Blog
La Théorie De L'Évolution Humaine Du Singe Enivré
7 min

La Théorie De L'Évolution Humaine Du Singe Enivré

7 min
Actualités Effets

La science moderne révèle les effets des champignons magiques sur le cerveau, mais revenons à une ancienne théorie développée par Terence McKenna dans les années 90. Selon la théorie du singe enivré, les champignons magiques auraient joué un rôle vital dans le développement cognitif de l'homme. Explorons l'hypothèse et ses rapports avec la science.

Pour ceux d'entre nous qui aiment les champignons à psilocybine, c'est merveilleux de penser qu'ils ont peut-être joué un rôle clé dans l'évolution humaine. Et l'idée n'est pas si improbable que vous pourriez le croire. Pour ceux qui connaissent Terence McKenna et sa « théorie du singe enivré », cette information peut ne pas être une découverte. Mais pour ceux qui l'ignorent, une merveilleuse hypothèse convaincante est sur le point de vous être révélée.

Encore mieux, au contraire de nombreuses hypothèses, la théorie du singe enivré peut résister aux critiques qu'on lui oppose, s'adapter sans changer fondamentalement et bien s'intégrer dans les hypothèses existantes sans paraître ni étrange, ni en contradiction.

Qu'Est-Ce Que la Théorie du Singe Enivré ?

Qu'Est-Ce Que la Théorie du Singe Enivré ?

La théorie du singe enivré (ou, de manière plus appropriée, l'hypothèse du singe enivré) avance que l'expansion rapide et radicale de la conscience humaine — sur une période s'étendant entre 2 millions et 300 000 ans avant notre ère — a été directement influencée et alimentée par la consommation de champignons appartenant aux gène Psilocybe.

Elle suggère que lorsque les forêts d'Afrique ont reculé et que les savanes se sont étendues, les singes ont quitté les arbres et sont entrés dans les prairies. C'est la théorie acceptée au sujet de la manière dont les singes sont devenus bipèdes. Alors que ces hominidés primordiaux entraient dans les prairies, ils se sont mis à suivre et chasser du gibier. Les grands troupeaux de gibier laissent derrière eux de grandes quantités de bouse. L'espèce Psilocybe cubensis présente en Afrique, parmi d'autres champignons porteurs de psilocybine, s'épanouit dans la bouse.

Il est donc pratiquement impossible que les premiers hominidés n'aient pas été en contact avec ces champignons. Il est aussi très improbable qu'ils n'en aient pas consommés.

L'hypothèse du singe enivré suggère qu'en consommant ces champignons, la cognition, l'empathie et le langage ont fortement progressé — ce qui a fini par déclencher un processus cognitif-évolutionnaire fortement accéléré.

Articles liés

Comment Identifier Différents Types De Champignons Magiques

Qui Est Terence Mckenna ?

Qui Est Terence Mckenna ?

Terence Mckenna était un philosophe, universitaire et psychonaute. Célèbre au cours de la dernière moitié du XXème siècle pour sa défense des substances psychédéliques, il a autant de partisans que d'ennemis. Controversé et (sous certains aspects) radical, il s'est souvent retrouvé en opposition avec l'ordre social établi.

Cependant, en tant qu'ethnopharmacologue — celui qui étudie l'utilisation de substances par différentes cultures — ses idées étaient loin d'être modernes ou novatrices. En étudiant de nombreuses formes de chamanisme et de consommation traditionnelle de substances, les idées qu'il défendait étaient ancrées dans l'histoire antique de l'humanité.

C'est là d'où est venue la théorie du singe enivrée. Dans son livre, La nourriture des dieux, McKenna a développé son hypothèse de manière très détaillée. Il a écrit cet ouvrage vers la fin de sa vie, une vie dédiée à des recherches pleines de sens sur les substances psychédéliques et la conscience humaine.

Articles liés

Top 10 Des Citations De Terence McKenna

Quel Rapport Entre les Champignons Magiques et la Théorie du Singe Enivré ?

Quel Rapport Entre les Champignons Magiques et la Théorie du Singe Enivré ?

