Comment Arroser Les Plants De Cannabis

Comment Arroser Les Plants De Cannabis

Max Sargent
Max Sargent
Mis à jour le:

L’arrosage du cannabis peut être plus difficile qu’on ne le pense. Trouver le juste milieu vous permettra de profiter d’une croissance optimale et de plants épanouis. Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’arrosage du cannabis.

Tout le monde sait que les plantes adorent l’eau et le cannabis ne diffère pas à la règle. Ces êtres assoiffés ont besoin d’une énorme quantité d’eau tout au long de leur vie. Cela dit, une trop grande quantité peut rapidement noyer une culture. Savoir comment et quand arroser est l’une des compétences les plus importantes à acquérir quand on cultive du cannabis.

De nombreux facteurs influent sur la quantité d’eau dont les plants ont besoin et sur sa provenance. Vous retrouverez ci-dessous un aperçu détaillé des plants de cannabis et de leurs besoins en liquide.

Fréquence d’arrosage des plants de cannabis

Fréquence d’arrosage des plants de cannabis

La fréquence d’arrosage est le premier point que les cultivateurs doivent déterminer. Il est essentiel de bien gérer le cycle sec-humide du milieu pour garantir des spécimens sains, à haut rendement et de grande qualité. Arroser juste assez, mais pas trop, permet une absorption optimale des nutriments et une exposition minimale aux ravageurs et aux maladies. Alors, à quelle fréquence devez-vous arroser vos plants de cannabis ?

Phase du plant Fréquence d’arrosage
Germination Une fois tous les 4–7 jours
Semis Une fois tous les 3–7 jours
Végétative Une fois tous les 2–4 jours
Floraison Une fois tous les 2–3 jours

Bien entendu, ces suggestions doivent être considérées comme des estimations plutôt que comme des règles strictes. Si la terre est encore humide, il est peu probable que vous ayez encore besoin d’arroser. De même, si elle est sèche et que vos plants flétrissent, donnez-leur vite de l’eau ! Si tout va bien dans un environnement bien contrôlé, vous devriez pouvoir tenir votre planning de culture sans le moindre tracas. Mais avant tout, vous devez apprendre à lire et interpréter les besoins de votre plant et à en faire abstraction dans certains cas si nécessaire.

Pulvérisation des semis de cannabis

Pendant les phases de germination et de semis, il peut être préférable de pulvériser vos plants plutôt que de les arroser. Comme ils ne sont qu’à quelques centimètres sous la surface de la terre avec de minuscules racines et un très faible besoin d’hydratation, on peut vite les noyer avec un arrosage trop important ! Un jet d’eau puissant peut également les faire tomber à la renverse. La pulvérisation vous permet quant à elle d’administrer de plus petites quantités d’eau en une fine brume sur les feuilles et la terre : pas besoin de plus à ce stade.

Si possible, vaporisez les semis avec de l’eau pure (ils ne méritent que le meilleur) ! À ce stade, la terre doit contenir tous les éléments nutritifs nécessaires aux premières phases de la croissance et l’ajout de tout autre élément risque davantage de les endommager que de les aider. Bien qu’il ne soit pas essentiel d’utiliser de l’eau pure, vous devez absolument vous abstenir d’engraisser vos semis, car cela ne sert à rien !

Articles liés

Que Sont Les Plantules De Cannabis?

Quelle quantité d’eau faut-il donner aux plants de cannabis ?

Pour savoir combien d’eau donner à vos plants de weed, il faut comprendre les différents facteurs impliqués dans une culture. Bien qu’il existe des règles générales, vous devez une fois de plus apprendre à « interpréter » et « lire » votre culture.

Vous trouverez ci-dessous quelques-uns des principaux facteurs qui déterminent la quantité d’eau dont vos plants ont besoin. Nous pouvons seulement vous dire comment chaque facteur affecte les quantités d’eau nécessaires et non pas combien d’eau en plus ou en moins vous devez ajouter en fonction de chacun d’eux. À moins que vous ne les noyiez, les plants peuvent encaisser un surplus ou un manque occasionnel. Soyez donc prudent lorsque vous cherchez le juste milieu jusqu’à trouver le bon équilibre.

