Calendrier De Culture Du Cannabis Pour L'Europe

Calendrier De Culture Du Cannabis En Extérieur Par Zamnesia

Adam Parsons
Adam Parsons
Mis à jour le:

Zamnesia veut s’assurer que vous soyez pile dans les temps et que vous choisissiez les bonnes variétés pour produire des récoltes succulentes à chaque période de culture. Que vous viviez dans le nord ou le sud de l’Europe, laissez-nous vous aider à planter au bon moment pour une culture vigoureuse, et de gros rendements.

Le timing régit toutes les choses de la vie et on ne pourrait davantage vérifier cela qu’avec la culture de cannabis en extérieur. Mais devez-vous nécessairement vivre sous un climat méditerranéen pour avoir des plants épanouis ? Au contraire : il est tout à fait possible d’avoir de superbes récoltes en tirant le meilleur parti des conditions climatiques de votre région et en organisant votre culture en conséquence. Alors, comment faire dites-vous ? Laissez-nous vous guider à travers l’intégralité du processus de culture en extérieur avec notamment le choix de la variété, quand faire germer, transplanter, étêter, palisser et plus encore pour enfin obtenir du cannabis de haute qualité, et ce, peu importe où vous habitez. On est là pour vous alors prenez-en de la graine.

Les différences entre le sud et le nord de l’Europe

Les différences entre le sud et le nord de l’Europe

Quel meilleur endroit pour commencer notre guide que le lieu lui-même ? La façon dont vous planifiez le reste de votre culture en extérieur dépend en fin de compte de votre climat local. Les plants de cannabis sont beaucoup plus résistants et robustes de nos jours, mais ils ont toujours besoin d’être cultivés au bon moment pour s’épanouir et éviter les problèmes potentiels.

Que vous viviez dans le nord ou le sud de l’Europe, chaque territoire arbore ses propres avantages et ses propres pièges en matière de culture. Il est donc essentiel de faire avec ce que vous avez à disposition et d’essayer d’atténuer ce que vous n’avez pas.

Par exemple, bien que les cultivateurs vivant dans des climats plus frais ne bénéficient pas de la chaleur et du soleil des régions méridionales, ils n’ont peut-être pas à faire face au même degré de nuisibles et de moisissures que les cultivateurs méditerranéens. De plus, certaines variétés sont naturellement résistantes au froid et apprécient des températures moyennes plus fraîches. Cela dit, les cultivateurs de ces régions devront faire face à une saison de culture plus courte.

Bien sûr, ceux qui cultivent du cannabis en plein air dans le sud de l’Europe bénéficieront d’une abondance de lumière naturelle directe et de chaleur, ce qui signifie également une germination précoce et une récolte plus tardive. Cependant, avec l’augmentation de la température, il faut sans doute plus d’entretien pour s’assurer que les plantes sont bien entretenues et capables de donner le meilleur d’elles-mêmes. Et si certains cultivars peuvent être victimes de parasites et de fléaux s’ils sont mal entretenus, certaines variétés sont naturellement conçues pour s’épanouir dans des conditions chaudes et étouffantes.

Variétés adaptées aux climats du nord

Variétés adaptées aux climats du nord

Maintenant que nous abordons les variétés, nous pouvons commencer à discuter des sélections idéales pour les différents climats. Lorsqu’il s’agit de cultiver dans le nord de l’Europe, les variétés à dominance indica sont préférables et il en va de même pour celles à autofloraison. Depuis la diaspora du cannabis il y a plus de 12 000 ans, les indicas ont développées des caractéristiques dictées par leur évolution dans des régions fraîches et montagneuses aux hivers précoces et intenses et aux étés courts.

Articles liés

Les Meilleures Graines De Cannabis À Cultiver En Climat Froid

Les variétés à autofloraison présentent un certain nombre d’avantages dans les environnements plus frais avec notamment le fait qu’elles ne dépendent pas de la lumière du soleil pour passer de la phase de croissance à celle de floraison. Cela permet également un cycle de culture plus rapide et à certains cultivateurs, même ceux des climats nordiques, d’obtenir potentiellement plusieurs récoltes en une saison. Les autoflos indica ont une double caractéristique génétique de tolérance au froid et de floraison rapide, ce qui en fait une option éprouvée pour la culture du cannabis dans les climats plus froids.

