Le produit a été ajouté à votre panier.
Commander

Que Faire Du Résidu De Feuilles Nourricières Et De Taille

Que Faire Du Résidu De Feuilles Nourricières Et De Taille

Après des mois d’anticipation et de culture soigneuse, vous avez enfin récolté un tas de têtes. Beaucoup de têtes ont l’air assez mûr pour être consommées mais votre travail ne s’arrête pas là. Il vous reste toute cette matière organique issue de vos plants. Résistez à l’envie paresseuse de la jeter. Il est bien plus logique de maximiser votre utilisation des ressources, d’un point de vue environnemental tout comme économique. Il est en fait possible non seulement d’utiliser le reste de la plante, mais en plus de bien l’utiliser. Il vous restera beaucoup de feuilles.

Les feuilles nourricières ne contiendront pas beaucoup de THC psychoactif. Les petites feuilles « sucrées » sont celles qui étincellent de trichomes, ce qui suggère une riche teneur en THC. Vous pouvez les fumer, mais ce ne sera pas aussi doux que l’herbe. Il vaut mieux les grouper avec les autres déchets de feuilles que vous pouvez réutiliser dans une variété de manières utiles. Voici les huit façons de tirer le maximum de votre culture.

1. CRÈME AU CANNABIS À USAGE EXTERNE FAITE MAISON

Vous avez déjà entendu parler de l’absorption du cannabis à travers la peau ? Les cannabinoïdes pénètrent directement dans votre système par des patchs et des crèmes. Vous pouvez essayer de préparer vos propres crèmes à usage externe avec les restes de feuilles de votre plant de cannabis. Vous ne ressentirez pas d’effets psychoactifs, mais les bienfaits pour la santé de dizaines de cannabinoïdes seront vôtres. Broyez les feuilles aussi finement que possible et elles peuvent alors être infusées dans une matière grasse comme l’huile de coco. Le baume ainsi obtenu peut être appliqué sur la peau.

2. RÉCOLTEZ LES TRICHOMES POUR FAIRE DU HASCH SKUFF

Si vous voulez quelque chose de plus fort, il existe une technique pour tirer le maximum de puissance de la matière que vous avez. Les huiles de hasch se préparent de toutes sortes de façons. « Skuff » est le terme pour quand vous commencez par des restes de feuilles et de taille. Si vous faites sécher les feuilles, trouvez celles qui ont toujours des trichomes, ce qui indique une teneur en THC. Puis, un peu comme la poudre qui se dépose dans certains grinders, vous pouvez les utiliser pour le « skuff » que vous pouvez alors utiliser pour faire de l’huile de hasch.

3. UTILISEZ LES RÉSIDUS DE TAILLE ET LES FEUILLES POUR VOS ALIMENTS CANNABIQUES

UTILISEZ LES RÉSIDUS DE TAILLE ET LES FEUILLES POUR VOS ALIMENTS CANNABIQUES

Les résidus de taille peuvent aussi être utilisés dans la préparation de vos aliments cannabiques. Tout résidu, en particulier les petites feuilles contenant du THC, peuvent servir à la préparation de canna-beurre. Infuser du cannabis dans une matière grasse comme du beurre ou de l’huile de coco vous donne beaucoup de flexibilité dans les recettes auxquelles l’ajouter. Les feuilles elles-mêmes peuvent aussi être mijotées dans du lait pendant quelques minutes pour libérer leurs saveurs et leurs arômes. Ce « canna-lait » ainsi obtenu peut avoir des bienfaits médicinaux et nutritionnels quand il est ajouté dans une boisson chaude.

4. SAVOUREZ LE GOÛT DU CANNABIS AVEC DE L’HERBE SAUPOUDRÉE

Un autre moyen d’inclure les feuilles nourricières dans vos aventures culinaires est de les utiliser comme une herbe de cuisine. Il s’agit simplement de les saupoudrer finement sur ce que vous manger. Nous recommandons le type de plats salés dont le goût est fortement amélioré par les herbes utilisées. Les pizzas, les pâtes et les salades peuvent être vivifiées par un peu de ces herbes. Broyez-les juste vraiment bien et voyez comment elles impactent le goût de votre plat. Avec quelques résidus psychoactifs, elles pourraient même cuire dans l’huile des plats. En tout cas, ça mérite d’être exploré.

5. FAITES UN EXTRAIT

Comment Faire Vos Propres Teintures Végétales Chez Vous

Soyez créatif avec les extraits que vous êtes capable de faire. Avec les restes de feuille de cannabis, il existe un bon nombre de façon de les distiller pour renforcer leur impact. On peut préparer de l’huile de weed et même la mettre dans des capsules. Les teintures sont aussi de plus en plus populaires chez les consommateurs médicaux. Elles peuvent être préparées en faisant tremper les feuilles dans de l’alcool fort comme de la vodka pendant au moins quatre semaines. Quand c’est prêt, le cannabis se sera dissous dans l’alcool. Aérer le bocal peut libérer de l’alcool et encore plus concentrer votre mélange. Versez-le alors à travers une passoire et vous avez une teinture prête à l’emploi.

6. VAPOTEZ DES FEUILLES SÈCHES

Vapoter est une option plus saine que de fumer – une option qui fait beaucoup d’adeptes. Il existe maintenant des vapos électroniques dans une gamme de prix compétitifs. Vous pouvez simplement mettre vos résidus d’herbes dans ces vapos. Avec un moindre contenu psychoactif, ce ne sera pas très fort. Mais si vous cherchez à répartir vos têtes ou à faire durer la quantité que vous pouvez obtenir avec une récolte ? Vous pourrez faire durer plus longtemps vos réserves, ce qui est utile si votre budget est serré.

7. FAITES VOS PROPRES FEUILLES À ROULER

FAITES VOS PROPRES FEUILLES À ROULER

Le rappeur Joey Bada$$ est connu pour utiliser de grandes feuilles de tabac séchées comme feuilles à rouler pour ses joints. Cette tradition de Brooklyn crée une combustion étonnamment douce. Utiliser les feuilles comme feuilles à rouler n’est pas une idée folle dans le cas du cannabis. Vos feuilles nourricières peuvent être séchées à plat pour donner une enveloppe entièrement naturelle pour vos têtes. Vous pourriez aussi explorer l’affinage du paquet enveloppé comme un cigare. Cette méthode peut demander de la pratique pour être perfectionnée, mais si vous le faites, vous ne gaspillerez plus aucune feuille.

8. COMPOSTEZ LES FEUILLES ET RÉSIDUS DE TAILLE

Si rien d’autre ne marche, vous pouvez bien sûr jeter les matières végétales. Mais comme elles sont de nature organique, c’est plus logique de les composter si vous le pouvez. Ceci permettra à leurs nutriments d’aider le développement de la terre et des autres organismes qui en dépendent. Vous devriez réduire votre impact environnemental, alors pourquoi ne pas commencer à faire votre propre tas de compost dans votre jardin ou votre serre ? De cette manière, le cycle de la vie continuera son œuvre pour vous donner les meilleures têtes.

Vérification de l’âge 18+

Avez-vous 18 ans ou plus ? Le contenu de Zamnesia.fr ne convient qu’aux adultes et est réservé aux personnes majeures.

Assurez-vous de connaître les lois de votre pays. Notre boutique en ligne est conforme aux lois néerlandaises.

En cliquant sur Entrée, vous confirmez que vous avez 18 ans ou plus.