Conseil de Culture : Comment Tailler Les Plants De Cannabis

Publié le :
Catégories : BlogCannabisCulture du Cannabis

Conseil de Culture : Comment Tailler Les Plants De Cannabis

Tailler votre cannabis peut être un bon moyen de le pousser plus loin qu’il n’irait normalement. Ceci augmente non seulement vos compétences de cultivateur, mais donne aussi pour résultat des rendements bien plus gros de ces douces têtes vertes !

L’élagage est une pratique vieille comme le monde utilisée dans tout le monde agricole pour améliorer les rendements. Des amateurs aux agriculteurs jusqu’aux cultivateurs industriels, tout le monde taille ses légumes pour favoriser de plus gros rendements. Même un simple plant de tomate produit des fruits plus gros quand il est taillé correctement. Alors, si c’est une technique qui peut, et qui est, être appliquée à pratiquement toutes les cultures de fruits et légumes qui existent, vous pouvez être sûr qu’elle peut être appliquée au cannabis, avec de bons résultats.

L’élagage, à la base, est l’art d’éliminer les pousses, branches et feuilles inutiles afin de forcer le plant à reconcentrer son énergie limitée sur sa croissance actuelle et établie. Assez souvent, quand on le laisse livré à lui-même, un plant de cannabis pousse trop pour pouvoir s’alimenter lui-même efficacement avec la quantité d’énergie qu’il produit. Si rien n’est fait, ceci peut avoir pour résultat l’apparition de multiples petits sites de têtes alors que la plante a du mal à s’alimenter tout en produisant des fleurs durant la floraison. En éliminant la croissance inutile et faible, vous forcez le plant de cannabis à se concentrer sur ce qui reste, ce qui a pour résultat un plant plus fort qui peut produire moins de têtes mais plus grosses, au lieu de beaucoup de petits têtes. Ceci a souvent pour résultat des rendements globaux plus élevés.

Pourquoi appelons-nous la taille un art ? Parce qu’il peut être difficile de trouver le bon équilibre. À chaque fois que vous provoquez des dégâts dans votre cannabis, il a une réponse hormonale qui lui dit de se concentrer sur la défense plutôt que la croissance. Ceci signifie qu’une taille trop importante peut provoquer une croissance ralentie. Encore pire, si vous taillez trop au point que le plant ne plus produire l’énergie nécessaire à son alimentation, il peut mourir. Si vous ne taillez pas assez, vous ne verrez que très peu de différence. L’équilibre est très fin.

TAILLER VOTRE CANNABIS

Premièrement, la taille ne doit avoir lieu que durant la phase de croissance végétative du cannabis. Si vous taillez durant la floraison, vous réduisez la quantité d’énergie disponible pour le plant de cannabis durant la production de fleurs, ce qui a pour résultat des fleurs plus petites. De plus, donnez toujours à vos plants de cannabis au moins trois jours de récupération après la taille avant de les passer en floraison.

Méthode 1 : Couper Les Branches

Le meilleur moyen de tailler votre cannabis est de le surveiller de près durant sa croissance et de déterminer quelles branches vont avoir le meilleur résultat. Les branches que vous coupez doivent être soient très en bas du plant, et donc peu exposées à la lumière, ou celles qui ont une longue distance entre les noeuds. Ces deux types de branches utilisent plus d’énergie de la plante pour leur entretien qu’elles n’en produisent. Coupez-les à la base de la tige pour minimiser le stress. Cette technique est souvent appelée «limbing» en anglais, couper les branches.

Méthode 2 : Défoliation

Une autre méthode souvent utilisée est la défoliation - la taille des feuilles. Quoi que vous décidiez de faire, ne coupez jamais toutes les grosses feuilles - ce sont les principales sources d’énergie pour le plant, et si vous les coupez, vous réduirez sévèrement l’efficacité du plant. Cependant, certains cultivateurs pensent que couper des têtes, surtout quand elles sont sous la canopée, peut améliorer la croissance des têtes. D’autres pensent que cela ne fait pas de différence, ou que cela peut même diminuer la croissance des têtes. Nous avons tendance à penser comme le dernier avis, mais vous devriez expérimenter par vous-même et voir ce qui marche pour vous.

Méthode 3 : Étêtage

La dernière technique de taille que nous allons aborder est l’étêtage. Cette technique peut être utilisée en conjonction avec la taille des branches. L’étêtage implique d’éliminer le haut de la tige principale. Même si cela peut sembler contre-productif, cela force le cannabis à diviser son énergie dans la production de deux tiges du haut, tout en améliorant la croissance des branches inférieures. Le résultat est un plant plus fort dans l’ensemble avec des rendements plus importants. C’est une méthode qui provoque la croissance en largeur du plant de cannabis, plutôt qu’en hauteur, ce qui en fait une bonne chose pour ceux qui doivent contrôler la taille. Il faut noter que l’étêtage peut ajouter 1-2 semaines supplémentaires de temps de culture, mais pour l’amélioration globale dans les performances et les rendements, de nombreuses personnes considèrent que cela vaut le coup.

Et voilà ! Trois techniques de taille qui peuvent être appliquées à la plupart des situations de culture. Celle que vous choisirez dépendra probablement du lieu de vos cultures, ainsi que des techniques que vous avez déjà utilisées. Rappelez-vous simplement de ne pas en faire trop - taillez seulement ce qui doit être taillé et vous maîtriserez bientôt cet art tout en améliorant vos rendements comme jamais auparavant.