Variétés adaptées aux climats du sud

Variétés adaptées aux climats du sud

Les climats du sud sont caractérisés par des températures moyennes plus élevées, des jours plus longs et une saison de culture rallongée. Le cannabis a évolué à l’origine dans ce type d’environnement avant de se répandre dans le monde entier. Comme pour les autres plantes, il y a quelque chose d’authentique dans le cannabis qui le fait prospérer dans des climats chauds, ensoleillés et humides.

Les cultivateurs dans les microclimats chauds et secs sont techniquement capables de cultiver la variété qu’ils souhaitent. Cela dit, la plupart des variétés sativas sont très tolérantes à la lumière directe du soleil alors que certaines indicas seront plus performantes avec des phases intermittentes à l’ombre.

Articles liés

Les Meilleures Graines De Cannabis À Cultiver En Climat Chaud

Les microclimats côtiers humides bénéficient toujours de beaucoup de soleil, mais l’humidité peut poser un problème, surtout pendant la floraison lorsque la densité des têtes augmente considérablement. Les parasites, les agents pathogènes et les moisissures sont plus susceptibles de se manifester dans une région où il y a de la brume maritime, du brouillard ou des pluies régulières : il est donc sage de choisir des cultivars connus pour leur résistance aux moisissures. Les plantes produisant beaucoup de résine ont tendance à mieux lutter contre les moisissures que celles qui en contiennent moins. De même, les têtes sativas aérées et duveteuses sont mieux équipées pour résister à la pourriture des têtes que les indicas plus denses et touffues.

Comme vous pouvez le constater, que vous viviez dans une région du nord ou du sud de l’Europe, les options en matière de graines sont nombreuses.


Calendrier de culture du cannabis dans le nord de l’Europe

Calendrier de culture du cannabis dans le nord de l’Europe

Maintenant que vous savez quels types de cultivars sont les mieux adaptés à votre environnement, il est temps de planifier votre culture. Dans ce qui suit, nous détaillons ce que vous devez (et ne devez pas) faire chaque mois si vous cultivez dans le nord de l’Europe. De la germination à la récolte finale, il n’y a pas de temps à perdre tout au long de l’année pour produire des têtes vraiment sublimes. Notez que le guide suivant est basé sur des variétés de cannabis féminisées photopériodiques et nous aborderons les autoflos plus tard.

Préparation (février)

Étant sans doute l’étape la plus importante de tout projet de culture, la préparation englobe tout de l’achat des graines et des accessoires de culture à la planification d’un emplacement idéal.

SeedfinderCliquez-ici

En ce qui concerne les accessoires, pensez à votre zone de culture. S’agit-il d’une parcelle de terrain ouverte ? D’un balcon fermé ? Ce facteur influencera grandement vos achats, car il déterminera si vous aurez besoin de contenants de culture et il vous faudra ensuite choisir quel type et quelle taille. Si un grand pot en tissu géotextile peut convenir aux cultivateurs d’extérieur ayant accès à des parterres, c’est moins le cas pour quelqu’un qui a un petit balcon. Il est donc préférable de faire vos recherches et d’être réaliste lorsque vous faites vos achats.

En plus d’une sélection de conteneurs et d’accessoires, il est également de la plus haute importance de fournir à vos plantes le bon degré de nutriments. Les nutriments sont de tous types et répondent aux différentes phases de croissance des plantes. Par exemple, il peut s’agir de substrats riches en nutriments particulièrement importants pour ce stade du cycle ou d’engrais complémentaires. Il existe de nombreux types de nutriments différents pour aider vos plantes. Si vous pensez que c’est quelque chose que vous cherchez à instaurer dans votre projet de culture, assurez-vous donc de bien les vérifier.

