Utiliser le LSD comme outil dans l'apprentissage

Publié le :
Catégories : BlogPsychédéliquesScience

Utiliser le LSD comme outil dans l'apprentissage

Alors que le vrai potentiel du LSD se révèle, l'idée qu'il pourrait être utilisé comme outil dans l'apprentissage est rapidement en train de se répandre.

Le paradigme moderne de l'apprentissage se concentre sur des tests standardisés. Il s'agit de mémoriser les informations demandées afin de prouver que vous pouvez répondre aux besoins. Cependant, emmagasiner de l'information n'implique pas forcément qu'elle soit apprise ou assimilée, mais simplement qu'elle peut être régurgitée.

SORTIR DU CERCLE AVEC LE LSD

Il semble qu'une façon de sortir de ce schéma d'apprentissage soit d'utiliser de petites quantités de LSD. Il existe plusieurs rapports et études (que nous regarderons plus tard) qui suggèrent tous que le LSD peut être un outil éducatif extrêmement puissant. Et pourtant, très peu d'études cliniques font avancer le sujet.

Cela ne signifie pas que le potentiel du LSD n'est pas testé, loin de là. Le LSD est en train de devenir l'outil de base pour certains des esprits les plus brillants dans les meilleures universités et ils témoignent tous des potentiels du LSD. Même le risque de répression ne dissuade pas les étudiants d'en consommer dans leur quête de vraie connaissance. L'impact de la substance est tel que même des professeurs et des administrateurs universitaires commencent à le reconnaître. Par exemple, Merwin Freedman et Harvey Powelson, deux membres seniors de départements de psychologie réputés, ont écrit ceci sur le sujet :

« L'intérêt de nombreux étudiants pour ce qui est d'expérimenter avec les drogues ne doit pas être simplement considéré comme un signe de délinquance, de rébellion ou de pathologie psychologique. Cela représente la quête d'un nouveau mode de vie. Cela indique des besoins et des désirs auxquels la société américaine et l'éducation ne répondent pas actuellement. La jeunesse universitaire la plus brillante et la plus sensée est en train d'examiner les valeurs de l'Occident et elle trouve qu'elles laissent à désirer. Des questions d'éthique et de moralité sont leurs préoccupations comme jamais auparavant dans la vie américaine, pas depuis la Guerre Civile. Et leur éducation ne répond pas à ces intérêts. Les choses les plus importantes pour de nombreux jeunes américains ne sont pas abordées dans la vie académique. Le formalisme stérile de l'éducation supérieure américaine ne peut pas rivaliser avec l'expérience psychédélique ».

POURQUOI LE LSD AMÉLIORE-T-IL L'APPRENTISSAGE ?

Il existe plusieurs idées pour explique pourquoi le LSD améliore l'apprentissage. Freedman et Powelson pensent que cela n'est pas dû au fait que le LSD permettrait aux idées d'être « absorbés », mais plutôt que le LSD permet des réactions primales, ce qui élimine l'inertie qui entrave autrement la curiosité intellectuelle.

Albert Hoffman, qui a été le premier à découvrir le LSD dans son laboratoire, l'a décrit comme un stimulant nerveux, qui aurait pris la place de la Ritaline s'il n'avait pas été interdit. Au sujet du LSD comme outil d'apprentissage, il a déclaré : « je pense que l'apprentissage dans des tâches qui seraient banales pour le sujet serait négativement affecté, comme par exemple des tests d'apprentissage psychologique, alors que les choses d'une grande importance pour le sujet pourraient être apprises encore plus rapidement. »

TOUT DÉPEND DE LA DOSE

Cependant, n'allez pas vous imaginer que prendre une dose normale de LSD pour ensuite essayer d'étudier puisse marcher. L'utilisation du LSD comme outil dans l'apprentissage est le plus efficace quand il est microdosé, c'est à dire consommé à des doses sous-perceptibles. Il agit alors comme un amplificateur non-spécifique, en améliorant toutes sortes de fonctions, dont l'apprentissage.

Vous pouvez trouver plus de détails sur le microdosage et ses bienfaits perçus dans un autre article que nous avons écrit ici.

ÉTUDES DE CAS

Même si ce n'est pas prouvé par des études cliniques, nous n'affirmerions pas que le LSD a un potentiel en tant qu'outil d'apprentissage si nous n'avions pas quelques exemples pour soutenir nos affirmations.

La première étude méritant le coup d’œil est l'article de Stafford et Golightly “LSD — The Problem-Solving Psychedelic”. Dans cet article, le duo explore les effets potentiellement améliorateurs pour l'esprit du LSD. Le cas d'un étudiant essayant d'apprendre l'allemand est particulièrement intéressant. Ils ont découvert que les capacités d'apprentissage de cet étudiant étaient fortement améliorées quand il était sous l'influence de petites doses de LSD. Le plus intéressant est le témoignage de l'étudiant lui-même, mais comme il est un peu long, nous vous conseillons de lire vous-même le rapport. Une chose qui ressort, c'est que l'étudiant avait une réelle envie de s'immerger dans la langue, une envie qui était pour lui un désir essentiel. Ceci soutient l'idée que le LSD améliore l'apprentissage de choses que nous considérons comme importantes.

Vient ensuite une expérience sur la créativité et la résolution des problèmes qui date des années 60. Un groupe de professionnels (experts dans leur champ d'activité) ont reçu des doses de 50 microgrammes de LSD, alors qu'un autre groupe a reçu 100 milligrammes de mescaline. Chaque professionnel s'est ensuite mis à essayer de résoudre des problèmes liés à leurs travaux, problèmes auxquels ils étaient confrontés depuis des mois sans trouver de solution. Les solutions alors découvertes était profondes et chaque solution a été soumise à l'examen d'un groupe de professionnels du même champ d'activité pour déterminer si les substances avaient eu ou non un effet. Il a été découvert que :

« le LSD les a absolument aidé à résoudre leurs problèmes complexes et apparemment insolubles. Et les autres experts ont tous été d'accord avec les solutions trouvées. Les 26 hommes ont sorti tout un ensemble d'innovations peu de temps après leur expérience avec le LSD, dont un théorème mathématique pour les circuits de porte logique NON−OU, un modèle conceptuel du photon, un appareil à faisceau orientable accélérateur linéaire d'électrons, un nouveau concept pour le microtome vibratoire, une amélioration technique des enregistreurs à bande magnétique, des plans pour une résidence privée et un centre commercial d'art et d'artisanat et une expérience d'exploration spatiale conçue pour mesurer des propriétés solaires. »

De quoi montrer que nous ne faisons que commencer à comprendre les pleins potentiels des substances psychédéliques et que leur utilisation va au-delà des états de conscience supérieurs pour lesquels elles sont traditionnellement consommées. Nous ne sommes pas en train de vous dire de mettre tous vos espoirs sur le LSD pour l'apprentissage, mais son potentiel théorique et expérimental mérite qu'on s'y intéresse !

comments powered by Disqus