Comment Le LSD Agit Pour Combattre La Dépression

Publié le :
Catégories : BlogPsychédéliquesScience

Comment Le LSD Agit Pour Combattre La Dépression

Le LSD pourrait aider ceux qui souffrent de dépression à soulager leurs symptômes. Comment ? Tout est lié au voyage mental dans le temps.

Non, il ne s’agit pas ici de tripper si fort qu’on pourrait croire avoir voyagé dans le temps. La science parle de voyage dans le temps mental pour ce qui est de la capacité à ruminer sur les événements de notre passé, ou à imaginer comment les événements futurs vont se dérouler. Vous vous retrouvez parfois à vous rappeler comment vous avez été absolument stupide il y a cinq ans, ce qui vous gâche le reste de la journée ? C’est du voyage dans le temps mental. De nombreux psychologues considèrent que notre capacité à revoir encore et encore des souvenirs peut significativement contribuer à notre sens du soi et de l’identité, modelant le genre de personne que nous sommes. C’est un phénomène également très courant chez ceux qui souffrent de dépression et le LSD pourrait aider à le combattre.

C’est le réseau du «mode par défaut» (MPD) dans le cerveau qui est responsable de notre obsession pour des événements du passé. Une nouvelle étude, publiée dans le Journal of Psychopharmacology, a découvert que prendre du LSD peut inhiber cette fonctionnalité, en aidant ceux qui souffrent de dépression à cesser de s’inquiéter pour le passé et le futur.

LSD vs LSA - La différence

COMMENT LE LSD AIDE À COMBATTRE LA DÉPRESSION

Tous ceux qui ont déjà pris des substances psychédéliques connaissent bien le pouvoir qu’elles ont d’inhiber le sens du soi, en permettant de déconstruire notre être et de voir les choses sous un jour niveau. La science parle de ce phénomène comme de la «dissolution de l’ego». Des scans IRMf ont montré que cet état est associé à une inhibition du MPD, ce qui pousse beaucoup de personnes à penser que consommer des substances psychédéliques, comme du LSD, inhibe activement le MPD, ce qui empêche le voyage dans le temps mental.

Pour tester cette théorie, une équipe de l’Université de Dundee a recruté un ensemble de volontaires, en donnant à la moitié du LSD et à l’autre moitié un placebo. Ils ont ensuite été surveillés par IRMf alors qu’ils menaient un entretien avec les chercheurs. Les transcriptions des entretiens ont été analysés en conjonction avec les résultats des IRMf, en cherchant des constructions linguistiques connues sous le nom de «rôles thêta», qui indiquent un voyage dans le temps mental, vers le passé et le futur.

Il a été découvert que ceux qui avaient pris du LSD faisaient moins souvent référence à des événements du passé que ceux qui avaient reçu un placebo. Fait assez important, il a également été découvert que les occurrences de voyage dans le temps mental, et la référence à des événements passés, étaient fortement corrélées au niveau d’inhibition du MPD. Ceci suggère fortement que l’inhibition du MPD peut aider à faire se concentrer les personnes sur le présent, au lieu de ruminer le passé et de s’inquiéter pour le futur - une bénédiction pour ceux qui souffrent de dépression.

Il faut noter qu’on ne sait pas si ces effets perdurent après l’effet initial de la substance et qu’il faut donc plus d’investigations. Cependant, le fait même que le LSD puisse déranger le MPD et inhiber le voyage dans le temps mental nous donne un bon aperçu du fonctionnement du cerveau et de la dépression. Ceci donne aux chercheurs une nouvelle voie à explorer pour ce qui est du combat contre cette maladie mentale. Quand on sait que le microdosage de LSD est selon des témoignages efficace pour traiter la dépression, les choses se présentent bien pour cette substance psychédélique.

 

         
  Josh  

Écrit par: Josh
Auteur, psychonaute et passionné du cannabis, Josh est l’expert maison de Zamnesia. Il passe ses journées niché dans la campagne, en se plongeant dans les profondeurs cachées de tout ce qui est psychoactif.

 
 
      De nos auteurs