10 Façons d’Effriter le Cannabis Sans Grinder

Published :
Catégories : BlogGuides Pratiques

10 Façons d’Effriter le Cannabis Sans Grinder


Le guide de survie pour effriter la weed qui vous a manqué toute votre vie. Plein de méthodes alternatives pour effriter le cannabis sans grinder. Toutes les techniques, des inspirées au démentes et tout le reste.

Pourquoi pas de Grinder ?

Évidemment, le meilleur moyen pour couper de la weed est d’utiliser un grinder, mais parfois même le plus acharné des fans de grinder peut se trouver dans une situation au bon endroit et au bon moment, mais sans grinder à portée de main. Être entouré de bonnes vibrations, mais ne pas avoir de moyen pratique pour broyer sa beuh peut vraiment gâcher une bonne soirée. Les festivals, les concerts et les rassemblements publics sont de bonnes occasions pour savourer quelques joints entre amis et pour se faire de nouveaux amis avec qui partager des joints.

Mais saviez-vous que le grinder moyen s’éloigne très peu de la table du salon ? Non pas qu’il soit indésirable dans un festival de musique, où il est plutôt « le précieux ». Mais s’il y a bien une chose à laquelle un fumeur de joint s’attache, surtout s’il préfère vraiment les joints, c’est un bon grinder en métal fiable à plusieurs étages et avec plein d’espace au fond pour récupérer la poudre de lune. Ce genre d’objet si jalousement gardé est en général laissé à la maison par précaution, avant même que l’aventure n’ait démarré.

Quelle que soit la raison pour laquelle vous vous retrouvez sans moulin à herbe, ne craignez plus. Ou bien si vous vous prenez pour MacGyver, les méthodes suivantes sont loin d’être une liste exhaustive, mais bien dix des meilleures méthodes alternatives que nous avons pu trouver au cours de plusieurs sessions fumette du week-end, euh, session de réflexion intense.

(Sans aucun ordre particulier)

Les Classiques Habituels

1. Utilisez vos Mains

Bon, c’est un peu une évidence, mais gratter et pincer vos têtes entre les doigts devrait marcher. Mais si vous fumez de vrais bonnes têtes bien collantes, ça peut sérieusement nuire à vos capacités de roulage. Les mains de Spiderman, c’est peut-être pratique pour se balancer sur les toiles, mais c’est plutôt gênant pour rouler des joints. Dans certains régions du monde, c’est la manière habituelle d’effriter les têtes, surtout parmi les fumeurs méditerranéens.

  Grind with hands

2. Ciseaux et Verre à Shooter

C’est une méthode bien plus élégante. D’accord, elle demande des outils, mais rien que des objets courants détournés. Rapide, propre et très efficace. Peut-être la meilleure méthode après le grinder.

3. Moulin à Café

D’accord, celle-là c’est un peu de la triche, mais encore une fois c’est un objet courant qui peut servir de broyeur à weed assez efficace. Soyez prudent car ils ont tendance à un peu trop réduire en poudre les têtes à notre goût. Votre café n’aura plus jamais le même goût et si vous avez de la chance, un jour le trajet pour aller travailler ressemblera à un merveilleux rêve.

4. Couteau et Planche à Découper

Couteau et Planche à Découper

Vous commencez peut-être à voir un thème récurrent. Pour notre défense, sachez qu’avant de regarder les méthodes plus exotiques, il est important de couvrir tous les substituts possibles dans le monde réel. Cette informations pourrait vraiment sauver votre session fumette un jour. Quoi qu’il en soit, on trouve dans presque toutes les cuisines un couteau et une planche à découper. Assurez-vous juste qu’ils soient propres et que la lame ne soit pas dentelée.

5. Mortier et Pilon

C’est le secret que tous ceux qui volaient des trucs dans la salle de TP connaissent, et avant qu’ils se mettent à faire tourner leur propre labo à crack, c’est ce qu’ils utilisaient pour broyer leur têtes. Les scientifiques les utilisent pour broyer toutes sortes de choses, pourquoi pas les fumeurs de joints ? Fonctionne mieux avec des têtes très sèches.

