Blog
Anandamide : Comment Le Cannabis Vous Rend-Il Heureux
11 min

Anandamide : Comment Le Cannabis Vous Rend-Il Heureux

11 min
Actualités Effets

L’anandamide, ou AEA, est un endocannabinoïde connu pour être la « molécule du bonheur ». Mais que cela peut-il donc bien signifier, et quelle est la nature de sa relation avec les cannabinoïdes comme le THC et le CBD ? Perçons les mystères des sentiments de bien-être procurés par le cannabis.

Le plant de cannabis enchante depuis bien longtemps les scientifiques avec un panel de propriétés qui semble interminable et qui n’attendent que d’être dénichées : chacune est toujours plus excitante que la précédente. Mais étonnamment, il s’avère que le cannabis nous a aidés à en apprendre davantage sur le fonctionnement de nos propres corps. Voyez-vous, en plus des cannabinoïdes dérivant de la plante, il existe une autre classe de cannabinoïdes, ceux produits par le corps humain. De ce fait, quel est le secret derrière l’anandamide, l’un des deux endocannabinoïdes primaires s’attirant le feu des projecteurs ?

Ci-dessous, nous allons nous plonger dans les détails de cette « molécule du bonheur », dont notamment son action sur le corps, sa relation avec le THC et le CBD, ainsi que les raisons expliquant pourquoi le cannabis nous rend joyeux.

Qu’est-Ce Que l’Anandamide ?

Qu’est-Ce Que l’Anandamide ?

Bien que le THC, le CBD et d’autres « phyto » -cannabinoïdes dérivants de plantes sont ceux dont on parle le plus souvent, les humains sont également une source précieuse de ces molécules. Les cannabinoïdes endogènes (endocannabinoïdes) comme l’anandamide présentent des actions uniques à eux seuls et effectuent des interactions importantes avec d’autres cannabinoïdes dérivant des plantes.

D’où Vient Le Nom De l’Anandamide ?

Pour commencer notre discussion sur l’anandamide, ou l’AEA, il serait bon de préciser l’origine de son nom. « Ananda », du sanskrit pour « joie, bonheur, plaisir » va immédiatement nous faire comprendre les fonctions clés de ce cannabinoïde endogène. « Amide » fait simplement référence à la formule chimique de la molécule.

Comment A Été Découvert l’Anandamide ?

Étonnamment, l’anandamide et l’autre endocannabinoïde primaire qu’est le 2-arachidonylglycérol (2-AG) furent découverts bien après la découverte des phytocannabinoïdes comme le THC et le CBD. Au début des années 90, lorsque l’on cherchait à déterminer si les phytocannabinoïdes étaient capables de se lier aux récepteurs du corps humain, une équipe de recherche dirigée par le Dr Raphael Mechoulam est parvenue à isoler le premier endocannabinoïde dans un cerveau humain en 1992 : l’anandamide.

Comment Le Corps Produit-Il l’Anandamide ?

La biosynthèse de l’anandamide est issue de la production de son précurseur membranaire[1], la N-arachidonoyl phosphatidyléthanolamine (NAPE). Cette réaction a lieu via de nombreuses enzymes et voies moléculaires, les neurones créant la substance si nécessaire. Les niveaux naturels d’anandamide dans le corps sont généralement faibles, et le cannabinoïde a une courte demi-vie, ce qui signifie qu’il quitte le corps relativement rapidement.

Pourquoi l’Anandamide Est-Elle Importante ?

Pourquoi l’Anandamide Est-Elle Importante ?

Donc, si l’anandamide existe naturellement en faibles concentrations dans l’organisme, pourquoi les chercheurs s’y intéressent-ils autant ? C’est ici que nous pouvons commencer à entamer une discussion sur le système endocannabinoïde.