Phase de croissance et taille du plant

Comment Arroser Les Plants De Cannabis : Phase de croissance et taille du plant

C’est l’un des facteurs les plus évidents. Plus le plant est grand, plus il aura besoin d’eau. De même, les plants n’auront pas toujours les mêmes tailles selon où ils en sont dans une phase : par exemple, un petit plant dans sa première semaine de phase végétative aura besoin de beaucoup moins d’eau qu’un plant robuste en pleine croissance sur le point de passer en phase de floraison. De plus, un plant en phase végétative aura des besoins en eau différents de ceux d’un spécimen en pleine floraison qui peut nécessiter des litres à la fois.

En général, on fait en sorte qu’un certain volume d’eau s’écoule du fond du pot, mais pas trop, à moins que l’on souhaite extirper les nutriments du substrat. Le ruissellement transporte avec lui des nutriments de la terre et il faut donc en tenir compte avant de l’arroser sans cesse.

Substrat de culture

Selon les différents types de substrat ou de terres, certains seront plus ou moins efficaces que d’autres pour retenir l’eau. En général, quel que soit le susbtrat choisi, la zone racinaire du cannabis aime avoir beaucoup d’espace pour un drainage adéquat et une bonne aération. Plus vous avez d’espace dans votre substrat, plus il s’assèchera rapidement.

Cependant, ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Lorsque vous arrosez, l’eau devrait s’écouler assez rapidement en quelques minutes. De plus, la couche supérieure devrait s’assécher en quatre jours environ (lors de la croissance et de la floraison). Si l’eau met plus de temps à s’écouler ou à sécher, c’est que vous avez probablement des problèmes de drainage et l’ajout d’un amendement à votre substrat comme la perlite pourrait aider à rectifier le tir et aérer le tout.

Articles liés

La Culture Du Cannabis En Terre

Humidité relative

Comment Arroser Les Plants De Cannabis : Humidité relative

Un environnement plus humide signifie que les plants transpireront plus lentement et que l’eau s’évaporera plus lentement de la terre. C’est l’une des raisons pour lesquelles les semis nécessitent moins d’arrosage, car ils sont censés être dans un environnement plus humide.

Au contraire, un air très sec signifie que vos plants auront besoin de plus d’eau. Bien qu’il ne soit pas totalement indispensable, un hygromètre (un outil qui mesure l’humidité) peut vous aider à surveiller votre environnement et à déterminer la quantité d’eau à donner à vos plants.

Température

Il n’est pas surprenant que la température joue un rôle important dans la quantité d’eau dont les plants ont besoin. Des températures plus élevées signifient une plus grande évaporation, et a fortiori un plus grand besoin en eau. En général, les cultures de cannabis en intérieur sont assez chaudes avec environ 20–30 °C pendant la journée.

Surveillez simplement la couche supérieure de la terre (les 5 premiers centimètres) et lorsqu’elle est bien sèche, il est temps d’arroser à nouveau. Si les températures sont plus chaudes, arrosez-la davantage, car elle commencera à s’évaporer beaucoup plus vite et une grande partie de l’eau disparaîtra avant d’avoir été correctement absorbée par la terre.

Intensité de l’éclairage

Comment Arroser Les Plants De Cannabis : Intensité de l’éclairage

L’éclairage est lié à la température. Les lampes de culture à l’ancienne (comme les HID) dégagent beaucoup de chaleur et exposent la couche supérieure du sol à une chaleur directe et sèche. Cela signifie inévitablement qu’elle se dessèchera plus rapidement et nécessitera de plus grandes quantités d’eau. Les LED modernes dégagent beaucoup moins de chaleur et cela permet de réduire le besoin en eau de vos plants.

Taille du contenant

Un contenant plus grand signifie un plus grand volume de terre (ou de substrat) et donc logiquement plus d’eau. Un pot plus grand implique aussi que les racines seront plus grosses, tout comme le reste du plant. Sachez donc que plus le pot que vous choisissez sera grand, plus votre plant aura soif !

Meilleure fenêtre pour arroser les plants de cannabis

Le meilleur moment pour arroser les plants de cannabis est un sujet qui fait débat. Certains préfèrent arroser le matin lorsque le plant est sur le point de commencer la photosynthèse. L’inconvénient de cette méthode est qu’en raison de l’effet du soleil ou de la lumière artificielle, de grandes quantités d’eau seront rapidement perdues par évaporation.

