La DMT Peut-Elle Provoquer Une Expérience De Hors-Corps ?

Publié :
Catégories : BlogHerbe et grainesPsychédéliques
Dernière édition :

DMT Expérience De Hors-Corps


Les expériences de hors-corps, abrégée en EDHC, sont un phénomène auquel tout le monde peut arriver avec un peu de pratique. Beaucoup préfèrent l’appeler « projection astrale ». Pour certaines personnes, cela se produit naturellement. Mais pour la plupart, la pratique permet de perfectionner l’expérience. La projection astrale était autrefois considérée comme un signe de trouble mental en Occident, alors que dans d’autres cultures, c’était la voie du chaman. De nos jours, nous savons que c’est un phénomène parfaitement normal et naturel, qui ne provoque aucun dommage de quelque sorte que ce soit.

La DMT, ou Diméthyltryptamine, est aussi affectueusement appelée la « Molécule de l’Esprit ». Elle est considérée comme étant une des substances psychédéliques les plus puissantes connues de l’humanité. Le corps humain en produit naturellement dans la glande pinéale du cerveau – du moins en théorie. Elle est aussi présente dans des dizaines de plantes. Des chamans au Pérou préparent un bouillon psychédélique à la complexité inimaginable, qui contient de fortes concentrations de DMT : l’ayahuasca. Cette ancienne concoction forestière étonne les ethnobotanistes du monde entier.

Alors, les expériences de hors-corps et la DMT : les deux sont-ils reliés ? Alors que vous commencez à plonger dans le mystérieux royaume des esprits et des rêves, vous allez vite vous apercevoir qu’il y a un dénominateur commun.

QU’EST-CE QU’UNE EDHC

Qu’est-ce Qu’une EDHC

Une EDHC est simple à expliquer, mais très délicate à réaliser. La définition vient d’un millier de rapports issus de personnes venues du monde entier. Ce n’est pas du tout un tour de passe-passe. Avec le corpus de connaissances toujours grandissant sur le sujet, nous commençons à voir l’apparition d’un certain consensus et une standardisation des méthodologies pour l’atteindre.

Certaines personnes y arrivent naturellement, mais la vaste majorité des gens n’en ont jamais fait l’expérience et n’en ont jamais entendu parlé. Il y a 100 ans, les psychiatres en sont hâtivement arrivés à des conclusions très faussées, en considérant les histoires de EDHC comme l’indication d’un problème de santé mentale. Heureusement, avec l’arrivée d’internet, les gens ont commencé à se retrouver et, par la force du nombre, ont montré au monde l’existence et la validité de cette pratique inhabituelle.

L’EDHC implique de laisser votre corps physique derrière vous et d’être capable d’explorer le monde qui vous entoure, en parcourant même de longues distances. Certaines personnes appellent l’entité voyageuse « énergie », alors que d’autres l’appellent « âme ». Certains préfèrent appeler l’expérience projection astrale ; d’autres théorisent que c’est le même mécanisme que celui impliqué dans la « vision à distance » (chercher des impressions de personnes, de lieux ou de choses hors de sa portée sensorielle). Peu importe la façon dont vous préférez l’appeler, c’est évidemment quelque chose de spécial.

Une EDHC n’est pas la même chose que le rêve lucide. Dans un rêve lucide, vous prenez le contrôle du rêve en devenant conscient et en manipulant le monde onirique selon votre volonté. Cela demande aussi de la pratique, mais tout le monde peut y arriver. Une EDHC, en revanche, est le fait de laisser son corps physique derrière soi pour explorer le monde physique. Des choses extraordinaires ont été rapportées et confirmées. Des personnes ont été capables d’aller de l’autre côté de la planète et d’obtenir des connaissances autrement impossibles à savoir.

La littérature scientifique regorge de témoignages de patients ayant eu une expérience de mort imminente (EMI), qui rapportaient des descriptions détaillées de leur environnement tout en étant dans un état de EDHC. Même des personnes sous les effets d’une forte anesthésie en salle d’opération ont pu décrire entièrement, avec des détails visuels, les événements intéressants s’étant produits durant leur état de sédation supposée. Certaines patients ont même pu décrire se qui se passait dans la pièce à côté ! Tout ceci semble avoir un point commun – ils ont tous décrit ce qu’ils voyaient à partir d’une position de flottement et ils pouvaient tous voir leur corps de loin.

UN ŒIL SUR LA GLANDE PINÉALE

Un œil Sur La Glande Pinéale

Comme si cela n’était pas déjà assez étrange, préparez-vous pour la partie suivante. À l’intérieur de notre cerveau, juste vers le milieu, existe un petit organe dont nous savons peu de choses. Il est appelé la glande pinéale et nous ne sommes pas entièrement sûrs de son but exact. Ce que l’on sait, c’est qu’il sécrète de la mélatonine à partir de sérotonine pour réguler le cycle de sommeil/veille. Il est aussi souvent appelé notre « troisième œil ».

Dans pratiquement toutes les cultures sur terre, il y a des références au troisième œil ; le concept religieux ou mystique d’un œil invisible juste derrière le front, qui nous donne des pouvoirs spéciaux pour accéder au futur et parler aux dieux et esprits. Les Hindous le définissent comme le portail vers un royaume intérieur plus profond, alors que les Taoïstes affirment que c’est un centre énergétique utilisé pour régler notre conscience sur les vibrations de l’univers.