Composé principalement de deux types de récepteurs cannabinoïdes — CB1 et CB2 — le système endocannabinoïde joue un rôle homéostatique dans lequel il supervise une grande variété de processus physiques. Lorsque l’équipe de Mechoulam (composée de Lumír Hanuš et William Devane) a découvert que les phytocannabinoïdes étaient capables de se lier à ces récepteurs, elle était déterminée à tout comprendre de cette relation. Ils ont donc découvert que l’anandamide a une affinité de liaison très similaire pour les récepteurs des cannabinoïdes, comme l’un des cannabinoïdes les plus abondants dans le cannabis, soit le THC.

Articles liés

Qu'est-Ce Que Le Système Endocannabinoïde ?

En tant qu’agonistes partiels du CB1 et du CB2, l’AEA et le THC sont tous deux capables d’exercer des effets sur le système nerveux central et le système immunitaire parmi tant d’autres. Pourtant, malgré la relation innée entre l’anandamide et le CB1, la relation du THC avec le récepteur est encore plus forte et va catalyser des changements chimiques beaucoup plus importants pendant une période plus longue. L’anandamide est plus fragile, et n’est donc pas capable de provoquer un « high » comme celui du THC.

De Quoi Est Responsable l’Anandamide ?

Comme nous l’avons dit plus tôt, le terme « anandamide » lui-même fait référence à une de ses propres fonctions primaires du corps. En effet, le composé est situé[2] dans des zones du cerveau liées au plaisir, la récompense et la motivation. Néanmoins, on le trouve aussi dans des coins liés à l’apprentissage, la mémoire, l’alimentation et le mouvement. Les chercheurs ont même trouvé des preuves préliminaires de la capacité de l’anandamide à lier[3] ou délier des connexions neuronales à court terme, ce qui pourrait potentiellement entraîner des améliorations des processus de mémorisation et d’apprentissage.

Généralement, l’anandamide joue un rôle homéostatique. Elle est libérée par le cerveau autant de fois que nécessaire pour aider le système endocannabinoïde à fonctionner correctement.

Que Fait l’Enzyme FAAH ?

Comprendre la relation entre le cannabis, l’anandamide et le système endocannabinoïde devient plus simple lorsque l’on explique comment l’anandamide est traitée. Comme nous l’avons dit, l’anandamide a une courte demi-vie et est rapidement décomposé en acide arachidonique et en éthanolamine par une enzyme appelée hydrolase des amides d’acide gras (FAAH).

En tant que tels, les inhibiteurs de la FAAH sont capables d’élever les niveaux d’anandamide dans l’organisme, ce que les chercheurs sont impatients d’exploiter à des fins thérapeutiques potentielles. En fait, certaines personnes naissent avec une mutation génétique qui réduit considérablement les niveaux naturels de FAAH, ce qui entraîne des concentrations beaucoup plus élevées d’AEA dans l’organisme. Le résultat ? Des améliorations potentielles de l’humeur[4], de la nociception et de réponses aux événements stressants et plus encore.

Alors que les niveaux naturels d’AEA de la plupart des gens sont généralement faibles, que se passerait-il si nous augmentions la concentration ? Et comment s’y prendrait-on ?

Comment Le Cannabis Affecte-T-Il l’Anandamide ?

Comment Le Cannabis Affecte-T-Il l’Anandamide ?

Le cannabis a une relation à multiples facettes avec l’anandamide, car les cannabinoïdes individuels ont des effets très différents sur la molécule. Examinons comment les deux principaux cannabinoïdes — le THC et le CBD — ont un impact sur l’AEA.

Comment Le THC Affecte-T-Il l’Anandamide ?

Le THC et l’anandamide ont une structure chimique similaire et tous deux sont des agonistes partiels du récepteur CB1. Mais lorsque le THC est consommé, il va « s’accaparer » ces récepteurs. De plus, le THC est capable de susciter une réponse bien plus importante du CB1 en manifestant ce fameux « high » ressenti par les consommateurs de cannabis.