De ce fait, beaucoup choisissent d’arroser le soir pour que l’eau puisse pénétrer dans le substrat pendant la nuit. Si vous optez pour cette solution, ne le faites pas trop tard, car un pot gorgé d’eau favorise la croissance de choses qui peuvent nuire à la santé de votre plant !

Comment savoir si un plant de cannabis a besoin d’être arrosé

Comment savoir si un plant de cannabis a besoin d’être arrosé

Le moyen le plus facile (et généralement le meilleur) de savoir si vos plants ont besoin d’être arrosés est simplement d’enfoncer un doigt, à la profondeur d’une phalange, dans la terre. Si elle est sèche, vous pouvez arroser. Dans le cas contraire, ne le faites pas. Pour la plupart des cultivateurs, il s’agit de la méthode principale.

Une autre méthode consiste à soulever le pot pour estimer son poids. Un pot saturé d’eau sera beaucoup, beaucoup plus lourd qu’un pot sec. Cette méthode présente toutefois quelques inconvénients. Tout d’abord, en fonction de la taille de votre espace de culture, soulever un pot peut ne pas être évident. Ensuite, en fonction de la taille de votre pot/plant, il se peut que vous ne puissiez pas le soulever.

En gardant ces méthodes à l’esprit, il est important de s’inspirer également du plant. La terre peut être sèche, mais si le plant montre des signes d’arrosage excessif, vous devez la laisser sécher davantage.

À quoi ressemblent les plants sous-arrosés ?

plants cannabis sous-arrosés

plants cannabis sous-arrosés

plants cannabis sous-arrosés

plants cannabis sous-arrosés

Voici quelques signes que votre plant a grand-soif :

  • Un aspect flétri et sec
  • Feuilles jaunes ou brunes
  • Aspect fragile
  • Tige pliée (si il est vraiment sec)

Assurez-vous que votre plant présente bien des signes de déshydratation plutôt que de surhydratation, car ils peuvent être assez similaires à première vue. En fin de compte, un plant en manque est plus heureux qu’un plant surarrosé.

À quoi ressemblent les plants sur-arrosés ?

plants cannabis sur-arrosés

plants cannabis sur-arrosés

plants cannabis sur-arrosés

plants cannabis sur-arrosés

Voici quelques signes indiquant que vous avez peut-être trop arrosé votre plant :

  • Flétrissement
  • Feuilles jaunes ou brunes

Vous remarquerez peut-être que ces symptômes sont les mêmes que les précédents, alors voici comment faire la différence. Les feuilles d’un plant trop arrosé jaunissent et brunissent d’abord du bas vers le haut, nœud par nœud. Un plant déshydraté se décolore et se flétrit uniformément sur toute sa surface. De plus, alors qu’un spécimen insuffisamment arrosé aura un aspect généralement sec, un spécimen trop arrosé paraîtra détrempé et très humide.

Quelle est la meilleure eau à utiliser pour arroser la weed ?

Quelle est la meilleure eau à utiliser pour arroser la weed ?

Bien qu’elles puissent sembler similaires, toutes les eaux ne sont pas identiques. Selon l’endroit où vous vivez, l’eau du robinet peut avoir des compositions nutritives très différentes et cela sous-entend que certaines sources conviennent et que d’autres vont complètement déséquilibrer votre engraissage. Plus vous serez précis dans votre culture, plus cela aura un impact. Par exemple, une culture pour le plaisir et sans prise de tête s’accommodera plus facilement d’une eau du robinet non filtrée.

Voici quelques-unes des différentes sources d’eau que vous pouvez choisir.

Eau du robinet non filtrée

Comme nous l’avons dit, elle peut contenir toutes sortes de nutriments et de produits chimiques. Une grande partie de l’eau du robinet contient des produits chimiques tels que le chlore : même si cela n’endommage pas trop vos plants, cela va à l’encontre d’une culture biologique. De même, l’eau du robinet peut contenir des nutriments comme le calcium qui peuvent affecter votre régime d’engraissage.

Systèmes de collecte des eaux (eau de pluie)

La collecte de l’eau de pluie est peu coûteuse et, à condition de ne pas la laisser stagner trop longtemps, c’est un bon moyen de s’assurer un approvisionnement en eau pure. L’eau de pluie est naturellement filtrée et cela en fait une excellente option pour vos plants. Sans produits chimiques ou nutriments toxiques, elle vous permet d’arroser sans perturber l’équilibre de votre substrat.