Comme nous l’avons vu plus haut, la sélection des graines est cruciale pour une culture réussie. Sur la base des informations fournies ci-dessus, réfléchissez aux variétés qui ont le plus de chances de s’épanouir dans l’habitat que vous leur créez. Même si certains cultivars peuvent être plus adaptés que d’autres, les variétés à dominance indica sont les plus fiables dans le nord de l’Europe, alors faites les recherches nécessaires pour trouver celle qu’il vous faut.

Germination/Ensemencement (mars et avril)

Germination/Ensemencement (mars et avril)

Une fois que vous avez vos graines et vos accessoires et que le temps commence à se réchauffer légèrement, il est temps de donner le coup d’envoi de votre projet de culture. Cette opération s’effectue généralement au printemps vers mars/avril.

La germination peut se faire de différentes manières. Les kits de germination comme le Smart Start fournissent aux graines la quantité idéale de substrat pour germer en peu de temps. Ce kit dédié et accompagné d’un propagateur simule les conditions d’une serre en donnant aux graines le niveau élevé d’humidité nécessaire pour « s’ouvrir ». Cependant, d’autres méthodes comme placer vos graines entre des feuilles humidifiées d’essuie-tout ou les laisser tomber dans un verre d’eau peuvent également fonctionner, mais avec des résultats mitigés.

Bien que vous puissiez techniquement semer des graines directement dans le sol, il est probablement trop tôt dans l’année pour le faire à l’extérieur. En règle générale, les graines doivent être germées à l’intérieur, car elles ont besoin d’être surveillées, entretenues et maintenues au chaud pour germer.

Une fois que les graines sont devenues des semis avec quelques « vraies » feuilles, elles peuvent être placées dans des contenants plus grands pour enfin pousser à l’extérieur.

Déplacement à l’extérieur (mai)

Déplacement à l’extérieur (mai)

Le milieu du printemps est le moment idéal pour préparer vos plantes à l’arrivée imminente du soleil et de la chaleur de l’été. Même dans les climats plus frais avec des températures moyennes de 12–15 °C, tant qu’il n’y a pas de risque de gel ou de pluie forte et froide, vos jeunes plantes se développeront simplement en étant exposées aux rayons du soleil.

Pour effectuer la transplantation dans un conteneur ou un parterre plus grand, ameublissez la terre autour de votre plant et vous devriez constater qu’il sort de son récipient avec la terre qui l’entoure. Il ne reste plus qu’à lui donner un nouvel habitat dans un parterre dédié ou un conteneur plus grand. Comme nous l’avons dit, cela dépendra principalement des contraintes de votre espace.

À partir de là, il est essentiel de s’assurer que vos plantes en phase de croissance ont accès à de nombreux nutriments et d’instaurer un planning d’arrosage qui convient à votre culture. Ne soyez pas une nouvelle victime de l’hécatombe de l’arrosage excessif. Une fois que vos plantes sont acclimatées et satisfaites dans leur nouvel environnement, vous pouvez commencer à envisager des techniques de palissage pour obtenir la meilleure récolte possible.

Articles liés

De Combien D'Eau Ont Besoin Les Plantes De Cannabis?

Palisser, étêter, tailler (juin, juillet, août)

Palisser, étêter, tailler (juin, juillet, août)

Ce n’est pas un secret que les plantes peuvent devenir un peu indisciplinées lorsqu’elles sont laissées à elles-mêmes et il est donc primordial de les garder sous contrôle. C’est pendant le pic de croissance (juin et juillet) que la lumière du soleil devrait être la plus disponible. Même si vous pouvez laisser les plantes s’épanouir naturellement, ceux qui cherchent à maximiser les rendements peuvent envisager diverses techniques de palissage.

La technique du LST (palissage à faible stress) est un moyen efficace et simple d’améliorer la santé et le rendement des plantes. Cela implique de plier et d’attacher la tige principale de la plante vers le bas afin de favoriser la croissance latérale et une répartition plus uniforme de la lumière. Ainsi, au lieu de produire une seule branche de têtes centrale, les plantes peuvent potentiellement produire une abondance de têtes sur différents sites. Il faut peut-être un peu de pratique pour y arriver, mais c’est facilement réalisable, même pour les cultivateurs les plus novices.

