Top 5 Techniques Spéciales Pour Fumer


Dernière édition :
Publié :
Catégories : BlogConsommation De Cannabis

Techniques Spéciales Pour Fumer


Dans cet article, nous mettons en valeur des techniques pour fumer parmi les moins courantes, que vous n’avez probablement jamais utilisées ou discutées. Une introduction au monde des bangs à gravité, du fumage au verre et des couteaux chauds, et bien plus !

IL Y A PLUS D’UNE FAÇON DE FUMER DU CANNABIS

Il existe tout un secteur commercial tournant autour des accessoires pour la consommation du cannabis. Ces entreprises apportent aux consommateurs tout ce dont ils ont besoin pour consommer leur herbe préférée, de leur manière préférée. Vous pouvez tout trouver, des feuilles à rouler et machines à rouler typiques pour rouler des joints (ce qui est probablement la méthode de consommation la plus courante dans le monde), des pipes et des bangs, ou même le chillum plus traditionnel.

Accessoires Pour Fumeurs

D’un autre côté, il existe une multitude de façons et techniques additionnelles, moins courantes, pour fumer du cannabis – et c’est exactement ce dont on va parler dans cet article. Peut-être en avez vous assez des méthodes plus répandues pour fumer du cannabis, ou peut-être voulez-vous juste essayer quelque chose de nouveau, qui sorte de l’ordinaire. Si c’est le cas, cet article est fait pour vous. C’est parti !

SEAUX OU BANG à GRAVITÉ

Un Seau (Bang À Gravité)

Un seau (ou bang à gravité) ou un seau inversé (bang en cascade) est une technique de fumage du cannabis avancée qui montre bien tout le potentiel d’innovation du fumeur de joints. Cependant, il nécessite aussi un peu de préparations. La bonne chose est que vous devriez pouvoir trouver tout ce dont vous avez besoin chez vous.

Pour construire un bang à gravité, il vous faut une grande bouteille en plastique, un seau ou autre récipient pouvant contenir une bouteille et un grand volume d’eau, une buse en laiton qui servira de douille et une grille pour tenir dans la douille. Il faut aussi noter qu’à la place d’utiliser un seau avec de l’eau, certains fumeurs un peu fous utilisent des baignoires ou même des lacs pour obtenir d’énormes volumes d’eau. Attention à ne pas utiliser de bouchon en plastique pour faire la douille, car il y a de fortes chances que vous inhaliez des vapeurs toxiques de plastique si vous le faites.

Coupez maintenant le tiers inférieur de la bouteille. Continuez en faisant un petit trou dans le bouchon. Introduisez la buse dans le trou du bouchon et vous avez enfin une douille où vous pourrez y mettre une grille. Vous devez remplir la douille avec du cannabis et l’allumer. Ensuite, soulevez graduellement la bouteille jusqu’à ce que la substance arrête de se consumer, ou que la bouteille soit presque sortie de l’eau. Maintenez la bouteille en place et retirez la douille (ce qui peut être un peu délicat les premières fois). Placez votre bouche sur le goulot de la bouteille et poussez la bouteille dans l’eau pendant que vous inspirez. La fumée que vous inhalez devrait être plus douce que ce que vous tireriez sur un joint ou un bang.

Mais si le bricolage n’est pas votre fort, vous pouvez acheter un bang à gravité tout-prêt sur notre Head Shop en ligne.

SEAU INVERSÉ OU BANG EN CASCADE

Du Bang En Cascade

Le concept du bang en cascade est légèrement différent, car il ne demande pas de seau ou de récipient. Les éléments nécessaires restent les mêmes, avec l’addition d’une bonde ou d’un bouchon en caoutchouc. Le bas de la bouteille n’est pas retiré, mais il faut à la place percer un petit trou près de la base. Remplissez la bouteille avec de l’eau, retirez le bouchon et allumez la douille. Alors que l’eau s’écoule, l’air est forcé à travers la douille est accumule la fumée, que vous pouvez ensuite inhaler après avoir retiré la douille.

Les deux concepts nécessitent une douille vraiment étanche, sinon ils ne marchent pas parfaitement. Par contraste avec un bang, par exemple, la pression sur vos poumons est significativement plus basse avec un seau ou seau inversé. Cependant, l’eau ne filtre pas comme avec un bang. Il ne vous faudra que de petites quantités de cannabis en comparaison d’un joint ou d’un blunt. Note : même si un bang à gravité ou un bang en cascade ont un aspect résolument cool, ils sont difficiles à cacher aux yeux de ceux qui ne devraient pas les voir.

