Comment faire son propre compost

Publié le :
Catégories : BlogCannabisCulture du Cannabis

Comment faire son propre compost

Plus votre sol est de qualité, meilleures seront vos têtes. Pour vous assurer une saison de culture en extérieur riche, préparer votre propre compost peut être une idée intelligente, surtout si vous utilisez la recette du super sol.

Si vous avez déjà lu notre article sur Les meilleurs mélanges de terre pour le cannabis, vous avez une idée du potentiel du compost organique, et de toutes les bonnes choses que vous pouvez faire avec. La recette du super sol détaillée dans cet article est un excellent exemple de la façon dont un bon compost biologique peut être utilisé comme le substrat ultime pour le cannabis.

Mais peut-être que vous ne voulez pas utiliser du compost acheté en magasin. Peut-être voulez-vous commencer à expérimenter et fabriquer le vôtre. Fabriquer son compost est une partie fondamentale pour tout jardinage sérieux. C'est non seulement l'une des manières les plus efficaces de recycler des matières organiques, mais également l'une des façons les plus économiques d'obtenir votre terre.

Maîtriser l'art du compost peut être délicat au début. Pour obtenir les meilleurs résultats, il faut du temps, de l'expérience, des essais et des erreurs. Mais une fois que vous savez le faire, rien ne vaut le spectacle de votre cannabis s'épanouissant sur du compost que vous avez spécialement formulé, sachant que l'amour et les soins consacrés se transmettent dans le produit final.

Quand vous avez votre propre compost, il est possible de l'utiliser à la place du compost acheté en magasin dans la recette de Subccol, pour créer votre propre version du super sol bio.

Comment commencer à faire votre compost

Quand vous fabriquez votre propre compost, la manière la plus facile de commencer est avec une boîte à compost du commerce. Vous pouvez en construire une, ou même ne pas en utiliser du tout, mais c'est plus efficace de commencer avec un conteneur qui a été spécialement conçu pour augmenter la vitesse de décomposition. Une boîte à compost permet un compostage actif, procédé dans lequel le compost est maintenu à une température idéale (entre 50-60 degrés Celsius). Sans boîte à compost, c'est probablement un compostage à froid qui se produira, ce qui est bien plus lent. Pour éviter ceci, il est nécessaire de mélanger plus souvent à la main le compost. Ceci fonctionne aussi bien, mais c'est plus de travail.

Faire du compost n'est pas simplement jeter ensemble des matières au hasard. Quand un tas à été élaboré avec soin, il chauffe rapidement, et transforme uniformément vos déchets en humus riche et sombre. Il est important pour le compost d'atteindre une haute température interne, c'est ainsi que les insectes, maladies et graines indésirables sont tués. Dans un compost à froid, un compost ne chauffant pas suffisamment, le sol n'est pas sain et ne sentira ou n'apparaîtra jamais bon.

En général, pour faire du compost, vous devez essayer de maintenir un certain ratio entre carbone et azote dans la boîte. Ce ratio est de 30 parties de carbone pour 1 partie d'azote (30:1). Ce n'est pas tant pour le cannabis lui-même, mais plutôt pour les organismes qui décomposent les matières organiques. C'est le ratio auquel les bactéries opèrent le plus efficacement, mais ce n'est pas une indication de la valeur nutritive du produit fini : ceci vient des autres propriétés des matières que vous décidez de composter.

Le marron et le vert

Souvent, le carbone est désigné par le terme partie marron, et l'azote partie verte. Penser en terme de marrons et de verts aide à identifier plus facilement leurs sources. De la matière contenant plus de carbone a tendance à être de couleur marron et similairement, de la matière riche en azote est verte.

Exemples de carbone biodégradable

La cellulose dans le carbone offre de la nourriture pour les micro-organisme qui la décomposent, ce qui la rend vitale au procédé. Les matières suivantes en sont un exemple :

- Feuilles mortes
- Paille
- Papier
- Résidus de taille de plantes boisées (taille de buissons et d'arbres)
- Aiguilles de pain
- Sciure de bois

Note : la sciure se compacte très facilement et peut créer des couches impénétrables. Ceci peut inhiber à la fois les micro-organismes et la circulation de l'air, provoquant une décomposition anaérobie, ce que vous voulez éviter (voir ci-dessous).

Exemples d'azote biodégradable

L'azote est utilisé par les micro-organismes pour construire leurs structures cellulaires, et il ne leur en faut pas autant pour pouvoir fonctionner. L'azote est présent en grandes quantités dans :

- Fumier
- Fruits
- Légumes
- Déchets végétaux
- Algues
- Café moulu

Note : quand vous utilisez du fumier, il faut savoir que le fumier de volaille, comme celui des poules, est très riche en azote, alors que le fumier d'autres animaux, comme les chevaux, est en général riche en carbone et en azote.

Quoi éviter

Un compost à chaud est incroyablement efficace pour tuer les nuisibles et insectes, mais certains déchets peuvent perturber l'équilibre du tas et interrompre le processus. N'ajoutez pas de produits laitiers, d'aliments cuisinés, de viandes, de plantes malades ou infestées, de plantes ayant reçu de l'herbicide, d'huiles et bien sûr de produits plastiques.

Décomposition aérobie vs anaérobie : l'importance de la circulation de l'air

Aérobie signifie simplement que de l'air est impliqué, alors qu'anaérobie signifie qu'il n'y a pas d'air. Un compost riche en nutriments est réalisé grâce à un processus de décomposition anaérobie. Ce procédé a lieu quand l'air peut circuler à travers le compost, assurant ainsi que les micro-organismes responsables du processus aient assez d'oxygène pour survivre.

La décomposition anaérobie survient quand l'air ne peut pas circuler dans le compost, entraînant alors la mort des micro-organismes. Vous pouvez savoir que c'est le cas quand votre compost a une odeur désagréable et aigre. Quand ceci se produit, le compost devient toxique pour les végétaux, attention à ne pas l'utiliser sur vos plants de cannabis ! Pour éviter une décomposition anaérobie, le tas de compost doit être retourné régulièrement pour aider à faire circuler l'air. La plupart des boîtes à compost du commerce sont conçues pour permettre la circulation de l'air à un certain degré.

Les signes que votre compost est prêt

Si vous utilisez une boîte à compost, vous verrez que la matière au fond de la boîte est en général prête avant la matière au-dessus, en raison de l'ajout constant de matière sur le dessus. Même si certains affirment qu'un compost n'est « jamais prêt » et qu'il peut toujours être plus composté, vous saurez que votre compost est prêt pour vos plantes quand :

Il est marron foncé ou noir

Il est doux au toucher

Il est aéré et s'effrite facilement à la main

Il a une agréable (pour certains) odeur de terre

Pour ce qui est de la création de votre propre compost, la chose la plus importante est de faire des expériences et de persévérer : n'abandonnez pas ! Il faut du temps pour maîtriser le compost. En outre, il y aurait bien plus de choses à dire sur le compost, choses qu'on ne peut pas évoquer ici par manque de place. Beaucoup d'excellent ressources sont disponibles pour plus de recherches sur le sujet. Mais le plus important est : commencez et mettez les mains dedans.