Articles liés

Les Meilleurs Et Les Pires Types D'Effets Du Cannabis

Pour être plus précis, le THC altère le fonctionnement de l’hippocampe, du cortex orbitofrontal, du cervelet et des ganglions de la base, provoquant ainsi des changements dans la mémoire à court terme et la coordination, entre autres. Il stimule également la libération de dopamine — bien plus que ce qui est produit naturellement — une substance chimique du cerveau impliquée dans le plaisir, la récompense, l’alimentation, le sexe, etc.

Comment Le CBD Affecte-T-Il l’Anandamide ?

Le CBD, l’autre cannabinoïde primaire du cannabis, a un effet beaucoup plus direct sur l’anandamide que le THC, bien qu’il ait une relation indirecte avec les récepteurs cannabinoïdes en général. Tout cela est lié à la FAAH qui, comme nous l’avons déjà mentionné, est responsable de la dégradation de l’AEA et explique pourquoi l’anandamide ne reste pas très longtemps dans le système.

De façon convaincante, le CBD inhibe la dégradation du FAAH ce qui fait que l’anandamide dure plus longtemps dans la fente synaptique. Cela ne provoque pas un « high » comme le ferait le THC, car l’affinité de liaison de l’anandamide pour le CB1 ne change pas, mais elle est capable d’exercer ses effets plus longtemps et avec des résultats potentiellement plus significatifs.

La Marijuana Peut-Elle Rendre Heureux Sur Le Long Terme ?

La Marijuana Peut-Elle Rendre Heureux Sur Le Long Terme ?

Déterminer si la marijuana peut rendre heureux sur le long terme est une question aux multiples réponses. Au vu de la similarité entre le THC et l’anandamide, ainsi que les potentielles propriétés soulageantes des autres cannabinoïdes comme le CBD, on pourrait facilement penser que la consommation de cannabis pourrait vous aider à entretenir une vie plus joyeuse et qualitative. Bien que la libération de dopamine par le THC est censée être la raison se cachant derrière cet effet joyeux, ses similarités avec l’AEA sont incontestablement plus importantes vis-à-vis d’améliorations de l’humeur sur le long terme.

Une étude qualitative[5] sur la consommation de cannabis dans une prison suisse pour hommes de 2009–10, publiée en 2013, y fait allusion de par ses conclusions. Tant les détenus que le personnel ont fait état des effets positifs associés au cannabis, notamment sa capacité à faciliter l’expérience carcérale, à soulager les tensions, à prévenir la violence et à agir comme une « pacification sociale ». L’accès à la marijuana est également considéré comme limitant la consommation de drogues plus dures chez les personnes interrogées. Les effets négatifs de la consommation de cannabis comprennent la somnolence, l’isolement social et, sous restriction, la consommation et le trafic de drogues plus dures.

D’autres études anecdotiques et précliniques suggèrent que le cannabis pourrait avoir un effet spirituel qui aiderait à réguler l’humeur de certains consommateurs. Cependant, on pense que la surconsommation de THC réduit l’activation des endocannabinoïdes, en particulier des récepteurs CB1 du système nerveux central, ce qui rend plus difficile l’obtention d’une même sensation de plaisir au fil du temps à la même dose.

C’est pourquoi il est souvent recommandé de profiter des variétés dont le taux de THC est inférieur à 20 % et, si possible, avec une bonne dose de CBD. Ainsi, non seulement vous bénéficierez des bienfaits du THC, mais vous augmenterez également les niveaux naturels d’anandamide dans l’organisme grâce à l’inhibition de la FAAH par le CBD. Être « heureux » est beaucoup plus compliqué qu’une simple discussion autour de l’anandamide et du cannabis, mais cela mène finalement à la conclusion qu’une utilisation responsable de la weed pourrait aider à voir le bon côté des choses.

