Comment Cultiver Votre Premier Plant De Cannabis En 10 Étapes


Dernière édition :
Publié :
Catégories : BlogCulture du CannabisGuides Pratiques

Votre Premier Plant De Cannabis


Pour certains, la culture du cannabis est un loisir. De nombreux cultivateurs veulent devenir auto-suffisants en herbe. D’autres ont pour but d’être professionnels. Quoi qu’il en soit, tout commence par une graine. Dans ce guide étape par étape, nous vous présentons la feuille de route vers votre première culture de cannabis réussie.

CULTIVER DU CANNABIS EST FACILE

Le cannabis est cultivé dans le monde entier par tout type de personne. Faire pousser votre propre herbe est facile. Vous n’avez pas besoin d’avoir de l’expérience pour réaliser une culture de cannabis réussie. Il vous suffit d’avoir des connaissances et la motivation pour suivre votre plan de culture. 10 étapes simples vous mèneront de la graine aux réserves. Préparez-vous à rejoindre une communauté qui pousse.

ÉTAPE 1 : DÉCIDEZ DE CULTIVER EN INTÉRIEUR OU EN EXTÉRIEUR

DÉCIDEZ DE CULTIVER EN INTÉRIEUR OU EN EXTÉRIEUR

La première décision que doit prendre tout cultivateur est de savoir quel type de culture adopter. Vous pouvez faire pousser en extérieur, tant que le climat est chaud et qu’un minimum de 8 heures de soleil par jour sont disponibles. La culture en intérieur peut être une opération continue, 365 jours par an. La saison de culture en extérieur dans un climat chaud du sud peut être aussi étendue que du printemps à l’automne. Dans les climats frais du nord, la fenêtre de culture peut être de juste 8-10 semaines pendant l’été.

Le timing est essentiel pour le cultivateur en extérieur. Semez les graines trop tard et le climat hivernal peut ruiner la culture à l’approche de la récolte. D’un autre côté, si vous semez trop tôt, les variétés à photopériode seront en croissance végétative pendant très longtemps jusqu’à ce que le cycle naturel jour-nuit s’approche de la répartition idéale 12-12 pour provoquer la floraison. Par contraste, la culture du cannabis en intérieur permet au cultivateur de contrôler le cycle lumineux.

ARTICLE LIÉ
Top 10 Meilleures Variétés Féminisées De Cannabis

Grâce à nos années d'expérience et à nos savoir-faire, nous avons grandes collections de graines de cannabis à notre disposition.

ÉTAPE 2 : PRENEZ SOIN DE LA LUMIÈRE SELON LES CIRCONSTANCES

LUMIÈRE DU SOLEIL

LUMIÈRE DU SOLEIL

Les cultivateurs en extérieur doivent semer les graines au bon moment. Pour déterminer ceci, vous devez étudier le temps et les données climatiques disponibles pour votre région. Un autre facteur important est de décider d’utiliser un récipient ou de semer directement en terre. Les plants de cannabis ont besoin d’une forte lumière du soleil. Si vous plantez dans un pot, vous pouvez toujours le déplacer dans un coin plus ensoleillé si votre coin d’origine devient ombragé plus tard dans la saison. De plus, si le temps devait mal tourner, vous pouvez toujours mettre vos plants en intérieur pour les abriter.

LAMPES DE CULTURE À L’ANCIENNE

Les cultivateurs en intérieur doivent investir dans un kit d’éclairage et une prise minuteur pour lancer leur culture. Les lampes HID sont une source de lumière abordable et fiable. Des ballasts numériques réglables de 400 W et 600 W sont un bon choix si vous installez une culture à petit budget. Vous pouvez régler en la baissant la puissance en sortie pour suspendre le réflecteur plus près des plants et réduire l’excès de chaleur. Et aussi pour minimiser la facture d’électricité. Les micro-cultivateurs utilisant des placards et armoires personnalisées devraient réduire et prendre un système 250 W.

Les ampoules MH pour la croissance végétative et les ampoules HPS pour la floraison ont tendance à dégager de la chaleur. Les ventilateurs de prise et d’extraction d’air devront être suffisamment puissants pour entretenir des conditions environnementales optimales. L’air conditionné est souvent nécessaire pour des cultures avec de multiples lampes. Le kit d’éclairage à l’ancienne en trois parties avec ballast, ampoule et réflecteur est toujours utilisé de nos jours par des cultivateurs professionnels.