Une autre méthode, un peu plus avancée, est l’étêtage. Lorsque votre plante atteint une hauteur d’environ 30 cm, il est temps pour une petite coupe. Prenez vos sécateurs et coupez la tige principale juste au-dessus du cinquième nœud. Vous aurez peut-être l’impression d’abîmer la plante, mais elle compensera en produisant deux branches de têtes principales au lieu d’une seule, ce qui prodiguera un meilleur rendement.

Enfin, gardez un rituel de taille régulier tout au long de la phase de croissance. Beaucoup choisissent de tailler les branches du bas pour que la plante puisse concentrer son énergie dans les zones les plus proches de la lumière. Mais attention à ne pas en faire trop, car une taille excessive peut ralentir et perturber la croissance. Chaque fois que vous infligez une technique de stress élevé comme celle-ci, les plantes ont besoin d’au moins une semaine pour récupérer alors taillez avec parcimonie.

Au fil des semaines, vous remarquerez que vos plantes commencent vraiment à prendre de la masse. Continuez à les entretenir et elles devraient facilement passer au stade de la floraison.

Les plantes photopériodiques fleurissent naturellement lorsque les heures de lumière diminuent, tout au long du mois d’août dans l’hémisphère nord. À ce stade, vous devez arrêter tout palissage à haut stress, car vous devez maintenant vous concentrer sur le développement des têtes. Pour les cultivateurs des régions du nord qui craignent l’automne imminent, il est possible de prendre une longueur d’avance sur la période de floraison en créant un système de privation de lumière. En utilisant une sorte de matériau d’occultation, vous pouvez faire croire à vos plantes que l’automne est plus proche qu’il ne l’est et cela vous donnera une récolte prématurée.

Articles liés

Comment Contrôler La Floraison Du Cannabis En Privant De Lumière

Récolte (septembre et octobre)

Récolte (septembre et octobre)

Voici le moment que vous avez tant attendu : la récolte. Votre plante sera prête à la récolte de la fin septembre à la fin octobre. Alors que la lumière du jour diminue et que la chaleur de l’été fait place à un froid glacial, il est temps de prendre vos sécateurs et de vous mettre au travail pour récolter ces têtes.

Les plants sont prêts à être récoltés lorsqu’environ 70 % des trichomes sont troubles ou laiteux. En fonction de la météo et du stade de maturité de vos têtes, vous pouvez choisir d’effectuer une récolte progressive au lieu de couper tout le plant en une seule fois. Une récolte progressive consiste à récolter branche par branche jusqu’à ce que toutes les têtes soient également matures. Cela permet aussi de réduire la charge de travail en une seule journée.

Une fois la récolte effectuée, il est temps de profiter des fruits de votre travail.


Calendrier de culture du cannabis dans le sud de l’Europe

Calendrier de culture du cannabis dans le sud de l’Europe

Comme nous le savons, les régions méridionales de l’Europe apportent une abondance de lumière et de chaleur et fournissent l’environnement parfait pour de nombreuses variétés de cannabis. Avec des températures plus élevées tout au long de l’année, le calendrier global est un peu plus indulgent que celui d’un projet de culture dans les régions du nord. Bien qu’il y ait de nombreuses similitudes dans la façon de traiter vos plantes, il y a quelques différences clés à prendre en compte.

Préparation (février)

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, la préparation est extrêmement importante et elle dépendra majoritairement de votre espace de culture et de vos préférences, quel que soit l’endroit où vous cultivez. Il n’y a pas de différences entre les accessoires dont vous aurez besoin pour un projet de culture dans des températures plus chaudes, mais vous aurez sans doute une sélection plus étendue de graines parmi lesquelles choisir, y compris des variétés à dominance sativa avec des périodes de floraison plus longues. Les nutriments ont également leur place dans les climats plus chauds et peuvent être utilisés dans des situations similaires à celles des plantes cultivées dans des régions plus froides.

