The Path : La Série Télé À l’Ayahuasca

Publié le :
Catégories : Art & CultureBlogHerbe et graines

The Path : La Série Télé À l’Ayahuasca

The Path est une série passionnante qui montre comment l’ayahuasca peut être éclairant entre de bonnes mains, et potentiellement détourné entre de mauvaises.

D’abord, il était Jesse Pinkman, protégé de Walter White dans la série TV à succès sur le thème de la meth Breaking Bad. Maintenant, il joue un père, un mari et le membre d’une secte dans la nouvelle série de Hulu sur le thème de l’ayahuasca The Path. Dans son nouveau rôle en tant qu’Eddie Lane, nous retrouvons Aaron Paul et sa famille alors que la vie dans une secte commence à poser des problèmes, ce qui pousse la famille à gérer les dilemmes très humains de la spiritualité et de la foi et des effets qu’ils peuvent avoir sur les relations.

Membre du Meyerist Movement – une secte hiérarchique de fiction qui se concentre sur la consommation d’ayahuasca, Aaron Paul joue un homme en proie à des conflits moraux et qui a de plus en plus de mal à se conformer à ceux qui l’entourent. Les problèmes commencent quand il fait un bad trip à l’ayahuasca, dans lequel son frère mort lui révèle le sombre aspect du gourou de la secte. Même si dans le monde réel l’ayahuasca est surtout utilisé comme source de guérison, dans The Path, cette vision sème le doute chez Aaron Paul – le doute sur la secte et sa place dans ce mouvement.

En plus du personnage de Aaron Paul, The Path suit aussi l’histoire de sa femme, Sarah (Michelle Monaghan), membre depuis toujours de la secte qui pense que son fils est corrompu par le monde extérieur et qui est de plus en plus troublée par l’éloignement de son mari. Enfin, nous suivons aussi l’histoire de Cal (Hug Dancy), haut placé dans la hiérarchie de la secte, qui lutte pour devenir l’icône de l’organisation alors que celle-ci voit sa taille et son statut grandir.

Alors que la pression se fait plus forte, nous avons un aperçu des profondeurs de l’humanité et de la façon dont la limite entre l’utilisation à des fins bénéfiques de guérison et celle à des fins d’exploitation et de duperie d’une substance peut être floue. En fait, c’est l’intention même de Jessica Goldberg, l’auteur derrière The Path, et au lieu de se contenter de clichés sur les sectes, comme la polygamie, elle tire son inspiration d’autres aspects des religions, comme les Mormons, le Judaïsme Orthodoxe, l’Islam et différents Christianismes.

En parlant de l’inspiration pour cette série, Goldberg a déclaré : « je veux dire, j’étais fascinée depuis l’enfance par les expériences sociales alternatives. J’ai grandi à Woodstock et il y avait toujours beaucoup de hippies. Chaque quartier avait un magasin de cristaux, mon patron au vidéoclub où je travaillais était un Juif devenu Soufi. Ce n’est pas que j’avais l’intention d’écrire une série sur les sectes. Mais j’étais récemment à un point dans ma vie où, en un an, j’ai perdu mon père et j’ai divorcé et j’ai soudainement eu cette énorme crise existentielle. Qu’est-ce qui se passe quand un jour vous regardez votre vie et que vous n’y croyez plus ? Il me fallait un cadre pour parler de ces choses – et c’est alors que j’ai commencé à inventer ce monde surélevé. »

Une chose est sûre, The Path montre comment un sentiment d’appartenance peut être puisé dans des substances hallucinogènes, mais aussi comment des gens ont juste un désir profond d’appartenance, et comment leur chemin pour y arriver peut provoquer des conflits, des luttes internes et la remise en question de soi.

Ce désir inné, ou parfois inconscient d’appartenance, a été bien résumé par le producteur exécutif de la série, Jason Katim : « une scène plus tard dans la saison se passe dans un bureau de recrutement que Cal visite. Nous étions en train de tourner à Westchester et le département des décors avait préparé la scène avec de faux posters, brochures et chapeaux pour le Meyerisme. Et avant que nous commencions à tourner, alors que nous étions en train de mettre en place une scène, des gens entraient dans le bureau en voulant savoir ce qui se passait. Pas ce que nous étions en train de filmer, mais ce qu’était le mouvement et comment ils pouvaient le rejoindre ! C’est à ce moment que j’ai réalisé que nous étions vraiment sur la piste de quelque chose de plus important. Des gens étaient prêts à rejoindre le mouvement tout de suite. »

Il sera très intéressant de voir comment se déroule cette nouvelle série et comment elle présente l’ayahuasca à la fois comme un chemin vers l’illumination et comme une ressource à exploiter.

 

         
  Josh  

Écrit par: Josh
Auteur, psychonaute et passionné du cannabis, Josh est l’expert maison de Zamnesia. Il passe ses journées niché dans la campagne, en se plongeant dans les profondeurs cachées de tout ce qui est psychoactif.

 
 
      De nos auteurs