Le débat sur le Dabbing - Pourquoi l'huile de hasch de butane ?

Publié le :
Catégories : Blog

Le débat sur le Dabbing - Pourquoi l'huile de hasch de butane ?

Le dabbing gagne en popularité. C'est déjà extrêmement populaire aux États-Unis et ça commence à prendre en Europe. Mais le dabbing soulève la controverse, quelle est exactement cette nouvelle mode, qu'est-ce qu'elle apporte au milieu du cannabis ?

Le dabbing gagne en popularité. C'est déjà extrêmement populaire aux États-Unis et ça commence à prendre en Europe. Mais le dabbing soulève la controverse, quelle est exactement cette nouvelle mode, qu'est-ce qu'elle apporte au milieu du cannabis ?

Le « dabbing », ou fumer des concentrés de cannabis extraits au butane, gagne en popularité à un rythme remarquable. Et c'est un sujet puissant, qui provoque des divisions dans le milieu du cannabis. Beaucoup aiment sa puissance à exploser la tête, alors que d'autres y voient de grand risques. Les inquiétudes se focalisent sur le fait que le dabbing puisse ternir l'image du cannabis et mettre à mal les efforts pour la légalisation de ces dernière décennies.

QU'EST-CE QUE C'EST EXACTEMENT LE DABBING ?

Avant de peser le pour et le contre du dabbing, intéressons-nous d'abord aux faits. Les « dabs » sont tout simplement des concentrés de cannabis au butane qui existent sous différentes formes et aspects. Les extraits, parfois appelés shatter, earwax, ou honey oil, sont placés sur une surface chaude et inhalés. Les concentrations de ces huiles peuvent varier autour de 80 % de THC, de qui les rendent très puissantes : l'un des produits les plus puissants de marché.

COMMENT EST PRODUITE L'HUILE DE HASCH DE BUTANE ?

L'huile de hasch de butane (Butane Hash Oil-BHO) est produite de deux façons. Elles sont connues comme la méthode « ouverte » et la méthode « fermée ». La méthode ouverte est la plus courante : elle consiste à remplir un tube en verre ou en inox d'herbe et à passer un solvant d'extraction (butane) à travers. Ceci provoque la formation d'une huile épaisse jaune-orangée en bas du tube. Après d'autres étapes de purification et de séchage, on obtient l'huile si appréciée. La méthode fermée, bien plus sûre, implique l'utilisation d'une machine adaptée connue sous le nom d'extracteur d'huile de butane. Malheureusement, ces machines sont difficiles d'accès et très chères, donc indisponibles pour la plupart des gens. Ces machines sont courantes dans l'extraction industrielle d'huile, comme pour la lavande.

Comme la méthode ouverte et facile et peu chère, c'est ce que la plupart des gens font. Malheureusement, c'est aussi la méthode la moins sûre. Le butane est très inflammable et explosif si une étincelle l'allume. Comme vous avez peut-être déjà entendu, ceci est déjà arrivé plus d'une fois. Aux États-Unis, où le dabbing est plus courant, des histoires de laboratoire à domicile explosant apparaissent dans les informations.

POURQUOI LE DABBING EST SI POPULAIRE ?

C'est simple : parce que c'est très fort, à en perdre la tête. Vous vous souvenez la première fois que vous avez été défoncé ? C'est ce que fait le dabbing, d'après ce que nous avons entendu. Comme le THC et les cannabinoïdes ne sont pas néfastes, une grosse dose ne pose pas de risque par elle-même. Cependant, on a déjà entendu des rapports de gens s'étant évanouis. Mêmes des consommateurs avertis peuvent être dépassé par la puissance des dabs et peuvent ressentir des effets indésirables, comme un évanouissement ou des maux de tête. Le dabbing est spécialement populaire parmi les adolescents.

EST-CE QUE LE DABBING EST SÛR ?

Malheureusement, il existe des risques pour les fabricants comme pour les consommateurs. Il existe de nombreux rapports aux États-Unis de personnes ayant fait exploser leur cuisine ou leur appartement à cause d'une production de BHO sans sécurité. Ceci est arrivé plus d'une fois, et certains en sont morts. C'est évidement très sérieux, et toute personne voulant fabriquer de la BHO devrait connaître les dangers impliqués.

Et est-ce que la BHO pose une menace sur la santé du consommateur ? Encore une fois, ce n'est ni le cannabis ni le THC qui sont dangereux, c'est le butane résiduel et ses produits dérivés qui créent l'inquiétude. Avec du butane de haute qualité filtré de multiples fois et des mesures de nettoyage appropriées, la plupart du butane devrait avoir été éliminé du produit fini. Mais du butane courant, pour recharger les briquets, est bien moins pur et contient des d'autres produits dont du propane qui sont bien plus difficiles à filtrer. Comme la BHO est un concentré, les mauvais produits chimiques ont tendance à s'accumuler également.

La BHO vendue dans la rue peut aussi avoir été contaminée avec d'autres produits, comme du gel de silice, qui est parfois utilisé pour rendre la BHO plus brillante, afin de donner l'illusion qu'un solvant de meilleure qualité a été utilisé.

UNE MAUVAISE IMAGE DONT LE CANNABIS SE PASSERAIT BIEN

Commençons par dire que nous sommes à la base en faveur du dabbing et des nouveaux développements du cannabis. Il existe cependant plusieurs problèmes que le dabbing soulève qui devraient être réglés.

Depuis qu'il a été injustement poussé dans la légalité, le cannabis a connu une renaissance majeure. Il est déjà légalisé dans certaines parties des Etats-Unis, le chanvre industriel est à nouveau cultivé, et la reconnaissance de ses bénéfices médicaux fait son chemin vers une acceptation générale. Évidemment, parler d'explosions domestique et d'évanouissement n'est pas bon. La perception des gens est un facteur clé pour l'image du cannabis, et les produits chimiques dangereux impliqués dans le dabbing donnent des munitions aux détracteurs du cannabis pour l'opinion publique.

« Avec les dabs, l'équipe de journalistes locaux peut faire un reportage sur le cannabis qui montre des chalumeaux pour pipes à crack, utilisés sur une matière gluante ressemblant à de l'héroïne, obtenue grâce à un processus qui peut exploser comme les laboratoires de meth [...] Le danger des dabs n'est pas tellement pour le corps, mais c'est plutôt un cauchemar pour les relations avec le public. » Russ Bellville, activiste du cannabis, dans un article publié par Kush Magazinz.

Ironiquement, c'est précisément l'environnement de prohibition qui permet l'apparition de produits plus forts, et qui empêche l'accès à des environnements de production sûrs. Produire dans des conditions de laboratoire ne pose pas de problèmes d'explosion et d'impureté.

BÉNÉFIQUE POUR UNE CONSOMMATION MÉDICALE ?

Fabriqué en sécurité et sans résidus, le dabbing est une aubaine pour la communauté cannabique, surtout pour les consommateurs à but médical. La puissance élevée et la prise rapide est parfaite pour le traitement de ceux qui en ont besoin. La BHO offre un soulagement de la douleur immédiat, tout en permettant à ceux qui veulent se détendre de le faire de manière puissante.

Tant qu'elle est fabriqué en sécurité et consommée avec raison, la BHO est juste une fumée très forte. Mais comme la BHO vendue dans la rue peut être coupé avec tant de choses, ou fabriquée avec des solvants dangereux, il vaut mieux essayer de s'en procurer auprès d'un dispensaire réputé, ou de quelqu'un de confiance. Ce n'est que sous ces formes sûres qu'on peut l'accepter.