La théorie de l'évolution humaine du singe défoncé

Publié le :
Catégories : BlogChampignons MagiquesPsychédéliques

La théorie de l'évolution humaine du singe défoncé

Si vous êtes européen, il y a de bonnes chances pour que vous connaissiez Darwin et la théorie de l'évolution. Ce qui est moins sûr, c'est que vous ayez entendu parler de la théorie du « primate défoncé » de Terence McKenna. Heureusement, nous sommes là p

Terence McKenna était un philosophe américain qui a consacré tous ses travaux à la nature de la conscience. Il a été un pionnier de la consommation à hautes doses de substances psychédéliques. Dans ses nombreux, il a formulé de nombreuses théories avancées, dont une particulièrement intéressante sur la façon dont les substances psychédéliques ont façonné l'évolution humaine, aidant Homo erectus à devenir Homo sapiens. C'est cette théorie qui est connue sous le nom de « La théorie de l'évolution humaine du singe défoncé » 

La Théorie

Selon la théorie de McKenna, détaillée dans son livre “Food of the Gods”(nourriture des Dieux), avec le recul des jungles africaines à la fin du dernier âge glaciaire, il est apparus de larges zones de prairies ouvertes. Nos ancêtres, qui vivaient auparavant dans les branches, ont été confrontés à un nouveau défi d'adaptation pour continuer à prospérer en tant qu'espèce. McKenna affirme que nos ancêtres suivaient de larges troupeaux d'animaux, les chassaient, mais vivaient aussi des produits de la terre là où ils se trouvaient. En suivant les troupeaux, il est fort probable qu'ils aient rencontré des champignons magiques poussant dans la bouse laissée par les animaux. C'est l'introduction de ces champignons dans l'alimentation humaine qui est censée nous avoir propulsés au sommet de la chaîne alimentaire.

Alex Grey - The Visionary Origin of Language

Alex Grey - The Visionary Origin of Language

Quoi ?!? Comment ces champignons magiques nous ont-ils aidés à évoluer ?

Premièrement, selon McKenna, l'acuité visuelle obtenue avec une faible dose de psilocybine aurait offert un énorme avantage évolutionnaire pour la chasse, surtout pour ceux qui auraient consommé de champignons. Il aurait été bien plus facile pour eux de trouver et traquer les proies. Ceci signifie que la communauté aurait eu plus de nourriture, ce qui a pour résultat un groupe en meilleure santé et de meilleurs taux de reproduction, ce qui en fait est tout simplement le but de l'évolution.

A des doses légèrement plus élevées, la psilocybine agit comme un stimulant sexuel, un autre bénéfice pour l'évolution, car ceci engendre – et on comprend pourquoi facilement – plus de progéniture. Des doses encore plus élevées peuvent commencer à altérer notre façon de penser et peuvent abattre les barrières. Si c'était le cas pour nos ancêtres, alors des doses plus élevées auraient favorisé la cohésion de la communauté, en rendant ses membres plus sujets à l'empathie les uns pour les autres, renforçant le groupe dans son ensemble.

Ce qui est aussi intéressant dans cette théorie, c'est que McKenna met en avant le fait que la stimulation psychoactive des champignons magiques aurait encouragé la communication vocale. C'est une idée révolutionnaire par elle-même. Essentiellement, d'après lui, les champignons favorisent la pensée linguistique et ont donc favorisé le développement de mots, et enfin d'un langage complexe.

Comme vous le voyez, c'est une théorie assez intéressante. Elle peut sembler assez farfelue à certains, mais elle n'est pas strictement impossible. Ce n'est pas une théorie qui affirme que les autres sont fausses, et qui affirme détenir la vérité exacte sur l'évolution de l'espèce, mais elle semble plutôt dire que les champignons ont été une main aidante, travaillant en coordination avec les autres causes générales.

comments powered by Disqus