Product successfully added to your shopping cart.
Check out

Qu'est-ce que l'encens ?

L'encens est la forme de communication olfactive la plus reconnaissable du monde. Venant du mot latin incendere, signifiant "brûler", l'encens émet une fumée aromatique qui active le sens et modifie immédiatement l'humeur de ceux qui le sentent. C'est un trésor ancien, encore apprécié de nos jours pour sa forte importance physique, psychologique et spirituelle. Son utilisation est prisée pour des motifs religieux et pour le simple plaisir des sens, mais l'usage de l'encens varie grandement selon la culture et l'utilisateur. L'encens peut être utilisé pour de nombreuses fonctions : parfum, aromathérapie, esthétique, purification, prière, méditation, insecticide et même comme mesure du temps.

Jeter un coup d'œil à l'encens disponible à Zamnesia

Histoire de l'encens

L'histoire de l'encens date d'avant l'antiquité. Depuis la découverte du feu, les hommes primitifs ont rapidement découvert les arômes agréables qui se dégageaient des différents bois et feuilles lors de leur combustion. Beaucoup de plantes produisaient des odeurs uniques et, naturellement, l'homme s'est mis à récolter ces matériaux bruts pour un usage spécifique.

Encens EgyptLes preuves historiques suggèrent que l'encens était principalement employé pour la guérison ou des rites religieux. Comme la fumée monte au ciel, elle était censée apaiser les dieux et leur transmettre les prières. Les huiles aromatiques, herbes et épices étaient considérés comme des cadeaux faits aux divinités et pratiquement toutes les cultures qui ont utilisé l'encens le considéraient comme sacré. L'encens purifie un lieu et influence l'état d'esprit pour la méditation ou d'autres pratiques religieuses. Il a aussi été utilisé pour désinfecter un lieu de la puanteur des maladies et de la mort.

Encens ChineLa Chine ancienne détient la plus ancienne preuve d'une utilisation de l'encens, aux environs de -2000 pour des cultes cérémoniels. Cependant, des preuves retrouvées dans des tombes préhistoriques suggèrent que l’Égypte ancienne utilisait l'encens pour satisfaire les dieux un millénaire auparavant. Les textes sacrés de l'Inde, les Védas, indiquent que l'utilisation de l'encens pourrait même être antérieure et remonter à -3500 avant JC. Toutefois, bien d'autres civilisations anciennes, dont les civilisations assyriennes, babyloniennes et perses, ont utilisé l'encens à la même période et pour les mêmes raisons.

Des routes commerciales ont prospéré pendant des siècles au Moyen-Orient en raison de l'abondance de gommes naturelles et de résines comme la myrrhe et l'encens. Beaucoup de ces substances aromatiques étaient très appréciées et donc très chères et certaines étaient même considérées comme plus précieuses que l'or. Ce commerce a atteint son apogée quand la route de l'encens au départ de la péninsule arabique et de l'Inde est arrivée jusqu'au monde romain et grec. Les églises chrétiennes primitives ont adopté l'usage de l'encens pour la purification et la prière et l’Église Catholique Romaine a fait de même. le commerce de l'encens en Europe s'est rapidement affaibli après la chute de l'Empire Romain.

Indiens bouddhiste encensLes indiens ont été les premiers à créer un système de fabrication de l'encens uniforme et codifié. Ils ont catégorisé l'encens en cinq classes : fruit, eau, feu, terre et ai. La culture indienne hindoue et bouddhiste utilisait l'encens pour ses propriétés médicinales reliées à l'odeur et la fabrication de l'encens était presque exclusivement réalisé par des moines. L'encens et l'aromathérapie sont intrinsèquement liés à la science médicale ayurvédique. Les bouddhistes indiens ont introduit cette forme particulière de fabrication de l'encens aux alentours de l'an 200 de notre ère.