6. N’Effritez Pas ! Écrasez !

Je ne conseillerai jamais à personne d’emprunter le fer à lisser de sa copine. C’est peut-être mieux de lui subtiliser, mais faites attention à ne pas l’endommager et à l’utiliser en son absence. Bien sûr, vous planerez en haute altitude quand elle reviendra, mais ça ne devrait pas changer de d’habitude. Le fer à lisser les cheveux doit être replacé sans avoir été abîmé dans son placard ou tiroir spécial dès qu’il a refroidi. Maintenant qu’on est bien au clair sur ça, ce qu’il vous reste à faire, c’est d’emballer une grosse tête dans du papier parchemin et d’écraser le tout entre les plaques chauffées du fer à lisser. En quelques minutes, votre crime parfait vous aura valu en récompense de la bonne résine bien collante. Trempez juste une feuille, ajoutez votre tabac ou substitut préféré, roulez et savourez.

7. Lavez-Le !

Si vous aimez les gadgets et que vous êtes un fumeur de joints aventureux, eh bien, il vous faut un laveur à glace. Le Bubbleator par The Pollinator Company est la machine à hasch Ice la plus connue. En gros, vous y jetez un tas de têtes, de l’eau et des glaçons, vous branchez l’appareil et admirez la magie. Plus besoin d’effriter et le produit fini, c’est du hasch haut de gamme, sans aucun solvant.

8. Au Shaker ! (Comme un Pro)

Des shakers à pollen sont facilement disponibles de nos jours et c’est une méthode de tamiser les cristaux à partir d’une beuh médiocre pour les transformer en haschisch de haute qualité. Mettez environ 10g de têtes sèches dans le shaker et laissez reposer au congélateur pendant environ 45 minutes – secouez à mort pendant les 10-15 minutes suivantes. Il est recommandé d’envelopper ses mains dans une serviette pour éviter les doigts gelés. Une autre méthode d’extraction sans solvant, plus laborieuse.

  Hashmaker shake me

9. Shaker Système D (Flacon de Pilules et Pièce)

Autre alternative économique, trouvez un flacon de pilules vide, ajoutez une petite pièce de monnaie et une petite quantité de têtes et secouez, secouez, secouez. La propreté est primordiale ici, assurez-vous de bien nettoyez le flacon et la pièce avant de commencer. Cette méthode est étonnamment efficace et ne salit pas.

10. Au Mixeur ! (Mais on préférerait que vous évitiez)

A temps désespérés, mesures désespérées. Si vous dans une situation du genre « DIE-HARD » à vous retirer des morceaux de verre du pied et que le seul appareil laissé intact par les fusillades acharnées dans les Tours Nakatomi est un mixeur, alors jetez-y une tête et roulez un joint avant que Hans Gruber ne recharge. Affreusement inefficace à notre avis.

 

Death star grinder

Nous ne sommes pas prêts de nous séparer de nos grinders et la meilleure solution est peut-être la plus simple. Personne n’a envie de perdre son grinder préféré, alors gardez-le bien au chaud avec vos feuilles à rouler et achetez-en un moins cher pour les sorties. Un peu comme quand vous vous préparez vos accessoires pour sortir le samedi soir, il vaut mieux en avoir un et ne pas s’en servir, plutôt que d’en avoir besoin et de ne pas en avoir un.

 

         
  Top Shelf Grower  

Écrit par: Top-Shelf Grower
Cultivateur de cannabis vétéran originaire de Dublin en Irlande et actuellement en fuite dans le sud de l’Espagne. Engagé à 100 % dans l’écriture de rapports Top Shelf jusqu’à ce qu’il soit capturé ou tué.

 
 
      De nos auteurs  

Produits Connexes