Blog
Dabbing
6 min

Les Erreurs De Débutant En Matière De Dab

6 min

Le dabbing peut être angoissant. Le processus d’installation du rig peut faire peur (chalumeau, etc.), et le fait que les concentrés soient si collants et si peu pratiques n’aide pas. Heureusement, nous avons passé en revue les 9 erreurs classiques pour vous faciliter le dab et vous montrer précisément comment les éviter.

Soyons honnête, le dab peut être un peu compliqué, surtout pour les débutants. Le simple fait de doser les concentrés et les placer prend du temps. Rien que le fait d’utiliser un dab peut être intimidant. Si vous êtes nouveaux dans le monde du dabbing, alors cet article vous montrera quelques-unes des erreurs que vous ferez probablement, et comment les éviter.

1. FAIRE SURCHAUFFER LE CLOU

COMPARTIMENT À HUILE EN TITANE

C’est de loin l’aspect le plus compliqué du dabbing. Les concentrés doivent atteindre une température extrêmement haute afin d’être vaporisés comme il se doit. Pour atteindre de telles températures, vous aurez généralement besoin d’un chalumeau ou d’un briquet jet, et autant dire qu’ils ne font pas dans la précision. De plus, le fait que différents concentrés se vaporisent à différentes températures ne simplifie pas les choses.

La température idéale de vaporisation d’un concentré se trouve entre 160 et 230 °C (315-450 °F). À cette température, tous les cannabinoïdes et terpènes de votre dab devraient se vaporiser uniformément, produisant une inhalation douce et savoureuse. En dépassant ces températures, vous risquez de brûler les concentrés, provoquant ainsi une perte de saveur et de puissance.

Astuce de pro : chauffez votre clou jusqu’à ce qu’il soit rouge, puis laissez-le un peu refroidir. Placez votre dab sur le clou juste avant qu’il reprenne sa couleur normale. Pour des températures plus précises, envisagez l’achat d’un e-clou.

2. SURCHARGER LE CLOU

SURCHARGER LE CLOU

Rappelez-vous que porter votre clou à la bonne température est la clé d’une inhalation douce et épaisse depuis votre rig. En surchargeant le clou, (autre erreur de débutant classique), vous ferez tomber la température de votre clou, ce qui empêchera votre concentré de se vaporiser proprement.

Cela est dû à la différence de température entre le concentré et le clou. Une fois que vous aurez déposé votre concentré froid sur le clou chaud, la température des deux viendra s’égaliser. Cela signifie que la température de votre clou commencera à tomber dès que la température de votre concentré commencera à grimper. De ce fait, plus vous déposerez de concentré dans votre clou, plus vite la température diminuera.

De plus, utiliser trop de concentré peut provoquer une accumulation au sein de votre clou, qui pourra se mettre à fumer, prendre feu, et endommager votre rig.

Voir Le Produit

Rappelez-vous que la manière dont vous dosez vos dabs dépend de la puissance de vos extraits et de vos préférences personnelles. Cependant, une petite dose, de la taille d’une miette de pain, est un bon point de départ pour la plupart des dabbers. De plus, assurez-vous d’entretenir régulièrement votre clou, en le chauffant au chalumeau jusqu’à ce qu’il arrête de fumer (comme pour le nettoyage d’un four par pyrolyse).

ARTICLE LIÉ
5 Conseils Pour Dabbers Débutants

Vous voulez essayer les dabs mais vous êtes un peu inquiet ? Essayez ces conseils simples pour vous y aider.

3. SE BRÛLER OU ATTRAPER LE CLOU À MAINS NUES

SE BRÛLER OU ATTRAPER LE CLOU À MAINS NUES

Une erreur douloureuse qui survient trop souvent chez les dabbers débutants. Malheureusement, étant donné que la plupart des gens commencent par fumer des têtes de cannabis, ils traitent souvent le dab comme un bang : après leur inhalation, ils attrapent la douille, mais se retrouvent à toucher une surface incandescente et cela peut avoir des conséquences sévères pour leurs petites mains.

