures de 20-25°C et une humidité élevée entre 50 et 70%.

Il existe toute une gamme d’outils de propagation qui peuvent rendre cette étape bien plus facile à gérer.

CROISSANCE VÉGÉTATIVE

Cannabis végétal hybride

Tout le cannabis peut être cultivé avec un cycle lumière-obscurité de 12-12, en fait avec aussi peu que 8 heures de lumière pour certaines variétés ruderalis endurantes. Nous recommandons de traiter vos plants de cannabis avec un environnement lumineux bien plus agréable.

Les variétés sativas peuvent n’avoir besoin que d’une semaine ou deux sous 18+ heures de lumière avant de passer en floraison, sinon la hauteur du plant pourrait devenir ingérable plus tard en floraison.

En revanche, les variétés indica demandent en général 4-6 semaines car elles sont souvent des buissons trapus ayant besoin de temps pour s’étoffer. Les hybrides sont une bonne option pour les débutants comme les vétérans car ils peuvent foncer durant la période de croissance végétative, devenir des bêtes vigoureusement branchues en aussi peu de temps que 2-3 semaines avec 18+ heures de lumière.

Appliquer des méthodes de training et/ou de taille pour le rendement, des techniques comme le topping/étêtage ou FIM demande en général une période de végétation prolongée, quelle que soit la variété, car les plants ont besoin de temps pour récupérer avec ces techniques.

Certaines variétés répondent mieux et plus vites que les autres, en général si votre priorité numéro 1 est un rendement élevé : SOG pour les indicas et taille ou LST puis ScrOG pour les sativas.

Les hybrides sont polyvalents et répondent bien à une variété de systèmes.
Si vous cherchez l’efficacité, alors envisagez d’avoir une seconde tente ou salle de culture consacrée à la croissance végétative, avec un investissement minimum vous pouvez tirer profit d’une rotation des cultures.

FLORAISON

Cannabis floraison

Les variétés de cannabis à photopériode ne passeront en phase de floraison qu’avec une réduction de la lumière. Dans la nature, c’est plus graduel, voilà pourquoi en extérieur la culture est saisonnière, avec une maturation des cultures en automne.

En intérieur, ajuster vos minuteurs sur 12/12 est le moyen de provoquer la floraison.
Faites toujours attention à la description faite par le producteur de la variété de cannabis que vous choisissez pour avoir une idée du délai de floraison attendu, des caractéristiques de croissance et du patrimoine génétique.

Les variétés à dominante indica fleurissent typiquement en 7-9 semaines, les hybrides en 8-10 semaines et les variétés surtout sativa comme Neville’s Haze et Amnesia Haze peuvent mettre la patience à rude épreuve avec une floraison qui prend 12+ semaines.

Réduire encore plus la lumière à 10 heures peut accélérer une variété à floraison particulièrement tardive ou aider un cultivateur impatient à réduire le délai de floraison. Ceci accélère la maturation, mais réduit aussi le poids récolté.

RÉCOLTE, SÉCHAGE ET CURING

Séchager cannabis

Récolter votre cannabis est le point culminant de tous vos efforts. Soyez patient et surveillez les trichomes, récolter trop tôt réduit les rendements et la puissance. Récolter trop tard peut gâcher les effets, surtout si vous cherchez une sensation élévatrice.

Faites attention à bien tailler votre weed après la récolte. Que vous utilisiez de simples ciseaux ou des outils spécialisés professionnels, faites bien attention à retirer autant de feuilles que possible sans ruiner les têtes. Jetez le grosses feuilles et gardez les petites feuilles de qualité dans un sachet en papier pour en faire du hasch plus tard.

Faites sécher votre beuh dans un endroit sec et obscur. Les petites têtes et feuilles peuvent sécher assez rapidement en 3-5 jours dans des sachets en papier stockés dans une armoire.

Le gros de votre récolte devrait être séché lentement et soigneusement sur 10-15 jours. Il y a beaucoup de possibilités et votre tente de culture peut facilement être utilisée en utilisant un plateau de séchage.

Les filets de séchage sont aussi très efficaces. Assurez-vous juste que l’humidité soit faibles, idéalement 40% ou moins, et une température ambiante ou juste un peu moins est parfaite. La boite de vos nouvelles chaussures avec quelques trous d’air sur le dessus peut être une bonne boîte pour faire sécher.

Si vous n’arrivez pas à résister plus longtemps ou que vos réserves sont vides, n’hésitez pas à tester le fruit de votre travail après deux semaines de séchage. Cela ne peut pas faire de mal à ce moment de vérifier que tout soit bien délicieux, puissant et sans moisissures.

Le curing est l’étape finale pour obtenir les saveurs et la puissance maximum pour vos têtes de cannabis. Vous pouvez le faire entre quelques semaines et quelques mois. Nous avons préparé un guide complet pour le séchage et le curing de votre cannabis, alors allez voir.

Si vous êtes à la recherche de pots de curing haut de gamme, nous vous implorons de jeter un œil au Cvault et à notre évaluation – il mérite bien l’investissement.

Si vous pouvez garder votre patience et mener à bien ce processus, félicitations ! Vous avez bien mérité un bon spliff de beuh nature pour fêter ça.

N’OUBLIONS PAS LE CANNABIS À AUTOFLORAISON

Top 10 autofloraison

Le cannabis à autofloraison vit une véritable renaissance. Le Cannabis ruderalis était autrefois considéré comme le vilain petit canard de la famille du cannabis. Au cours des cinq dernières années, les nouvelles générations de gènes autofloraison sont devenues de vrais rivales pour les variétés de cannabis traditionnelles à photopériode.

Les variétés autofloraison sont le type de cannabis à la floraison la plus rapide. Elles ne sont pas sensibles à la photopériode pour ce qui est de la floraison, mais elles passent plutôt en floraison après 4-6 semaines de croissance à partir de la graine, peu importe le cycle lumineux.

Les variétés autofloraison s’épanouissent avec 18+ heures de lumière et possèdent trois supers bons avantages. Les plants autofloraison sont les plus rapides, les plus résistants et les plus polyvalents de tous les plants de cannabis. Pour les cultivateurs inexpérimentés et les cultivateurs d’extérieur dans des conditions défavorables et/ou hors saison, les autos sont une bénédiction.

Certaines peuvent être récoltées en juste 8 semaines à partir de la graine et produisent des rendements décents de weed à 15%+ de THC. Pratiquement toutes les banques de graines offrent une large sélection de variétés autofloraison pour répondre à la demande phénoménale de cultivateurs de tous niveaux pour cette nouvelle force émergente dans les plantations de cannabis.

Peu importe ce que vous cultivez, peu importe combien de temps ça prend, faites des efforts au maximum et rappelez-vous, c’est la pratique qui entraîne la perfection.

 

         
  Top Shelf Grower  

Écrit par: Top-Shelf Grower
Cultivateur de cannabis vétéran originaire de Dublin en Irlande et actuellement en fuite dans le sud de l’Espagne. Engagé à 100 % dans l’écriture de rapports Top Shelf jusqu’à ce qu’il soit capturé ou tué.

 
 
      De nos auteurs  

Produits Connexes