Ce Qu'On Peut Et Ne Peut Pas Faire Lorsque L'on Fume Des Joints

Publié :
Catégories : BlogConsommation De CannabisGuides Pratiques

Fume Des Joints


Découvrons ensemble tout ce qu'on peut faire et ne pas faire lorsque l'on fume des joints. Vous ne pouvez pas échapper aux bases. Entrez dans votre prochain cercle de fumette tel un professionnel aguerri.

LA SCIENCE DU JOINT EST UN SUJET ESSENTIEL POUR TOUS LES STONERS.

Les joints se font tourner depuis des millénaires, enfin, probablement. Regardons ensemble ce qui est toléré ou non lorsque l’on fume des joints. Si vous avez pour projet de bientôt entrer dans un nouveau cercle de fumette, vous devez enregistrer toutes les informations qui vont suivre pour devenir un véritable maître du pétard. Commençons !

FAIS PASSER LE JOINT ET APRÈS, TU RACONTES TON HISTOIRE.

Fais Passer Le Joint Et Après, Tu Racontes Ton Histoire

Et donc il y avait un chat qui me fixait intensément, son regard me donnait l’impression de comprendre de quoi la vie en retournait, c’était plus un sentiment qu’une pensée pour être honnête, c’était véritablement incroy… Fais passer le spliff mec ! Ce genre de situation arrive bien trop souvent. Quelqu’un reçoit un magnifique joint bien roulé et décide de le consumer éternellement tout en racontant une histoire qui n’en finit jamais. On se doit avant tout de faire passer le joint et ensuite, raconter son histoire. Ainsi, les fumeurs se concentreront sur l’histoire et non pas sur les cannabinoïdes qui disparaissent dans l’air avec la fumée. Bien sûr, cette règle s’applique uniquement lorsque plusieurs personnes du cercle ont contribué au pétard même. Si vous fumez le vôtre et que des vautours vous interrompent alors qu’ils n’ont pas participé au matos du joint, vous êtes autorisé dans ce cas à raconter votre histoire tout en fumant à votre guise. Dans le cas contraire, inhalez, inhalez encore, faites passer et raconter votre histoire sur le chat.

PAS DE BAVE, S’IL VOUS PLAÎT.

Pas De Bave, S’il Vous Plaît

En vrai, ne bave pas sur le carton mec. Ça nous est tous déjà arrivé de recevoir un biff qu’on attendait depuis un moment et lorsque vient notre tour de tirer dessus, on découvre avec effroi que le carton est couvert de la bave de celui qui vous l’a fait passer. Ce n’est pas une situation plaisante et l’on se doit de l’éviter à tout prix. Il existe une technique des plus habiles pour ne pas mettre de bave sur le carton qui consiste à tirer dessus avec la partie sèche de ses lèvres. Ne léchez jamais vos lèvres avant d’inhaler. Et comme méthode d’ave maria si vous n’avez plus le choix, vous pouvez toujours le tenir en position « turbo ». Insérez le joint entre les doigts de votre poing fermé, et aspirez par le côté de ce dernier. Cette méthode est assez pratique pour éviter toutes nuisances baveuses possibles.

SOYEZ UN FUMEUR DÉTENDU.

Soyez Un Fumeur Détendu

Fumer au quotidien avec votre cercle d’amis n’est pas une compétition. Fumer de l’herbe ne consiste pas à découvrir qui peut fumer le plus dans le cercle. C’est essentiellement de l’amour, de la paix, et profiter du moment avec vos amis et l’univers. Encouragez ceux qui ne sont pas habitués à fumer à prendre ce qu’ils ont envie de prendre et pas plus ; ne leur mettez pas la pression en les poussant à s’exploser le cerveau avec d’énormes quantités de THC. La culture de la consommation à outrance d’alcool a hélas laissé son empreinte dans la communauté cannabis où beaucoup ressentent le besoin de se monter la tête aussi vite et violemment que possible. Roulez ce joint modéré en herbe et allumez-le. Bien évidemment, on ne juge pas ceux qui veulent et aiment rouler un spliff bien fourni pour décoller dans une autre galaxie, mais prenez juste en compte que tout le monde n’a peut-être pas envie de décoller si loin.

ROULEZ CE JOINT PARFAIT.

Roulez Ce Joint Parfait.

Enfin et surtout, roulez un joint parfait. Vous gagnerez un respect instantané avec ça. Ces joints beaucoup trop remplis qui s’arrêtent soudainement de brûler ou qui se désintègrent complètement sont peu appréciés. La weed devrait être meulée uniformément et il est préférable d’utiliser des feuilles slims fines à moins que vous ne rouliez des blunts. Le carton devrait être bien roulé et vous pouvez en profiter pour faire valoir votre esprit créatif pafin de gagner encore plus de « points spliff ». La bougie se doit d’être bien serrée, mais avec suffisamment d’espace pour laisser passer de l’air. Cela requiert un peu d’entraînement pour rouler ces joints parfaits, mais ça vaut clairement le coup pour gagner en crédibilité de mec qui s’y connaît parmi votre cercle.

LES DROITS DE CELUI QUI ROULE.

Selon une loi universelle du monde de la ganja, celui qui le roule, le pète. Lorsque ce dernier a fini de rouler sa plus belle œuvre, c’est à lui d’initier la cérémonie en l’allumant. Cependant, il y a quelques exceptions à cette règle. Premièrement, nous avons la situation où le rouleur décide d’outrepasser la tradition et confie l’allumage à un autre fumeur du cercle. Ensuite, si c’est l’anniversaire d’un des fumeurs du cercle et dernièrement, si l’un des fumeurs se marie. S’il y a deux anniversaires dans le cercle, le rouleur peut automatiquement réclamer le privilège de l’allumage du pétard. Il est mal vu de demander à celui qui l’a roulé si on peut allumer le joint à sa place ou non. C’est juste pas cool.

CELUI QUI FUME APRÈS TOI N’EST PAS UN CENDRIER.

D’enlever La Cendre

Assurez-vous d’enlever la cendre avant de faire tourner. Lorsque la cendre tombe partout sur le t-shirt de ton ami, ça ne risque pas de le transformer en phœnix, mais par contre toi, tu risques de te faire jeter un très mauvais regard. Lorsque le bout du joint s’apprête à tomber, cendre le et puis c’est tout. Néanmoins, ne fais pas tomber la fraise, car cela nécessiterait de devoir l’allumer de nouveau et il y a un risque de gaspiller de la bonne ganja. Les joints plus gros peuvent être cendrés en grattant délicatement les côtés allumés de la fraise brûlante. Souvenez-vous, cendrez toujours à moins que celui qui suit soit un phœnix, auquel cas, vous devriez peut-être ralentir un peu la cadence.

QUE LES SPLIFFS PLEUVENT À FOISON !

Nous venons de vous présenter les 6 règles les plus importantes de ce qu’on peut et ne pas faire lorsque l’on fume des joints. Souvenez-vous de rouler des beaux joints, d’éviter la bave, ne pas vous l’accaparer, de laisser le rouleur l’allumer, de ne pas cendrer sur vos copains et d’être cool. Puisse votre cercle de fumeur s’épanouir en totale symbiose et que vos joints consument toutes vos idées les plus moroses.

Guest Writer

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

De nos auteurs

Produits Connexes