Germination/Ensemencement (mars)

Germination/Ensemencement (mars)

Dès la fin février, il est tout à fait possible de faire germer des graines. Cela peut se faire en intérieur ou, si vous y avez accès, dans une serre. Le principe est le même que précédemment : il faut faire germer les graines et les laisser pousser jusqu’à ce qu’elles deviennent de robustes semis avant de les placer dans un conteneur ou un parterre. Si elles germent dans une serre, les graines auront besoin d’une source de lumière supplémentaire pour commencer à germer et il est donc conseillé d’installer des lampes de culture CFL.

Cependant, si vous attendez un peu plus longtemps jusqu’en mars, vous pourrez vous offrir le luxe de faire germer les graines à l’extérieur. Avec des températures avoisinant les 16 °C, c’est le cadre idéal pour que les graines s’épanouissent pleinement. Prenez vos graines et plantez-les directement dans la terre. Ajoutez un peu d’eau et laissez-les faire leur vie. Il s’agit d’une excellente méthode de germination, car elle permet également d’éviter toute contamination croisée potentielle liée à la manipulation des semis lors de la transplantation.

Déplacement à l’extérieur (avril)

Lorsqu’il s’agit de déplacer vos plantes à l’extérieur, le processus est sensiblement le même dans un climat chaud que dans un environnement plus froid. Cependant, le luxe est de pouvoir le faire dès la fin mars ou le début avril. Avec des températures qui culminent à environ 19 °C et des heures de lumière naturelle qui augmentent, vos semis pourront se prélasser au soleil. Que vous souhaitiez les installer sur une parcelle de jardin ou sur un balcon, traitez vos plantes avec soin et offrez-leur la quantité adéquate de chaleur et de soleil.

Palisser, étêter, tailler (mai, juin, juillet, août)

Palisser, étêter, tailler (mai, juin, juillet, août)

À la fin du printemps ou au début de l’été, vous pouvez envisager d’étêter et de palisser vos plantes. Comme vos plantes ont tout le temps de se rétablir avant l’arrivée de la fin de l’été, vous pouvez essayer des techniques telles que le super-cropping et de multiples sessions d’étêtage.

Avec des températures de l’ordre de 23 °C et un ensoleillement abondant, vos plantes auront besoin d’autant de chaleur et de lumière que possible. Comme nous l’avons dit avant, respectez un cycle d’entretien strict et vos plantes vous remercieront.

Rebelote, les plantes qui poussent dans des environnements plus chauds sont plus sensibles aux parasites et aux moisissures, alors soyez à l’affût de tout signe indiquant un problème. Il existe de nombreux moyens de combattre les invasions, mais il est toujours judicieux d’essayer de les éviter à tout prix. Une inspection quotidienne vous permettra de connaître l’état de santé de chaque plante.

Récolte (septembre, octobre, novembre)

Après un long été, il est temps de récolter les fruits de votre dur labeur. De nombreuses variétés à floraison rapide seront prêtes à être récoltées entre le milieu et la fin du mois de septembre alors que les variétés qui prennent un peu plus de temps, comme les sativas landrace, profiteront de tout l’été et seront prêtes à être récoltées fin octobre ou même début novembre.

Culture des autoflos en extérieur

Culture des autoflos en extérieur

Bien que les variétés féminisées photopériodiques soient une option parfaitement viable pour la culture en extérieur, elles peuvent demander un peu d’expérience et requièrent une approche plus manuelle. De plus, leur développement est dicté par l’exposition à la lumière, ce qui signifie que vous êtes essentiellement soumis aux caprices de Dame Nature. Cela peut être particulièrement délicat pour les novices en culture. En gardant cela à l’esprit, une approche plus accessible consiste à utiliser des variétés à autofloraison.

