Amsterdam pousse pour la légalisation de la culture du cannabis

Publié le :
Catégories : AmsterdamBlog

Amsterdam pousse pour la légalisation de la culture du cannabis

Récemment, la cour des Alderpersons d'Amsterdam (le conseil municipal d'Amsterdam) a annoncé une majorité en faveur de la légalisation de la culture du cannabis dans la vie, par une régulation

Récemment, la cour des Alderpersons d'Amsterdam (le conseil municipal d'Amsterdam) a annoncé une majorité en faveur de la légalisation de la culture du cannabis dans la vie, par une régulation et des sanctions gouvernementales. Bien que ce soit un pas majeur pour tous les activistes en faveur de la légalisation à Amsterdam et aux Pays-Bas, le but premier de la décision du conseil est de combattre le crime organisé qui entoure actuellement les nombreux coffee shops fournissant du cannabis à Amsterdam.

Les coffees shops sont déjà légalement autorisés à vendre du cannabis à leurs clients pour un usage personnel, bien que la possession de cannabis soit toujours techniquement illégale. Toutefois, en général, les autorités considèrent que la possession d'une quantité inférieure ou aux environs de 5 grammes n'est pas criminelle (bien que techniquement illégale). Si le projet est réalisé, les fermiers locaux et les entrepreneurs pourront cultiver et fournir en cannabis les coffee shops en accord total avec la loi.

Le projet a pour but d'éliminer totalement une grande partie de l'approvisionnement des coffee shops qui est actuellement contrôlée par des barons de la drogue et de le remplacer par des cultivateurs locaux et des fermiers faisant partie de l'économie d'Amsterdam, sous la supervision du gouvernement municipal, pour s'assurer que les cultures soient adaptées et sûres.

Déjà, les citoyens et les conseils municipaux de beaucoup de villes dans tous les Pays-Bas ont créé des plans similaires, dans les villes de Rotterdam, Utrecht et Groningen. Mais réussir à convaincre les autorités fédérales reste encore un but trop lointain pour les conseils municipaux et les activistes. Avec une forte opposition fédérale du Ministre de la Justice Ivo Opstelten et d'autres, qui affirment même que le projet serait en conflit avec les lois internationales et européennes, le projet au plan national ne se réalisera pas dans les prochaines années à venir.

En plus des bien connus coffee shops qui parsèment la ville, il y a des grow shops (magasin de culture) qui proposent aux habitants des produits pour la culture du cannabis. Le parti majoritaire WD a, au contraire du plan du conseil municipal d'Amsterdam, proposé une loi qui rendait plus facile aux autorités de punir les cultivateurs illégaux de cannabis. Si cette loi passe, elle rendrait criminel le fait de planifier ou permettre la culture du cannabis. La loi permettrait, en substance, à la police de rentrer et d'intervenir dans un espace privé de culture ayant des signes évidents de culture (comme une irrigation étrange, de l'aluminium dur les fenêtres, des installations d'éclairage visibles) sans preuve de plants de cannabis, alors qu'ils ne le peuvent pas actuellement. Ard van der Steur, parlementaire du parti WD, explique que la loi aurait un impact sur l'industrie des coffee shops et créerait un problème d'approvisionnement, mais d'un autre point de vue, cela permettrait de mettre fin aux cultures illégales de cannabis. Le Parti Travailliste est opposé à la loi, cependant, avec le soutien de la majorité des partis d'opposition, cette loi va probablement  devenir une réalité.