Les Meilleurs Moyens De Consommer Du Cannabis Selon Le Contexte

Publié :
Catégories : BlogCannabisCBDConsommation De CannabisGuides Pratiques
Dernière édition :

Votre Méthode De Consommation De Cannabis


Il n’y a pas de bonne méthode absolue pour savourer le cannabis. Du budget serré à l’extravagance, quelles sont les méthodes pour se détendre et savourer du cannabis – seul ou entre amis ? Trouvez la méthode de consommation adaptée à votre cas.

Comme le cannabis devient plus grand public, les méthodes de consommation sont abondantes. En vérité, il n’y a pas une seule « bonne » méthode d’ingérer la substance. Tout dépend des préférences personnelles.

De nos jours, ces options sont plus variées que jamais. Les joints et blunts sont toujours là bien entendu, mais tout comme les bangs et pipes haute technologie. La vaporisation est entrée dans un nouveau niveau de sophistication. Et il y a aussi le dabbing, sans oublier les aliments, qui ont depuis longtemps dépassé le simple « brownie ». De nos jours, la catégorie des aliments au cannabis englobe tout, des plats au cannabis jusqu’aux sodas et chewing-gums.

Le cannabis est très bien pour être fumé seul et entre amis. Il existe toutes sortes de rituels et d’options pour différents types de consommation. C’est une plante entourée de milliers d’années de traditions et de connaissances populaires. Pourquoi ne pas être créatif et trouver les vôtres ?
Pas besoin d’avoir beaucoup d’argent (mais les jouets coûteux sont si amusants). Il vous suffit d’avoir un peu d’imagination – et la weed est bonne pour la stimuler !

Voici quelques suggestions pour savourer votre plante préférée – seul, entre amis et pour un large éventail de budgets et de goûts.

DES RITUELS TRADITIONNELS RENOUVELÉS

Peu importe si vous croyez au fait que Jésus aurait oint ses suivants d’huile de cannabis, ça semble être une supposition logique. Des chamans et magiciens ont utilisé le cannabis dans des cérémonies spirituelles et il n’y a aucune raison de ne pas adopter cette idée. Même si vous devez la moderniser pour ça.

Certains des « rituels » faciles incluent le fait de fumer avant de faire du yoga ou de partir en balade dans la nature. Certains sportifs assidus rapportent que fumer avant de faire du jogging leur donne la concentration nécessaire et le soulagement de la douleur pour trouver leur « flow ». Des personnes créatives suivent aussi toutes sortes de rituels – de la danse au coin du feu à l’observation du lever et coucher de soleil.

Au final, tout dépend de vous. Le cannabis est une plante très polyvalente. Voici quelques autres idées.

LES OPTIONS POUR BUDGETS SERRÉS

La weed peut en elle-même être une habitude assez coûteuse. Mais ceux qui vapotent affirment que c’est la méthode de consommation la plus efficace en coût. En plus de réduire l’absorption de fumée, les vapos transforment le THC plus efficacement. Selon California NORML, les vapos sont presque deux fois plus efficaces pour la conversion du THC que les joints normaux. Les vapos peuvent convertir jusqu’à 46 % du THC disponible en vapeur (environ deux fois plus qu’un joint). Ceci signifie que vous consommez moins de weed (environ deux fois moins) pour avoir le même effet. C’est toujours utile pour les fumeurs au budget serré. Un bon vapo pour petit budget vous coûtera entre 50€ et 190€.

Les torches à Dabbing peuvent aussi varier en coût. Les moins chères peuvent commencer à 18€ et partir de là.

VIDEO: Blaze Dabbing Bong

Vous devriez faire très attention si vous voulez fabriquer votre propre bang. C’est super facile d’en faire un avec, disons, une canette de soda ou une bouteille de plastique. Mais si vous le faites, vous devriez vraiment acheter des grilles conçues pour. Utiliser des grilles non prévues à cet effet est dangereux. Les matériaux de récupération peuvent libérer des substances chimiques toxiques que vous pourriez finir par inhaler. Vous pourriez finir par fumer bien plus que « juste » du cannabis. Si vous êtes vraiment limité, économisez votre argent pour vous payer un équipement un peu mieux mais plus tard et investissez dans des feuilles à rouler en attendant.

L’autre façon de faire des économises pour le consommateur de cannabis économe est de garder les résidus pour des projets comestibles. Certains puristes affirment que les aliments demandent d’être aussi sélectif que les autres formes de consommation. Mais ce n’est généralement pas ainsi que les aliments au cannabis sont préparés, même dans le commerce. S’il vous reste beaucoup de résidus différents, même de plusieurs variétés différentes, pourquoi ne pas cuisiner au cannabis. Les résultats peuvent être fantastiques.

Ceci dit, les premières expériences en cuisine ne tournent jamais comme prévu. C’est pourquoi vos restes et résidus sont vraiment parfaits pour les expérimentations du début en cuisine au cannabis.

QUAND L’ARGENT N’EST PAS UN PROBLÈME

L’argent ne résout pas tout, mais ça aide quand même bien. Dans le cas de la consommation de cannabis, les équipements de tueurs semblent sans limite. On peut facilement se retrouver à dépenser pas mal d’argent. Un bon conseil – essayez avant d’acheter. Ça peut aider de rendre visite à votre boutique du coin ou à une foire-expo cannabis dans la région.

