Le premier usage du cannabis

Publié le :
Catégories : Blog

Le premier usage du cannabis

Selon Humboldt Homegrown, le terme "cannabis" est en fait le terme le plus recherché dans le monde entier. Pourquoi les gens cherchent des informations sur le cannabis reste inconnu, mais c'est un fai

Selon Humboldt Homegrown, le terme "cannabis" est en fait le terme le plus recherché dans le monde entier. Pourquoi les gens cherchent des informations sur le cannabis reste inconnu, mais c'est un fait prouvé que, à travers l'histoire de l'humanité (des découvertes archéologiques suggèrent que le cannabis est utilisé depuis plusieurs millénaires), les peuples de plusieurs civilisations anciennes se sont servis du cannabis dans un but spirituel ou rituel. Avec l'intérêt croissant du public pour la "médecine verte" de nos jours, on assiste à une augmentation des recherches pour déterrer les racines de la relation entre l'homme et le cannabis et ses potentiels bénéfices médicinaux et psychoactifs. Vous pouvez même trouver un long paragraphe sur l'histoire du cannabis sur Wikipédia.

Dans son livre "Lost Civilizations of the Stone Age", Richard Rudgley suggère qu'un brasier artificiel, retrouvé dans un site funéraire sur le territoire de la Roumanie actuelle, daté à moins 3000 av JC, contenant des graines de cannabis grillées, pourrait indiquer l'inhalation de fumée de cannabis.

Dans l' Encyclopédie des Substances Psychoactives on peut lire un rapport de Rudgley, dans lequel il mentionne que les hindous en Inde et au Népal sont connus pour avoir utilisé le cannabis depuis des temps anciens et que certaines références à la substance "Soma" dans les Védas peuvent être associées au cannabis. En sanskrit, le cannabis est appelé Ganjika (ça vous dit quelque chose ?).

Il y a bien longtemps, les indo-européens ont amené la plante magique aux assyriens, scythes, traces et daces. Des découvertes dans un site de fouilles archéologiques à Pazyrk semble indiquer que les pratiques cérémonielles des scythes entre le cinquième et le deuxième siècle avant notre ère impliquaient l'ingestion de graines de chanvre, selon le rapport de Barry W. Cunliffe dans l'ouvrage The Oxford Illustrated History of Prehistoric Europe. "Le haschich et l’extase" par Ibn Taymiyya mentionne l'usage du cannabis par des musulmans dans certains ordres soufis, par exemple les Qalandars, à la période des mamelouks.

Les linguistes identifient les termes "qannabbos", or "qené bósem" (canne aromatique), qui ont été utilisés pour produire des huiles et des pommades pour des pratiques religieuses et de guérison par les juifs et les premiers chrétiens, comme étant apparentés au cannabis. Donc, même certains écrits bibliques font état de la consommation de cannabis. Intéressant, n'est-ce pas ?

Sérieusement, selon le livre de l'exode du vieux testament (30: 22-23): "Plus de neuf livres de têtes fleurissantes de cannabis, en hébreu 'kaneh-bosm' (en jouant avec les accents, le terme est très familier, non ?), ont été extraits et ajoutés à (environ 6,5 litres ) de l'huile d'olive, avec une variété d'autres herbes et épices". Et encore : "Les anciens élus étaient littéralement aspergés de cette puissante huile de cannabis sacrée". Voilà ce que Chris Bennett de Cannabis Culture a découvert.

Il note que le "m" final fait de kaneh-bos un pluriel, dans lequel kaneh-bos ressemble de près au terme en usage actuellement, cannabis. Bien que le terme ait été souvent mal traduit en "calame", la plupart des bibles modernes le traduisent en "canne parfumée", qui décrit particulièrement les parties supérieures fleuries et aromatiques du cannabis.

La culture du cannabis remonte à au moins 10 000 ans à Taïwan, selon Peter Stafford (à lire dans la Psychedelics Encyclopedia).

Note : Le caractère chinois pour le chanvre (má) montre deux plantes sous un abri.