Articles liés

Comprendre L’importance Des Différents Ratios CBD:THC

D’autres Façons D’accroître L’AEA Du Corps

D’autres Façons D’accroître L’AEA Du Corps

Hormis le fait de fumer ou vaporiser du cannabis riche en THC, on peut accroître les niveaux d’anandamide du corps avec certains aliments, des activités voire d’autres cannabinoïdes. Certaines de ces substances contiennent elles-mêmes de l’anandamide ou inhibent la FAAH, ce qui entraîne une augmentation naturelle des niveaux d’AEA du corps.

1. Extrait de CBD

Oui, l’extrait de CBD, comme celui que l’on retrouve dans les compléments, les gélules ou les huiles de CBD, est l’une des meilleures façons d’augmenter les niveaux d’AEA du corps. Comme nous l’avons mentionné, cela est dû à l’inhibition du CBD du FAAH ce qui résulte en une décomposition ralentie de l’anandamide. En plus de ce processus, le CBD engage le système endocannabinoïde de multiples autres façons et encouragera une homéostasie générale du corps.

Il est recommandé de consommer le CBD sous forme d’extrait plutôt que de le fumer ou vaporiser de façon à simplifier son dosage et potentiellement augmenter les quantités consommées pour un impact plus important.

2. Mangez Certains Aliments

D’autres Façons D’accroître L’AEA Du Corps : Mangez Certains Aliments

Divers aliments contiennent pléthore de composés uniques qui peuvent aussi impacter les niveaux d’AEA du corps.

  • Truffes noires

Les truffes noires sont des formes de vie intrigantes, indépendamment de leur effet sur l’AEA, mais là aussi elles présentent quelque chose de fascinant. Bien qu’elles ne contiennent en elle-même aucun récepteur cannabinoïde, les truffes noires d’hiver[6] contiennent de l’AEA et de nombreuses enzymes métaboliques impliquées dans le SEC. Les chercheurs pensent que cela pourrait être un effort de la part des truffes pour attirer les animaux affamés afin qu’ils répandent leurs spores.

  • Chocolat

En plus de contenir de la caféine, du sucre et de la théobromine, le chocolat contient de petites quantités d’anandamides ainsi que deux composés qui inhibent sa dégradation. On pense que cette combinaison est en partie responsable des envies soudaines[7] associées au chocolat.

Articles liés

Pourquoi Le Chocolat Et Le Cannabis Vont-Ils Si Bien Ensemble ?

  • Racine de Maca & Galangal

La racine de maca, ou ginseng péruvien, contient des macamides qui sont des inhibiteurs de la FAAH ayant une structure chimique similaire à celle de l’anandamide. La racine de maca est couramment utilisée comme complément avec toute une série d’utilisations traditionnelles et modernes.

Le galangal, qui est étroitement lié au gingembre et au curcuma, est couramment utilisé dans la cuisine d’Asie de l’Est et du Sud-Est, et a plusieurs applications traditionnelles qui lui sont propres. C’est également un inhibiteur de la FAAH capable d’augmenter les niveaux d’AEA.

  • Kaempférol

Le kaempférol[8] est l’un des plus puissants flavonoïdes inhibiteurs de la **FAAH. On le trouve dans les fruits et légumes courants tels que les pommes, les mûres, les raisins, les pêches, les framboises, les brocolis, les choux de Bruxelles, les concombres, les endives, les haricots verts, la laitue, les pommes de terre, les épinards, les courges, les tomates et le thé vert. Il est possible d’augmenter le taux d’anandamide simplement en maintenant une alimentation saine et variée.

  • Poivre noir et poivre long

Le poivre noir et le poivre long contiennent tous deux l’alcaloïde guineensine qui inhibe[9] la recapture cellulaire de l’AEA et du 2-AG. On pense également que le composé offre des propriétés apaisantes potentielles via les récepteurs cannabinoïdes. Il est intéressant de noter que le poivre noir contient également le cannabinoïde alimentaire/terpène caryophyllène, qui se lie[10] au récepteur CB2, produisant ainsi des effets positifs propres.