En Chine, la fabrication de l'encens est devenue une forme d'art respectée au même titre que la calligraphie ou le thé. La dynastie Song a érigé de nombreux bâtiments et pièces spécialement conçus pour des cérémonies de l'encens. L'encens était même utilisé en tant qu'appareil de mesure du temps simple dans les temples bouddhistes, le plus souvent sous la forme d'horloges conçues pour brûler en marquant une certaine période de temps.
Quand l'encens a été introduit au Japon par les bouddhistes coréens au 6ème siècles, il a servi au divertissement de l'aristocratie. Pour le samouraï du 14ème siècle, l'encens était fixé sur sa tête et son casque pour atteindre l'impeccabilité au combat. Ce n'est qu'aux 15ème et 16ème siècles que les classes supérieures et moyennes ont eu accès à l'encens.

Purification par la fummee encensLes amérindiens ont aussi utilisé l'encens et pratiquent toujours un rite spécial, appelé la purification par la fumée. Ce rituel de purification est aussi appelé la "bénédiction du bol de fumée sacrée". C'est une partie intégrante de la vie qui est réalisée avant chaque guérison, rassemblement public, pow-wow et cérémonie de sudation. A travers la fumée des plantes, on peut atteindre le "guérisseur végétal sacré " qui éloigne les mauvaises énergies, guérit, bénit et rétablit l'équilibre. Le cèdre, la sauge, le tabac et l'acore odorant sont souvent utilisés dans ce rituel de purification.

Différents types d'encens

Différentes types d'encensL'encens existe sous autant de formes que le nombre de culture qui en fait usage. Différentes combinaisons de matériaux végétaux sont utilisées à partir de plantes aromatiques sélectionnées, comme des fruits, des tiges, des branches, des feuilles, de l'écorce, des racines, de la gomme et des résines, tous utilisables dans la fabrication de l'encens. Parmi les végétaux couramment utilisées on retrouve le bois de santal, le bois d'agar, la poudre de Makko, le bois de cèdre, le Benjoin de Sumatra, le guggul, le baume de Tolu et l'anis étoilé. Les fabricants d'encens indiens ajoutent même du gingembre et du curcuma à certains composés. Des huiles essentielles peuvent être ajoutées au mélange pour créer un parfum plus fort.

Il existe essentiellement deux types d'encens : à combustion directe et à combustion indirecte. L'encens à combustion directe et aussi appelé "encens combustible" et s'allume avec une flamme. Ce type d'encens est fabriqué avec une base inflammable qui maintient également le mélange. Une fois que la flamme est éteinte, une braise se consume et libère de la fumée régulièrement jusqu'à ce que l'encens soit épuisé, le tout avec une régularité telle que la combustion peut servir à mesurer le temps qui passe. Encens combustibleL'encens à combustion directe est appelé "encens non-combustible" car il lui faut une source de chaleur externe, comme des charbons, pour maintenir sa combustion car il ne contient pas de substances lui permettant de se consumer par lui-même.

La base est formulée comme une poudre sèche liante qui contient l'encens et qui maintient le tout ensemble. Sous forme combustible, des oxydants comme du nitrate de sodium sont ajoutés pour une combustion égale et consistante. Elle peut être fabriquée à partir de miel, charbon, bois, matière mucilagineuse ou de gomme, comme la gomme arabique.

Encens non-combustibleIl existe beaucoup de formes différentes d'encens, mais celles qu'on retrouve le plus souvent dans le commerce sont les cônes et les bâtonnets. Les bâtonnets avec support sont une forme d'encens à combustion directe avec un noyau de support en bambou ou en bois de santal recouvert d'une couche d'encens qui se consume en même temps que le noyau. Les bâtonnes entiers sont entièrement faits d'encens et peuvent être fractionnés en morceaux plus petits suivant les besoins. Les cônes sont également une forme d'encens à combustion directe. Ils peuvent être de forme pyramidale ou arrondie et ressemblent à un petit volcan une fois allumés. Ils ont été inventés au Japon au 19ème siècle. Ils sont souvent à base de charbon et se consument assez rapidement. Parmi les autres formes d'encens, il existe de l'encens en spirale, poudre, papier et cordon.

Encens