Vaporisateur argent

Les équipements haut de gamme commencent avec les vapos. Attendez-vous à payer 190€ et plus pour les marques les plus polyvalentes. Ceci dit, elles ont tendance à avoir une action vaporisante plus efficace. Beaucoup vous permettent aussi de passer de l’herbe sèche à la cire et aux concentrés liquides. Beaucoup des versions haut de gamme ont aussi des applis webs incluses pouvant vous aider à customiser votre sensation de vapotage.

Les pipes ont bien entendu toujours eu un éventail de prix allant du pas cher à l’extravagant. De nos jours, cet éventail a été étendu par toutes sortes de gadgets astucieux.

QUE FAIRE AVEC UN GROUPE D’AMIS

La consommation de cannabis a toujours été quelque chose de social. Quelles sont les meilleures méthodes pour savourer de la weed en groupe ? Quelque chose de facilement partageable, pas trop fragile et qui ajoute de l’ambiance. Faire tourner un joint bien odorant est une tradition éprouvée. Les bangs peuvent aussi être amusants, selon la taille du groupe. De nos jours, les headshops semblent avoir poussé pratiquement partout. Les bangs peuvent aussi varier du modèle en plastique utilitaire et pas cher au modèles en verre, bambou et céramique de luxe. Choisissez votre bang avec autant de soin que vous choisissez vos amis. Vous avez aussi beaucoup de bonnes options pour choisir. De l’utilitaire au légèrement étrange, impossible de mal faire en faisant tourner un bang entre amis.

Fumer les amis

Les chichas sont aussi devenues populaires au cours des dernières années. Tout comme les bangs, ces pipes à eau arabes peuvent ajouter une sensation de camaraderie entre amis.

Bien entendu, fumer avec d’autres personnes entraîne des règles spécifiques. Certaines de ces « règles » ne sont rien d’autre que du bon sens. Par exemple, ne bavez pas sur le joint qui tourne. Ne faites pas tourner un joint déjà mort. C'est celui qui roule qui craque le joint. Et essayez de contribuer en cannabis dans le groupe, au moins occasionnellement. Personne n’aime les radins.

Il va sans dire que, même en groupe, fumer en public reste interdit pratiquement partout. Fumez de manière responsable. Faites-le en privé.

Ne jamais voler les briquets des autres est aussi une règle d’or de la consommation de cannabis en groupe. Même si vous planez, pensez aux autres.

C’est une bonne chose de connaître ses limites. Tout le monde peut avoir une mauvaise première ou seconde expérience. Mais si vous avez une réaction bizarre et que vous planez trop ou que vous vous endormez, faites attention la fois d’après.

Il s’agit avant tout de socialiser, de s’amuser en se relaxant.

FUMER SEUL

Quand on fume seul, la seule personne à se soucier des règles ou équipements utilisés, c’est vous. Soyez créatif. Rouler des joints peut être difficile, mais une fois que vous avez maîtrisé cet art, c’est une compétence qui se garde à vie. Des expérimentations créatives en roulage sont toujours amusantes.

Fumer seul

De même que les façons de fumer qui n’impliquent pas de rouler. Créez votre propre bang, avec une canette ou un seau. C’est un moyen de customiser votre expérience de fumée. Après tout, personne ne le saura. Vous pouvez vous permettre d’avoir l’air un peu bête. Faites ce qui marche pour vous.

Ceci dit, c’est vous le connaisseur en charge. Les meilleurs accessoires s’utilisent le mieux quand vous êtes celui qui les savoure le plus.

CONSOMMATION MÉDICALE

Pour la consommation médicale, il commence à y avoir un peu de guides cliniques sur le sujet. La plupart des gens, des médecins aux patients, suggèrent des alternatives aux joints. Le vapotage est une façon populaire pour les consommateurs médicaux d’obtenir leur effet. Mais il existe d’autres options non-fumées/inhalées. Les aliments sont populaires pour ce public. Les cosmétiques et teintures deviennent aussi largement disponibles.

Les huiles de cannabis s’avèrent de plus en plus être une bonne option, surtout pour ce genre d’applications. Les huiles peuvent se consommer directement ou sous la langue. Elles peuvent aussi être ajoutées aux aliments ou vapotées. Les huiles de THC et de CBD deviennent disponibles dans les pays où la réforme avance. C’est parce que le CBD est aussi considéré comme une substance de « Classe I ». Cependant, dans de nombreux pays, ce genre d’huile entraîne de nouvelles régulations. En Europe, par exemple, l’huile de CBD issue du chanvre est une option très populaire.

Mais vous devriez toujours vérifier l’étiquette de l’huile que vous achetez. Tout comme le cannabis, l’huile de CBD existe sous de nombreuses concentrations.

POUR LA TOUTE PREMIÈRE FOIS

Pour ceux qui sont sur le point de tirer leur première barre ou d’acheter leur premier équipement, allez-y doucement. Commencez par quelque chose de simple, comme un joint ou une blunt (qui peut aussi être plus facile à rouler). On peut aussi très facilement trouver des douilles et pipes de démarrage, même dans votre bureau de tabac du coin.

 

         
  Marguerite Arnold  

Écrit par: Marguerite Arnold
Avec des années d’expérience de l’écriture, Marguerite consacre son temps libre à explorer le secteur du cannabis et les développements du mouvement pour la légalisation.

 
 
      De nos auteurs  

Produits Connexes