TECHNOLOGIE D’ÉCLAIRAGE AVANCÉE

TECHNOLOGIE D’ÉCLAIRAGE AVANCÉE

Les CFLs sont de préférence à utiliser comme lumière complémentaire durant la floraison, ou comme source unique pendant la phase végétative en alternative à une ampoule MH. Elles dégagent peu de chaleur en fonctionnant, mais leur pénétration lumineuse est limitée en comparaison des HID ou LED. Vous pouvez les suspendre près de la canopée et garder la consommation électrique à un minimum.

Les LEDs sont la technologie d’éclairage pour la culture en intérieur de demain, disponible dès aujourd’hui. Malheureusement, les kits LED aux meilleures performances sont assez coûteux. Des systèmes à spectre complet peuvent être utilisés durant tout le cycle de vie du cannabis. Ils sont prêts à faire pousser dès la sortie de la boîte. Plus de ballasts, de réflecteurs ou de changement d’ampoules annuels avec cet éclairage de nouvelle génération.

Les principaux avantages des lampes LED est qu’elles dégagent peu de chaleur en fonctionnement et qu’elles émettent beaucoup plus de lumière que de chaleur en comparaison des HID. Si vous avez l’intention de cultiver du cannabis sur le long terme, investir dans un kit LED de haute qualité est valable, si vous avez les fonds. Les kits LED de nouvelle génération ont une durée de vie d’environ une décennie et utilisent 50-75 % moins d’électricité qu’un kit HID comparable. Si vous vous lancez dans la culture sur le long terme, les LED se rentabiliseront avec les économies sur la facture d’électricité.

ÉTAPE 3 : MILIEU DE CULTURE ?

cannabis MILIEU DE CULTURE

Les plants de cannabis peuvent s’épanouir dans une variété de substrats. Les trois milieux de culture les plus courants sont la terre, la fibre de coco et les substrats hydroponiques comme les granules d’argile expansée. La terre est plus indulgente et sert de tampon pour la zone racinaire. Le coco et l’hydro demandent plus de précision avec l’application des nutriments. Les cultivateurs débutants choisissent souvent la terre pour cette raison.

Commencer avec du coco ou de l’hydro n’est pas vraiment beaucoup plus compliqué. Tout le monde doit bien commencer quelque part. La plus grande différence est que la terre contient généralement suffisamment de nutriments pour soutenir le développement des plants durant les premières semaines. Cependant, la culture en coco et en hydro demandent des engrais dès le début.

Achetez toujours des substrats spécifiques pour cannabis dans votre Grow Store. Les terreaux aux engrais à libération lente dans les jardineries ne sont pas adaptés à la culture du cannabis. Il faut de l’expérience et beaucoup d’expérimentations pour créer un super-sol sur mesure. En attendant de gagner de l’expérience pratique en culture, tenez-vous en aux substrats du commerce. Ils sont peu coûteux et ne vous donneront pas de mauvaises surprises.

ARTICLE LIÉ
Le dilemme du débutant : terre ou hydro

De toutes les façons existantes de cultiver du cannabis, les deux plus populaires et de loin sont d'utiliser soit de la terre, soit un...

ÉTAPE 4 : PROCUREZ-VOUS DES NUTRIMENTS

PROCUREZ-VOUS DES NUTRIMENTS

Les nutriments spécifiques pour cannabis sont essentiels. De nombreuses boutiques de culture proposent des packs de démarrage complets avec des engrais de marque. La plupart des marques d’engrais populaires sont conçues sur mesure pour s’adapter au milieu de votre choix. Certains nutriments de base sont formulés avec le pH parfait. Pour un cultivateur débutant, ajuster le pH à chaque arrosage est un souci de moins.

Si vous utilisez une gamme de nutriments dont le pH n’est pas parfait, vous devez d’abord surveiller votre pH. Vous devez ensuite l’ajuster vers le haut ou le bas jusqu’à atteindre le bon niveau pour votre substrat. Pour y arriver, il vous faut un stylo pH mètre et un flacon de solution pH plus ou pH moins. Les cultivateurs en terre doivent viser un pH de 6,0-6,5 alors que les cultivateurs en coco et en hydro doivent viser 5,5-6,0 de pH pour une absorption optimale des nutriments.

En général, les engrais chimiques conviennent mieux à l’hydroponique avec moins d’accumulation de sels qui provoqueraient des blocages dans le système d’irrigation. Les nutriments organiques et la terre vont parfaitement ensemble. Les cultures en coco ont souvent besoin d’apports complémentaires en Cal-Mag.

