Comment Résoudre La Toxicité De L’Azote Chez Les Plants D’Herbe

Toxicité De L'Azote Dans Les Plants De Cannabis

Steven Voser
Steven Voser
Mis à jour le:

L’azote est un macronutriment qui joue un rôle vital dans la culture du cannabis, en particulier pendant la phase végétative. Cependant, à fortes doses, l’azote peut également être toxique pour les plants de cannabis en provoquant du stress, un ralentissement de la croissance et au final des feuilles mortes. Lisez la suite pour en savoir plus sur la toxicité de l’azote, comment la repérer et que faire si vos plants en souffrent.

Qu’est-ce qui provoque la toxicité de l’azote ?

La cause principale de la toxicité de l’azote est une suralimentation. Alors que des cultivateurs débutants nourrissent parfois trop leurs plants pendant la végétation dans l’espoir de renforcer leur croissance, la plupart des cultivateurs font l’expérience de la toxicité de l’azote en phase de floraison, quand les plants de cannabis ont naturellement besoin de moins d’azote. Même si la suralimentation est plus courante chez les cultivateurs débutants, même les cultivateurs expérimentés rencontreront parfois ce problème, en particulier lors de la culture de nouvelles variétés ou en essayant de nouveaux engrais, de nouveaux substrats, etc.

Comment reconnaître la toxicité de l’azote

Comment reconnaître la toxicité de l’azote

La toxicité de l’azote produit des signes indicateurs qui sont assez faciles à repérer. Les plants qui ont reçu trop de N vont développer des feuilles vert foncé avec une texture douce, presque de cuir. Des pointes de feuilles recourbées ou recroquevillées sont également un signe courant de la toxicité de l’azote, ainsi que des brûlures sur la pointe des feuilles et des tiges faibles qui se plient facilement.

Le stress engendré par la toxicité de l’azote peut également rendre les plants plus sensibles aux maladies et aux nuisibles et peut provoquer une croissance ralentie ou des fleurs plus aériennes pendant la floraison. Dans les cas graves, la toxicité de l’azote peut pousser les feuilles et les tiges à sécher et à mourir complètement. En fin de floraison, la toxicité de l’azote peut forcer les cultivateurs à couper leurs plants prématurément et à récolter des têtes avec une odeur et un goût révélateurs « herbacés » (dus aux forts résidus d’azote dans les têtes à la récolte).

Comment prévenir la toxicité de l’azote

Comment prévenir la toxicité de l’azote

Il existe plusieurs manières de prévenir la toxicité de l’azote. Voici quelques-unes des plus efficaces.

✅ Utiliser des engrais à libération lente

Les engrais organiques offrent une libération bien plus lente des nutriments dans votre milieu, ce qui rend la suralimentation bien moins probable.

✅ Réduire l’apport nutritif dans les dernières semaines de végétation

La plupart des cultivateurs rencontrent la toxicité de l’azote lorsqu’ils passent leurs plants en floraison, car les plants ont naturellement besoin de moins d’azote. Alors, assurez-vous de réduire la quantité que vous administrez alors que les besoins nutritionnels de vos plants changent.

✅ Envisager de rincer vos plants avant de passer en floraison

Le rinçage peut aider à éliminer l’excès de nutriments dans le sol et donner un nouveau départ alors que les plants commencent à fleurir. N’oubliez cependant pas que le cannabis a besoin d’une petite quantité d’azote pendant la floraison afin de former des acides aminés vitaux qui favorisent la croissance des têtes et aident le plant à absorber d’autres nutriments, dont le potassium et le phosphore.

✅ Essayer de cultiver dans un super soil

Les super soil organiques bien préparés contiennent un riche mélange d’engrais naturels et de microbes qui nourrissent les plants et offrent une prévention naturelle contre les nuisibles et les maladies. Quand on cultive dans un super soil, il n’y a souvent pas besoin de nourrir ses plants avec un engrais supplémentaire (ou du moins pas pendant les premières semaines de culture). Notez cependant que le fait de planter de jeunes semis directement dans un super sol peut également provoquer une toxicité de l’azote.

Comment progresse la toxicité de l’azote ?

toxicité de l'azote Dans Les Plants De Cannabis : Début de la toxicité de l'azote
Début de la toxicité de l'azote
toxicité de l'azote Dans Les Plants De Cannabis : Progression de la toxicité de l'azote
Progression de la toxicité de l'azote
toxicité de l'azote Dans Les Plants De Cannabis : Dernier stade de la toxicité de l'azote
Dernier stade de la toxicité de l'azote

Comme mentionné plus haut, le premier signe de la toxicité de l’azote est un feuillage vert foncé avec une texture douce et des pointes de feuilles légèrement brûlées. Si rien n’est fait, la toxicité au N peut pousser les tiges de plants de cannabis à s’affaiblir et interférer avec l’absorption de l’eau et le développement des racines, ce qui ralentit la croissance. Des feuilles qui tombent, qui se recroquevillent ou se replient sur elles-mêmes sont également des signes précoces courants de la toxicité de l’azote.