Quand on fume sur un bang, enlever la douille permet de couper le flux d’air dans le tube, empêchant de la fumée supplémentaire de venir s’accumuler dans la chambre. Lors d’un dab, le résultat est généralement très douloureux. Les clous de dab peuvent devenir extrêmement chauds et peuvent provoquer des brûlures sérieuses en quelques millisecondes.

Astuce de pro : demandez à quelqu’un de tenir le rig pour vous lors de vos premières fois. Rappelez-vous que le clou est extrêmement chaud et ne l’attrapez jamais à mains nues. Si vous l’attrapez, vous comprendrez ce que votre mère voulait dire quand elle vous disait de « ne pas jouer avec le feu ».

4. PRENDRE DES INHALATIONS DÉMESURÉES

PRENDRE DES INHALATIONS DÉMESURÉES

C’est une erreur qui trouve également ses racines dans le fait que la plupart des gens commencent par fumer des têtes de cannabis et essaient de suivre ces mêmes pratiques avec le dabbing. Mais les dabs sont bien plus puissants, et ils peuvent rapidement vous mettre par terre si vous ne prenez pas garde.

Les têtes de cannabis standards contiennent entre 15 et 30 % de THC, en fonction de la variété, de la manière dont elles ont été cultivées, etc. En revanche, les concentrés de cannabis peuvent contenir des taux de THC supérieurs à 60 %. Et certains concentrés peuvent contenir plus de 90 % de cannabinoïdes. Par conséquent, si vous inhalez depuis votre dab comme vous le faites avec votre bang, attendez-vous à planer très très très haut en un rien de temps.

Essayez à chaque fois de connaître la puissance exacte des extraits que vous vous apprêtez à consommer. Si vous vivez dans une zone ou les produits cannabiques sont légaux, il suffit souvent de poser la question en magasin. Lorsque vous vous préparez à prendre une inhalation, commencez par une petite dose (plus ou moins la taille d’une miette) et évoluez en fonction de ça.

5. RATER LE CLOU OU LE RIG

RATER LE CLOU OU LE RIG

Ça peut arriver à tout le monde : vous attrapez votre concentré grâce à l’ustensile, vous vous préparez à charger le clou, et finalement, tout fini par tomber soit sur le rig, soit ailleurs. Et étant donné le prix de ces extraits, la dernière chose que vous souhaitez, c’est de les voir renversés sur le sol.

Un des meilleurs moyens d’éviter de faire tomber vos extraits, c’est d’investir dans un matériel convenable. Il existe une grande variété d’ustensiles de dabbing, faites vos recherches afin de trouver des produits de qualité qui fonctionneront avec différents types de concentrés (tels que le shatter, la wax, le budder, etc.).

ARTICLE LIÉ
Comment Faire Des Dabs De Wax

Le dabbing a beau être une pratique très récente, il n’empêche qu’il a su rapidement se construire une sacrée réputation.

De plus, essayez de trouver des rigs avec une grosse douille qui encapsule le clou. Ils ont tendance à être plus simples d’utilisation, en particulier pour les débutants. Enfin, prenez toujours votre temps lors d’un dab, et rappelez-vous que tout s’améliore avec un peu d’entraînement.

6. TOUSSER, S’ÉTOUFFER, VOMIR

TOUSSER, S’ÉTOUFFER, VOMIR

Cela ne concerne pas que le dab : vous vous rappelez peut-être avoir toussé, vous être étouffé, ou même avoir vomi après votre premier bang. Malheureusement, les dabs produisent une vapeur chaude et puissante et sont si puissants qu’ils sont à même de faire cracher leurs poumons, voir même rendre leur dîner aux consommateurs les moins expérimentés.

Si vous vous retrouvez à tousser ou à vous étouffer pendant ou après une inhalation sur un dab, rassurez-vous, vous n’êtes pas seul. N’oubliez pas que nos poumons sont très sensibles à toute autre chose qu’à l’oxygène. Et tandis que les vapeurs de cannabis ont tendance à être beaucoup plus douces que la fumée, elles sont tout à fait capables d’irriter vos poumons et de vous faire tousser ou de vous étouffer. Le fait que de nombreux consommateurs de cannabis inhalent de la fumée/des vapeurs pendant de longues périodes n’aide en rien.