Les cultivateurs débutants ne devraient pas avoir la main trop lourde en utilisant trop de suppléments en plus des nutriments de base. Les potions complexes et élixirs miraculeux pour l’herbe sont un gaspillage d’argent à cette étape de votre carrière de cultivateur. Un simple planning engrais-eau-engrais-eau avec macro et micronutriments est recommandé. Le silicone est souvent négligé et devrait être considéré comme un complément hebdomadaire essentiel pour tous les substrats.

ÉTAPE 5 : CHOISISSEZ INTELLIGEMMENT VOS GRAINES

Trouvez graines de cannabis

La génétique sera au final le facteur décisif dans toute culture, en intérieur ou en extérieur. La bonne variété pour vous est bien évidemment l’herbe que vous préférez. Mais elle doit aussi bien s’adapter à votre plantation. Pour vous donner des idées de variétés potentielles, vous devriez utiliser les ressources en ligne comme nos listes de top 10 des graines de cannabis féminisées et à autofloraison.

Vous pouvez aussi déterminer une liste restreinte aux variétés adaptées en utilisant notre Seed Finder. Saisissez les attributs et caractéristiques que vous recherchez. Laissez ensuite notre Seed Finder générer les réponses les plus proches au vu de vos spécifications.

Les hybrides à dominante indica et les variétés à autofloraison sont généralement les plus faciles à cultiver pour le cultivateur débutant. Elles demandent peu d’entretien, elles s’étirent moins et finissent vite, en particulier en comparaison avec les variétés hautes, à floraison tardive et dominante sativa. Le palissage et la taille sont des compétences qui demandent de la pratique pour être maîtrisées. Pour votre première culture, restez simple et faites pousser de petits plants plutôt que des lianes envahissantes. N’en faites pas trop, trop tôt.

ÉTAPE 6 : FAITES GERMER LES GRAINES

FAITES GERMER LES GRAINES

Il existe de nombreuses méthodes pour faire germer les graines. Mais comme vous débutez dans la culture, il vous faut une méthode simple avec un taux de succès élevé. Le kit Smart Start est un moyen facile pour le cultivateur inexpérimenté de faire germer ses graines. En 1-8 jours, vos graines vont germer. Il est préférable d’abriter le Smart Start dans un propagateur pour conserver une humidité relative (HR) élevée. Le cannabis préfère une HR plus élevée, dans la fourchette 50-70 %, jusqu’à la transition à la phase de floraison.

Même si vous prévoyez de cultiver en extérieur, il est recommandé de faire germer vos graines en intérieur. De nombreux cultivateurs les laissent sur un rebord de fenêtre ensoleillé durant toute la phase de la jeune pousse avant de les déplacer en plein air. Une température diurne de 20-30 °C et pas moins de 15 °C la nuit est ce qui est préféré par la plupart des plants de cannabis.

ÉTAPE 7 : LA VÉGÉTATION

Phase Végétative De La Culture De Cannabis

Dès le moment où les jeunes pousses émergent à la surface du milieu de culture, elles ont besoin de lumière. Rempotez à partir de votre Smart Start directement dans le récipient final dès que la jeune pousse mesure 2-3 cm. Les variétés de cannabis à photopériode peuvent rester indéfiniment en croissance végétative avec un cycle lumineux 18/6, même si une durée de 4-8 semaines est courante. Les cultivateurs en extérieur doivent se lancer durant le printemps/l’été quand les journées sont les plus longues.

Les variétés à autofloraison ont typiquement une phase de croissance végétative de juste 3-6 semaines et se mettront à fleurir peu importe le cycle lumineux. Ces graines peuvent être semées hors saison et toujours donner de bonnes performances. Cependant, 18+ heures de sommeil pendant la totalité des 8-12 semaines du cycle de floraison est un cycle lumineux idéal pour les hybrides ruderalis. Une quantité minimale de nutriments et de compléments est nécessaire pour les plants de cannabis dans leur enfance. Des engrais à l’azote et des enzymes de zone racinaire sont généralement tout ce qu’il faut.

De plus, les plants de cannabis ont une odeur prononcée. Si vous cultivez en intérieur, il pourrait être intelligent d’investir dans un contrôle de l’odeur. Vous pouvez installer un filtre à charbon sur votre extracteur d’air avec du ruban adhésif renforcé et/ou déployer des appareils absorbant les odeurs autour de l’endroit.

ARTICLE LIÉ
Comment Éliminer L’Odeur Du Cannabis

Le cannabis dégage des odeurs piquantes, qui ont parfois besoin d’être couverte. Découvrez les façons les plus astucieuses de garder vos...

