Top 10 Des Choses À Ne Pas Faire Sous Influence

Publié :
Catégories : BlogCannabisTop

Top 10 Des Choses À Ne Pas Faire Sous Influence


Une fois que ce bowl est monté en vous comme une flèche, certaines activités devraient être évitées à tout prix. Découvrez la liste de ce Top 10 pour éviter des situations malencontreuses.

Il y a plein d'activités qui devraient être faites sous l'influence du cannabis, comme se regarder une comédie hilarante sur Netflix, se poser sur une montagne quelque part, faire du yoga, etc. Au lieu d'écrire un autre blog sur « les choses à faire sous influence », nous avons décidé à la place, de vous informer sur ce que vous ne devriez absolument PAS faire ou essayer sous influence.

ARTICLE LIÉ
Top 10 Des Choses À Faire En Étant Défoncé

Vous aimez planer ? Ça vous dirait d'élargir vos horizons avec quelques activités à faire en étant défoncé ? Alors lisez notre liste des...

1. ALLER FAIRE LES COURSES

ALLER FAIRE LES COURSES

C'est bon, on a compris, vous venez de fumer une bonne Diesel, vous avez fait une razzia sur votre frigidaire et vous êtes enfin rassasié de votre fringale. Mais maintenant, il vous faut aller dans le magasin le plus proche pour remplir vos stocks de divers délices, et ça, c'est une question de vie ou de mort !

Cependant, vous devriez y penser à deux fois avant d'entrer dans un magasin sous influence, car il y a de grandes chances que vous vous y perdiez complètement et que vous vous sentiez captif d'un labyrinthe ensorcelé. Histoire d'en ajouter une couche à votre paranoïa, le vigile risque de commencer à vous suivre parce que vous avez cru bon de couvrir votre tête avec votre capuche pour dissimuler vos yeux rougeâtres des lumières fluorescentes, et maintenant, vous avez l'air très suspect.

Pour éviter d'entrer dans le magasin, remplissez vos placards de nos assortiments, et la prochaine fois, pensez à prévoir votre fringale et peut-être même, préparer en avance des en-cas sains ?

2. RÉPONDRE À VOS E-MAILS PROFESSIONNEL

RÉPONDRE À VOS E-MAILS PROFESSIONNEL

Vous connaissez ce moment où vous phasez complètement au milieu d'une phrase et que vous partez sur un tout autre sujet qui n'a rien à voir avec ce dont vous parliez auparavant ? Et bien, ce n'est sûrement pas une bonne idée de répondre à un e-mail important de votre emploi avec une histoire comme quoi vous trouvez que les écureuils sont particulièrement adorables. À moins bien sûr de travailler pour la SAO, l'Organisation des Adorateurs d’Écureuils, ça risquerait de soulever des questions de la part de vos collègues.

De plus, les coquilles sont monnaie courante lorsque l'on écrit sous influence de la marijuana, et vous n'aimeriez pas que votre e-mail finisse par ressembler à une histoire sur le net qui ferait le buzz dont le titre serait « une typo dézastruz fait virer un employé ». D'un autre côté, si vous travaillez pour le Musée du Chanvre, écrire des e-mails avec une stylistique digne d'un stoner pourrait étonnamment passer pour un acte délibéré faisant parti du nouveau plan de communication.

3. LES RENDEZ-VOUS FACE À FACE

LES RENDEZ-VOUS FACE À FACE

Il faut absolument éviter ces rendez-vous lorsque vous êtes sous influence, car c'est impossible de se fondre dans la masse dans une situation de confrontation directe avec un autre humain.

Lors d'un entretien d'embauche où l'on vous demanderait des informations vis-à-vis de vos expériences passées, vous risqueriez de prendre un air condescendant digne de Socrate en rétorquant « selon vous, que signifient véritablement les expériences ? ». Si vous remplissiez un formulaire au dentiste, vous risqueriez de répondre « Oui, je veux bien ! » à la question qui vous demande simplement votre sexe - ne soyez pas cette personne. Et lorsque votre docteur vous prescrit de la marijuana médicale, vous aurez besoin de vous souvenir des dosages recommandés, autrement, vous en consommerez trop, retournerez au médecin, et le cycle infini de vos oublis vous fera complètement partir en vrille !

Si vous faites face à une situation dramatique dont vous ne pouvez pas vous sortir, achetez des Open Your Eyes pour enlever le rouge de vos yeux, prenez un éliminateur d'odeurs naturel pour vos vêtements, et des chewing gum CBD qui peuvent diminuer les effets du THC et réduire votre haleine weedâtre.

Open Your Eyes

Voir Open Your Eyes

4. CONDUIRE ET SE GARER

CONDUIRE ET SE GARER

Conduire sous influence ne devrait être fait sous AUCUN prétextes. Si vous faites un road-trip avec des amis, et que quelqu'un suggère spontanément de faire de votre véhicule un aqua, vous devez D'ABORD garer votre voiture et ENSUITE faire un aqua. Pensez au fait que si vous devez conduire juste après, vous ne pourrez pas le faire sous influence. De ce fait, garez-vous avant de fumer, et prévoyez votre journée afin d'avoir le temps de faire votre aqua tranquillement dans l'endroit de votre choix.

