Du THC Synthétique Exploré Pour Les Douleurs De Poitrine Mais La Version Naturelle Reste Illégale

Published :
Catégories : BlogCannabis médical
Dernière édition :

Du THC Synthétique Exploré Pour Les Douleurs De Poitrine Mais La Version Naturelle Reste Illégale


Des compagnies pharmaceutiques expérimentent avec du THC synthétique pour traiter la douleur de poitrine. Les cannabinoïdes individuels sont plus efficaces quand combinés avec d’autres cannabinoïdes dans le cadre de l’effet entourage.

Le cannabis est depuis longtemps considéré comme ayant des propriétés médicinales. Plus nous étudions cette plante merveilleuse, plus nous réalisons qu’elle est prometteuse pour le traitement d’un large éventail de maladies. Tout le monde devrait savoir maintenant qu’une des plus grandes forces empêchant la légalisation du cannabis dans le monde entier est la puissance des lobbies des grandes compagnies pharmaceutiques. Les compagnies pharmaceutiques cherchent à s’emparer du marché des cannabinoïdes. Les récentes décisions de la FDA aux États-Unis, l’organe régulateur de la sécurité sanitaire et alimentaire, décisions restreignant les produits au CBD, montre bien jusqu’où ils sont prêts à aller pour se saisir des opportunités financières.

Dronabinol

L’industrie pharmaceutique a créé un THC synthétique appelé Dronabinol. Le Dronabinol a été approuvé pour le traitement des symptômes associés à l’anorexie ainsi que pour la nausée associée aux traitements chimiothérapiques pour le cancer. Des chercheurs découvrent aussi que ce THC synthétique pourrait être également efficace pour le traitement des douleurs de poitrine non-cardiaques. Ce que les compagnies pharmaceutiques ne semblent pas réaliser, c’est que le fait de concentrer du THC synthétique dans un médicament n’imitera pas les effets du cannabis. La composition chimique du cannabis est complexe. Pour pouvoir ressentir bon nombre des effets bénéfiques, votre corps doit interagir avec avec un large éventail de cannabinoïdes qui complètent les fonctions de THC. Se tourner vers le remède de la plante complète est une méthode bien plus sûre et efficace d’ingérer des cannabinoïdes dans le cadre du traitement des troubles de santé physique.

QU’EST-CE QUE LE THC SYNTHÉTIQUE ?

Le Dronabinol est un composé pharmaceutique synthétique ayant la même structure chimique que le THC. La chaîne de carbone, d’hydrogène et d’oxygène est identique à celle du vrai THC, mais celui-ci a été produit en laboratoire. Alors que le THC est considéré comme étant une drogue dangereuse sans aucune valeur médicinale et avec un fort potentiel d’abus, le Dronabinol est considéré comme n’étant pas excessivement addictif et avec un fort potentiel pour un usage médicinal. Le double standard est évidemment fait pour séduire l’opinion publique en faveur de la forme médicamenteuse de la substance.

THC pills

Le THC synthétique n’est pas particulièrement sans danger quand il est consommé seul. Ingérer du THC pur, synthétique ou naturel, peut potentiellement provoquer des réactions négatives dont des hallucinations, de la paranoïa et une forte anxiété. Les avertissements qui accompagnent le Dronabinol incluent les risques de santé potentiels suivants : confusion, anxiété, nausée, vomissements, stupeur, coma et effets cardiovasculaires.

L’avantage du cannabis naturel est qu’il contient plus que juste du THC. Il contient plus d’une centaine de différents cannabinoïdes et une grande variété de terpénoïdes dont il a été montré qu’ils limitaient, restreignaient et équilibraient les effets envahissants que le THC pur peut avoir. Des cannabinoïdes comme le cannabidiol, présents dans le cannabis, limitent la durée des effets psychoactifs provoqués par le THC. D’autres cannabinoïdes comme le THCV agissent aussi contre le THC et équilibrent les effets globaux. Le THCV est connu pour réduire le rythme cardiaque et augmenter les sensations de bien-être chez ceux qui en consomment. Le THC synthétique ne possède pas ces composés fondamentaux qui font du cannabis le traitement efficace qu’il est.