Articles liés

Le Poivre Noir Soulage-t-il L'Anxiété Provoquée Par Le Cannabis ?

3. Sport

D’autres Façons D’accroître L’AEA Du Corps : Sport

Il a été démontré que le sport, en particulier les exercices d’endurance, augmente[11] considérablement les niveaux d’anandamide dans le plasma sanguin. Ce mécanisme serait en partie à l’origine du phénomène de « l’euphorie du coureur », qui a longtemps considéré la dopamine comme étant la seule substance chimique responsable de l’euphorie et de l’analgésie souvent ressenties après une activité. Donc, si vous voulez libérer plus d’anandamide, en plus d’autres endorphines, la course de fond, le vélo et d’autres activités d’endurance seront excellents.

4. Augmenter les niveaux d’ocytocine

L’ocytocine, surnommée « l’hormone de l’amour », pourrait stimuler la libération d’anandamide dans le noyau accumbens comme le démontre une étude[12] sur des animaux de l’Université de Californie à Irvine en 2015. L’ocytocine est naturellement libérée par l’hypophyse pendant l’accouchement, l’intimité (câlins, orgasme), le tissage de liens sociaux et dans d’autres cas. Cela signifie que des activités comme les câlins, ou même le yoga peuvent naturellement augmenter les niveaux de l’hormone sensuelle.

Anandamide — Mot De La Fin

Nos connaissances sur l’anandamide ont beaucoup progressé depuis la découverte de l’endocannabinoïde, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour apprendre comment utiliser exactement le cannabis pour nous aider à nous sentir heureux sur le long terme. Cela dit, en consommant du cannabis riche en THC avec modération, en prenant de l’huile de CBD, en faisant de l’exercice et en suivant un régime alimentaire équilibré, vous pouvez naturellement augmenter vos taux d’AEA !

Zamnesia

Écrit par : Zamnesia
Zamnesia a passé des années à améliorer ses produits, ses gammes et ses connaissances autours des psychédéliques. Guidé par l’esprit de Zammi, Zamnesia s’efforce de vous fournir un contenu précis, factuel et informatif.

De nos auteurs
Avertissement :
Nous n'émettons aucun avis de nature médicale. Cet article a été écrit uniquement à des fins informatives et se base sur des recherches publiées par d'autres sources externes.

Ressources externes :
  1. A biosynthetic pathway for anandamide | PNAS - https://www.pnas.org
  2. General Chemistry Online: The Bliss Molecule - https://antoine.frostburg.edu
  3. The Endocannabinoid System, Our Universal Regulator - https://pdfs.semanticscholar.org
  4. Microdeletion in a FAAH pseudogene identified in a patient with high anandamide concentrations and pain insensitivity - https://bjanaesthesia.org
  5. Cannabis use in a Swiss male prison: Qualitative study exploring detainees’ and staffs’ perspectives - ScienceDirect - https://www.sciencedirect.com
  6. Truffles contain endocannabinoid metabolic enzymes and anandamide - ScienceDirect - https://www.sciencedirect.com
  7. Brain cannabinoids in chocolate. - https://escholarship.org
  8. Inhibition of fatty acid amide hydrolase by kaempferol and related naturally occurring flavonoids - https://www.ncbi.nlm.nih.gov
  9. An Endocannabinoid Uptake Inhibitor from Black Pepper Exerts Pronounced Anti-Inflammatory Effects in Mice - PubMed - https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov
  10. Frontiers | A Neglected Link Between the Psychoactive Effects of Dietary Ingredients and Consciousness-Altering Drugs | Psychiatry - https://www.frontiersin.org
  11. Endocannabinoids and exercise - https://bjsm.bmj.com
  12. ‘Love hormone’ helps produce ‘bliss molecules’ to boost pleasure of social interactions | UCI News | UCI - https://news.uci.edu

Read more about
Actualités Effets
Recherche par catégories
ou
Rechercher