5. REGARDER DES DRAMES

REGARDER DES DRAMES

D'accord, ce conseil ne s'applique à tous les fumeurs d'herbe, bien que selon votre état d'esprit, il y a certains types de films qu'il vaudrait mieux éviter sous influence. Certains d'entre vous jubilent devant des films psychédéliques comme Fantasia où des champignons chelous se mettent à danser en rythme sur une symphonie. Des films dramatiques intenses peuvent être un peu lourds à porter sur votre conscience pour les stoners émotifs.

Voyez les choses de cette façon : sous influence, vous serez plus « impliqué » dans l'histoire du film, ce qui est quelque chose à prendre en compte avant de regarder par exemple, un film où tout le monde se fait assassiner des manières les plus perverses possibles. Aussi, pensez au fait que dans un cinéma, le son est partout autour de vous, amenant la réalité à un autre niveau. Sous influence, ça peut être soit super chouette, soit vraiment gênant.

6. SE FAIRE UN TATOUAGE

SE FAIRE UN TATOUAGE

Se tatouer un chameau sur votre pied et l'appeler « pied de chameau » sont exactement le genre d'erreur que vous pourriez faire dans un salon de tatouage - à éviter à tout prix. Si vous avez choisi le design de votre tattoo lorsque vous étiez sobre, et que vous souhaitez être détendu pour gérer la douleur, faites donc.

Néanmoins, la sensation de « conscience de soi » que l'on a sous influence, donne à certaines personnes l'impression de souffrir encore plus lorsqu'ils se font tatouer, car la douleur devient le seul point de concentration possible. Si vous vous sentez obligé de fumer avant de vous faire tatouer, une variété à dominance indica sera probablement le meilleur choix. THC Bunker Buster devrait faire l'affaire.

THC Bunker Buster (Zamnesia Seeds) feminized

Voir THC Bunker Buster

7. RIRE DANS DES SITUATIONS INAPPROPRIÉES

RIRE DANS DES SITUATIONS INAPPROPRIÉES

Observer les trivialités du quotidien d'un point de vue humoristique est quelque chose qui se passe souvent sous influence. Bien qu'on peut rire de tout, il existe des situations où sourire et rire peuvent être mal-convenus, ou tout simplement vraiment étrange.

Regarder un film dramatique et rire du chat bizarre à l'arrière-plan au même moment où un personnage annonce la mort tragique de l'un des protagonistes risque de vous faire passer pour quelqu'un de mentalement dérangé. C'est à vous de voir l'image que vous souhaitez donner de vous-même, soyez comme vous êtes. Mais si vous souhaitez rester sérieux pendant un moment, vous devriez probablement éviter ces variétés qui donnent des fous-rire.

8. ESSAYER DE FAIRE DES COOKIES

ESSAYER DE FAIRE DES COOKIES

La règle d'or lorsque l'on fume de l'herbe, c'est de cuire votre cerveau et non pas des cookies. Si vous fumez trop, à un tel point que vous chamboulez l'ordre galactique même du continuum espace-temps, vous risquez de brûler vos cookies, déclencher l'alarme incendie et de ce fait, paniquer. Il vaut mieux faire vos cookies avant de fumer, ainsi, vous pourrez profiter de vos cookies au beurre de cacahuète infusé au cannabis sous influence, voici la recette.

9. SE MONTER ENCORE PLUS LA TÊTE EN L'AIR

SE MONTER ENCORE PLUS LA TÊTE EN L'AIR

Voilà le truc, si vous avez libéré votre journée, vous pouvez planer tel un cerf-volant autant que vous le souhaitez. Cependant, si vous avez encore des choses à faire, et que vous savez que vous ne résisterez pas à un petit bowl en plus, vous aurez sûrement besoin de planifier de nouveau vos activités, ce qui est quelque chose qu'il vaut mieux éviter dans ce genre de moments. Conserver un équilibre parfait de cannabinoïdes et de fonctionnalité relève d'une véritable technique artistique - si vous êtes un fumeur débutant, ne poussez pas le bouchon trop loin si vous avez encore besoin d'accomplir des choses dans votre journée.

10. FAIRE PORTER DES COSTUMES À VOS ANIMAUX

FAIRE PORTER DES COSTUMES À VOS ANIMAUX

Déguiser vos animaux sous influence peut vite partir en vrille. Vous allez perdre le contrôle de votre créativité et avant même de vous en rendre en compte, votre chien sera assis dans un coin, désabusé, avec le bout d'une serpillière se balançant sur sa tête. Vous, en revanche, serez plié en deux à vous convaincre que Médor, est désormais la réincarnation de Bob Marley.

Endurer la folle imagination de son/sa maître sous influence, est quelque chose que les animaux n'apprécient sûrement pas. Si vous voulez vraiment rajouter une touche de swag à votre chien, contentez-vous juste d'un petit chapeau ou d'une fausse moustache pour en faire un gentle-chien. Ce sera déjà bien suffisant !

Guest Writer

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

De nos auteurs

Produits Connexes