Heureusement, votre corps va s’habituer aux vapeurs émises par le dab. En tant que débutant, prenez des inhalations plus petites qui seront moins susceptibles d’irriter votre système respiratoire.

7. NE PAS TENIR SON RIG CORRECTEMENT

NE PAS TENIR SON RIG CORRECTEMENT

Beaucoup de dabbers débutants font l’erreur de ne pas tenir leur rig comme il se doit. Lors de l’allumage, leurs mains sont dans la mauvaise position et ils se retrouvent à faire tomber leur dab, à se brûler avec le clou, ou même à faire tomber et briser le rig.

Lors d’un dab, vous devrez généralement placer une main sur le rig, généralement autour de la chambre principale ou de la base. Votre bouche sera délicatement pressée contre l’embout buccal alors que votre autre main apportera le concentré vers le clou.

En tant que grand débutant, n’essayez jamais le dab sans quelqu’un pour tenir le rig à votre place. Il suffit d’une erreur mineure pour que le dab glisse, tombe, et se brise.

8. ALLER TROP DOUCEMENT

ALLER TROP DOUCEMENT

Malheureusement, le dab demande un peu de dextérité pour être fait comme il se doit. En effet, la chaleur résiduelle du clou peut commencer à vaporiser le concentré à distance, et si vous n’êtes pas assez vif à ce moment, la vapeur ne se retrouvera pas piégée dans le rig ; à la place, elle se dispersa dans l’air qui vous entoure.

L’astuce pour vaporiser tous types de concentrés, c’est d’approcher le clou rapidement. Vous devrez également l’approcher à un angle de 45°. Si vous approchez le clou par le dessus, la chaleur émanant du clou commencera à faire fondre votre dab bien trop tôt ; il risque ainsi de tomber quelque part où vous ne souhaitez ni le voir, ni le ressentir (aïe !) !

Enfin, une fois que votre ustensile est dans le clou, vous devrez le déplacer pour que tous les bords du concentré soient uniformément vaporisés. Faites cela en faisant rouler l’ustensile entre votre index et votre pouce afin que l’extrait se répande sur le clou brûlant.

9. AVALER LA VAPEUR

AVALER LA VAPEUR

Parfois, les dabbers inexpérimentés font l’erreur d’avaler la vapeur dans leur estomac plutôt que de l’inhaler dans leurs poumons. Cela peut être très désagréable et irritant. En effet, l’irritation due à l’avalement de vapeur peut vous rendre nauséeux, et dans certains cas, vous faire vomir.

Pour éviter d’avaler la vapeur, ne la faites pas s’amasser dans votre bouche ; à la place, inhalez-la directement dans vos poumons. Une fois de plus, prendre de plus petites inhalations depuis le rig facilitera les choses.

ARTICLE LIÉ
6 Outils Et Accessoires Essentiels Du Dabbing

Vous voulez vous lancer dans le dabbing ? Dans cet article, nous présentons tous les outils essentiels nécessaires pour vous lancer dans...

UN DERNIER MOT SUR LE DABBING

Après avoir lu cet article, l’idée du dabbing peut sembler un peu angoissante. Mais détendez-vous, avec un peu d’expérience, le dabbing est une superbe nouvelle manière de vivre les effets du cannabis. Assurez-vous seulement d’être prudent, et n’oubliez pas que vous n’êtes vraiment pas le seul à faire ces erreurs.

Joyeux dabbing !

Steven Voser

Écrit par: Steven Voser
Steven Voser est un journaliste indépendant nominé aux Emmy Award avec beaucoup d'expérience. Grâce à sa passion pour le cannabis, il consacre beaucoup de son temps à l'exploration du monde de la weed.

De nos auteurs

Recherche par catégories
ou
Rechercher