Fait intéressant, chez certains amphibiens et reptiles, le cousin phylogénétique de notre glande pinéale est en fait un œil pinéal ou pariétal, qui est sensible à la lumière. Des requins aux salamandres, des lamproies aux thons, des milliers d’espèces ressentent la lumière avec. Le lézard tuatara a même une petite lentille et rétine dans l’œil pinéal.

C’est tout simplement incroyable de penser que nos ancêtres éloignés connaissaient notre troisième œil qu’est la glande pinéale. Les théories les plus récentes font de la glande pinéale l’endroit où nous produisons la DMT. La DMT est à sa plus haute concentration quand nous naissons, quand nous mourrons et quand nous rêvons. Alors, est-ce qu’une expérience de mort imminente pourrait produire un soudain afflux de DMT dans le cerveau, en provoquant potentiellement une EDHC ?

COMMENT LA DMT AFFECTE LE CORPS ?

La DMT n’est pas active oralement, ce qui explique pourquoi l’ayahuasca est un mystère si passionnant. Comment les tribus Sud-Américaines ont pu apprendre à combiner les inhibiteurs de la monoamine oxydase pour permettre à la DMT de devenir active oralement dans le corps ? Avec une telle diversité d’espèces de plantes, sans aucune connaissance en chimie ou biologie, parmi des milliers de combinaisons possibles … c’est un vrai mystère.

Les techniques modernes impliquent l’extraction de DMT directement sous forme de cristaux, qui sont ensuite fumés. Les deux méthodes nous affectent très différemment. En prenant de l’ayahuasca, on s’embarque pour un voyage mouvementé. Avant la purification de l’âme qui se produit durant 4-8 heures, vous avez de fortes chances de passer par des vomissements, des étourdissements et de la diarrhée. La purification de l’âme elle-même peut provoquer des révélations très profondes et changeant la vie.

La DMT fumée a une montée psychédélique quasi immédiate, mais ne dure que 5-10 minutes. Quand vous revenez des royaumes de l’au-delà, c’est comme si vous vous réveilliez d’un long sommeil réparateur. L’expérience peut être tout aussi intense, mais sa durée empêche probablement une exploration interne et une purification de l’âme plus sérieuses. Cela peut néanmoins toujours être une profonde expérience.

Dans les deux cas, vous ressentez un détachement de votre corps physique – comme si vous étiez aspiré hors de votre état physique et propulsé dans une dimension d’existence différente, où les lois de la physique conventionnelle cessent de s’appliquer. L’homme n’est pas équipé d’un langage adapté pour pouvoir le décrire. Votre compréhension de l’étoffe qui constitue l’univers est sans parallèle.

La façon exacte avec laquelle la DMT interagit avec le corps est une question n’ayant toujours pas de réponse satisfaisante. Son étude ne fait que commencer et il y a toujours bien plus de questions que de réponses.

LA DMT PEUT-ELLE PROVOQUER UNE EXPÉRIENCE DE HORS-CORPS ?

La DMT Peut-elle Provoquer Une Expérience De Hors-corps ?

De manière pragmatique, il nous faut dire non. Mais d’un point de vue enthéogène, c’est oui, sans l’ombre d’un doute.

La DMT est un composé chimique. Un composé endogène à notre organisme. Cependant, pour accéder à ses outils, il nous faut l’ingérer ou le fumer. Consommer de la DMT vous propulsera hors de votre corps, comme nous l’avons décrit. Vous naviguerez à travers des espaces n’étant pas accessibles dans le monde physique. Donc, vous laissez votre corps derrière vous pour explorer de plus hautes dimensions. Quand vous prenez de la DMT, votre corps physique reste allongé, alors que votre esprit explore le cosmos. Donc, d’une certaine façon, vous avez une « expérience de hors-corps ».

Mais une EDHC est en elle-même une chose très différente d’un point de vue qualitatif. Ce n’est pas du tout une expérience psychédélique. C’est quelque chose qui est entièrement lié au monde physique que nous partageons tous. Dans une EDHC, votre corps physique est aussi allongé. Quand vous quittez votre corps, la gravité existe toujours. Vous entrez dans un état interdimensionnel où les expériences de la réalité peuvent être partagées et vérifiées. Parfois, vous pouvez rencontrer d’autres énergies (âmes) autour de vous, mais pas d’une façon kaléidoscopique ou multidimensionnelle. Votre énergie, âme ou esprit se promène dans le monde physique.

Une EDHC est une chose tout à fait naturelle, qui ne demande ni substances chimiques, ni gadgets spécifiques. Alors qu’il existe certaines astuces couramment employées, comme les battements binauraux ou les ondes isochroniques, les lumières stroboscopiques et des méthodes de méditation spécifiques – c’est un phénomène qui semble être accessible sans aucun outil supplémentaire.

Un psychonaute aguerri saura reconnaître les familiarités entre une EDHC, la DMT, le rêve lucide et même la respiration holotropique et la Vipassana – pour ne citer que quelques phénomènes. Il y a un sentiment de familiarité, de lien et même de synergie. Ces éléments sont connectés, d’une certaine manière. Alors que notre espèces évolue lentement dans un état de conscience supérieur, il est de notre devoir de reconnaître que tout est connecté. Les modalités de la perception ne sont pas à négliger simplement parce qu’elles sont nouvelles ou effrayantes – ou parce que nous ne sommes toujours pas capables de les décrire complètement. En attendant, tout ce que nous pouvons faire, c’est les accepter, apprendre et grandir avec elles.

Guest Writer

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

De nos auteurs

Produits Connexes