Les champignons magiques sont au cœur de la théorie du singe enivré. Des preuves relativement nouvelles montrent que les champignons ont été les premiers organismes multi-cellulaires documentés sur la planète. Des champignons retrouvés dans des coulées de lave ont été datés à plus de 2,4 milliards d'années. Le premier organisme uni-cellulaire est vieux de 2,8 milliards d'années. Nous, Homo sapiens, sommes d'abord apparus en tant qu'Homo erectus il y a environ 650 millions d'années. Les champignons nous précèdent donc d'environ 2 milliards d'années.

Mais pourquoi les champignons semblent avoir eu un impact si puissant sur notre conscience ? Initialement, l'hypothèse était ancrée dans les expériences qualitatives apportées par un trip sous champignons magiques. Ceux-ci provoquent l'entrée dans le cerveau de grandes quantités de « nouvelles » données, augmente l'empathie et permet au consommateur de voir le monde sous un angle différent. Essentiellement, le trip change radicalement l'expérience consciente. C'est un fait connu par tous ceux qui en ont déjà essayé.

La recherche scientifique moderne soutient également cette idée. Avec l'amélioration de la technologie et la disparition des barrières entourant les substances psychédéliques, plus de recherches sont menées sur les pouvoirs de nos antiques ancêtres. Les résultats sont incroyables.

Il a été découvert que les psychédéliques pourraient, assez littéralement, élever l'état de conscience[1]. Donc, en tenant compte de ces connaissances, il semble bien plus facile de croire qu'ils puissent avoir eu un impact évolutionnaire. Ce n'est pas tout : il se dit que la psilocybine augmente la neuroplasticité et la neurogenèse[2]. Ce faisant, elle permet au cerveau de construire de nouvelles et de détruire d'anciennes voies.

Les implications sont énormes. Suivant cette théorie, en permettant littéralement au cerveau de forger de nouvelles voies, la psilocybine pourrait avoir avancé la vitesse de développement de manière exceptionnelle. De plus, elle pourrait avoir donné à ceux qui consommaient des champignons magiques un avantage. En étant capables d'apprendre plus vite et de penser de manière abstraite, ils auraient été bien plus susceptibles de réussite.

Pourquoi la Théorie du Singe Enivré Est-Elle Controversée ?

Pourquoi la Théorie du Singe Enivré Est-Elle Controversée ?

Cette théorie n'est pas exempte de défauts. Le principal défaut est le suivant : elle est tout simplement naïve. De ce que l'on sait, l'évolution est un processus complexe qui implique souvent de nombreux facteurs en compétition. Suggérer qu'un seul événement a été la cause d'un des événements évolutionnaires les plus importants — la conscience humaine — semble être au mieux une sur-simplification.

Il existe de nombreuses autres hypothèses toutes aussi séduisantes pour expliquer l'émergence de notre conscience développée. Elles sont souvent distinctes, mais elles tournent toutes par essence autour de la coopération. La véritable coopération — et il se pourrait que seuls les humains en fassent preuve[3] — nous a donné un sérieux avantage sur les autres espèces.

Même si de nombreux animaux, et peut-être des plantes[4] (via des champignons), communiquent bien ensemble, les profondeurs de l'empathie humaine sont très étendues. Nous présentons une théorie de l'esprit que la plupart des autres êtres vivants semblent ne pas posséder. Par essence, cela signifie que nous pouvons habiter l'expérience consciente d'autres choses et ainsi coopérer.

La plupart des théories suggèrent que nous avons développé une conscience aussi puissante parce que les capacités coopératives augmentées obtenues grâce à elle étaient bénéfiques. Ces théories incluent également bien nos capacités langagières avancées. La coopération et le langage vont ensemble : l'un n'est pas possible sans l'autre.

Mais il y a un élément important : la théorie du singe enivré s'inclut merveilleux bien dans ces hypothèses plus larges. L'empathie, le langage, l'idée de partager les expériences conscientes : autant d'aspects favorisés par les champignons. Alors, même si c'est peut-être une sur-simplification de penser que les champignons ont été la seule cause de ces changements, il semble parfaitement raisonnable de penser qu'ils ont amélioré et accéléré des changements qui se produisaient déjà.