Dans la plupart des cas, les plants de cannabis viendront naturellement à bout de la toxicité de l’azote alors qu’ils continuent à se nourrir et que les niveaux d’azote dans le sol se stabilisent graduellement. Cependant, dans les cas extrêmes, une exposition prolongée à un excès d’azote peut pousser les feuilles du cannabis à brûler, sécher et mourir. Les racines peuvent également mourir et pourrir lorsqu’elles sont exposées à un excès d’azote pendant une longue période de temps.

À quoi ressemble la toxicité de l’azote dans les plants de cannabis

Vous êtes inquiet à l’idée que vos plants puissent être touchés par la toxicité de l’azote ? Utilisez le guide visuel ci-dessous pour identifier clairement les plants de cannabis exposés à un excès d’azote.

À quoi ressemble la toxicité de l’azote dans les plants de cannabis

À quoi ressemble la toxicité de l’azote dans les plants de cannabis

À quoi ressemble la toxicité de l’azote dans les plants de cannabis

À quoi ressemble la toxicité de l’azote dans les plants de cannabis

Comment traiter la toxicité de l’azote

La façon de traiter la toxicité de l’azote dépend d’un certain nombre de facteurs, dont :

  • La gravité de la toxicité
  • La phase dans laquelle sont vos plants : végétation ou floraison
  • Le milieu dans lequel vous faites pousser
  • La variété que vous cultivez
  • Si vous cultivez en intérieur ou en extérieur

La plupart des cultivateurs essaieront de se débarrasser naturellement de la toxicité si possible, en particulier au cours de la végétation. Si vos plants sont en végétation et ne présentent que les signes précoces d’une toxicité à l’azote, nous recommandons de les laisser eux-même régler le problème, surtout si vous cultivez des variétés photopériodiques et que vous avez la possibilité de rallonger leur durée de végétation en intérieur si nécessaire (pour récupérer du stress/ralentissement de croissance provoqué par la toxicité). Dans la plupart des cas, le simple fait de stopper l’apport en nutriments pendant une semaine permet à vos plants de consommer l’excès d’azote dans leur substrat.

Si toutefois vos plants présentent des signes plus graves de toxicité en azote, ou sont au milieu de la floraison quand la toxicité se révèle, nous recommandons de rincer le substrat pour éliminer l’excès de nutriments et rectifier aussi rapidement que possible la situation. Pour rincer vos plants, arrosez-les avec trois fois le volume total de leur milieu de culture (si par exemple le pot de vos plants fait 20 l, vous devez les rincer avec 60 l d’eau). Pour rincer, nous recommandons d’utiliser de l’eau non chlorée au pH régulé ou un engrais très léger à spectre complet.

Articles liés

Apprenez Comment Et Quand Rincer Les Plants De Cannabis

Après le rinçage, ne donnez pas d’engrais à vos plants pendant environ une semaine et ne les arrosez que si la surface du sol est bien sèche. Si les symptômes de toxicité ne disparaissent pas pendant cette semaine, essayez de rincer à nouveau vos plants. En général, nous ne recommandons pas de transplanter des plants souffrant de toxicité de l’azote, car le stress que cela provoque ne fera probablement qu’aggraver leur état.

Si vous rencontrez régulièrement la toxicité de l’azote pendant vos cultures, il est recommandé de revoir votre planning d’apport en engrais, les nutriments et le substrat que vous utilisez et/ou les génétiques que vous cultivez. Par exemple, de nombreuses variétés sativa et à autofloraison ont tendance à être plus sensibles à la suralimentation que les indica et les hybrides.

Si vous utilisez des nutriments du commerce synthétiques, nous recommandons d’utiliser un milieu assez inerte. Si vous souhaitez continuer à cultiver en terre, nous recommandons de passer aux sols et engrais organiques, car ils apportent une libération bien plus lente des nutriments et rendent bien plus difficile la suralimentation.

Toxicité de l’azote dans le cannabis : en résumé

Toxicité de l’azote dans le cannabis : en résumé

Même si l’azote est un nutriment important, un excès peut entraîner de graves dégâts sur vos plants. Dans la plupart des cas, stopper l’apport nutritif et ajuster la dose d’engrais suffit à régler les cas de toxicité de l’azote, mais soyez préparé à passer à l’action et à rincer vos plants si le problème persiste.

Steven Voser
Steven Voser
Steven Voser est un journaliste indépendant spécialisé dans le cannabis. Il a plus de six ans d’expérience dans la rédaction d’articles sur tout ce qui touche au cannabis?: comment la cultiver, comment en profiter au mieux, l’essor de l'industrie et le climat juridique en zone grise qui l’entoure.