Ces variétés ont une croissance naturelle de seulement 3 ou 4 semaines avant de passer automatiquement à la floraison. Par conséquent, la plupart des autofloraisons sont prêtes à être récoltées en approximativement 10–12 semaines. Cela signifie que les cultivateurs peuvent obtenir plusieurs récoltes en extérieur par saison, même dans certaines régions du nord. Les cultivateurs méditerranéens peuvent facilement obtenir trois récoltes en les planifiant correctement.

Articles liés

Top 10 Des Variétés Autofleurissantes Pour L’extérieur

Pour planifier votre calendrier de culture pour une autofloraison, il est préférable de choisir la date de récolte souhaitée et de compter dans l’autre sens à partir de là selon la durée du cycle de vie prévu de votre variété. Ainsi, si vous voulez récolter le 1ᵉʳ octobre et que votre variété a un cycle de vie de 12 semaines, vous devrez vous assurer que la germination est terminée le 1ᵉʳ juin. Les variétés à autofloraison peuvent être placées à l’extérieur en toute sécurité de la mi-mai à la mi-septembre dans la plupart des climats.

Même si les techniques de palissage à haut stress comme l’étêtage ne sont pas vraiment appropriées pour les autoflos, le LST peut être mis en œuvre au début de la première phase des plants pour maximiser le rendement plus tard.

Dates importantes pour la culture en extérieur

Dates importantes pour la culture en extérieur

Bien qu’un calendrier de culture vous donne un descriptif détaillé des dates et actions à faire, ça n’a pas besoin d’être forcément un processus compliqué. En synchronisant simplement votre projet avec les saisons, il vous sera assez facile d’obtenir une récolte satisfaisante.

Lorsque l’équinoxe de printemps arrive, c’est une indication claire qu’il est temps de commencer à faire germer vos graines. En surveillant le solstice d’été, vous saurez exactement quand vos plantes seront prêtes à profiter de la lumière et de la chaleur des deux prochains mois. L’équinoxe d’automne sera l’indication la plus explicite que vos plantes approchent de la fin du cycle de floraison. Vous les récolterez quelques semaines plus tard. Une fois récoltées, passez le solstice d’hiver à sécher, affiner et surtout, à profiter des fruits de votre travail.

Phases lunaires et culture du cannabis

Bien que cela puisse sembler un peu tiré par les cheveux, de nombreux cultivateurs de cannabis se tournent vers la lune pour aider leurs plantes à s’épanouir. Il s’agit d’une pratique connue sous le nom de jardinage avec la lune. Il s’agit essentiellement de tirer parti du cycle lunaire et de l’attraction gravitationnelle qui en résulte. Chaque mois, la lune a une phase « croissante ». Au cours de ce cycle, la lune devient plus brillante et finit par atteindre la pleine lune. La luminosité diminue progressivement et le cycle recommence.

Si la lune est sans aucun doute impressionnante quand elle atteint cet état, beaucoup pensent que l’humidité du sol augmente en raison de la force gravitationnelle de la lune. C’est sans doute le meilleur moment pour faire germer des graines à l’extérieur ou transplanter des semis, car ils bénéficieront de l’humidité accrue dans le sol et cela donnera des plantes plus saines, stimulées et productives.

Grâce à cette force accrue, les plantes sont censées être plus résistantes aux parasites et autres formes de maladies. Bien sûr, si beaucoup affirment que le jardinage lunaire fonctionne pour eux, d’autres soutiennent qu’il ne fait pas vraiment de différence. Faites l’essai et voyez par vous-même.

Il est temps de cultiver dehors !

Maintenant que vous avez consulté notre calendrier, il est temps de sortir en plein air et de cultiver du cannabis de qualité supérieure. Avec un peu de soin et une bonne préparation, vous prendrez forcément votre pied !

Adam Parsons
Adam Parsons
Journaliste, auteur et rédacteur professionnel spécialisé dans le cannabis, Adam Parsons est un membre de Zamnesia depuis un certain temps. Chargé de couvrir un large éventail de sujets allant du CBD aux psychédéliques et tout ce qu’il y a entre les deux, Adam crée des articles de blog, des guides et explore une gamme toujours plus importante de produits.