ÉTAPE 8 : LA FLORAISON

La Phase De Floraison Du Cannabis

Les variétés de cannabis à photopériode passeront en floraison en intérieur quand vous passez à 12-12. La phase de floraison prendra environ 8-12 semaines. Le cycle lumière-obscurité doit être constant et ininterrompu. En extérieur, le cannabis fleurit naturellement et plus graduellement alors que les jours raccourcissent à la fin de l’été/automne. Comme nous l’avons déjà mentionné, le cannabis autofleurissant fera la transition indépendamment du cycle lumineux.

Les besoins en nutriments passent de l’azote au phosphore et au potassium. L’apport en azote se réduit et le cultivateur doit passer aux nutriments de floraison, à la teneur en P et K plus élevée. La plupart des cultivateurs font aussi un apport complémentaire avec des boosters de floraison. Les variétés de cannabis doublent ou triplent en hauteur durant la floraison. En intérieur, les lampes de culture doivent être ajustées plusieurs fois pour éviter de brûler les pointes des fleurs.

ÉTAPE 9 : LA RÉCOLTE

Quand Et Comment Récolter Et Sécher Son Cannabis

Durant la dernière ou les deux dernières semaines de floraison, il est conseillé de rincer le milieu de culture avec de l’eau pure ou une solution de rinçage légère. Les engrais peuvent perturber le goût de l’herbe si vous sautez cette dernière étape. Même les engrais biologiques doivent être rincés.

Vous pouvez déterminer quand vos plants sont prêts à la récolte en examinant les poils sur les têtes. Quand 50-75 % ont développé des couleurs rouge, orange, rose ou marron, les fleurs sont mûres. Si vous voulez être plus précis, un microscope de poche vous donnera un aperçu de près des têtes de résine. Idéalement, la majorité sera laiteuse, avec quelques-unes de couleur ambrée. Ceci vous indique qu’il est temps de récolter. Si la majorité est encore transparente, vous devez attendre.

Pour récolter un plant, vous pouvez le faire branche par branche, ou couper les plants plus petits en entier à partir de la base de leur tige principale. L’objectif est de retirer autant de feuilles des fleurs que possible. Les petites feuilles résineuses peuvent être mises de côté pour faire du hasch plus tard. Portez des gants en latex et utilisez des ciseaux de taille pour tailler soigneusement les feuilles loin des têtes.

ARTICLE LIÉ
Rinçage Du Cannabis

Le rinçage est important dans la culture du cannabis. Certains problèmes peuvent être corrigés avec un rinçage, et un pré-rinçage avant...

ÉTAPE 10 : SÉCHAGE & AFFINAGE

SÉCHAGE & AFFINAGE

Les têtes fraîchement récoltées et manucurées devraient sécher dans l’obscurité pendant 10-14 jours. Une température ambiante et environ 50 % de HR doivent être conservées pour éviter la moisissure. Certains cultivateurs utilisent une armoire et suspendent les têtes sur un fil à pêche. D’autres éliminent autant de tiges que possible et sèchent les têtes sur des grilles, en les faisant tourner tous les deux jours pour garantir un séchage uniforme. Les micro-têtes peuvent se sécher dans des sachets en papier marron en une semaine environ.

Vous pouvez fumer votre herbe dès qu’elle est sèche. Mais si vous voulez libérer un maximum de puissance, ainsi que l’étendue complète des goûts et odeurs, affiner votre cannabis vaut le coup. En stockant simplement les têtes pendant encore 2-3 semaines à l’obscurité dans des bocaux en verre, les têtes vont s’affiner.

Les 60 % de HR et la température ambiante devront être constantes. Il est aussi utile d’ouvrir les bocaux 10 minutes par jour pour éviter l’accumulation excessive d’humidité. Si vous pouvez être patient, vous savourerez le profil de cannabinoïdes et le spectre de saveurs complets que la variété peut offrir.

ARTICLE LIÉ
Les 10 Meilleures Façons De Fumer Du Cannabis

Que vous préfériez de douce bouffées légères ou de grosses barres de fumées, il y a plus d’une façon de tirer sur votre herbe préférée.

Top Shelf Grower

Écrit par: Top-Shelf Grower
Cultivateur de cannabis vétéran originaire de Dublin en Irlande et actuellement en fuite dans le sud de l’Espagne. Engagé à 100 % dans l’écriture de rapports Top Shelf jusqu’à ce qu’il soit capturé ou tué.

De nos auteurs

Produits Connexes