Blog
Qu’est-ce Qu’un Bad Trip Sous Cannabis ?
9 min

Qu’est-ce Qu’un Bad Trip Sous Cannabis ?

9 min

Le cannabis est souvent associé au high agréable qu’il provoque. Mais parfois, ce high n’est pas agréable. Que faire s’il tourne au vinaigre ? Dans cet article, nous vous expliquerons comment mettre un terme et prévenir un bad trip sous cannabis ainsi que ce que sont les symptômes qui le caractérisent.

Tout amoureux du cannabis a au moins une fois dans sa vie déjà connu un moment « désagréable » en en consommant. La paranoïa… rien de pire ! Vous n’avez qu’une seule envie, vous en débarrasser, mais non, elle est là et elle reste pendant des heures. Voilà, vous êtes dans votre pire cauchemar et il n’y a rien à faire.

Pour les consommateurs peu expérimentés, un tel événement peut être traumatisant. Au pire, cela pourrait mener à une aversion ou une véhémence envers l’herbe.

Mais rien n’oblige à cela. Les bad trips sous cannabis sont à la fois évitables et traitables (à un certain degré). Ici, nous avons pour objectif de vous armer de savoir pour vous aider à mitiger cette situation autant que possible et à savoir quoi faire de plus efficace si un bad trip survient.

Qu’est-ce qui provoque un bad trip sous cannabis ?

Une expérience négative du cannabis peut être influencée par plusieurs facteurs. Permettez-nous de prendre un peu de temps pour vous donner une idée de la manière dont les différents types de méthodes d’ingestion en plus de votre propre entourage et environnement affectent votre expérience.

Consommer des produits comestibles au cannabis

Consommer Des Produits Comestibles Au Cannabis

Ce n’est pas sans raison que le rappeur et icône légendaire du cannabis qu’est Snoop Dogg évite les produits comestibles. Comme il le dit « impossible de mettre sur pause ». Venant de quelqu’un qui clame fumer 81 blunts par jour… Ça fait réfléchir.

Contrairement à la fumée d’un pétard ou d’un bang ou à la vaporisation, l’ingestion du cannabis fait passer la weed par votre système digestif et votre foie avant de le faire pénétrer dans votre circulation systémique. Ainsi, non seulement cela mettra du temps à faire effet, mais le high durera bien plus longtemps tout en étant bien plus puissant. La raison derrière cela, c’est que le foie convertit le THC en 11-hydroxy-THC, un analogue plus puissant et capable de vous emmener vers un voyage intense et terrifiant.

De nombreux consommateurs de cannabis, novices et vétérans ont fait l’erreur d’en ingérer trop et d’en reprendre trop tôt plutôt que d’attendre que les effets ne s’installent ! Pas d’excès de zèle !

Articles liés

Comment Calculer La Puissance Des Produits Comestibles

Dabbing

À la manière de la consommation de produits comestible, le dabbing est naturellement du genre à provoquer une expérience plus puissante. Le dabbing est une méthode de consommation du cannabis relativement nouvelle qui implique la vaporisation de concentrés de cannabis (des substances contenant de 50 à 90 % de THC) à l’aide d’un dab rig. On est loin des têtes surpuissantes contemporaines ne contenant « que » 30 % de THC.

Pour voir les choses sous un autre angle, comprenez qu’une seule inhalation sur un dab est équivalente à un joint tout entier. Si vous n’avez jamais dabbé auparavant (et même si c’est le cas) attendez-vous à ce que votre système endocannabinoïde soit submergé par le THC. Cela pourrait venir provoquer des sensations désagréables et trippantes, même pour les consommateurs expérimentés. Ici encore, tout est une question de dosage.

Choisir une variété riche en THC

Choisir Une Variété Riche En THC

Parlez de puissance avec un consommateur de cannabis de l’ancienne école et il vous dira à quel point la weed a vu sa puissance augmenter. Ce ne sera pas un mensonge. Dans les années 70–80, même 90, les niveaux de THC ne dépassaient pas les 10–15 %. Aujourd’hui, on trouve des variétés capables de dépasser les 25–30 % THC. Largement de quoi mettre en PLS un débutant en une seconde.

Même si le THC n’est pas la seule substance qui définit un high de cannabis, c’est elle qui le dirige, alors des niveaux plus élevés seront plus susceptibles de provoquer une expérience désagréable.

État mental

Tout comme l’alcool, le cannabis est capable d’amplifier la manière dont vous vous sentez sur le moment. Si vous vous sentez bien, toute cette positivité résonnera au travers de toute votre expérience. Il y a de grandes chances pour que vous rigoliez à vous en faire mal aux abdos avant de les soigner à grands coups de chips. D’un autre côté, si vous ne vous sentez pas bien, le cannabis peut provoquer des émotions négatives. Si quelque chose vous trouble, vous fait vous sentir mal, émotionnellement ou mentalement, vous courrez le risque que cela refasse surface.

Le cadre

Le Cadre

À la manière de l’état mental, votre environnement jouera un rôle dans votre high. Si vous êtes entouré d’une poignée d’amis de confiance, avec de la bonne musique et des bonnes vibes, vous passerez surement un bon moment.