L’eau en bouteille

L’eau en bouteille est très pure et peut vous aider à garantir que votre culture reste biologique. Bien qu’elle puisse contenir beaucoup de nutriments, l’avantage est que ceux-ci seront répertoriés sur l’étiquette et que vous pourrez en tenir compte dans votre programme d’engraissage.

Dans l’ensemble, nous vous conseillons malgré tout d’éviter cette option. Acheter des centaines, voire des milliers, de litres d’eau en bouteille pour vos plants de cannabis aura un impact considérable sur l’environnement et sur votre budget.

Systèmes d’osmose inverse (eau du robinet filtrée)

Si vous pouvez vous le permettre (ils sont assez chers), installer un filtre à osmose inverse sur votre alimentation principale en eau vous permettra de disposer d’une eau purifiée, directement depuis votre robinet. Si la culture du meilleur cannabis est votre principale préoccupation, c’est une option viable. De plus, vous obtenez même de l’eau potable propre !

Articles liés

Comment Utiliser L’eau Osmosée Pour Cultiver De L’herbe

Autres variables dont il faut se souvenir lors de l’arrosage

Autres variables dont il faut se souvenir lors de l’arrosage

Il est crucial de comprendre les variables de l’eau qui peuvent affecter la santé et la vitalité de vos plants de cannabis. Même si vous avez ce que vous pensez être la source d’eau parfaite, elle pourrait ne pas être viable si vous ne tenez pas compte des éléments suivants.

Température de l’eau

En général, l’eau fraîche (pas froide) est la meilleure. La température de l’eau qui sort de votre robinet fera l’affaire. Une eau chaude pourrait endommager votre plant et tuer l’édaphon et une eau bien froide pourrait paralyser les racines du plant : des situations qu’il faut préférablement éviter à tout prix pendant les premières phases de vie des plants.

pH et valeurs ppm

Bien que le pH de l’eau pure soit de 7,0 (neutre), la plupart des eaux sont en fait légèrement supérieures à cette valeur. Comme la zone racinaire du cannabis aime un niveau de pH de 6,0–6,5, l’utilisation d’une eau dont le pH n’est pas équilibré peut retarder un peu la croissance. De même, de nombreuses sources d’eau contiennent des nutriments et des minéraux et cela affecte la valeur ppm de l’eau. Pour les cultivateurs débutants, cela ne devrait pas avoir trop d’importance, mais ça risque de se remarquer pour ceux qui visent des résultats optimisés.

Pour les cultivateurs un peu plus chevronnés, investir dans un pH-mètre et un EC-mètre vous aidera à déterminer les valeurs de pH et de ppm de votre source d’eau et la meilleure façon d’équilibrer les niveaux. Faut-il la rendre un peu plus ou moins acide ou alcaline ? Devriez-vous réduire la quantité d’engrais que vous administrez ? Une bonne maîtrise de ces facteurs et outils vous aidera à tirer le meilleur parti de votre culture.

Comment arroser les plants en votre absence

Comment arroser les plants en votre absence

En moyenne, une culture de cannabis dure au moins 3 mois. Il est très probable qu’à un moment donné, vous deviez vous absenter un certain temps. Comment maintenir vos plants arrosés pendant ce temps ? Voici quelques idées :

  • Demandez à un ami digne de confiance
  • Installez un système de goutte-à-goutte fait maison
  • Utilisez une serre
  • Utilisez des piquets d’arrosage automatique
  • Investissez dans un système d’irrigation automatique

Articles liés

Comment Arroser Vos Plants De Cannabis En Votre Absence

Arroser le cannabis : une compétence essentielle

À première vue, arroser un plant de cannabis peut sembler simple. Pourtant, c’est en fait l’une des parties les plus délicates de la culture. En apprenant à comprendre les différents facteurs en jeu, vous maximisez vos chances de réussite.

Cependant, vous devez absolument commencer par apprendre à interpréter les signes de votre plant de cannabis et à le laisser vous indiquer ce dont il a besoin. Aussi complexe que cela puisse paraître au premier abord, un peu de soin et d’attention suffiront à montrer que ce sont en réalité de petits êtres très expressifs.