Étude révolutionnaire : le cannabis ne provoque pas la psych

Publié le :
Catégories : BlogCannabisScience

Étude révolutionnaire : le cannabis ne provoque pas la psych

Malgré de récents rapports dans les médias, une nouvelle étude approfondie découvre qu'en réalité, le cannabis ne provoque pas la psychose. Une triste nouvelle pour les anti-cannabis en vérité.

Il y a quelques mois, une nouvelle vague de sentiments anti-cannabis a agité le Royaume-Uni alors que des médias ont rapporté une étude récente qui prétendait que la Skunk était responsable d'un quart des cas de psychose. Le problème avec cette étude, c'est qu'elle jouait fortement sur le sensationnalisme et la terreur. L'étude en question était au mieux très faible.

À présent, quelques mois plus tard, une étude bien plus exhaustive vient d'être publiée, étude qui explore le lien entre le cannabis et les psychoses bien plus en détail, avec un groupe de participants beaucoup plus important. Sans surprise, maintenant que le sujet est étudié bien plus en détail, les scientifiques ont conclu que non, le cannabis ne provoque pas la psychose. Est-ce que les médias rapportent ces nouvelles découvertes ? Bien sûr que non !

L'ÉTUDE

Cette nouvelle étude est le fruit d'un travail commun entre l'Université d'Oxford et l'Université de Leeds. Elle se concentre sur la consommation chez les adolescents et dès le départ elle reconnaît et établit que OUI, il y a un lien entre la consommation de cannabis est la psychose. Ce qui semble échapper aux médias, c'est que ceci ne signifie pas que l'un provoque l'autre, et cette nouvelle étude avait pour but d'explorer exactement quelles sont les causes de la psychose.

Dans cette étude, les chercheurs ont utilisés 4.830 jumeaux de 16 ans comme sujets. Le choix s'est fait pour pouvoir écarter les facteurs génétiques. Il a été découvert que la consommation de cannabis et la psychose étaient provoquées par des facteurs environnementaux, comme des difficultés socio-économiques (la pauvreté), le stress et la violence subie en milieu scolaire. Ceci explique pourquoi il y a une corrélation entre la consommation de cannabis et la psychose et pourquoi il est faux d'affirmer que la consommation provoque la psychose. L'étude conclut que des facteurs environnementaux spécifiques devraient être au centre de l'attention, afin de mieux découvrir ce qui provoque cette corrélation et de trouver des moyens de la briser.

Tout ceci nous montre bien que nous ne pouvons pas croire tout ce qui est écrit dans les médias. Le seul moyen d'avancer est d'apprendre à remettre les choses en question. Espérons que ces découvertes seront soutenues par des études dans le futur, afin de dissiper ces mythes persistants une fois pour toutes.