Au contraire, être dans un environnement chaotique avec un tas de gens que vous ne connaissez pas peut provoquer de drôles d’émotions Certaines personnes sentiront grimper leur anxiété, d’autres perdront alors tout sens de la réalité. Le genre de situation qui fait flipper.

Qu’est-ce qu’un bad trip sous cannabis ?

Les symptômes et sensations d’un bad trip sous cannabis sont multiples, nous en avons survolé quelques-uns, mais rentrons un peu plus dans les détails.

Paranoïa

L’herbe peut parfois pousser les gens à trop réfléchir. Le corps et l’esprit commencent à devenir anxieux tandis que vous essayez en vain de déterminer si tous ces gens qui vous entourent dans le supermarché sont conscients de votre état. Cela peut mener au symptôme suivant, qui est encore plus angoissant.

Crise de panique

Crise De Panique

Les crises de panique, en voilà une expérience terrifiante. La respiration devient irrégulière, ce qui provoque une sensation d’étouffement, plus d’anxiété et peut même pousser à l’évanouissement. Tout cela survient lorsqu’un scénario stressant ou intrusif se rejoue à l’infini dans votre esprit. Chez certaines personnes, le cannabis est à la fois capable d’initier et d’amplifier ces symptômes.

C’est pour cela que certaines personnes décident de complètement laisser de côté le cannabis. Après tout, qui souhaitent vivre ne serait-ce que deux minutes de ce genre d’expérience terrifiante ? Le pire avec le bad trip sous cannabis, c’est qu’il peut durer des heures selon la méthode d’ingestion, ce qui peut aussi venir augmenter le risque de crise de panique.

Hallucinations

Bien que les hallucinations liées à l’herbe ne ressemblent pas à celles provoquées par les psychédéliques, elles peuvent se produire, en particulier avec les produits comestibles. Souvent, les personnes faisant l’expérience de fortes doses de THC pour la première fois peuvent faire face à ce qu’ils appelleraient des hallucinations. C’est compréhensible, ça fait beaucoup de choses à encaisser et cela peut être alarmant, surtout pour les débutants.

Articles liés

Le Cannabis Peut-Il Provoquer Des Hallucinations ?

Vertiges

Vertiges

Quiconque a déjà subi un bad trip sous cannabis connait bien les vertiges qu’il peut provoquer. C’est comme si le monde entier tournait à 1 000 à l’heure tout autour de vous. C’est une sorte de Montagne russe cauchemardesque. C’est assez fréquent chez les consommateurs qui découvrent le cannabis pour la première fois et qui font de l’excès de zèle. Si vous êtes plus expérimentés, cela pourrait être dû à un bang ou un dab un peu trop gros.

Sensations physiques alarmantes

Les vertiges sont parmi les nombreuses sensations physiques alarmantes qui peuvent survenir lors d’un bad trip sous cannabis. Vous pourriez aussi transpirer, sentir un mal de ventre s’installer et voir votre rythme cardiaque augmenter. Certaines personnes traversent des épisodes de tremblements et d’engourdissements.

Bon, un autre sujet important à passer en revue, c’est la durée de ces expériences. Si vous fumez, vous pouvez vous attendre à ce que la sensation désagréable dure 1 heure ou 2. Mais si vous consommez des produits comestibles, vous serez parti pour 8 heures de voyage. Cela dit, ces sensations désagréables devraient s’estomper bien avant la fin du trip.

Comment surmonter un bad trip sous cannabis ?

Ce qu’il y a de bien avec un bad trip sous cannabis, c’est qu’il ne met pas votre vie en danger. Souvent, il s’agit de se rappeler que vous êtes sous l’influence d’une substance psychotrope et de simplement faire le mieux pour vous détendre et laisser l’effet s’estomper. Voici quelques astuces pratiques au cas où vous vous trouvez dans une telle situation.

Essayez de vous calmer

Essayez De Vous Calmer

Plus facile à dire qu’à faire. Le secret, c’est de divertir votre attention vers quelque chose de plus calme ou de moins distrayant. Une bonne manière de faire cela, c’est de changer de cadre. Si possible, allez faire un tour dehors et trouvez un endroit serein où vous détendre quelques instants. Vous serez surpris de voir ce qu’un cadre agréable peut faire pour votre état mental.

Buvez de l’eau

Non seulement boire de l’eau peut vous aider à faire passer la pâteuse que le cannabis a tendance à provoquer, mais votre high global paraitra aussi moins catastrophique. En cas de doute : restez hydraté !

Respirez profondément

Les gens qui traversent des épisodes de paranoïa oublient souvent de respirer correctement, ce qui peut mener sur la sombre route des pensées anxiogènes, route qui mène aux crises de panique.

Si vous sentez que la weed vous fait paniquer, essayez immédiatement de réguler votre respiration. Prenez de grandes inhalations et expirez lentement jusqu’à ce que vous vous sentiez plus calme. Il faut un peu de pratique pour réussir à développer cette habitude, mais une fois que ce sera le cas, vous pourrez tuer la crise de panique avant même qu’elle ne vienne menacer votre stone.