FUMER AU VERRE

Fumer Au Verre

Une autre technique spéciale pour fumer consiste à fumer au verre. Il vous faudra un grand verre à bière, un morceau de hasch (car cette technique ne marche pas vraiment avec autre chose), de l’argile à modeler et une aiguille.

Prenez un peu d’argile à modeler et plantez-y une aiguille de façon à ce que le bout pointu pointe vers l’extérieur. Placez cette construction près du bord de la table. Émiettez un morceau de hasch et empalez-le sur la pointe de l’aiguille. Allumez le morceau de haschisch jusqu’à ce qu’il se consume et placez vite le verre la tête en bas par dessus. Si le morceau de hasch est en feu, soufflez la flamme, car il faut une incandescence, et pas une véritable combustion. Ceci évite que la fumée soit trop chaude et dure à avaler.

Laissez le verre en place jusqu’à ce que plus aucune fumée ne se dégage du hasch, puis faites glisser le verre jusqu’au bord de la table et aspirez-en la fumée. Voilà, c’est ça fumer au verre ! Si la weed devient légalisée dans plus en plus de pays, on pourrait peut-être voir cette technique utilisée dans les bars qui permettent de fumer.

COUTEAU CHAUD

Couteau Chaud

Attention : cette technique n’est pas la manière la plus simple de fumer et elle nécessite des compétences. Vous pouvez aussi facilement vous brûler, brûler les autres et vos habits. Gardez ces éléments à l’esprit si vous avez l’intention d’utiliser la méthode du couteau chaud. Malgré le facteur de brûlure, c’est une technique très utile si vous n’avez pas d’autre accessoire pour fumer à la maison. Après tout, vous pourrez toujours trouver deux couteaux chez vous, non ? Et comme la méthode au verre mentionnée plus haut, cette technique ne fonctionne qu’avec du hasch.

Chauffez les pointes des couteaux avec une flamme au gaz jusqu’à ce qu’elles soient super chaudes. Si vous utilisez des couteaux entièrement métalliques, vous devrez peut-être utiliser un morceau de tissu pour les tenir. Ici aussi, utilisez un petit morceau de haschisch et placez-le sur une surface qui ne brûlera pas. Prenez un couteau et placez-le sur le morceau de hasch. Il devrait coller au couteau s’il est suffisamment chaud. Ensuite, prenez le second couteau et placez la boulette de hash entre les deux couteaux. Alors que vous pressez les deux couteaux ensemble, le hasch va se consumer et dégager une fumée que vous pouvez inhaler. Pour éviter de vous cramer le visage, vous devriez utiliser un genre d’entonnoir ou de tube pour inhaler. Si vous réalisez bien la technique, vous devriez pouvoir garder vos sourcils, tout en planant assez agréablement.

POUMON ARTIFICIEL

Cette technique pour fumer est très similaire au seau ou bang à gravité. Peut-être que vous n’avez pas d’eau à proximité, mais que vous voulez fumer de la même manière qu’un bang à gravité – il vous suffit d’avoir un récipient et un sac. Les autres équipements et étapes restent les mêmes. Coupez la bouteille en plastique et créez une douille pour tenir dessus. Le sac est placé dans la bouteille et quand il est tiré vers le bas – vous l’avez deviné – la fumée est aspirée dans la bouteille. Comme cette technique est un peu difficile à réaliser seul, il vous faudra de l’aide. Deux amis devraient vous aider, un qui tient le sac et l’autre qui allume la douille. Il ne vous restera que le plus agréable à faire, tirer sur la bouteille quand elle est prête. De cette manière, vous pouvez faire des rotations et faire de cette méthode une sorte de jeu.

DES COMPÉTENCES ET DU DIVERTISSEMENT

Vous Pouvez Être Créatif

Et voilà : des techniques pour fumer parmi les plus folles, qui sortent un peu des sentiers battus. Comme vous pouvez le voir, elles nécessitent toutes un peu de compétences pour les réaliser et un peu de temps de préparation. De cette façon, vous pouvez être créatif avant de planer, ce qui est toujours une bonne chose. La méthode du couteau chaud est même un peu dangereuse, pour ceux qui veulent plus de sensations fortes en planant (mais restez prudent, hein). Toutes ces techniques ont quelque chose de spécial, mais elles peuvent être réalisées avec des objets domestiques. Pas besoin d’acheter des fournitures extraordinaires pour construire un bang à gravité.

Guest Writer

Auteur Invité
Nous avons parfois des auteurs invités qui contribuent à notre blog sur Zamnesia. Ils viennent d'un large éventail de parcours et d'expériences, rendant leurs connaissances précieuses.

De nos auteurs

Produits Connexes