Un autre échec misérable du Dronabinol est sa pauvre biodisponibilité une fois ingéré. Une étude américaine du médicament a découvert que seuls 10-20 % du cannabinoïde synthétique sont en réalité absorbés par le corps après consommation. Après une prise orale, il faut entre deux et quatre heures pour que les effets démarrent. En comparaison au THC naturel issu du cannabis fumé, les niveaux de THC dans le sang sont à leur plus haut après quinze minutes. Quand il est consommé par voie orale, le THC est à son plus haut entre 60 et 90 minutes après. L’efficacité accrue du cannabis naturel se résume mieux en expliquant l’effet entourage.

L’EFFET ENTOURAGE

L’effet entourage décrit la symbiose existant entre le THC et le spectre des autres cannabinoïdes présents dans le cannabis. Quand le Dronabinol est arrivé sur le marché, des médecins comme des scientifiques ont trouvé que le THC synthétique pur n’était tout simplement pas aussi efficace que les traitements à base du plant de cannabis entier. Des études sur les autres cannabinoïdes et leur relation au THC dans le processus de guérison ont été explorées. Plus il a été fait de recherches, plus les scientifiques ont découvert que la centaine de cannabinoïdes avait ses propres propriétés qui contribuent à la valeur médicinale de la plante, chacun à sa façon.

Quand vous fumez du cannabis, votre cerveau est inondé de cannabinoïdes. Des cannabinoïdes dont le THC, CBD, THCV, CBDL et une centaine d’autres se lient à vos récepteurs CB1 et CB2. Certains se lient à ces récepteurs plus que d’autres, ce qui résulte en des manières alternatives pour les cannabinoïdes d’entrer dans les systèmes du corps, par des chemins secondaires.

 

 

Main cannabinoids

Le CBD pénètre dans le corps par des chemins secondaires et a un effet profond sur le corps quand il est équilibré avec des quantités adéquates de THC. Il a été prouvé que le CBD était plus efficace dans le traitement de la douleur chronique, de l’anxiété, de la dépression, de la tension et de l’ostéoporose quand il était consommé avec du THC.

Les autres cannabinoïdes ne sont pas différents. Des composés comme le cannabinol, dont il a été montré qu’il augmentait la testostérone chez l’homme tout en réduisant les crises d’épilepsie, ont besoin du THC pour une efficacité maximale. Le Cannabichromème est le quatrième cannabinoïde majeur et il agit comme anti-inflammatoire. Le cannabigérol est un agent antibactérien et antifongique, alors que la tétrahydrocannabivarine est extrêmement efficace dans le traitement de l’algie vasculaire de la face. Une chose nécessaire à tous ces cannabinoïdes pour maximiser leur capacité à agir dans le corps, c’est du THC. Les traitements au THC synthétiques ignorent la symbiose existante dans la plante à l’état naturel. Consommer du cannabis en fumant, en mangeant ou en ingérant des remèdes à base de la plante complète vous assure d’obtenir le spectre complet des cannabinoïdes qui traitera plus efficacement les maladies que l’industrie pharmaceutique essaye de traiter en laboratoire.

CONCLUSION

Les substituts synthétiques aux remèdes naturels largement disponibles ne sont jamais la marche à suivre. Le THC synthétique a montré qu’il n’était pas du tout aussi efficace que le cannabis naturel dans le traitement d’une variété de troubles. C’est dû à la relation des divers cannabinoïdes avec le THC et la façon unique dont ils dépendent les uns des autres, phénomène connu sous le nom d’effet entourage. Consommer du cannabis en le fumant est une méthode plus efficace et plus sûre d’introduire des cannabinoïdes dans le corps plutôt que de consommer du THC synthétique par voie orale. La forme la plus efficace d’ingestion est de consommer le plant de cannabis complet, ce qui garantit une fonctionnalité maximale des cannabinoïdes contenus.

 

         
  Guest Writer  

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

 
 
      De nos auteurs  

Produits Connexes