Les Découvertes Modernes au Sujet des Effets des Champignons Magiques sur le Cerveau

Les Découvertes Modernes au Sujet des Effets des Champignons Magiques sur le Cerveau

La psilocybine, et d'autres substances psychédéliques comme la DMT, créent une boucle de rétroaction de la sérotonine[5] dans le cerveau. Au contraire de substances telles que la MDMA, qui augmente fortement la réceptivité du cerveau à la sérotonine, les substances psychédéliques font un peu les deux : elles augmentent à la fois la libération et la réceptivité. C'est une version très simplifiée de ce qui se produit en réalité, mais ce processus de déstabilisation permet au cerveau de forger de nouvelles voies.

Les substances psychédéliques affectent également le claustrum[6] ou le réseau de mode direct (DMN). Qu'est-ce que le claustrum ? Personne ne sait vraiment, mais c'est une fine couche de neurones centrée dans le cortex, mais qui s'étend à toutes les parties du cerveau. La principale hypothèse au sujet de ses fonctions est qu'elle déterminerait sur quel stimulus parmi les nombreux stimulus du cerveau l'esprit « conscient » se focalise.

Les substances psychédéliques réduisent l'activité dans cette partie du cerveau et augmentent l'activité partout ailleurs. Il semble que c'est la raison pour laquelle l'ego semble se dissoudre et on devient plus proche des sens, des souvenirs et des émotions au cours d'un trip. La conscience s'y connecte directement, plutôt que d'être filtrée à travers le claustrum.

Articles liés

Les Erreurs Les Plus Fréquentes Lors De L’ingestion De Psychédéliques

La Théorie du Singe Enivré Pourrait Expliquer Notre Évolution

La Théorie du Singe Enivré Pourrait Expliquer Notre Évolution

Au final, la théorie du singe enivré est très séduisante. À l'époque de sa conception, elle a rencontré le scepticisme de la plupart de la société. Les attitudes ont cependant bien changé depuis. Et, comme cela se produit souvent, des idées auparavant considérées comme ridicules se sont avérées être assez proches de la réalité. Il ne s'agit pas de dire que cette théorie a été prouvée comme juste et il est très improbable qu'elle le soit un jour. On sait que nos ancêtres mangeaient des champignons, mais on ne peut pas savoir quels changements ils ont provoqué dans le cerveau. On peut toutefois spéculer.

Même si sa forme originelle peut être une exagération — car il semble peu probable que les substances psychédéliques à elles seules nous aient conduits où nous sommes aujourd'hui — l'aspect le plus séduisant de l'hypothèse est qu'elle peut être combinée avec d'autres théories, sans réellement la changer. L'idée fondamentale — que nous avons commencé à consommer ces champignons et qu'ils ont déclenché des changements fondamentaux dans notre cognition et notre conscience — peut persister intacte au contact des autres théories en compétition. En fait, elles pourraient bien ne pas être en compétition du tout.

Zamnesia

Écrit par : Zamnesia
Zamnesia a passé des années à améliorer ses produits, ses gammes et ses connaissances autours des psychédéliques. Guidé par l’esprit de Zammi, Zamnesia s’efforce de vous fournir un contenu précis, factuel et informatif.

De nos auteurs
Avertissement :
Nous n'émettons aucun avis de nature médicale. Cet article a été écrit uniquement à des fins informatives et se base sur des recherches publiées par d'autres sources externes.

Ressources externes :
  1. First evidence for higher state of consciousness found : Broadcast: News items : University of Sussex - http://www.sussex.ac.uk
  2. Stoned Ape & Fungal Intelligence - Paul Stamets - YouTube - https://www.youtube.com
  3. Why We Cooperate | The MIT Press - https://mitpress.mit.edu
  4. BBC - Earth - Plants talk to each other using an internet of fungus - http://www.bbc.com
  5. Neuroscientists uncover how magic mushrooms "rebalance" the brain - https://www.inverse.com
  6. How psychedelic drug psilocybin works on brain - https://www.sciencedaily.com

Read more about
Actualités Effets
Recherche par catégories
ou
Rechercher