De combien d'eau ont besoin les plantes de cannabis?

Publié le :
Catégories : BlogCannabisCulture du Cannabis

De combien d'eau ont besoin les plantes de cannabis?

Tout comme les humains, les plants de cannabis ont besoin d'eau pour survivre et s'épanouir. Mais trop d'eau, ou trop peu, et ils meurent. Trouver le juste équilibre est crucial pour obtenir une récolte abondante.

80 % du poids d'une plante vivante est constitué d'eau. Cette quantité de liquide est nécessaire pour transporter les nutriments du sol à travers la plante, et pour la régulation de la température grâce à la transpiration. Moins de 1 % de l'eau absorbée est décomposée pour fournir de l'hydrogène qui est, avec le dioxyde de carbone, utilisé pour formé des glucides pendant la photosynthèse. L'eau restante se diffuse dans le feuillage, là où la transpiration a lieu. Ce processus est appelé le flux de transpiration et s'il est interrompu, les feuilles se flétrissent et la plante meurt progressivement.

Smart Start

Comment savoir quand et de quelle quantité d'eau la plante a besoin ?

Il n'y a pas de règle fixe pour savoir quand et de quelle quantité les plantes ont besoin d'eau. Même si une telle règle serait pratique, les simples différences entre la localisation géographique et les conditions de cultures rendent impossible son existence. Une plante dans les régions plus nordiques de l'Europe peut ne nécessiter que 2 litres tous les 3 jours, car le sol conserve bien l'humidité. La même plante en Espagne peut tout à fait demander trois fois plus d'eau, car le soleil sèche rapidement le sol. Il faut également considérer la nature du sol. Si c'est un sol à drainage rapide, il faut l'arroser bien évidemment plus souvent. Les sols argileux drainent très lentement, et un sur-arrosage se produit alors rapidement.

Vous pouvez facilement tester le drainage de votre sol en creusant un trou de 30cm et en y versant de l'eau. S'il lui faut moins d'une minute pour drainer, alors vous avez une bonne terre. S'il lui faut 1 heure, votre terre est compactée ou argileuse, ce qui signifie qu'il faut la remplacer ou l'améliorer. Mais d'autres facteurs doivent être considérés. Par exemple, la taille des plantes, la taille du pot (s'il y a un pot), la température, l'humidité, la circulation de l'air et la période actuelle de croissance de la plante (végétative ou floraison).

Donc, plutôt que d'imaginer une formule qui prendrait en compte tous les facteurs, il est bien plus facile de regarder les indices visuels donnés par la plante. Dès que le feuillage inférieur montre le moindre signe de résistance diminuée et de relâchement, alors votre plante a besoin d'une bonne gorgée d'eau. Mais idéalement, vous ne devriez pas en arriver là : si vous voulez être un bon parent pour vos filles vertes, n'attendez pas pour ce signal, mais donnez-leur plutôt suffisamment d'eau en amont.

En général, quand le sol à environ 5cm de profondeur semble sec, arrosez lentement jusqu'à ce que le sol soit équitablement humidifié. Ceci marche pour les plantes en terre comme en pot. Quand vous utilisez un pot, assurez-vous qu'il n'y ait que très peu d'eau coulant des trous de drainage, pour éviter toute perte de nutriments. Après quelques essais, vous saurez approximativement combien d'eau le pot peut contenir avant que l'eau en excès ne soit évacuée. Arrosez toujours autour de la tige, en évitant de la mouiller : ceci diminue le risque de pourriture de la racine.

Ne laissez jamais le sol devenir trop mouillé ou trop sec

Sur-arroser est l'erreur la plus courante dans la culture du cannabis. Ceci peut rapidement devenir un énorme problème : le cannabis ne peut pas tolérer un sol saturé ou trempé. Il est vital pour les racines de recevoir assez d'oxygène, mais elles ne peuvent pas le faire s'il y a trop d'eau dans le sol, car l'air n'atteint alors plus les racines et la plante suffoque. Une plante dans un sol peu drainant pousse moins rapidement, est en général moins forte et elle est sujette aux attaques sur ses racines et à la pourriture de la tige. Si le problème persiste pendant trop longtemps, les plantes meurent.

Ne pas arroser assez est moins un problème : comme c'est facile à voir, il est possible de rectifier immédiatement. Comme mentionné précédemment, le premier signe d'un manque d'eau est la chute des feuilles inférieures ; si vous n'arrosez pas immédiatement, le problème se répandra vers le haut jusqu'à ce que le haut de la plante ploie.

Température de l'eau et moment de la journée

Utilisez toujours de l'eau tiède, elle rentre plus facilement dans le sol et ne choque pas les racines. Arrosez toujours au-dessus du pot : ne plongez jamais le pot dans un seau ou une bassine, car l'eau déplacerait l'oxygène du sol et les plantes ne pousseraient pas bien.

Pour ce qui est du moment de la journée : tout dépend de votre climat et de la disponibilité de l'eau. En général, il est préférable d'arroser le matin, parce que les plantes ont toute la journée pour travailler avec l'eau. Mais si vous vivez dans un climat chaud et que vous voulez économiser l'eau, il est possible d'arroser en soirée. Ceci empêchera une évaporation trop rapide de l'eau.

Un moyen facile d’empêcher une évaporation rapide dans un climat chaud est d'utiliser un genre de paillis. Le but d'une couche de paillis est de préserver l'humidité. Un moyen simple et facile de le faire est de couvrir le sol autour de la plante par des cartons à plat. Ils ne pourrissent pas facilement et garantiront que le sol reste humide bien plus longtemps.

L'eau idéale

Il est possible d'élever la qualité de l'eau au rang de science, mais si votre eau du robinet est correcte, vos plants seront satisfaits. Bien évidemment, il y a toujours quelque chose à améliorer.

Il va sans dire que l'eau ne devrait pas contenir de chlore ou d'autres substances chimiques nocives. Même si le chlore n'est en général pas vraiment un problème pour les plantes elles-mêmes, il peut avoir un impact négatif sur les micro-organismes symbiotiques dans le sol.

L'eau pour les plants de cannabis doit avoir un niveau de pH équilibré. Il est préférable de se procurer un pH-mètre numérique pour mesurer le niveau exact de votre eau. Pendant la période végétative, le cannabis préfère un niveau de pH entre 5,6 et 5,8 et pendant la floraison un niveau entre 6,0 et 6,2. Vous pouvez facilement corriger le niveau de pH avec des produits adaptés aux plantes trouvés en jardinerie.

Les sources naturelles d'eau peuvent très bien fonctionner très bien, mais leur niveau de pH varie grandement. L'eau des rivières est en général plus basique, et l'eau stagnante est en général plus acide. L'eau de pluie propre a un pH d'environ 5,6 et c'est un très bon choix pour arroser vos plants de cannabis, car c'est une riche source d'azote.

Si vous voulez passer au niveau supérieur, vous pouvez aérer votre eau avec une pompe à air d'aquarium bon marché pendant 24 heures. L'aération augmente le contenu en oxygène de l'eau, ce qui est très bénéfique pour les racines et la santé générale de la plante. De plus, pendant l'aération, le chlore s'évacue naturellement, ce qui laissera en paix les micro-organismes. Vous pouvez également aérer naturellement le sol, soit en utilisant jusqu'à 25 % de perlite, ou simplement en laissant le sol sécher avant de ré-arroser.

comments powered by Disqus