Essayez le CBD

Essayez Le CBD

Le cannabidiol, ou CBD, est souvent considéré comme un égaliseur du THC s’il est consommé à fortes doses. Ce cannabinoïde non psychotrope est soupçonné de diminuer le potentiel psychotrope du THC, ce qui pourrait contribuer à atténuer une mauvaise expérience du THC (Solowij et al., 2019).

Écoutez votre morceau préféré

Un bon son peut faire des merveilles pour votre état mental. Écouter de la musique que l’on n’aime pas peut aussi faire ressortir les pires sensations. Si vous sentez que vous commencez à partir sur la mauvaise pente, essayez de mettre votre morceau favori et de l’écouter pour vous calmer. Choisissez bien un morceau qui vous calmera, pas un qui vous agitera.

Mangez quelque chose de sucré

Mangez Quelque Chose De Sucré

Manger quelque chose de sucré, type bonbon ou fruit, augmentera votre glycémie et divertira vos sens. C’est particulièrement le cas si c’est l’une de vos friandises ou de vos délices favoris. Vous pourrez inverser une mauvaise situation et vous sentir vous-même à nouveau.

Comment éviter un bad trip sous cannabis

On ne le dira jamais assez, mieux vaut prévenir que guérir. Ainsi, nous vous proposons quelques astuces pour éviter le bad trip sous cannabis.

Consommer des doses faibles

L’un des premiers conseils lorsque l’on commence à consommer du cannabis, c’est d’y aller « doucement et d’en prendre peu ». C’est un peu comme manger des petits morceaux pour ne pas se gaver en une seule fois. Si vous souhaitez éviter le bad trip sous cannabis, prenez vos inhalations une par une. Vous vous remercierez plus tard !

Éviter de fumer si on se sent mal

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, notre état mental et émotionnel préconsommation affecte la manière dont le trip se déroule. Ainsi, évitez de fumer lorsque vous vous sentez mal, irritable ou juste pas dans votre assiette. Ne gâchez pas votre réserve pour une mauvaise expérience. Après tout, le cannabis est capable de générer un tas de bons moments, autant faire en sorte que ce soit toujours le cas.

Articles liés

Top 10 Des Variétés De Cannabis Pour Vous Relaxer

Se retrouver dans un environnement relaxant

Se Retrouver Dans Un Environnement Relaxant

Quand on parle d’environnement relaxant, on parle d’un spot sympa, avec du bon son et des vibes funs et relaxantes. Évitez les lieux qui vous empêcheront de vous détendre.

S’entourer de gens de confiance avec qui il fait bon planer

Pour rebondir sur le point précédent, s’entourer de gens de confiance avec qui on est à l’aise finit toujours par payer. Qu’il s’agisse de vos amis et de votre famille, mettez un point d’honneur à vous entourer correctement.

Dormir suffisamment

Quand on manque de sommeil, on se sent groggy et loin d’être en pleine possession de ses moyens. Fumer dans cet état peut pousser à passer un sale quart d’heure. Assurez-vous d’être en forme avant d’en allumer un petit.

Bad trip sous cannabis : ça finira forcément par passer

Bad Trip Sous Cannabis : Ça Finira Forcément Par Passer

Comme toutes les situations dans la vie, le bad trip sous cannabis finira par passer. Attendez un peu, acceptez la situation et tout sera terminé avant même que vous ne vous en rendiez compte.

Si vous ne voulez pas vous retrouver dans cette situation en premier lieu, prenez des notes de nos mesures préventives et gardez votre relation avec le cannabis aussi saine que possible.

Miguel Antonio Ordoñez
Miguel Antonio Ordoñez
Titulaire d’une License en médias de masse et communications, Miguel Ordoñez est un auteur expérimenté de 13?ans et plus, et couvre le contenu lié au cannabis depuis 2017. Des recherches continues et méticuleuses ainsi que des expériences personnelles l’ont aidé à construire un puits de connaissances assez profond sur le sujet.
Références
  • Solowij, Nadia, Broyd, Samantha, Greenwood, Lisa-marie, van Hell, Hendrika, Martelozzo, Dave, Rueb, Kuna, Todd, Juanita, Liu, Zheng, Galettis, Peter, Martin, Jennifer, Murray, Robin, Jones, Alison, Michie, Patricia T., Croft, & Rodney. (2019, February). Solowij, N., Broyd, S., Greenwood, L.-marie, van Hell, H., Martelozzo, D., Rueb, K., Todd, J., Liu, Z., Galettis, P., Martin, J., Murray, R., Jones, A., Michie, P. T., & Croft, R. (2019). A randomised controlled trial of vaporised Δ9-tetrahydrocannabinol and cannabidiol alone and in combination in frequent and infrequent cannabis users: Acute intoxication effects. European Archives of Psychiatry and Clinical Neuroscience, 269(1), 17–35. - https://doi.org
Actualités Effets
Recherche par catégories
ou
Rechercher